AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 It doesn't take a scientist, to understant what's going on baby. - Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Hayden Panettiere
Messages : 189
Who I am? :
Tu ne peux pas forcer les gens à t'aimer, mais tu peux les forcer à te craindre.

People around me :
Chelsea Turner

What I've done :

Where I'm going :
Repertoire de Chelsea

Social Network :
Facebook de Chelsea.

CellPhone :
Telephone de Chelsea

chelsea_turner@gmail.com

Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 23
MessageSujet: It doesn't take a scientist, to understant what's going on baby. - Adam   Mar 1 Déc - 20:01


It doesn't take a scientist, to understant what's going on baby.
Adam & Chelsea


il était déjà dix-huit heures lorsque je finis par sortir du cours de danse classique. J'avais simplement mis une veste sur mon dos et mon sac sur l'épaule avant de me diriger vers le gymnase de l'université. En effet, après quatre heures de danse, je n'en avais pas finis avec le sport. J'allais commencer ma séance de sport personnelle, c'est à dire de la boxe. Cela étonne beaucoup de monde de me voir du haut de mon mètre cinquante trois avec des gants frapper dans un sac de sable, mais il faut dire que comme tout le monde j'ai besoin de me défouler et cela me fait du bien. Certains me disent même parfois que je me suis trompé de filière à l'université, que j'aurais du choisir le sport et non l'art comme je l'ai fais. En général ceux sont ses personnes qui pensent vous connaitre mieux que vous même et qui veulent régenter votre vie.

Le gymnase est éclairé, j'entre alors dans la salle ou quelques étudiants sont déjà entrain de s'entrainer. Certains sont venu seuls, d'autres comme ce garçon blond qui fait partis de mon cours de psychologie qui se trouve au fond de la salle et qui fait partis des Boston Yanks est surement venu accompagné de ces coéquipiers pour un entrainement de groupe. Mon regard se posa sur eux un moment, après tout comment ne pas les regarder ? Ils ont pratiquement tous des corps de dieux grecques et le fait de sentir leurs regards sur moi n'a fait qu'attirer le miens sur eux. Cependant, je resta neutre ne laissant rien transparaitre alors que je me dirigeais vers les vestiaires qui se trouvent justement derrières eux. Une fois à l'intérieur, je m'empresse de me changer afin de pouvoir faire mes deux heures de sport prévu et de ne pas rentrer trop tard. Les parents et Aubrey avaient emmenés Sophia voir les décorations de Noël dans le centre ville, mais je voulais quand même rentrer assez tôt histoire de profiter de ma famille. Pour cette séance de sport, je troque mes collants de danse contre une brassière de sport et un legging noir et des baskets rose. Je finis par défaire mon chignon de danse pour le remplacer par une queue de cheval avant d'attraper mes gants, ma bouteille d'eau et de rejoindre la salle.

Tout d'abord, commençons par courir un peu sur le tapis de course pour s'échauffer à nouveau. Une fois sur le tapis je commença à courir doucement avant d’accélérer au bout de dix minutes. Je ne prête aucune attention à ce qui se passe autour de moi, trop concentré sur mon entrainement. Après tout je ne connais personne dans le gymnase à part se garçon qui participe au même cours que moi, mais dont je n'ai pas plus d'affinité que cela avec lui. Et puis il vaux mieux que je fasse attention à ce que je fasse avant de me blesser, une entorse ou pire une cheville cassée pourrait me coûter mon semestre ainsi que ma place chez les cheerleaders. Oui, j'avais intégrer l'équipe des cheerleaders quelques semaines après mon arrivée à Boston, malgré les efforts de Maïa à  tenter de me faire rejoindre les Kappa Pi dont je n'ai aucunement envie de faire partis, ou du moins pour le moment car je n'ai pas envie qu'on me colle cette étiquette d'étudiante de sororité. Certes, rejoindre les cheerleaders ce n'est pas mieux, je vais surement passer pour une fille superficielle et matérialiste. Après tout c'est ce que j'étais il y a quelques années, mais cela a bien changé depuis et aujourd'hui si j'ai décidé de rejoindre le groupe c'est simplement parce que ce sport me manque depuis que j'ai quitté l'équipe du lycée dont j'étais capitaine, c'est à dire depuis trois ans.

Quarante-cinq minutes venaient déjà de passé lorsque je finis ma séance de cardio. Après avoir vidé la moitié de ma bouteille d'eau, je me dirige vers les sacs de frappes à l'opposé de la pièce. Une fois mes gants enfilés et avoir trouvé mon bon équilibre, je me mis à frapper le sac de coup fluide. Parfois lorsque je suis face à se sac de sable, je m'imagine entrain de cogner toutes ces personnes si je peux encore les appeler comme cela qui ont vite évincer notre famille de leur "cercle d'amis" lorsque mon père à eu son accident et à perdu son job. Toutes ces personnes superficielles qui ne pensent qu'à leur argent. Parfois j'ai honte d'avoir était comme eux à une époque de ma vie, mais je devrais quand même les remercier car grâce à eux j'ai trouvé ma voie dans se monde de dingue. Je suis entrée dans l'une des écoles les plus prestigieuses d'Amérique ou j'étudie les matières que j'aime. De plus ma famille n'a jamais était autant heureuse, maintenant nous pouvons rentrer le soir et diner tous ensemble à table et nous raconter nos journées comme une vraie famille.

Je me surpris à taper de plus en plus fort contre le sac, ne retenant pas mes coups. La rage vient de prendre le dessus sur moi. Je m'arrête alors net, posant mes mains sur mes hanches et reprenant mon souffle alors qu'une voix masculine vint m'interrompre.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It doesn't take a scientist, to understant what's going on baby. - Adam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mistè ti nèg: 3 lanmo sispèk nan Laboule
» Commentaires sur Wyclef Jean
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Bostons Schools :: Annexes :: Gymnase-
Sauter vers: