AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 I know you baby ♫ || Jewel ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: I know you baby ♫ || Jewel ♥   I know you baby ♫ || Jewel ♥ EmptyDim 12 Juil - 10:51

Mes yeux fixés au plafond, mes doigts se balançaient sur la couverture se trouvant en dessous de mon corps au même rythme que la musique qui résonnait bruyamment au travers de mes écouteurs. Je m’étais réveillé il y a un peu plus de 30 minutes et n’arrivais plus à me rendormir. Il ne devait être que six heures du matin, mais comme il était encore trop tôt pour prendre le petit-déjeuner, j’avais décidé de m’allonger en attendant. Cela faisait plusieurs jours qu’on avait débarqué en Inde et mes troubles du sommeil ne s’étaient toujours pas améliorés. Même si je ressentais une fatigue prononcée, je ne réussissais quand même pas à compléter une bonne nuit de sommeil. C’était peut-être parce que je me trouvais dans un environnement nouveau ou alors mon système n’avait pas encore toléré le grand décalage horaire. Je n’étais pas un grand dormeur de toute façon : à Boston je passais la moitié de  la nuit à regarder l’écran de mon téléphone. Aussi étrange que cela puisse paraître, je n’aimais pas trop l’aspect de ‘dormir’, ayant l’impression de perdre mon temps à chaque fois que je fermais les yeux. Tant que la fatigue ne me terrassait pas, je faisais en sorte de ne m’endormir qu’en dernier recours.

Évidemment, profitant d’un moment comme celui-ci, mon esprit finit par divaguer. Je songeai aussitôt à Jewel, l’une des filles avec qui j’avais développé un lien assez concret et pourtant, elle n’avait aucune idée de ma vraie identité. Sa chambre ne se trouvait qu’à quelques mètres de la mienne, mon regard se posait sur elle au moins dix fois par jour depuis le début de mon séjour à l’hôtel et pourtant, elle m’était impossible à atteindre. J’avais longuement réfléchi à la manière de m’introduire à elle, mais j’hésitais toujours. Je me voyais mal débarquer devant elle et lui annoncer « Hey, c’est moi le gars avec qui tu discutes sur internet alors que tu ne me connais même pas et que tu ne m’as jamais vu. Et au fait je ne m’appelle pas Thomas, mais Fletcher. Eh non, je ne suis pas un vieux pédophile qui traque les jeunes filles ! » À mon avis, un grand malaise s’installerait entre nous deux, peut-être même qu’elle ne voudrait plus rien savoir de moi maintenant qu’elle savait qui j’étais. Les relations via internet et ceux dans la réalité ne se baignaient pas tout à fait dans la même sauce. Et puis, à chaque fois que je m’efforçais à aller à sa rencontre afin d’avoir un semblant de conversation, je me ravisais rapidement, car elle se trouvait toujours en compagnie de ce frisé, Sasha, si ma mémoire était bonne. J’étais quelque peu jaloux de sa relation avec Jewel, sauf que je m’attendais à quoi venant d’une ‘amitié’ purement virtuelle ? Évidemment qu’elle avait une vie en dehors de son écran de téléphone et moi aussi. Cependant, je m’étais quand même attaché à elle et au fond de moi, j’étais un peu déçu qu’elle n’ait d’yeux que pour cet homme. Peut-être fallait-il mieux couper les ponts entre Jewel et moi. De toute manière, elle semblait distante ces temps-ci lors de nos conversations par mails.

Dégoûté par mes pensées, je finis par interrompre le débat dans ma tête en sortant du lit. Sur la pointe des pieds dans le but de ne pas réveiller Cameron, je me rendis à la salle de bain afin de prendre une douche. Il devait être aux alentours de neuf heures du matin et je mourrais d’envie de manger du samoussa indien. La nourriture indienne était exquise et après les monuments historiques, la bouffe était un élément qui avait profondément marqué mon séjour en Inde. Hormis la pollution, la pauvreté et les normes sévères, c’était un pays assez sympa. Enfin, du point de vue d’un tourisme.

Comme je n’allais que prendre mon petit-déjeuner, j’enfilai un jogging gris accompagné d’un t-shirt bleu foncé. Mes boucles, maintenant trop longues à mon goût, me retombaient sur le visage et je me contentai d’un mouvement de main constant - consistant à les repousser par en arrière -  pour les dégager de mes yeux. D’habitude, j’utilisais une bonne dose de gel pour les tenir en place, sauf que j’avais la flemme de me coiffer alors que ma journée venait à peine de commencer. Dans tous les cas, le look décontracté m’allait à ravir alors il n’y avait aucun problème de ce côté.

Une fois hors de la chambre, je saisis mon téléphone dans ma poche avant et composai le numéro de ma maison. Je devais régulièrement appeler mes parents pour leur donner de mes nouvelles et leur faire savoir que j’étais encore en vie. L’après-midi s’achevait en ce moment à Boston, mais je ne savais s’il y avait une présence à la maison, si ce n’était que la gouvernante. Je me dirigeai tranquillement vers la salle à manger la plus près, téléphone calé  sous l’oreille. La sonnerie retentit longtemps avant que quelqu’un ne finisse par décrocher. Étonnement, c’était ma maman qui se trouvait derrière la ligne.

« Fletcher ! Pourquoi tu n’as pas appelé hier ? Ça se passe bien là-bas ? »

« Maman, quand je voyage c’est pas pour t’avoir sur le dos à chaque minute. Et oui ça se passe bien. D’ailleurs j’ai passé ma journée en ville hier. »

Je racontai machinalement mon périple à ma mère. La veille, j’avais passé le trois quart de mon après-midi à visiter le temple Jagadish. Le monument était immense et très impressionnant, mais j’avais commencé à trouver le temps un peu long. Par la suite, j’avais eu le droit à un tour en autocar dans les rues d’Udaipur, puis finis ma journée en faisant un arrêt dans les marchés ambulants. Je comptais encore sortir cet après-midi, mais n’avais pas encore pris le temps de réfléchir sur une destination.

Je finis par mettre fin à la conversation avec ma mère une fois que je me retrouvai devant le buffet. Je m’emparai d’une assiette, puis passai à travers la nourriture pour la remplir. Alors que je parcourais la salle du regard à la recherche d’une place libre, mon regard croisa celui de Jewel. Je fus surpris de la voir non accompagnée. Sans arrière-pensées, je m’accaparai du siège vide en avant d’elle.

« Hey ! C’est Fletcher, tu te rappelles ? Cam nous a présentés l’autre jour. »

Je ne lui avais même pas demandé si la place était réservée et ne pris pas le temps de lui demander si elle était seule ou non. Était-ce vraiment une bonne idée de me dévoiler ? Enfin, si rien ne se passait, je ne le saurais jamais. Et puis elle était seule ce matin, alors il était préférable de profiter de la situation.

« Il fait moins chaud aujourd’hui que d’habitude, non ? »

Euh non, pousser la conversation était une mauvaise idée. Je lui fis un sourire et posai mes yeux sur mon assiette. Je n'avais plus faim tout d’un coup. Je la dévisageai de nouveau, décidant qu’il était temps de se lancer.

« Écoute, j’ai un truc à te dire, quelque chose d’important, mais j’hésite beaucoup en ce moment et j’ai peur que tu le prennes mal. »

Mon estomac se noua soudain, l‘anxiété commençant à me monter à la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Jewel McCoy
Jewel McCoy
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Ariana Grande
DC : Lwyn Sein Zaw
Audrey K. Cobb

Messages : 95
Who I am? : Une jeune fille vivant à Miami, chez sa maman, mais qui parfois vient voir son papa à Boston.
People around me : Plein d'amis, mais principalement à Miami !


What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Un beau Pi Sigma répondant au doux prénom de Sasha ♥️
Date d'inscription : 21/06/2015
MessageSujet: Re: I know you baby ♫ || Jewel ♥   I know you baby ♫ || Jewel ♥ EmptyLun 13 Juil - 15:48



 
InvitésWelcome to India

Interactions: Sasha, Chris, Nath, Nina, James, Jaya
 
Jewel n'était pas de nature très lève tôt et donc, lorsque son téléphone sonna à même pas sept heure du matin, lui indiquant un nouvel e-mail, c'est non sans un long soupire qu'elle tendit le bras vers la table de nuit à côté d'elle, pour voir qui pouvait être assez malade pour la réveiller de la sorte. Elle avait pensé à sa mère, mais celle-ci ne s'embêterait pas à envoyer un mail, elle passerait directement par les textos ou les appels. De plus, connaissant le petit côté marmotte de sa fille, elle aurait sans doute réfléchi avant d'agir. Jewel prit son téléphone, se bousillant les rétines au passage avec l'éclairage de ce dernier et vit qu'il s'agissait de Thomas qui voulait lui parler… A 6h30 du matin. Il était censé savoir qu'elle se trouvait en Inde et que le décalage horaire n'était pas le même qu'en Amérique et donc, qu'il y avait de forte chance que lorsque lui était éveillé, elle, elle dormait. La jeune fille se contenta de répondre un "Dans 3 heures c'est possible ? Dodo." Puis se rendormit comme une masse jusqu'au bruit strident du réveil de Sasha qui lui, avait une répétition de prévue pour le mariage de son frère. Boudeuse à l'idée d'avoir été éveillée si tôt par ce mail, elle se contenta juste de rester emmitouflée dans les draps alors que Sasha, lui, se préparait à partir et enfin elle se rendormit pour la deuxième fois.

Une ou deux heures plus tard, Jewel finit par sortir du lit et se diriga vers la salle d'eau. Elle prit une douche revigorante avec l'espoir que sa mauvaise humeur s'évaporerait et s'habilla d'un short et d'une blouse assez simple. Elle tira ses cheveux à l'aide d'un élastique puis sortit de la chambre, le portable entre les mains, avec dans l'idée d'aller prendre son petit déjeuner. Enfin, encore fallait-il qu'elle mange ce que proposaient les spécialités locales.  Sur place, il n'y avait pas encore beaucoup de monde. Jewel avança vers le buffet proposé, à la recherche d'un truc pas trop épicé à se mettre sous la dent. Après avoir passé en revue tout ce que proposait l'hôtel, elle se contenta juste de prendre un jus de fruit. Au moins la jeune McCoy était certaine de ne pas s'arracher la bouche dès le matin. Elle alla s'installer à une table, puis composa le numéro de sa mère. Elle ne pensa même plus à cette histoire de fuseaux horaire, elle espérait juste que Sarah répondrait. A ses yeux, sa maman arrivait toujours à trouver les mots pour la remotiver, lui rendre le sourire, mais le fait que cette dernière ne réponde pas au téléphone n'arrangeait en rien son humeur. La jeune fille chercha également son père du regard, mais en ne le voyant pas, soupira toujours plus.

Jewel repensa à l'e-mail qu'elle avait reçu et qui l'avait réveillée. Elle plongea son nez dans le téléphone dans le but d'y répondre quand une voix qu'elle ne connaissait pas vraiment la sortie de son occupation. Elle fut assez étonnée de voir Fletcher s'asseoir à la même table qu'elle. Elle ne le connaissait pas, elle savait juste qu'il s'agissait d'un pote de Cameron. Elle mit un peu de temps avant de percuter ce qu'il était en train de se passer, mais ne chercha pas midi à quatorze heure avant de finalement répondre.

"Oui, je me rappelle, le Ski nautique."

Elle le regarda s'installer sans même y être invité, mais préféra laisser sa mauvaise humeur de côté. Il n'y était pour rien, lui, après tout. Le jour de leur rencontre, ils n'avaient pas vraiment discuté, ils s'étaient juste échangés deux mots. Ils s'étaient recroisés quelques fois et c'est aujourd'hui, alors que lui n'était pas avec Cameron et elle, pas avec Sasha, qu'il se décida à venir lui parler. Elle laissa son regarde se balader sur l'assiette qu'il comptait avaler, dégoûtée qu'elle ne trouve rien à avaler.

"T'arrives à avaler ce qu'ils proposent ? C'est super épicé."

Jewel haussa les sourcils en l'entendant lui parler du beau temps. Elle se pinça les lèvres, pas vraiment convaincue de la discussion que ça allait donner, mais pourquoi pas…

"Ca va, la chaleur ne me dérange pas vraiment" Elle passa une main dans ses mèches de cheveux "Si t'es un pote à Cameron et qu'il va vivre à Boston, chez mon père, je suppose qu'on sera amenés à se revoir de temps en temps, je me trompe ?"

Certes, Jewel vivait à Miami chez sa maman, mais si parfois elle pouvait mettre de côté les exigences de Sarah qui avaient de plus en plus tendance à l'énerver pour venir passer quelques jours chez Chris, c'était bénéfique. Elle posa son téléphone portable sur la table et en voyant qu'il semblait tout de suite un peu moins à l'aise, elle fronça les sourcils. Apparemment, il avait quelque chose à lui dire qui pourrait, potentiellement l'énerver. Sauf qu'ils ne se connaissaient pas, donc à par lui dire qu'il était gay et qu'il avait des vues sur Sasha ou pire encore, qu'il était en fait son demi-frère et que son père avait une troisième femme, elle ne voyait pas vraiment ce qui la mettrait en rogne à ce point.

"Si c'est pour me dire que t'es mon demi-frère. Honnêtement je ne veux pas le savoir, épargne ta salive. J'ai déjà fait l'expérience et je le regrette amèrement. Désormais je ne veux plus connaître aucun autre enfant de ma mère ou de mon père. C'est ce que tu veux dire ?"

Rien qu'à le regarder, elle comprit qu'il ne s'agissait pas de ça.

"Bon ben si c'est pas ça, vas-y. De toute façon tu ne risques rien, j'ai plus de jus dans mon verre et j'ai rien d'autre à te lancer, si vraiment ça me rend hystérique"

 
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: I know you baby ♫ || Jewel ♥   I know you baby ♫ || Jewel ♥ EmptyVen 7 Aoû - 7:53

« Dans 3 heures c'est possible ? Dodo. »

Je roulai des yeux. J'avais écrit un message à Jewel dans l'espoir qu'elle ait le temps de discuter, sauf que visiblement, elle faisait quelque chose de beaucoup plus important. Je n'avais même regardé l'heure à laquelle mon mail avait été envoyé, mais  je savais que le soleil à l'extérieur venait tout juste de se lever. Alors pour passer du temps, j’avais fait un tour de l’hôtel, avant d’atterrir dans la salle à manger afin de prendre mon petit-déjeuner.

Et elle était là, fraîchement assise sur une table, son téléphone sous le nez. Comme la jeune fille était seule, j'avais eu le réflexe de parcourir la salle du regard dans le but de trouver son possible accompagnateur, sauf qu'il n'y avait aucune trace du frisé. Sur le moment, j'avais hésité à venir la rejoindre, sachant que j'avais quelque chose à perdre et que le risque n'était peut-être pas nécessaire. Cependant, sans m'en rendre compte je me trouvais déjà sous son nez. De toute ma vie, je n'avais jamais été aussi anxieux. J'étais énormément stressé et c'était un état d'âme inhabituel pour moi. En effet, car je m'étais très rarement retrouvé au bord du gouffre. Je connaissais Jewel depuis quoi, plusieurs mois déjà, et cela m'avait fait bizarre de la rencontrer en face à face alors qu'elle n'avait aucune idée de mon identité. Pourquoi ? En fait, il y avait certains raisons sociaux où j’utilisais un pseudonyme, et c’était justement tombé sur celui où j’avais trouvé la jeune fille. Nous nous étions présentés et depuis que l’on s’était échangé nos mails, on s’écrivait fréquemment. J’étais curieux à son propos, alors j’étais celui qui lui posais des tonnes de questions sur sa vie, ses pensées, son entourage, etc. En général, c’était moi qui la soumettais à un interrogatoire et Jewel se contentait de développer ses réponses. Je connaissais beaucoup de choses sur elle, peut-être même un peu trop, et avec le temps j’avais fini par m’attacher, même à être intéressé. À vue d’oeil, on ne possédait pas le même niveau d’intérêt envers l’autre, sauf que je n’étais pas vexé pour autant. Je ne m’étais jamais attendu à un quelconque avenir pour nous deux et encore moins de la rencontrer dans un moment pareil.

« T'arrives à avaler ce qu'ils proposent ? C'est super épicé. »

« Quand t’es affamé, rien ne peut t’arrêter ! »

La plupart des gens n’avaient pas d’appétit au réveil, et c’était un phénomène que je ne pouvais comprendre. En réalité, quand je me réveillais le matin, c’était justement en raison de mon ventre qui criait famine. C’était une sensation que je détestais et c’était la raison pour laquelle je passais mes journées à manger, manger et encore manger. J’étais très actif, alors avais besoin d’énergie dès le début de ma journée. Mes proches s’étaient habitués à me voir déjeuner comme un cochon à huit heures du matin. De mon côté, j’étais très surpris par le contenu du repas de Jewel. Tout ce qui se trouvait sur la table, devant elle, n’était qu’une minable verre de jus de fruits.

« Toi par contre, t’as pas grand appétit. »

Stupide que j’étais, je m’étais par la suite lancé sur le sujet de la météo. Génial, première conversation et elle allait déjà me considérer comme étant d’un ennui mortel.

« Si t'es un pote à Cameron et qu'il va vivre à Boston, chez mon père, je suppose qu'on sera amenés à se revoir de temps en temps, je me trompe ? »

Je fus très soulagé par son initiative. Cela prouvait qu’elle avait un minimum d’intérêt pour moi et qu’elle ne me prenait pas pour un boulet sans expérience qui tentait de la draguer.

« À mon avis on se verra tout le temps, alors ça serait mieux pour nous d’avoir de bons termes dès maintenant. »

Je n’avais aucunement confiance en mes paroles. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre après cette conversation. Je pris quelques bouchers de mon assiette, même si c’était évident que je me forçais. Je me sentais un peu mal d’en avoir pris autant. Je poussai mon plat jusqu’au milieu de la table et fis un signe de la tête à Jewel.

« T’en veux ? Je pense que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre. »

Je m’étouffai presque lorsqu’elle me balança son hypothèse. J’avalai un rire et me contentai de lui lancer un regard choqué. En même temps, avec son histoire avec Nathan, je ne devrais pas être étonné qu’elle ait ce genre d’idées. Je gardai longuement le silence, me questionnant sur comment lui annoncer la nouvelle. Tout compte fait, j’aurais peut-être dû partir et revenir mieux préparé. Quoique, le fait qu’elle m’ait parlé de son frère était une bonne piste.

« Je sais que ça a pas été facile avec Nathan, alors t’inquiète, je crois que t’as déjà vécu pire. »

Je me redressai et pris une grande inspiration avant de tout relâcher.

« Je sais que t’aimes la musique, aller au cinéma, se rendre à des soirées. Je sais que t’es à l’aise avec les gens, que t’aimes chanter sous la douche, t’amuser. Je sais aussi que tu fais de la danse depuis longtemps et que c’est une véritable passion pour toi parce que tu te sens libre quand tu danses. T’as pas la meilleure relation avec ton frère et d’après ce que tu m’as dit de lui, j’avoue que c’est un vrai connard et que tes actes sont justifiés. T’es très proche de ta famille, même si tes parents ne sont pas en très bons termes en ce moment. En fait je sais beaucoup de choses, mais rien ne me vient à l’esprit en ce moment, haha. »

Je ris pour atténuer l’atmosphère - et moi-même - avant de poursuivre.

« On n’a plusieurs fois conversé via emails, d’ailleurs je t’ai envoyé un message ce matin. « 

Comme pour lui prouver mon point, je sortis mon téléphone de ma poche, puis lui montrai la réponse qu’elle m’avait donné un peu plus tôt. Je passai ma langue sur mes lèvres qui commençaient à s’assécher.

« Je suis autant surpris que toi de te voir ici. J’ai vraiment hésité avant de venir te voir, parce que je sais pas du tout comment tu vas le prendre et j’espère vraiment que tu me détesteras pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I know you baby ♫ || Jewel ♥   I know you baby ♫ || Jewel ♥ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I know you baby ♫ || Jewel ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I know you baby ♫ || Jewel ♥
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Baby Doc departure details remain murky
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2
» oh baby, you should go and love yourself.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Events :: Hotel Oberoi Udaivilas-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: