AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaja Ud Ke Saraat Pairon Se Bedi Zara Khol
Disponibilité pour RP : Bien sûr
Featuring : Deepika Padukone
DC : Nope

http://li-boston.forumgratuit.fr/t652-vis-comme-si-tu-devais-mourir-demain-apprends-comme-si-tu-devais-vivre-toujours#3558

Messages : 97
Who I am? : [url=Nagaade sang dhol baaje, dhol baaje] Blablabla.[/url]
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 20
MessageSujet: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 1:14




Shivani Kiran Shukia
ID Card

Age : 19 ans
Date de naissance : 7 août 1996
Lieu de naissance : Bombay, Inde
Statut Civil : Célibataire mais amoureuse
Statut Social : Pas très très riche
Métier/Etudes : L2
Classe : Droit
Groupe : kappa pi ou Lambda
P.I ou Scénario ? Scénario
Avatar : Deepika Padukone
Secret envoyé : A remplir par un admin
Caractère


Je ne suis pas une indienne traditionnelle qui préfère obéir à la culture qu’impose son pays. Je sais que les femmes n’ont pas beaucoup à dire, pire encore: qu’elles ont difficilement le droit d’être indépendantes, mais je n’ai jamais voulu que ma vie soit aussi morose. Je suis une jeune fille assez franche, même si j’ai appris à prendre des pincettes. J’ai mon caractère et je ne me laisse pas facilement marcher sur les pieds. Je suis aussi une personne déterminée et accrochée à ses principes. Je n’ai pas ma langue dans ma poche et je ne peux pas vraiment m’empêcher de dire ce que je pense. Dans la vie, je n’ai que mon père comme modèle. J’aimerais être aussi respectée que lui et ce, même en dehors de l’Inde, puisque ma culture ne veut pas vraiment que je sois indépendante et à la tête de mon travail. Je suis très accrochée à mes valeurs et à celles de ma famille. Même si aujourd’hui je suis à Boston, je n’ignore pas les traditions de mon pays et je ferai en sorte de ne jamais oublier ni mes racines, ni l’endroit d’où je viens. Adepte des lois et du code pénale, je n’aime pas m’avouer vaincue et je trouverai toujours un moyen pour me sortir de l’impasse. Je suis une jeune femme pleine de vie, qui veut profiter et surfer sur les opportunités que m’offre la vie. J’aime les soirées, j’aime rigoler, mais ce que j’aime par-dessus tout reste la danse. Loin de moi les danses américaines telles le hip hop ou autre, la seule chose que je pratique vraiment sont les danses de mon pays. J’ai toujours rêvé faire partie de ce monde qu’est Bollywood. Je suis de nature curieuse, parce que les américains ont le don d’attiser mon intérêt pour autrui. Je n’aime pas quand on dicte ma vie, quand on me dit quoi faire et où. Je veux gérer ça toute seule, comme une grande, comme on me l’a appris. Je n’aime pas montrer mes faiblesses, je n’exprime pas non plus mes sentiments ou très difficilement. J’aimerais apprendre à connaitre l’Amérique et m’intégrer comme j’ai réussi à m’intégrer en Inde. Je sais que ce sera différent, mais je ne peux m’empêcher de me dire que si Eden a réussi à s’intégrer chez nous, alors moi aussi j’y arriverai, non ? Certes, je suis toute seule et ma soeur vit à Miami, mais je n’ai pas peur, je suis courageuse et j’avancerai quoiqu’il arrive, parce qu’en plus, je déborde d’énergie et ce, depuis que je suis toute petite.
Histoire


Issue d’une famille respectée, c’est avec beaucoup de fierté que je porte le nom de Shukia. Je sais que dans plusieurs grandes villes où je passe en Inde, mon nom de famille est respecté. Mon papa est un homme qui a presque révolutionné l’industrie de Bombay avec son entreprise qui produit de tout, depuis le dentifrice jusqu’aux turbines. J’avais compris depuis ma plus tendre enfance que ma famille n’était pas comme toutes les autres et qu’à un moment ou l’autre de ma vie, j’allais devoir les rendre fiers de moi. Le meilleur exemple que j’avais  sous le nez, c’était mon père. J’ai donc commencé à suivre ses pas, parce que c’était désormais mon seul objectif. J’avais toujours l’impression que mon père voyait en moi comme un fils qu’il n’avait pas eu. Au lieu de ça, il a eu trois filles: Jaya, Sumana et enfin moi. Mon papa a toujours été fier de ses filles, il ne cesse de nous appeler “ses joyaux de Bombay”. Malgré la prospérité de notre famille en Inde, on n’a pas été épargnés face à la place qu’à la femme. En Inde, la femme est probablement la personne qu’on remarque le plus avec leur sari tous de couleurs différentes animant le paysage, leurs fleurs dans les cheveux qui éclairent la grisaille poussiéreuse des villes et parfument les rues. Elles sont remarquables, elles sont remarquées, dans les champs comme dans les villes et elles fascinent les occidentaux qui débarquent en Inde. Selon les textes de la Tradition hindoue, la femme, en tant que ciment du couple, doit être vénérée à l'égal de la Déesse, la Shakti, compagne de chaque Dieu, mais la réalité en est tout autrement. Chez nous, les garçons sont élevés dans l’idée qu’ils sont supérieurs et que les femmes sont là pour les servir et les satisfaire. Si la nourriture manque, dans les familles pauvres, c’est lui qui est prioritaire, mais il en est de même dans l’éducation. Aujourd’hui, la société continue d’évoluer lentement, mais il est toujours aussi difficile pour une femme d’être indépendante. Ma maman a toujours été respectée par mon père, qu’on se le dise. Quant à mes soeurs et moi, on savait qu’on devrait apprendre à servir l’homme qui, prochainement, serait celui qu’on épousera.

Quand j’étais petite, j’adorais que mon papa m’emmène à des soirées, à des Garbas plus particulièrement. Voir ces jeunes filles danser, tournoyer sur le son des tambours et de la musique indienne avec leurs robes qui virevoltent dans tous les sens, me mettaient des étoiles dans les yeux. Je voulais les rejoindre, moi aussi je voulais qu’on m’admire et déjà à cet âge là, je voulais que mon père soit fier de moi. Quand Jaya a commencé la danse, j’ai voulu la suivre. Seulement, j’étais bien trop petite, alors j’ai pleuré. Elle était encore plus acharnée que moi, mais lorsqu’à son tour je la voyais se mover à des grandes fêtes indiennes, je savais que la danse prendrait une grande place dans ma vie, comme pour beaucoup d’indiens. En grandissant, mes soeurs et moi étaient des femmes désirées par beaucoup d’hommes. On était riches, on était jolies et si on en écoutait les rumeurs, on était promises à beaucoup de mariage. Mon père savait bien qu’il ne pourrait pas obtenir de moi ce que beaucoup de père veulent de leur fille: une femme au foyer parfaite, une épouse digne de la culture indienne.

Vous savez, jusqu’en 2010, la scolarité n’était pas obligatoire en Inde. Moi j’ai toujours voulu aller à l’école, parce que plus tard je me voyais avocate. Beaucoup de parents dans les familles défavorisées trouvent que l’école est une perte de temps et que le travail des enfants représente une source d’argent beaucoup plus importante que la parte de celle-ci dans la scolarité, certes, pas très chère, mais pour certaines familles, c’est un repas en moins pour payer la scolarité de leurs enfants. Lorsque mes parents ont acceptés de nous mettre à l’école, il y a eu beaucoup de remarques mal placées, de commentaires. Sans doute de la jalousie, mais notre scolarité était aussi vue comme un freint à notre éducation en tant que femmes au foyer, futures épouses. Moi j’adorais l’école, parce que j’y rencontrais des autres enfants, puis plus tard des autres adolescents. Mon père n’a jamais été contre le fait qu’on aille à l’école, même si ma mère aurait préféré qu’on reste à la maison pour l’aider à tout entretenir.

Quand j’eus seize ans, Mes soeurs m’emmenèrent pour la première fois fêter la Holi. La Holi est une fête dans toute l’Inde qui dure deux jours au printemps. Elle fête la crémation de Holika, une démone brûlée par Vishnu. Le deuxième jour est le jour le plus important. Durant cette journée, il n’y a plus aucune marque de société, tout le monde se vaut, les hommes comme les femmes et les castes ne sont plus de mise non plus. Tout les indiens sont vêtus de vêtements blancs et se jettent l’un à l’autre des pigments de couleurs: le vert pour l’harmonie, l’orange pour l’optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l’amour. Ce jour a probablement été un souvenir incroyable pour moi, je me suis tellement amusée qu’aujourd’hui encore je rêve d’y être. Cette année-là, j’y ai rencontré un garçon. On ne s’est pas parlé, on ne se connait pas, je ne sais même pas où il vit, ce qu’il fait ni qui il est, mais il m’a marqué. On s’est amusé, on a rigolé, on s’est coloré et je ne l’ai plus revu. J’avais toujours espoir de le rencontrer à Bombay, j’avais aussi l’espoir que cette journée l’ait marquée autant qu’à moi, mais rien. Mes soeurs me disaient de laisser tomber et c’est ce que j’ai fini par faire, continuant ainsi mon petit bonhomme de chemin. Je n’ai jamais cherché l’amour, j’ai toujours mis mes études en avant, ma famille, mes amis et mes proches. J’étais déçue, mais voila, c’était comme ça et je n’y pouvais plus rien alors j’ai continué à vivre ma vie, à oublier cet inconnu et à vivre avec ma passion qui était déjà la danse.

Lorsque ma soeur a rencontré Eden et qu’elle nous l’a présenté, j’étais contente pour elle, même si l’empressement de mon père pour les marier était un peu effrayant. D’ailleurs, je n’étais pas la seule à être effrayée puisque le futur marié à lui-même prit la fuite. Elle est ensuite partie en Amérique et je l’ai enviée, encore. Je voulais faire mes études de droit dans ce pays, parce que même si j’aime ma patrie, la scolarité et le niveau d’étude en Inde sont tout sauf très élevés. Mon père était d’accord pour en laisser partir une, mais pas les deux autres. J’ai fait ma première année en Bachelor à Bengaluru dans le Karnataka, une ville du Sud de l’Inde. L’école est sans doute la plus réputée pour les études supérieures, mais bien loin d’être au niveau des Américains. A l’annonce du mariage de Jaya et Eden, mon père fut sans doute le plus heureux des hommes, puisque sa fille ainée épousait un homme riche. Il était donc rassuré et était certain qu’elle ne manquerait jamais de rien. De plus, Eden est un homme bien, qui est patient et attentif alors je pense qu’aujourd’hui on est tous heureux pour elle.

A ce mariage, j’ai rencontré des personnes, beaucoup d’Américains. J’étais curieuse de leur culture, mais surtout leurs études. Durant le Garba qu’on avait organisé en hommage à ma chère et tendre soeur, j’ai revu cet homme que j’avais rencontré trois ans plus tôt. Il est arrivé comme ça, comme si de rien n’était. Je ne sais pas si j’étais heureuse de le revoir ou pas, mais je n’ai pas vraiment osé quoique ce soit. Cependant, aujourd’hui je sais qui il est et ce qu’il fait. Il se prénome Naveen et il a 25 ans. C’est un homme d’affaire et meilleur ami d’Eden avec qui il colabore. Aujourd’hui, cet homme a son bureau à Boston et grâce à Jaya, j’ai pu persuader mon père de continuer mes études de droits dans cette ville qui m’est encore inconue. Je sais que j’y vais en premier lieu pour mes études, mais l’un n’empêche pas l’autre et l’idée de peut-être le recroiser me donne l’impression que ma vie va changer.  
A propos de toi

Pseudo : Bollywood
Age : 21
Comment as-tu connu le forum ? Bazzart
Fréquence de connexion ? Un peu tous les jours
Veux-tu un parrain ? Non ça ira je pense merci
Quelque chose à ajouter ? J'aime beaucoup votre design
Code du règlement : Ok by Shishi

Code:
Deepika Padukone [color=#ff0000]~[/color] Shivani K. Shukia


Dernière édition par Shivani K. Shukia le Mar 13 Oct - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 1:25

BIENVENUE *O*

Courage pour ta fiche, je vais t'envoyer le plus d'infos que j'ai concernant Jaya et sa troupe, mais bon Manouille m'a dit que le reste tu pouvais faire un peu comme tu voulais. Donc voilà <3 Enjoy et bon courage encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 1:31

Mon dieu mon dieu, tu as vraiment des mines au trésor niveau Avatars toi *.* Elle est tellement magnifique cette fille. Si j'avais un homme dans mes persos, il lui sauterait dessus et il ne la lacherait jamais *.*

Et sinon, Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 7:01

bienvenue jolie madame
Bon courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
Aaja Ud Ke Saraat Pairon Se Bedi Zara Khol
Disponibilité pour RP : Bien sûr
Featuring : Deepika Padukone
DC : Nope

http://li-boston.forumgratuit.fr/t652-vis-comme-si-tu-devais-mourir-demain-apprends-comme-si-tu-devais-vivre-toujours#3558

Messages : 97
Who I am? : [url=Nagaade sang dhol baaje, dhol baaje] Blablabla.[/url]
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 9:07

Merci tout le monde Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 9:11

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Aaja Ud Ke Saraat Pairon Se Bedi Zara Khol
Disponibilité pour RP : Bien sûr
Featuring : Deepika Padukone
DC : Nope

http://li-boston.forumgratuit.fr/t652-vis-comme-si-tu-devais-mourir-demain-apprends-comme-si-tu-devais-vivre-toujours#3558

Messages : 97
Who I am? : [url=Nagaade sang dhol baaje, dhol baaje] Blablabla.[/url]
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 9:13

Merciii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 13:56

Hey, bienvenue demoiselle ! Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 14:42

Bienvenue à toi ! Et bon courage pour ta fiche. dance
Revenir en haut Aller en bas
Aaja Ud Ke Saraat Pairon Se Bedi Zara Khol
Disponibilité pour RP : Bien sûr
Featuring : Deepika Padukone
DC : Nope

http://li-boston.forumgratuit.fr/t652-vis-comme-si-tu-devais-mourir-demain-apprends-comme-si-tu-devais-vivre-toujours#3558

Messages : 97
Who I am? : [url=Nagaade sang dhol baaje, dhol baaje] Blablabla.[/url]
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 20:17

Merci beaucoup rougit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Mar 13 Oct - 20:47

Félicitations !

« Tu es validé(e) C'est une jolie fiche, on en sait sur son enfance, son adolescence, l'école et sa passion. C'est pourquoi je te valide haha ! Félicitation. Je file de mettre ta couleur et je te souhaite un bon jeu parmi nous Smile »

Tu peux désormais aller faire ta fiche de liens, ainsi que répertorier tes futurs RPs. Mais tu as aussi désormais accès à tout un tas d'autres topics. Demander un rang, mais aussi un logement, l'adhésion à une confrérie si ton personnage est un étudiant ainsi que choisir tes options. A toi d'aller te renseigner et lire les différentes histoires de nos confréries pour mieux les comprendre. Tu pourras par la suite te renseigner sur les cours qui ont lieu à l'école, les options ainsi que les clubs et comment y adhérer. Néanmoins, si jamais tu as la moindre question, le staff sera toujours là pour te venir en aide, donc n'hésites pas à leur envoyer un MP si jamais tu es dans une impasse ! Bon jeu parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours   Aujourd'hui à 13:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours
» Si on devait mourir demain...
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» Une petite bête dans un lac de nuit.
» Riley (+) Rêve comme si tu vivais éternellement , Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Who are you ? :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: