AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Lun 17 Aoû - 10:55

Catherine Alyssa Stewart


I.D Card

Age : 46
Date de naissance : écrire ici
Lieu de naissance : Los Angeles, USA
Statut Civil : Mariée
Statut Social : Très très très riche
Métier/Etudes : L'éducation d'Iris... Ca compte non ?
Classe : lycée ou université, n'hésitez pas à choisir vos options ici.
Groupe : citoyen
P.I ou Scénario ? Scénario
Avatar : Charlize Theron
Secret envoyé : A remplir par un admin


Get out of my mind

« Catherine, pourquoi êtes-vous ici ? » Les yeux fixant mes mains, je relève immédiatement la tête vers cet homme en face de moi. Pourquoi je suis là ? Je débourse une somme astronomique pour le voyage, mais aussi pour la consultation et il a l'audace de me demander pourquoi je suis là ? « Comment ça, pourquoi suis-je là ? J'ai passé 6 heures dans un avion pour venir vous voir, ici à Londres, parce que d'après ce qu'on dit, vous êtes le meilleur et vous me demandez pourquoi je suis là ? C'est une blague ? » Je m'appelle Catherine Alyssa Stewart, mais avant d'être mariée j'étais aussi connue sous le nom de Catherine Alyssa Coalman. Je suis ce genre de femme assez hautaine et précieuse. Je suis ce genre de femme que l'on voit aux grandes soirées de la haute société. Je suis aussi cette femme qui fait attention à elle, mais surtout à sa réputation et à la réputation de sa famille. Je n'aime pas l'échec, j'en ai même horreur et j'ai parfois, que dis-je, souvent tendance à être psychorigide. Il faut que ça aille comme je veux, sinon c'est la crise. Je suis donc un peu – beaucoup – capricieuse. Je suis toujours tirée sur quatre épingles et je veille à ce que ma famille soit à la hauteur de la réputation du nom « Stewart ». Je suis ce genre de femme qui passe sa vie à veiller au grain sur sa fille Iris et je suis aussi cette femme qui a perdu le sens de l'humour, le sourire sincère et son intégrité depuis un bon moment. Je suis cette femme perdue dans un autre corps, cette femme qui n'est pas vraiment moi, cette femme insupportable, mais voilà, c'est moi. « Vous n'êtes pas le genre de femme qui voyage toute seule alors pourquoi êtes-vous ici sans votre mari et vos enfants ? Pourquoi êtes-vous revenue dans la ville où vous aviez grandi ?» Cet homme est plus brillant qu'il ne le parait, parce qu'à peine dix minutes après le commencement de la séance, il me met déjà mal à l'aise. J'aurais pu trouver un thérapeute en Amérique, mais j'ai choisi Londres. Sans doute parce que c'est là que mon coeur est resté, dans un petit coffre fermé à double tour. Avant, j'étais une femme simple qui aimait sourire et qui croquait la vie à pleine dent. J'étais enthousiaste et agréable. J'aimais le dessin et la littérature. j'étais proche de mon mari, il était même tout pour moi et j'aspirais à une vie parfaitement stable avec lui. Aujourd'hui c'est toujours le cas, mais il y a quelque chose de différent. Lui, il est resté le même. Cet homme qui sait allier vie de famille et vie professionnelle. Cet homme qui ne se laisse pas ravager le cerveau par l'argent et la réputation qu'a le nom qu'il porte. Il arrive à être un père aimant pour ses enfants alors que moi je ne vois que le côté matériel de cette vie si parfaite de l'extérieur, mais pourtant si brisée. Avant, je rêvais d'une vie de famille comblée, mais aujourd'hui que j'ai cette famille, je n'y fais même pas attention. Iris a mon caractère et à son âge je ne supportais pas que ma mère me dise quoi faire. Mais contrairement à elle, j'ai fini par me laisser à voir dans cette vie si surfaite. J'ai joué un jeu pendant plus de vingt ans et aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir perdu. Parfois je rêve de jouer à la poupée avec Anastasia et de la serrer fort contre moi, comme le feraient n'importe quelle mère, mais dans ma tête je ne suis pas n'importe qui. Je suis cette femme que ma mère a toujours voulu que je sois, faisant partie d'une vie qui n'est pas aussi rose qu'on le croit et où la règle du jeu dit qu'une mère laisse le plaisir à des nourrices de s'occuper de ses progénitures. J'ai le temps, j'ai l'argent, mais je vis dans ce monde où j'ai l'impression qu'avoir des enfants et s'en occuper entache la réputation. Et je ne veux pas entacher la réputation de Cooper. « Je crois que mon mari aime la femme que j'ai laissé ici. Je crois aussi que mes enfants aiment cette partie de moi que j'ai laissé à Londres. Je rêve de passer du temps avec mes enfants et l'homme que j'aime. Je rêve de vivre une vie simple, dans un endroit simple ne serait-ce qu'une semaine. Je rêve de partager des secrets avec mes filles ainées et je rêve d'apprendre à dessiner à ma fille cadette. J'aimerais retrouver cette partie de moi que j'ai perdu, j'aimerais simplement redevenir cette femme trop longtemps enfuie. J'aimerais qu'on soit cette famille dont Cooper a toujours rêvé. C'est la raison pour laquelle je suis là. »


Story of my life

Catherine est née à Los Angeles. Elle est la plus jeune après trois garçons ayant tous, deux ans d'écart. Cath' adorait vivre dans cette ville et son enfance est d'ailleurs parsemée de bons souvenirs avec ses frères. Entre eux, l'entente était au beau fixe et à l'heure d'aujourd'hui, c'est toujours le cas. Jamais de jalousie, jamais de méchanceté ni de coup bas. Ils sont tous les quatre soudés. Sa mère a voulu faire d'elle une petite fille modèle. Elle passait son temps à lui apprendre à bien se tenir, à être courtoise et polie. Une vraie petite fille de la haute société. Déjà petite, Catherine avait ce qu'elle voulait, un dressing à la grandeur d'une pièce entière. A elle toute seule, cet enfant valait déjà quelques milliers de dollars. Aux galas et grandes soirées, elle se devait d'être présente ainsi que ses frères. Son père, politicien de la ville de Los Angeles et homme d'affaire à la tête d'un cabinet d'avocat réputé dans tous les Etats-Unis, voulait toujours que toute sa petite famille soit présente. Il y tenait comme à la prunelle de ses yeux et faisait toujours tout pour le bien de cette petite troupe. Même si petite elle se laissait facilement apprivoiser par les désirs de sa mère, une fois adolescente c'était beaucoup plus compliqué. Elle voulait vivre un peu comme elle l'entendait, mais surtout comme les enfants normaux. Elle voulait sortir, elle voulait rencontrer des personnes qui l'aideraient à construire sa vie, elle voulait rester intègre à ses amis et les personnes qui comptaient pour elle, mais c'était sans compter sur sa mère. Trouvant la vie bien trop facile et laxiste à Los Angeles, Deby et son mari s'arrangea pour déménager et leur lieu de destination n'était autre que Londres. L'Angleterre ou ce pays réputé comme pays discipliné et beaucoup plus strict, aux yeux de Déborah, c'était ce qu'il fallait à ses enfants.

En Angleterre, Catherine avait bien compris qu'elle allait devoir faire des concession, comme entrer dans une école de management à ses dix-huit ans, mais aussi fréquenter des personnes de sa classe sociale. Elle allait devoir se tenir droite, dire bonjour afin un mince sourire et rester inébranlable. Chose qu'elle apprenait au fur et à mesure du temps. A Oxford, la jeune femme rencontre un homme, Cooper. Elle est charmée voir même séduite par cet homme qui, en plus, était de bonne famille : tout pour plaire à ses parents. Elle essaie tant bien que mal de faire de ce mariage un mariage d'amour et non pas un mariage arrangé et le jour-J, elle est on ne peut plus heureuse d'épouser cet homme. Un mariage digne de celui d'une princesse à la hauteur des espoirs de ses parents. A ses vingt quatre ans, Catherine tombe enceinte de son premier enfant : Un garçon qu'ils décident d'appeler Dylan. Elle est maman heureuse et s'en occupe avec l'aide de nourrices suite à la volonté de sa mère. Debbie ne cessait de lui dire qu'elle était mariée à un homme puissant et que son statut ne lui permettait pas de passer son temps à pouponner, alors la journée elle se contentait de regarder son fils passer son temps avec une autre et le soir seulement elle pouvait s'en occuper. Sa mère était toujours présente afin de s'assurer que Catherine ne fasse aucun faux pas et pourtant l'envie de profiter, de sourire et de prendre du bon temps avec sa famille lui manquait. Cooper travaillait toujours plus, souvent sur les chemin et Catherine se contentait de s'occuper comme le faisaient les femmes digne de son nom. Deux ans plus tard, la jeune femme tombe enceinte pour la deuxième fois : une fille qu'ils décident d'appeler Elisabeth. Cath est heureuse d'avoir une petite fille, mais comme pour Dylan, elle ne peut pas vraiment s'en occuper. Sa mère est toujours là à veiller à ce qu'elle reste digne de son statut de femme mariée et plus encore depuis qu'elle vit à Oxford. A force de suivre les dires et exigences de sa mère, Catherine finit par le faire machinalement voir même automatiquement. Elle devient une autre femme beaucoup plus stricte et plus psychorigide. Lorsqu'elle apprit qu'elle était enceinte pour la troisième fois, et qu'en plus il s'agissait d'une deuxième fille, Catherine avait déjà jeté son dévolu sur cette petite fille avant même qu'elle ne voit le jour. Elle serait cette petite fille parfaite dont elle s'occuperait. Elle ferait elle même son éducation comme sa propre mère l'avait fait avec elle. A la naissance de cette petite fille, Catherine est plus heureuse encore, c'est celle qu'elle a vraiment attendu, pour qui elle a déjà tracé un avenir.

Après la naissance d'Iris, le couple Stewart bat un peu de l'aile. Cooper est de plus en plus absent alors que Catherine ne fait que de s'occuper d'Iris. A croire qu'il n'y a qu'elle qui compte et pourtant, à ses 37 ans, elle tombe à nouveau enceinte. Une autre petite fille. Même si la naissance d'Anastasia sauve le couple, Catherine reste toujours aussi obnubilée par l'éducation d'Iris. Anastasia est, quant à elle, élevée par des nourrices parce que pour Cath seule sa fille de 9 ans compte. A force de grandir, Iris devient de plus en plus capricieuse et caractérielle, parce que contrairement à sa mère, elle ne supporte pas la vie que lui offrent ses parents, mais surtout sa mère. Elle lui achète tout ce qu'une fille peut rêver, un dressing alors qu'elle n'a que treize ans et probablement qu'iris vaut beaucoup plus que Catherine à son âge. Pour sa fille, rien n'est suffisant, il en faut toujours plus. Finalement, vers ses dix-sept ans, Catherine et Audrey décide de fiancer leur s enfants. Iris et Sasha, quel beau mariage ça ferait, mais malgré tout, Iris ne veut pas et Sasha encore moins, jusqu'au jour où elle apprend que sa fille s'est mariée avec un autre jeune homme, sans même prévenir personne. C'est un coup de poignard pour Catherine qui aurait préféré un américain, voir même un anglais. Elle aurait préféré... quelqu'un d'autre tout simplement. Aujourd'hui, avec le recule, elle comprend qu'elle ne peut pas forcer Iris à être quelqu'un qu'elle n'est pas ou qu'elle ne veut pas être. Elle comprend aussi qu'une petite fille de neuf ans a besoin d'elle, mais pas seulement.


More about me ?

Pseudo : Clarinette
Age : 22 ans
Comment as-tu connu le forum ? grâce à ma soeur
Fréquence de connexion ? un jour sur deux
Veux-tu un parrain ? Oui je veux bien
Quelque chose à ajouter ? x
Code du règlement : Une brosse à cheveux

Code:
nom de l'avatar [color=#ff0000]~[/color] Nom P. Prénom


(c) Sashette


Dernière édition par Catherine A. Stewart le Ven 21 Aoû - 14:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Lun 17 Aoû - 10:59

MA MAMANNNNNNNN dance love hi

On va s'amuser comme des fous

Puis Charlize Theron *O* J'avais même pas pensé à elle !!
Revenir en haut Aller en bas
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Boston
MessageSujet: Re: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Lun 17 Aoû - 18:26

MAMAAAN STEWART Rolling Eyes

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche Very Happy

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Austin Mahone
DC : Jewel McCoy (Crossover)
Isobel W. McCoy (Crossover)
Lwyn Sein Zaw

Messages : 78
Who I am? : Tu es mon paradis mais je suis probablement ton enfer
People around me : Envoyez un mp !
What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
Date d'inscription : 03/07/2015
MessageSujet: Re: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Lun 17 Aoû - 19:55

Oooh Catherine *O* On pourra se faire des RP avec Audrey, entre copines Cool /pan

Bienvenue en tout cas Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Ven 21 Aoû - 15:16

Félicitations !

« Tu es validé(e) C'est parfait et puis comme je t'ai dit, j'aime beaucoup l'évolution que tu as proposée ! Du coup je te valide et je te souhaite un bon jeu parmi nous *O*»

Tu peux désormais aller faire ta fiche de liens, ainsi que répertorier tes futurs RPs. Mais tu as aussi désormais accès à tout un tas d'autres topics. Demander un rang, mais aussi un logement, l'adhésion à une confrérie si ton personnage est un étudiant ainsi que choisir tes options. A toi d'aller te renseigner et lire les différentes histoires de nos confréries pour mieux les comprendre. Tu pourras par la suite te renseigner sur les cours qui ont lieu à l'école, les options ainsi que les clubs et comment y adhérer. Néanmoins, si jamais tu as la moindre question, le staff sera toujours là pour te venir en aide, donc n'hésites pas à leur envoyer un MP si jamais tu es dans une impasse ! Bon jeu parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
» Si je n'ai pas à le faire, je ne le fais pas. Ce que je dois faire, je le fais vite.
» Ne rien faire, mais le faire bien. (ayshi galery)
» Jamie Skyrunner - "Je veux faire quelque chose de bien." [Finie!]
» STEADWORTHY, BELLE▬ Je veux faire quelque chose pour elle Mais quoi? Les classiques: Fleurs, chocolats, promesses qu'on ne tiendra pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Fiches de présentation archivées-
Sauter vers: