AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 30
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Mar 27 Oct - 1:53




Campbell Ethan Aaron
ID Card

Age : 25 ans
Date de naissance : 14 novembre 1990
Lieu de naissance : Syracuse, New York, États-Unis
Statut Civil : Célibataire et père
Statut Social : Aisé
Métier/Etudes : Étudiant en art
Classe : Université : Danse, théâtre, acteur et comédien, histoire
Groupe : Lambda
P.I ou Scénario ? Scénario
Avatar : Sean O'Pry
Secret envoyé ? Ok by Shishi
Code:
Sean O'Pry [color=#ff0000]~[/color] Campbell Ethan A.
Caractère

Ethan Aaron Campbell est un jeune homme secret et individualiste voir même un peu trop sérieux. En somme, ne vous mettez pas entre ses pattes vous ne feriez que l’agacer. C’est un jeune homme qui ne se confie jamais à personne trop fier pour ce faire. Depuis son enfance alors qu’il se faisait houspiller par ses pairs à l’école, il se forgeait peu à peu une carapace étanche. Avec le temps, il devint plus fort, plus froid et effrayant. Ainsi, plus personne ne venait l’emmerder. Timide durant son enfance, il est toujours un jeune homme réservé et plutôt solitaire. Il n’a jamais vraiment participé à des fêtes de groupes et celles de l’école primaire et secondaire l’ennuyaient à mourir. Si vous souhaitez vraiment savoir ce à quoi ressemble Ethan, voyez le jeune homme dans un coin sombre d’une pièce, silencieux et observateur de ses alentours. La plupart des filles s’effrayaient de lui. Il y en avait, malheureusement, toujours pour penser l’inverse.

Dans le même ordre d’idées, Ethan Campbell est un jeune homme cynique. Il est détestable dans ses paroles. Si votre visage ne lui revient pas, il le dira sans détour. Il déteste le monde et trouvera toujours quelque chose à redire envers la politique, l’économie, les gens superficiels au 21e siècle. Les cheerleaders par exemple. Pfft, pathétique. Ethan peut être assez sarcastique quand il le veut. On pourrait même dire qu’il a une langue de vipère.

Certes, il ne faut pas penser qu’Ethan Aaron Campbell est le pire démon que vous avez rencontré. C’est un jeune homme qui manque cruellement de confiance et de courage en lui bien malgré que sa fierté vous en dirait autrement. Il est aussi tellement têtu que cela vous prendrait l’éternité pour le percer à nu ou ... Même le faire changer d’idée sur quelque chose. Il n’a jamais été très doué à l’école. De plus, il est asthmatique, allergique aux pollens des arbres et aux fruits de mer. Comment ce n’est pas assez ? C’était amplement assez pour le marginaliser aux yeux de ses paires durant son enfance. Nul en sport, en plus d’être asthmatique, cela ne l’aidait pas non plus. Il a donc fini par faire de terribles choses et culpabilise énormément aujourd’hui. Il est vraiment déterminé à changer sa vie. Cette fois-ci, il est sérieux sur le sujet. Son bonheur qu'il ressent envers celle qu’il aime et son fils le poussent à tout faire en ce sens.

C’était un petit garçon rêveur, créatif et remplit d’imagination. Il adorait tellement dessiner et s’inventer des personnages, se déguiser en volant les plus beaux costumes de son père. Ethan a toujours ces traits – non, il ne pense plus à voler les costumes de son père, hrm. – Il aime laisser ses pensées vagabonder libre comme l’air. Il peut se retrouver souvent dans la lune comme cela.

En somme, c’est un jeune homme sensible qui ne demande qu’une opportunité pour s’ouvrir au monde, aux gens qui l’entourent. Après tout ce qu’il a vécu, il sera même extrêmement loyal et protecteur envers ses proches. Il ne voudra pas les perdre et se retrouver seul face à un monde semblant le détester.
Histoire
 

- Ok, on le tue et après je me tire d’ici et je vais à l’université ! Ce sera finit pour moi la drogue ! Finit pour moi le gang !

Bon, tout de suite je dois vous dire que je ne suis pas un meurtrier. Mon ami du sûrement prendre pitié de moi pour faire le sale boulot à ma place. Il ne voulait certainement pas que mon fils voit son père comme un assassin. Il voulait qu’Adan soit fier de son père. Toutefois, vous devez certainement vous demandez comment j’en suis arrivé à devoir tuer à près de 25 ans ? Non, je n’ai jamais pris de drogue. Je vendais de la drogue plutôt.

Je m’appelle Ethan Aaron Campbell et je suis né à Syracuse dans l’état de New York. J’ai une sœur, Lyra, mon aînée de cinq ans. Aujourd’hui, elle fait carrière en France. Elle est douée ; bien plus que moi. Mon père s’appelle Joaquin Arthur Campbell et il est directeur d’une entreprise de commerce de détail. Ma mère s’appelle Jennifer Maria Campbell. Elle prenait le nom de Smith avant de se marier à mon père. Elle est hôtesse de l’air. Je ne me rappelle plus avoir eu des vacances en famille ni même une véritable fête d’anniversaire. Il y avait toujours l’un de mes parents qui n’était pas là. J’avais une famille dysfonctionnelle. Pour en rajouter, mes parents divorcèrent lorsque j’eus 10 ans. Cela n’allait pas mieux à l’école. Je n’ai que de mauvais souvenirs de l’école primaire. J’étais asthmatique. Je me débrouillais très mal en sport. Le professeur disait que je n’avais aucune coordination. Donc, les autres se moquaient de moi. J’étais toujours seul. C’était difficile pour moi de travailler en équipe. Je m’efforçais d’avoir de bonnes notes malgré que je ne m’entêtais pas à poser des questions à mes parents. Ils n’auraient pas eu le temps de me répondre de toute manière. Je me suis rapidement habitué à manger seul et donc je dois avouer que mes repas n’étaient pas toujours bons et riches en calories. Les repas en famille étaient si rares. C’était toujours comme cela. Si je regrette de ne pas avoir fait un effort pour me rapprocher de mes parents ? Un peu quand même.

Dès que j’eus 13 ans, je me mis au sport. J’en avais assez d’avoir une réputation de morveux. Enfin, ce fut plus mon ami qui me proposa cela. C’était un petit voyou. C’est ce type qui tua plus haut. Vous vous rappelez ? Bon, je me mis au sport. Je faisais partie de l’équipe de soccer de mon école. Je faisais aussi de la musculation. C’était ce genre d’activité qui me rendaient fier. En grandissant, je me bâtis un corps parfait qui sûrement en effrayait quelques-uns, faisait le respect des autres et attirait les filles. J’eus une copine, mais à l’époque je me foutais totalement de l’amour. Je préférais le sexe. C’est à cette époque que je commençais à sécher certains cours et à faire du vandalisme un peu partout. J’ai même volé une voiture une fois avec mon ami. Le directeur de l’école a bien essayé de régler ma rébellion avec mon père – je vivais avec lui surtout, - mais je me foutais de mes parents et eux avaient rarement le temps de s’occuper de moi. Je me fichais de tout à l’école. Je me fichais du monde entier même. Dans le dos, je me fis tatouer deux ailes noires. J’ai aussi un éclair sur l’épaule gauche et des crocs de vampires sur le dos de la main gauche. Oui, cela me permettait de démontrer que j’étais un être à part, un être d’exception dans ma tête. En tout cas, c’était aussi à cette époque que je commençais à vendre de la drogue. Avec mon ami, on s’occupait du campus de notre école secondaire à Syracuse. Certes, le groupe était présent dans presque tout le pays.

Ainsi, dès que je terminais l’école en ne réussissant à peine mes cours obligatoires et en échouant d’autres, je partis de la maison de mon père. Ok, je crois que le seul cours qui me plaisir était l’art dramatique. J’ai toujours aimé me sentir dans la peau de quelqu’un d’autre. Je voulais devenir acteur depuis mon plus jeune âge même. En tout cas, je partis très loin soit à l’autre bout des États-Unis. Je savais que mes parents, ma sœur et toute ma famille avaient honte de moi. Je m’en fichais. Je ne voulais plus les voir ni voir personne d’autre.

Ah oui, j’ai discuté longuement sur Skype avec ma sœur il y a deux semaines. Elle voulait que je reprenne contact avec nos parents : qu’ils m’aiment et s’inquiètent pour moi. Pas avant que j’ais réglé les choses, pas avant que mes regrets soient loin derrière moi. Je n’ai pas envie de me présenter à mes parents tel un mauvais père et un raté face à celle que j’aime. Non.

En tout cas, pour continuer ou j’en étais, je passais cinq ans en Californie. J’habitais dans un petit appartement de San Diego. Les revenus étaient bons toutefois. J’avais énormément de clients et je me sentais de moins en moins coupable de vendre de la drogue à ces gens. C’est vrai quoi ! Je devais vivre et c’était leur choix de se droguer. Je m’en fichais. Ils n’étaient que de simples clients. Voici comment je pensais il y a trois ans. Voici comment je pensais avant que je la rencontre elle.

Au début, je ne connaissais pas son nom. Je devais simplement lui donner sa drogue. Elle était une nouvelle cliente. Seulement, cela faisait longtemps que je ne ressentais plus cette culpabilité me rongeant le cœur. J’étais devenu tel un automate. Subitement, je ne voulais pas vendre de drogue à elle. Je lui en fis même part. Qu’une fille comme elle n’avait pas à se droguer. Et je la revis … Et encore … Et encore … Plus je lui vendais de cette cocaïne et pire elle était. C’était atroce. Tout était de ma faute de surcroît.

Un soir, je me rappelle avoir hurler de rage, d’avoir pleuré de lui faire tant de mal ! J’avais lancé tous les sachets de drogue contre un mur. J’étais un monstre ! Je me suis alors rendu compte être tombé amoureux d’elle.

Je devais être un monstre effectivement, car elle entra en cure de désintoxication. Je ne sais pas pourquoi, mais j’allais continuellement la voir. J’appris son nom : Maïa Hope. Elle a un nom qui porte l’espoir. Je ne manquais jamais de lui dire qu’elle était l’espoir de ce monde. On finit par rire ensemble et discuter de tout et de rien à chaque fois que je venais la voir. Lorsqu’elle sortit de sa cure, elle emménagea avec moi. J’étais heureux. Je cachai toute la drogue que je n’avais pas vendu. J’oubliais cette vie et je me trouvai un travail digne de ce nom comme commis dans une épicerie. Maïa tomba enceinte et neuf mois plus tard notre petit Adan naissait. J’étais tellement heureux je vous dis ! À chaque soir, je me dirigeais vers mon fils pour le voir. Je lui caressais le front. Je vivais un véritable bonheur jamais éprouvé avant de toute ma vie. Je lui promettais de lui apprendre à jouer aux jeux vidéo lorsqu’il serait plus grand. Je crois que Maïa n’appréciait pas mon projet toutefois. Elle me taquinait et je rigolais. Je l’aimais tellement. Je l’aime !

Certes, le bonheur doit être éphémère. Je voyais toujours mon ami, mais cette fois il vint me voir parce que le boss du gang s’impatientait. Cela faisait un an que je ne participais plus à l’économie du groupe comme il aimait appeler notre entreprise. Selon mon ami, il m’observait et savait tout de moi, de ma famille. Mon ami me dit alors tristement que cela ferait plaisir au boss de tuer Maïa et Adan. Une seule condition subsistait pour leur sauver la vie : je devais reprendre le travail.

Je passai une très mauvaise semaine après avoir entendu cela. J’avais de la difficulté à dormir et j’avais des nausées. Je refusais de dire la vérité avec Maïa. Je lui mentais. Je voulais protéger ma famille ! Je disais que le travail était dur en ce moment et que j’avais attrapé un virus de surcroît la raison pour laquelle je n’avais pas faim. Les courriels du boss se faisaient plus pressants plus la semaine avançait. Le vendredi, je pris ma décision. Je me rappelle avoir pleurer, mais que c’était pour leur bien. Je partis sans un mot. Je partis avec mon ami au Nouveau-Mexique ou le gang se trouvait actuellement.

Et voilà, je vivais à nouveau près d’un an dans un appartement que je partageais avec mon ami. J’étais très malheureux. Je savais que Maïa m’en voudrait, mais je n’avais pas eu le choix. Un jour on eut une idée : tuer le boss. C’était l’idée de mon ami. Il me voyait dépérir jour après jour, sachet de drogue après sachet de drogue vendu. Pendant un mois et demi, on prépara notre stratégie. En même temps, j’appris que Maïa avait repris les études à Boston. J’eus cette idée de m’inscrire à cette même université en art. Je vais utiliser l'argent de mes ventes de drogues pour me payer l'université et ensuite ... On verra. En fait, j’avais dit, un jour, que je serai acteur à ma mère. C’est le moment de prouver que je suis plus qu'un minable revendeur de drogue. Que je suis une bonne personne.

Malheureusement, je restai plus longtemps éloignée de Maïa et d’Adan que je l’avais prévu au départ. Cela nous pris plus de temps pour venir à bout du gang et du boss. Certes, comme vous le savez déjà, ce type est mort aujourd’hui.

C’était excité et nerveux que je pris l’avion pour Boston en octobre pour découvrir enfin l’université de Boston. Miss Garner m’accepta quand même à l’université malgré mon retard. Seulement, cela me prit de longues heures de négociations. Il fallait, toutefois, que je mette les bouchées double.

Parfait, je le ferai. Je suis déterminé à vivre ma vie. Je veux être fier de moi. J’en ai assez d’être un moins que rien. Je veux être avec Maïa et Adan.
A propos de toi

Pseudo : Gwellaouen
Age : 29 ans
Comment as-tu connu le forum ? Par PRD
Veux-tu un parrain/marraine ? Oui. Est-ce que Maïa peut être ma marraine ?  love
Une remarque à faire ? Merci de ce bel accueil, et rapide de surcroît, pout mes questions. Le forum semble vraiment actif et les gens gentils. En plus, le contexte est vraiment excitant. Et M**** c'est dur de choisir un avatar et des images de Sean.  
Code de validation : Ok by Shishi


Dernière édition par Ethan A. Campbell le Jeu 29 Oct - 2:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Mar 27 Oct - 9:47

hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh: hi dance :huuh: :huuh:

JE SUIS TROP CONTENTE MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI *O*

Normalement, je ne prends plus de filleul, mais je veux bien faire une exception pour toi  

En tout cas, bienvenue, courage pour ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas à m'envoyer une montagne de MPs, je me ferai un plaisir d'y répondre
Revenir en haut Aller en bas
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 30
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Mar 27 Oct - 13:01

Mercii XD

Ohhhh, la montagne de smileys. C'est beau.

Je préfère le pot de Nutella dans tous les smileys ... Ok, Razz Arrow

J'ai lu ta réponse en mp et j'ai aussi compris pour les réponses à mes questions. Oui, j'avoue ... Ce n'est pas trop ce que j'avais en tête pour son caractère surtout s'il manque de confiance. Il voudrait plutôt protéger le fiston pas le chiper à sa mère. mmhm. J'espère que l'autre personne ne la pas trop joué. Enfin ... Je le vois plus super stressé à se demander quand et comment les revoir, quoi dire etc ....

Enfin, je ne faisais que demander pour la marraine. Si cela te donne un peu trop de travaille, je peux demander à quelqu'un d'autre ne t'en fait pas. Je veux pas faire ma chieuse dès le départ.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Mar 27 Oct - 13:31

Non, la personne n'avait même pas fini sa fiche, donc il est un peu tout neuf. Tu peux donc le faire à ta guise, je suis pas très exigeante, comme je lui avais dit: le plus important pour moi c'était surtout le lien et forcément l'histoire passée qu'ils ont en commun. L'avant la rencontre avec Maïa et l'après, tu fais comme tu veux. Tu peux très bien dire qu'il est parti pour le bien d'Adan, parce que lui et Maïa auraient pu avoir des ennuis à cause de ses deal ou que sais-je Very Happy Enfin voila c'est qu'une idée.

Mais rassure-toi, fais le caractère comme tu le sens, ne t'inquiètes pas s'il ne ressemble pas du tout à celui que l'autre membre avait fait.

Pour la marraine, pour être franche c'est pas à cause du trop plein de travail, bien que même, je ne pourrais pas en avoir plusieurs parce que j'ai quand même un peu de boulot haha Very Happy C'est surtout parce que tous mes autres filleuls (à part Rico, qui est admin maintenant) devenaient inactifs après une semaine, donc à la fin je me demandais si c'était pas moi le problème Donc fais attention dans quoi tu te lances avec moi /PAN/ Non mais je suis pas méchante et je pense être une pas trop mauvaise marraine (la preuve, mon seul filleul qui est resté est admin maintenant Cool), mais donc je veux bien faire une exception pour toi si tu le souhaites Very Happy. C'est comme tu veux (bon par contre je te promets pas de finir admin, parce qu'en vrai ça ne dépend pas que de moi hahaha. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Ven 30 Oct - 14:14

Tu es validé(e)

Félicitations ! Et voilà, une petite validation surprise pour la réouverture du forum :3 J'aime beaucoup ta fiche, tu écris plutôt bien ! Je ne crois pas avoir eu l'occasion de te le dire alors : bienvenue parmi nous. Bon jeu et si tu as encore des questions, nous sommes là :3

Maintenant que tu es accepté dans l'antre des cauchemars, tu peux aller mettre aux enchères ta tête, et même lister tes séances de tortures. Tu peux aussi demander ton cercueil et tout un tas de trucs pour survivre dans le couloir des requêtes. Si tu es un jeune étudiant peureux, tu peux aller lire les mémoires de leurs ancêtres. En tous les cas, si tu as la moindre question, n'hésites pas à solliciter le Staff en passant par les liens disponibles sur la page d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -   Aujourd'hui à 11:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ethan Aaron Campbell - Comment tenter de réparer les pots cassés de sa vie -
» AARON CAMPBELL ❋ i will always return
» Diaspora : Comment Réparer L’Injustice Sociale
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Who are you ? :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: