AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Sam 31 Oct - 16:07

Why I got you on my mind ?

Flashback ON

Maïa avançait d’un pas décidé dans le couloir du lycée. Certes, elle était à la fac, mais parfois son devoir de présidente de confrérie l’obligeait à déambuler dans les couloirs du lycée jusqu’au bureau de la directrice. Ce matin, elle avait été convoquée par Miss Garner afin de récupérer les nouveaux dossiers à étudier. Des étudiants qui désiraient intégrer sa confrérie, en tant que présidente elle se devait d’y jeter un oeil et de donner ou non son accord “Vous allez être surprise Mademoiselle Hope, c’est moi qui vous le dis” Maïa avait arqué un sourcil, se demandant de quoi la directrice voulait parler, mais n’avait pas pensé baisser les yeux sur le nom des dossiers qu’elle tenait désormais dans ses bras… Maïa avait ensuite quitté le bureau de la directrice pour déposer tout ça à sa confrérie et enfin terminer sa journée au cup of Tea, comme à son habitude. Le soir même, elle était partie récupérer Adan à sa petite école alors que ce dernier se disait déjà que Maïa l’avait oubliée ou pire, abandonné. La jeune femme s’empressa de rassurer son petit garçon; elle était incapable de l’oublier ni même de l’abandonner et quoiqu’il arrive, il y aurait toujours une personne pour venir le récupérer. C’était une promesse qu’elle lui faisait. Lorsque ce fut le temps pour elle de s’occuper de son devoir de chef, son coeur loupa un battement lorsque ses grands yeux verts se posèrent sur le nom d’un des candidats “Ethan Aaron Campbell”. Dans un premier temps, elle était certaine que son imagination lui jouait des tours et demanda à sa colocataire ce qu’elle lisait. Ensuite, elle avait la certitude que de toute façon, il pouvait surement y avoir deux Ethan Aaron Campbell dans le monde. Oui, ça devait être ça et pourtant, dans sa poitrine, son coeur continuait à s’accélérer comme si inconsciemment, elle savait qu’en ouvrant le dossier, elle y verrait la vie du père de son fils, mais aussi sa propre vie.

Flashback OFF

Dans sa chambre, Maïa était installée à son bureau. Elle était censée étudier les dossiers qu’elle avait sous le nez et pourtant le même était ouvert depuis maintenant une bonne heure. Etudier une candidature pour une confrérie ne mettait pas autant de temps. Il suffisait de voir si ces personnes avaient bien les qualités et capacités d’entrer dans sa confrérie. Si elles avaient une âme d’artiste qui leur permettrait de se sentir bien au sein du batiment, mais surtout du groupe. Maïa n’avait même pas regardé si Ethan avait toutes ces qualités, parce que quelque part elle le connaissait. Ce qui la tourmantait, c’était qu’il était à Boston et qu’elle l’avait appris via un dossier de candidature. Probablement qu’il comptait le lui annoncer un jour, elle l’espérait au moins pour Adan. La jeune présidente des KP tourna la tête vers son fils qui dormait paisiblement alors que la nuit venait tout juste de tomber. S’il savait qu’à même pas dix minutes de lui son père était quelque part dans un des batiments voisins, probablement qu’il aurait refusé de s’endormir avant de l’avoir vu. Maïa aurait dû batailler et finalement, elle aurait peut-être même dû se rendre jusque là où vit Ethan pour qu’Adan puisse voir son père. Evidemment, elle n’était pas contre l’idée qu’il passe du temps avec. Elle ne voulait pas privé son fils de son père ni son père de son fils, bien au contraire, mais sans doute qu’elle aurait préféré une discussion avec avant de motiver son petit homme sans aucun risque. Malgré tout, Maïa aussi ressentait la curiosité d’Adan. Elle était là, assise à essayer de tempérer son esprit et pourtant elle voulait des réponses. Elle voulait savoir pourquoi il était parti, mais aussi pourquoi il était revenu. La jeune femme savait pertinemment que cette nouvelle l’empêcherait encore de dormir, qu’elle avait besoin de réponse et pour ça, elle devait se lancer, elle devait aller les chercher. Maïa hésita un instant, l’envie d’appeler Maria pour que son ancienne voisine de San Diego l’aide à prendre les bonnes décisions. Elle connaissait Ethan alors qu’ici, personne ne le connaissait, elle n’osait même pas en parler à Alayna, lui dire qu’il était dans la même ville qu’elle, pourtant il y avait de grandes chances pour que dans les mois avenirs, lui aussi passerait du temps dans cette confrérie tout comme elle et Adan.

La jeune fille regarda une dernière fois Adan qui dormait à poings fermés et pris une décision. Elle ne pouvait néanmoins pas laisser son petit garçon tout seul dans cette chambre, elle ne pouvait pas non plus demander à Alayna, une fois de plus, de lui garder Adan et ne voulait pas ennuyer un autre membre de sa confrérie. Maïa enfila sa veste, puis pris soin de mettre le petit manteau à Adan et de lui couvrir la tête avec la capuche pour ne pas qu’il ait froid. L’été était bel et bien terminé, dehors les degrés étaient tombés. Elle voulait éviter une quelconque maladie à son petit garçon de deux ans. Elle le prit délicatement dans ses bras et pourtant, il ne bougeait pas d’un centimètre, ni ne se réveilla. Maïa ferma la porte derrière elle et quitta la confrérie au beau milieu de la nuit, direction le batiment des Lambdas, son petit garçon encore bien endormi dans ses bras.

Dans la salle commune du bâtiment, un étudiant qui se trouvait là, la regardait avec un air étonné sur le visage. La jeune fille lui demanda à voix basse où pouvait-elle trouver Ethan et ce dernier lui indiqua l’étage en plus du numéro de la chambre. La Kappa Pi grimpa jusqu’à la porte qui la séparait de toutes les réponses qu’elle attendait depuis maintenant plus d’un an. Maïa hésita longuement avant de finalement frapper à la porte puis attendit qu’on vienne l’ouvrir. L’homme qu’elle avait finalement devant elle était toujours le même que celui qui était parti il y a un an. Elle le fixa sans trop savoir si elle devait sourire, pleurer, le gifler ou lui sauter au cou et l’embrasser. Heureusement, le fait qu’elle tienne Adan contre elle l’empêchait de faire quoi que ce soit, mais la surprise qui se lisait sur son visage était bien réelle. “Donc, t’es revenu.” Ne voulant pas vraiment discuter de tout ça dans un couloir elle reprit plus calmement “Je peux entrer ?” elle aurait pu repartir directement d’où elle venait, mais maintenant qu’elle avait Ethan en face d’elle, elle avait besoin de réponse. Adan encore bien endormi remuait, mais Maïa le gardait toujours contre elle. L’idée de le déposer quelque part pour le laisser dormir tranquillement lui traversa l’esprit, mais le demander était plus délicat. Elle connaissait bien Ethan et pourtant elle avait l’impression d’avoir un inconnu en face d’elle “T’as un endroit où je peux déposer Adan ?”

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 32
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Sam 31 Oct - 20:21

Why I got you on my mind ?
Comment pensait-il étudier dans ces conditions ? Pourtant, dieu seul savait qu’il avait de la lecture à rattraper et des notions à apprendre. Ethan était décidé à reprendre sa vie en main. Son rêve était de devenir acteur. Si longtemps il abandonna cette idée toutefois, si longtemps …

- Argh ! Je n’arrive pas à me concentrer.

Grogna-il tout en se retournant sur le dos au sein du lit. Il soupira tout en s’apercevant que le lit voisin était vide une fois de plus. Évidemment, il n’y avait plus de chambre de libre à son arrivée tardive à l’université donc résultat … Ethan Campbell se retrouvait avec le plus idiot de ses étudiants. Vous savez celui qui se prend pour un sportif confirmé, fan # 1 de ceux de l’école, mais incapable de lancer un ballon droit. Le type un peu trop joyeux et naïf qui vous chauffait les oreilles après seulement 5 minutes en sa compagnie. Ethan soupira.

- Vive ma vie …

Roula-il des yeux au ciel. Le blanc du plafond semblait alors devenir très intéressant. Il y a peu, Ethan posa sa candidature chez les Kappa Pi soit la confrérie des artistes, mais mieux : c’était celle de Maïa. Wow ! Il était fier d’elle. Enfin, il pensait que son geste le forcerait à aller la voir : je suis revenu et en plus je veux être dans ta confrérie ! Non, non et non ! Apparemment, Ethan était loin d’être tel son colocataire de chambre un peu trop optimiste et souriant. Il se dégonfla en cette soirée même ses pas le ramenèrent bêtement vers les dortoirs des Lambdas. Il était un idiot de croire que Maïa l’accepterait. Il était idiot de croire que tout irait pour le mieux maintenant. Alors, pourquoi s’être inscrit dans la même université qu’elle ?  On cogna à la porte.

Soupirant, Ethan se leva machinalement. Il ne portait qu’un pantalon de pyjama. Ainsi, son torse musclé était bien en vue. Seulement, il pensait voir ce colocataire un peu trop saoul, une fois de plus et revenant de je ne sais et oubliant que la porte n’était pas verrouillée. Il ouvrit donc et …

Son cœur s’arrêta sur ces yeux verts le trucidant tel il avait fait une grosse connerie. Oh oui, il en avait fait une. Oh oui, il voyait le regard de Maïa ainsi. Il pensait … Il pensait qu’elle allait le gifler et … Il aimerait tellement cela. Oui ! Pourquoi cela devait se passer ainsi ? Il ne bougea pas son cœur semblant ce comprimer davantage dans sa poitrine. Il ne respirait plus comme si … Comme si un seul petit mouvement de trop, telle une inspiration, allait tout foutre en l’air. Pourquoi cela devait se passer ainsi ? Puis, il le vit : Adan endormit dans les bras de sa mère. Il baissa piteusement la tête s’humectant les lèvres, car l’atmosphère semblait devenir sèche, sans oxygène. Ethan ne méritait pas de voir son fils. Il avait tant grandi. Oh ! Une année manquée. Il avait manqué une année auprès de lui. Il ne l’avait pas vu grandir.

Il hocha la tête incapable d’articuler un mot. Cela ne devait pas se passer ainsi. Il ne savait pas trop pour quelle réponse il hocha la tête. Peut-être pour un peu des deux questions de Maïa. Oui, il était revenu et oui elle pouvait entrer. Il se déplaça pour la laisser passer puis, refermer la porte derrière. Ou poser Adan ?  Ethan aurait tant voulu le prendre dans ses bras, mais il ne s’en sentait plus digne.

- Ici …

Murmura-il tout en se ruant sur son lit et enlevant tous les livres, feuilles de papiers, crayons et efface qui s’y trouvait. Il mit tout son matériel dans un tas au sol. Ses mouvements semblaient contractés. Il avait l’impression de se mouvoir comme le ferait un robot. Il devait avoir l’air tellement stupide.

- Je … Je voulais venir te voir avant … Mais …

Commença-il tout en murmurant pour éviter d’éveiller Adan. Un coup d’œil sur son fils et il mit subitement une main devant sa bouche tout en baissant la tête pour cacher un sanglot. Cela ne devait pas se passer ainsi ! S’il avait été plus courageux, plus intelligent tout se serait passé différemment. Peut-être ne se serait-il jamais éloigné de Maïa et d’Adan même. Ils seraient entrés à l’université en même temps.

Lui qui voulait faire une bonne impression fière de lui-même. Là, il avait honte.


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Sam 7 Nov - 1:02

Why I got you on my mind ?

Maïa n’aurait jamais vraiment imaginé que Garner l’appellerait pour lui remettre en main propre le dossier d’Ethan. Elle aurait pu imaginer un drogué, un schizophrène peut-être, un autiste pourquoi pas, mais jamais au grand jamais elle n’aurait pu penser qu’Ethan Campbell allait faire partie des recrues. La jeune fille ne savait pas trop si elle devait rire, pleurer, sauter joie ou hurler de colère. Elle n’était pas non plus totalement hystérique et donc, même si elle voulait savoir le comment du pourquoi il était parti en passant par le où et le combien de temps, elle savait aussi qu’elle ne débarquerait pas chez lui comme une furie pour lui hurler dessus comme sur du poisson pourri. Elle avait ce côté doux et calme qu’elle ne cessait de puiser dans son petit garçon qui était toute sa vie à présent. Maïa aurait sans doute voulu annoncer à Adan que son père était de retour, qu’il pourrait le voir quand il le voudrait, mais d’un autre côté, pour combien de temps était-il là ? Son côté protectrice envers son fils voulait lui éviter de faux espoirs, même si au fond elle espérait vraiment qu’il reste pour de bon cette fois, que ce soit pour Adan ou même pour elle.

Maïa avait cessé de se voiler la face concernant Ethan. Maria, son ancienne voisine à San Diego avait voulu qu’elle passe à autre chose, qu’elle oublie en quittant la ville. Elle avait quitté la ville, certes, elle se voyait encore dans l’aéroport avec son petit garçon endormis dans ses bras, mais malgré tout elle n’avait jamais su oublier. Elle avait besoin de réponses pour ça, mais au fond elle ne voulait même pas oublier. Les moments qu’elle avait passé avec Ethan étaient importants pour elle, mais aussi insuffisants. A ses yeux, Ethan n’était pas seulement le père de son fils, mais aussi un homme qu’elle avait aimé et pour qui elle avait préserver des sentiments bien au chaud avec l’espoir qu’il revienne un jour. Maintenant qu’il était revenu, elle savait que ça serait un peu plus compliqué que ce qu’elle avait pu penser ou espérer quelques semaines avant. Et puis malgré tout, elle voulait d’abord penser au bonheur d’Adan avant le sien, elle voulait s’assurer que les retrouvailles entre Adan et Ethan se passent bien avant de pouvoir penser à elle, mais encore fallait-il le lui annoncer.

Maïa se retrouvait face à la porte derrière laquelle se trouvait cet homme qu’elle avait attendu autant de semaines, de jours avec l’espoir qu’il l’ait jamais vraiment oublié. La respiration lente et paisible d’Adan contre elle la calmait et quelque part, la motivait à ne pas faire demi-tour.

Alors elle se lança.

Après avoir frapper, elle sentait son coeur s’accélérer dans sa poitrine et pendant une fraction de seconde, elle avait même espérer que personne n’ouvre, mais ce ne fut pas le cas lorsque ses yeux se posèrent sur cet homme qui avait changé sa vie et qu’elle avait tant aimé. Elle ne savait pas trop quoi dire pour commencer alors sa frustration prit le dessus en lui lâchant une phrase toute faite qu’elle n’avait pas vraiment pu retenir. En s’en rendant compte, Maïa avait baissé d’un ton et lui avait demandé pour pouvoir entrer ainsi qu’un endroit où déposer Adan pour qu’il puisse se reposer beaucoup plus confortablement. Ethan libéra son lit pour qu’elle puisse y déposer le petit garçon qui, malgré tout n’avait pas l’air de se réveiller. Elle écouta Ethan qui tentai de s’expliquer, mais qui finalement s’arrêta net dans sa phrase. Il avait l’air bouleversé et pour le coup Maïa ne savait pas trop comment réagir. Elle jeta un dernier coup d’oeil pour s’assurer qu’Adan dormait bien à poing fermés et d’une voix à peine audible et calme, elle lança la conversation

“Je ne t’en veux pas pour ça, je pense que de toute façon on aurait fini par se croiser. Mais j’aurais voulu que tu donnes des nouvelles, que tu dises pourquoi t’es parti et surtout, si tu comptais revenir un jour. J’ai attendu un an de voir si tu comptais revenir ou pas. J’ai même changé de ville en me disant que j’avais juste pas le choix de recommencer une nouvelle vie ailleurs. J’ai dû m’occuper et élever Adan toute seule, travailler en plus de mes cours pour qu’il ait une vie normale et qu’il ne soit privé de rien et tout ça en me demandant si t’avais juste décidé de partir parce que tu voulais autre chose ou… ou je sais même pas en fait. Je comprends pas et j’voudrais comprendre. Je suis prête à être compréhensive, je suis prête à ne même pas m’énerver si tu me dis que t’as fait ta vie ailleurs, avec quelqu’un d’autre, mais je veux comprendre, alors pitié explique moi, tu me dois au moins ça.” Elle marqua une pause, elle n’était pas vraiment fachée, juste inquiète de ce qu’elle allait entendre “Si tu ne le fais pas pour moi, fais le au moins pour Adan… Il a le droit de savoir s’il pourra compter sur toi ou pas, il a deux ans et il n’arrête pas de me demander si tu comptes revenir un jour et là, il ne sait même pas qu’il dort dans ton lit”


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 32
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Sam 7 Nov - 3:53

Why I got you on my mind ?
Elle déposa finalement Adan sur le lit et ce dernier ne se réveilla même pas. De voir son fils endormi, de le voir grandit et plus fort lui provoqua un sanglot amer qu’il dut brusquement cacher de sa main. Il se mordit les joues de ses dents. C’était peut-être sa chambre – presque si on prenait en compte l’idiot avec lequel il la partageait, - mais il se sentait tendu, incapable de bouger ou d’avancer. C’était comme si, subitement, il était en visite dans la chambre d’une autre personne et il ne devait rien toucher et s’asseoir sans qu’on lui en donne l’autorisation.

Puis, elle se tourna vers lui et prit la parole. Maïa le sermonna et il baissa la tête comme un enfant prit en faute. Il sentit son estomac sur tordre sur le coup. Il se sentit stupide maintenant. Il aurait dû, évidemment, l’avertir plus tôt. Il ne savait juste pas comment et … Ethan pensait tellement qu’elle le détestait pour sa fuite. Il voulait se faire pardonner, tout recommencer et vivre enfin libre !

- Normal …

Murmura-il pour lui-même suite à l’évocation du mot par Maïa. Il détourna le regard et se mordit les lèvres jusqu’au sang pour éviter de pleurer. C’était pour eux qu’il était parti. C’était pour les protéger. Il n’aurait pu vivre sachant qu’à la moindre seconde un homme aurait pu venir les tuer … Par sa faute !

- Je …

Il ne pouvait se permettre de l’interrompre ni même de s’asseoir alors qu’elle laissait entendre une possible autre jeune femme dans sa vie. Il la laissait continuer malgré que son corps se tendit entièrement ! Non ! Il n’y avait eu qu’elle. Uniquement qu’elle. Personne d’autre ! Comment pouvait-elle s’imaginer qu’il serait parti avec une autre personne ? Chaque matin, la vie était un cauchemar. Chaque matin, Ethan pensait à Maïa et à Adan le cœur brisé d’être si loin d’eux. Ils étaient le bonheur jamais vécu de toute sa vie. Ils étaient sa famille celle qu’il n’avait jamais eu. Finalement, lorsque Maïa laissant entendre de dire la vérité pour leur fils, Ethan tourna son regard vers le petit garçon étendu sur le lit. Sa respiration montait et descendait mollement. Notre jeune homme eut un véritable sourire sincère. Il ne voulait rien cacher pourtant, c’était juste difficile à dire.

- Il n’y a jamais eu personne … Je …

Laissa-il tomber l’air las tout en s’approchant de la jeune femme aussi belle et douce qu’il y avait un an. Elle n’avait pas changé. Elle semblait même plus sublime, plus forte. Peut-être était-ce dû à ses responsabilités de chef de confrérie. Subitement, Ethan lui prit les mains comme pour ne plus jamais les lâcher. Il voulait s’assurer qu’il ne rêvait pas. Il l’avait devant lui. Elle resterait ici, avec lui à jamais ! Parce qu’il l’aimait du plus profond de son cœur. Et il défaillit à nouveau.

- Je … Je suis désolé. Je ne suis pas parti volontairement … Je voulais juste …. Juste vous protégez. Je  … Je ne voulais pas partir, mais … Il devenait tellement insistant jour après jour … Il … Il … vous aurait … t … t … tu..é.

Laissa-il finalement libre court à ses larmes, incapable de les retenir plus longtemps. Ses paroles étaient ponctuées de sanglots et donc parfois difficilement compréhensibles. Sa vision se brouillait de larmes. Il se jeta contre Maïa et l’entoura de ses bras puissants. Il la serra contre lui fort, fort, fort.

Son parfum était le même. Il se sentait bien, en sécurité tout contre elle. Tout était comme avant. Seulement, ils étaient en voie vers la perfection aujourd’hui, vers un diplôme universitaire.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Ven 20 Nov - 22:46

Why I got you on my mind ?

De temps en temps, Maïa gardait les yeux fixé sur Adan qui dormait paisiblement sans même se douter ce qu’il se tramait dans cette pièce où il se trouvait. Quelque part elle était soulagée de cette innocence, sachant pertinemment que s’il venait à se réveiller, elle pouvait dire adieu aux heures de sommeil qu’avait besoin un petit garçon de son âge. Heureusement qu’il dormait à poings fermés. Maïa aurait pu rester là à se contenter de le regarder dormir, mais elle voulait aussi comprendre pourquoi ils en étaient arrivés là. D’un autre côté, elle sait qu’Adan serait heureux de voir Ethan et elle ne peut s’empêcher de culpabiliser à l’idée de lui en priver alors qu’ils se trouvent tous les deux dans la même pièce. Peut-être qu’elle devrait songer à le réveiller après avoir discuté avec Ethan pour qu’il puisse au moins en profiter en sachant très bien qu’après ça, il ferait une scène pour ne pas dormir. Maïa lui avait tout déballé, ce qu’elle avait en tête ce qu’elle avait dû faire depuis son départ, comme part exemple s’occuper d’Adan toute seule, mais en plus de ça travailler et faire ses études. Bosser ses cours dans une chambre où un petit garçon de deux ans était en train de jouer innocemment, c’était assez compliqué et Maïa n’était même pas ce genre de maman à hurler dès que son fils faisait quelque chose qui ne lui plaisait pas. Elle ne pouvait pas l’empêcher de jouer et l’envoyer dans une autre chambre alors qu’il n’avait que deux ans ferait d’elle la pire des mères sans doute. Alors elle prenait sur elle et tentait en vain de se concentrer.

Maïa avait imaginé tous les scénarios depuis le départ d’Ethan. Tout ça s’était passé si vite et sans aucun préavis qu’elle n’avait jamais vraiment eu le temps de comprendre, ni de se faire une raison. Elle avait besoin de réponse, elle voulait savoir pourquoi un jour il était parti et un an après, il revenait. A chaque fois qu’elle cherchait des réponses auprès de son entourage, on ne cessait de lui dire que c’était à elle de trouver ces réponses. Qu’elle ne pouvait pas se laisser influencer par l’avis de son entourage. En voyant que ces non-dits la perdaient plus qu’autre chose, Maria, sa voisine lui avait proposé de partir pour oublier un peu et tenter de recommencer une vie à zéro. Il était vrai que San Diego n’avait plus rien à lui apporter à part des souvenirs qu’elle préférait oublier. Malgré tout, ça ne lui avait pas empêcher de ressasser ces questions sans cesse. Et s’il voulait lui aussi vivre autre chose ? Une autre vie ? Il aurait très bien pu avoir une autre femme dans sa vie, Maïa essayait de penser à Adan avant tout. Elle ne pouvait pas seulement espérer qu’il revienne pour elle, mais aussi et surtout pour Adan qui commençait à se demander quand son père allait revenir, pourquoi il était parti. Maïa fronça légèrement les sourcils alors qu’il lui annonçait qu’il n’y avait jamais eu personne d’autre. Elle en était presque certaine étant donné qu’il était parti sans rien dire à personne. Pourquoi l’avait-il fait sinon ? D'un autre côté, elle n'avait jamais vraiment douté des paroles d'Ethan auparavant, alors pourquoi commencerait-elle ? Maïa baissa les yeux vers ses mains qu'il prit dans les siennes, un geste qui avait l'air de le briser toujours un peu plus. Elle le regardait avec beaucoup de compassion, mais aussi beaucoup de tendresse. Elle écoutait lui expliquer la véritable raison de son départ. Une raison qu'elle n'avait jamais pensé auparavant d'ailleurs. Maïa se sentait un peu bête, elle avait presque l'impression de vivre dans un monde de bisounours en se disant que personne ne risquait rien, que ce genre de personne ne pouvaient pas tuer pour de l'argent. Visiblement si, et la vérité vint la gifler au visage. C'était assez brutal comme retour à la réalité, retour dans un monde que, pourtant, elle avait connu mais qui lui semblait si loin.

"Mais…Et maintenant ? Fin je veux dire, maintenant que t'es ici tu ne t'es pas dit qu'il pouvait revenir ici ? Il cherche quoi ? Il veut quoi ?"

Elle allait sans doute passer pour la naïve, mais Maïa avait raccroché avec la drogue. Elle ne voulait plus y être mêlée de près ou de loin. Elle voulait vivre sereinement avec son petit garçon et oublier cette partie de sa vie. C'est ce qu'elle avait réussi à faire jusque maintenant d'ailleurs. En voyant ses larmes se frayer un chemin Maïa passa sa main sur sa joue pour les essuyer. Tout ça était terminé maintenant, tout ça était derrière et aujourd'hui, ils allaient pouvoir continuer à avancer. Ce qu'il fallait retenir, c'était qu'aucun d'eux n'avait subi des coups, des blessures, personne n'avait perdu la vie. La jeune femme continua de le regarder avec la même tendresse, puis lui souffla à voix basse un doux "Tu m'as manqué"

Lorsqu'il la prit dans ses bras, la jeune femme en profita. Depuis son départ, le seul homme qu'elle avait pris dans les siens n'était autre qu'Adan, plutôt un petit garçon qu'un homme, mais tout aussi important pour elle.  Maïa s'écarta légèrement d'Ethan pour pouvoir le regarder à nouveau, plus sérieusement.

"Est-ce que t'es sûr de rester ? Enfin je veux dire, est-ce que tu ne comptes pas partir à nouveau du jour au lendemain ? C'est pas contre toi, mais j'ai pas envie de me raccrocher à des faux espoirs, ça serait assez douloureux comme chute et je pense que ça le serait aussi pour Adan. Jure le Ethan"



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 32
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Sam 21 Nov - 3:39

Why I got you on my mind ?
Lorsqu’elle le regardait en fronçant les sourcils, cela signifiait toujours que quelque chose n’allait pas. Lui, il stressait alors s’énervant et parfois s’agaçant qu’elle ne comprenne jamais rien. Voici les petites chicanes qu’ils vivaient. En vérité, avec Ethan le secret, ce n’était pas bien compliqué. Pas ce soir. En tout cas, il ne s’énerverait en rien trop obnubilé par sa bêtise : de ne lui avoir jamais rien dit. Certes, s’il en avait révélé ne serait-ce qu’une infime partie, ce type l’aurait su et …

- Il est mort. C’est tout ce que tu dois savoir.

La coupait presque à ses questions murmurant ses mots doucement, tel une parfaite caresse. Certes, il y mettait tout de même un peu de mordant aussi pour bien lui faire comprendre. Oui, on était en sécurité ici. On le serait pour toujours dorénavant. Il se sentit plus léger soudainement. Il frissonna à nouveau lorsque Maïa lui caressa la joue pour enlever une larme, mais Ethan prenait cette sensation pour un plaisir renouvelé. D’une main sauvage, il enleva lui-même le reste de ses larmes. Enfin, un peu comme le ferait Adan finalement. Voilà ! Finit ! Il ne pleurerait plus !

Tout semblait si facile à l’intérieur de ses bras. Il ne voulait plus jamais ouvrir les yeux. Il voulait simplement rester debout, au centre de cette pièce, torse nu à enlacer fort Maïa pour l’empêcher définitivement de lui échapper à nouveau. Non !

En cela, le questionnement de Maïa sur sa volonté de rester lui fit à nouveau l’effet d’une bombe tombant au creux de son estomac. Ethan détourna le regard mal à l’aise. Elle n’avait plus confiance en lui. Il se mordit les lèvres faisant dos une ou deux secondes à elle pour revenir. En même temps, un mal de crâne commençait …Un mal de crâne qu’il connaissait, mais dont il refusait d’entendre actuellement. Ethan se frotta le front tâchant de faire disparaître la douleur.

- Tu n’as plus confiance en moi … murmura-il las s’asseyant finalement sur son lit sentant le vertige poindre à vitesse grand V. Ethan sourie apercevant la petite bouille d’Adan dormir paisiblement. Je ne partirai plus Maïa. Je ne suis plus dans l’illégalité. J’ai changé. Si tu veux que je te le jure, alors je le ferai.

Changea-il le regard d’Adan pour celui de la jeune femme. Il semblait presque la supplier de le croire. Son cœur avait eu mal de l’entendre. À quelque part, ils étaient compréhensibles, mais Ethan n’y pouvait rien. Elle n’avait plus confiance en lui ! Et lui ne faisait cela que pour elle et leur fils ! Pendant les prochaines secondes, il ne dit plus rien dardant son regard sur celle qu’il aimait, sur celle qui l’avait changé, ramené du bon côté de la vie. Elle était la raison pour sa disparition. Elle était la raison pour ce courage. Elle était la raison pour son retour.

- Je veux changer ma vie. J’ai décidé de devenir acteur et … Je te le jure Maïa. Il ne me ferait plus plaisir que de rester près d’Adan et toi sourie-il sincèrement comme s’il était si facile – étrangement – de dire ces mots. En fait, maintenant on n’a qu’un seul problème : comment dormir ensemble avec Garner comme directrice ?

Termina-il dans un petit sourire en coin dont l’ironie ne semblait pas attendre. Il souhaitait probablement détendre l’atmosphère sans trop le savoir lui-même. Il rigola légèrement sous cape se rendant compte, malheureusement, que son mal de crâne empirait. Zut. Machinalement, il ouvrit le tiroir de la table de nuit pour en sortir une boîte de comprimés. Il les enferma dans son poing droit fermé.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Jeu 3 Déc - 11:43

Why I got you on my mind ?


- Il est mort. C’est tout ce que tu dois savoir.

C'est ce qu'il avait murmuré.

Maïa fronça les sourcils. Elle voulait en savoir plus évidemment, mais elle savait aussi qu'il ne lui dirait pas et donc que ça ne servait à rien d'insister. La Kappa pi devait éviter d'y penser, parce qu'elle allait sans doute se faire une ribambelle de films tous aussi faux les uns que les autres. Elle savait qu'elle devait faire confiance, mais la curiosité restait un défaut que beaucoup d'êtres humains disposaient, dont Maïa. Elle n'était pas la personne la plus curieuse au monde, mais au moins pour savoir ce qu'il s'était réellement passé. D'un autre côté, il y avait des petites oreilles innocentes dans cette pièce ; Adan était endormi, certes, mais Maïa savait très bien qu'elle ne pouvait pas non plus prendre le risque d'entrer dans ce genre de discussion alors qu'il était à quelques mètres. Elle se contenta de poser son regard sur son petit garçon encore bien endormi.

Néanmoins, elle ne pouvait pas faire l'impasse sur toutes les questions qui lui venaient en tête. Certaines étaient légitimes et elle avait le droit de savoir, déjà pour son avenir à elle, mais surtout pour celui d'Adan. Elle voulait savoir si Ethan comptait rester cette fois, ou bien s'il était là peut-être juste pour s'expliquer. Si son avenir était incertain et donc, qu'il allait probablement devoir repartir, elle voulait le savoir. Il lui parlait de confiance et sans doute que quelque part il avait un peu raison. Elle avait confiance, mais jusqu'une certaine mesure, pour certains points. Néanmoins, le fait qu'il reste bien là, non elle ne voulait plus trop y croire à l'aveugle. Elle ne voulait plus se retrouver toute seule du jour au lendemain à devoir répéter à ses proches qu'elle n'était même pas au courant de son départ, qu'elle ne connaissait pas ses motivations et qu'au fond, elle ne savait même pas ce qu'elle devait faire.

"J'ai confiance, mais pas pour tout. J'ai pas envie de croire naïvement que tu ne partiras plus comme tu l'as déjà fait une fois. Disons qu'il me faudra un peu plus de temps pour le croire."


Il lui proposait même de jurer qu'il ne partirait plus, qu'il n'était plus dans l'illégalité. Elle n'en demandait pas tant, elle voulait juste le voir et se l'assurer avec le temps.

"Je ne t'en demande pas tant Ethan, le temps me le prouvera, t'en fais pas, mais c'est légitime de ma part de pas pouvoir y croire là, tout de suite. Ca ne dépend pas que de moi non plus."

En effet, elle ne voulait pas donner de faux espoirs à Adan non plus en lui disant que son père était de retour, mais qu'un mois ou deux plus tard, elle doive lui dire qu'en fait, il s'est déjà envolé. Maïa aimerait le croire, mais pour Adan, elle savait qu'elle ne pouvait pas le faire aussi facilement. Ca viendrait, ça elle le savait, elle en était même certaine, mais là tout de suite, ça restait impossible. Il lui expliqua qu'il voulait devenir acteur. Il avait au moins une toute autre ambition que lorsqu'ils s'étaient connus et dans un sens, même si elle ne lui avait jamais reproché son passé, elle était contente de voir qu'il rêvait d'autre chose que la vie qu'il avait avant.

"Et je t'encourage à le faire, vraiment. D'ailleurs faut que je donne une réponse à ton dossier de candidature. C'est juste que tout ça c'est encore un peu irréaliste. Fin je peux pas m'empêcher de me dire qu'en fait j'ai juste rêvé et que demain je me rendrai compte que tout ça c'était qu'un rêve."

Suite à sa question, la jeune fille sourit. C'est sur que Garner était la pire harpie qu'elle connaissait, mais en tant que chef des Kappa Pi, elle arrivait plus ou moins à gérer sa confrérie sans leur infliger la dictature Garner. Ils avaient un règlement intérieur à faire appliquer et pourtant, elle était loin d'aller vérifier si aucune chambre mixte se formait et même quand elle le savait, pour Alayna et Nicho par exemple, elle n'en faisait aucun rapport auprès de la directrice.

"Bennn quand elle fait ses visites surprises, il faut jouer aux adolescents de 15 ans et se cacher en-dessous du lit, dans une armoire, dans la cave même ou passer par la fenêtre pour prendre la poudre d'escampette. Je suppose que chez vous elle est pas aussi stricte, si ? Elle passe pas si souvent que ça, donc ça va on risque pas grand-chose je crois. J'ai des couples dans ma confrérie et ils n'ont jamais eu de problèmes. On est assez soudés chez les Kappa Pi donc ça aide un peu aussi je crois. Je peux même pas prendre Adan comme excuse: elle déteste les enfants." Elle jeta un œil à la chambre d'Ethan, se doutant que lui non plus ne vivait pas tout seul "T'as un coloc ? Il est jamais là ?" Maïa s'approcha de lui avec un sourire espiègle "Est-ce qu'un jeune homme avec un caractère comme le tien arriverait à supporter une confrérie aussi paisible que la mienne, monsieur Campbell ?"


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 32
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   Ven 4 Déc - 4:50

Why I got you on my mind ?
Cela l’avait éreinté, rendu las qu’elle ne lui fasse pas plus confiance. Du temps … Il lui fallait simplement du temps. De voir, après tout ce temps, qu’il resterait à ses côtés. C’était difficile à accepter. Il avait soupiré désespérément à ces termes employés par la jeune femme. Lui, il avait tout fait pour se débarrasser des dangers potentiels. Il n’avait rien dit pour la simple et bonne raison de les tenir, Adan et elle, en sécurité ! Bon sens ! Ces mots ni aucun autre ne voulut, toutefois, franchir le cap de ses lèvres comme s’ils se sentaient bien à l’aise là où ils se situaient. À la place, il lâcha vouloir devenir acteur ... Son seul talent réel à l’adolescence.

Ethan avait souri tout en rougissant aux encouragements de Maïa. Elle le faisait sourire avec ce rêve. Rire même. Il avait baissé la tête sans rien répondre. Ethan ne savait jamais quoi répondre aux compliments et … Elle s’imaginait être en rêve. Lui ? Il n’en savait trop rien en fait. Il était réellement ici pourtant. Il était près d’elle en train de vivre une vie véritablement aimée. Garner, étrangement, le sauva de sa gêne.

- Non, c’est pareil chez les Lambdas. Je crois qu’on risque même très gros ce soir. plaisanta-il … Mais je m’en fou moi !.

Lâcha-il dans un petit rire amusé par sa folie et la vision de Kappa Pi se jetant des fenêtres ou se cachant sous les lits. Ce devrait être quelque chose à voir. - Hrm. Passons. - Une main contre sa tête, le mal de crâne s’enhardissait, mais surtout les vertiges. Oh zut ! Il lui fallait de l’eau … Ou était ce verre encore ?

- Heu non en effet … Il doit faire la fête quelque part. répondit-il machinalement tout en cherchant des yeux un verre ou une bouteille voire une boisson gazeuse même. Eh ?.

Se surpris-il à dire n’ayant guère écouté les dernières paroles de Maïa. S’il était bon pour la confrérie des Kappa Pi ? Euh … Au fait, c’était lui ou il se sentait étourdie ? Elle tanguait devant ses yeux. Ah merde. Pas cela. Pas maintenant !

- Je ne sais pas … Je … J’avais voulu être avec toi et Adan donc … Puis, je veux être acteur …. baissa-il les yeux sur son fils toujours endormie sur le lit derrière Maïa.

Se faisant violence quant à ses vertiges, Ethan appuya un coude contre le lit et une douce main contre la tête de l’enfant caressant doucement son front. Il sourit. Il avait tellement grandi. Une boule s’amplifiait à nouveau dans sa gorge. Subitement, il se laissa tomber contre l’oreiller sans pour autant déplacer ses jambes à cause d’Adan. La boîte de comprimés était toujours dans sa main. Il savait devoir dire avoir besoin d’eau, mais … Il ne voulait pas éveiller la curiosité de Maïa ni sa pitié.

- Si tu veux ne pas prendre, tu n’es pas obligé de le faire. Je comprendrais.

Murmura-il finalement un peu triste. Elle n’avait plus confiance en lui donc … C’est elle qui primait et non lui, c’était son bonheur avant le sien. Si elle ne le désirait pas à ses côtés alors soit. Ethan ferma les yeux et déglutit ressentant cette boule de tristesse vouloir fondre sur lui. Machinalement, il fourra sa main droite – celle tenant la boîte de comprimés – sous l’oreiller.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Fraternities :: Lambdas :: Dortoir-
Sauter vers: