AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Wallis Queen - KAPPA PI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Wallis Queen - KAPPA PI   Dim 11 Oct - 15:13

Queen Wallis Jay


I.D Card

Age : 19
Date de naissance : 31 Octobre
Lieu de naissance : Londres
Statut Civil : Célibataire
Statut Social : Riche
Métier/Etudes : étudiant en Arts
Classe : Université (option musique, Audiovisuel, photographie)
Groupe : Kappa Pi ou PI Beta Phi
P.I ou Scénario ?P.I
Avatar : Nat Wolff
Secret envoyé : A remplir par un admin


Get out of my mind

Je ne sais pas si je suis le mieux placé pour parler de moi même. Tout simplement car je ne suis pas objectif. Je me trouverais certainement mieux que les autres, car dans ma tête, je suis mieux que beaucoup d'entre vous, personnes qui m'entourent. Mais pour vous, je tâcherais d'être le plus objectif possible, alors, ne faites pas tout un flanc par rapport à ce que j'ai dit lorsque je disais être mieux que vous.
Je suis intelligent, il n'y a pas une once de doute à avoir la dessus. Mon quotient intellectuel et plus élevé que le plupart d'entre vous, et cela est prouvé par une multitudes de tests cérébraux que j'eu effectué dans le passé. Je gâche mes capacités, tout le monde me le dit, mais je suis comme ça, je n'en fais qu'à ma tête, je veux régenter ma vie comme bon me semble, sous aucune tutelle, sans aucune contrainte. Je suis comme ça, mes parents voulaient que je fasse du droit, moi je ne m'intéressais qu'à l'Art, l'art visible, l'art auditif, l'art tactile. Depuis tout jeune, je m'étais épris d'amour pour le violon, et c'est à l'âge de neuf ans que mon père m'offrit le Stradivarius qui fit la joie de toute une vie. Je suis quelqu'un de passionné, à fond dans tout ce que j'entreprend. Je suis quelqu'un d'attentif au détail, une sorte de perfectionniste. Je suis discret sans être invisible, moqueur sans être méchant, populaire sans trop me la péter. Amical et souriant. Ouvert tout en restant mystérieux, car je n'aime pas m'ouvrir sur ma vie personnelle. J'estime que seules les personnes étant très proche de ma personne pouvaient connaître les secrets de mon existence. Je suis sportif sans être un cliché américain. Je suis romantique et fidèle dans l'intimité, mais difficile à satisfaire et à conquérir. L'amour est un sentiment faux pour moi, malgré le fait que je sois à la recherche d'un amour passionné et véritable. J'aime cultiver le mythe du Wallis mystérieux lorsque je rencontre une nouvelle personne, mes paroles, mes gestes, lancent toujours un message disant " tu ne me connaitras jamais comme tu le souhaiterais ". Je suis insaisissable, et cela me plait.  Je réfléchis beaucoup, à tout et n'importe quoi. Je suis également lunatique mais je fais de mon mieux pour le cacher. Je reste aux yeux du monde une personne impassible, mais je boue de l'intérieur. Je suis un paradoxe, un explorateur de l'univers,  un fantôme dans la société.


Story of my life

Il n'y a rien à dire sur mon histoire. Je ne suis qu'un adolescent à la recherche de son avenir, de qui il est, et rien d'autre. Je suis le parfait cliché du gosse de riche incroyablement con. Mais tout cela a bien débuté quelque part.

Je naquis un 31 Octobre, durant la nuit des frasques. Mes parents ne pouvaient pas choisir pire jour pour me mettre au monde, j'étais beau, un adorable nourrisson fraîchement pondu, j'étais souriant, et mes gloussements ravissaient l'entourage de mes parents, mes parents, et les domestiques. Et les années passèrent, mes parents ne m'aimaient plus, les domestiques me surnommaient le maître démoniaque. J'étais un enfant gâté pourri nourrit à l'argent, aux jouets, et aux caprices cédés. J'aurais mérité une bonne fessée. Les seules fois où je ne menais pas la vie infernale à ceux avec qui je cohabitais, c'était lorsque de la musique, ou un tableau, une sculpture, ou une belle personne attirait mon attention. J'éprouvais une indescriptible affection pour cette chose là, qui ne quittait alors plus jamais mon esprit, gravé dans ma mémoire, jusqu'à encore aujourd'hui. C'est ainsi que pour canaliser ma rage, mon père m'offrit un violon Stradivarius, instrument qui ne me quitta plus jamais. Il était mon âme soeur, la déclaration de mes sentiments, la révélation de ma faiblesse.

Plus tard, je devenais l'un des étudiants les plus doués du conservatoire de musique de Londres. Je n'étais pas forcément populaire, mais les gens reconnaissaient mon talent, et la simplicité de ma personnalité attirait la sympathie des gens, bien que personnellement, je ne trouvais personne qui soit à la hauteur afin de devenir un proche.

L'année de mes dix neuf ans, il y eu un terrible accident. Revenant d'un concert classique, mes parents et moi entrèrent en collision avec une autre voiture. Ma mère mourut sur le coup. Ce fut l'évènement, qui changea ma vie. Je me sentais seul, mon père étant toujours absent, car ne supportait plus d'être à la maison, me laissait seul en compagnie des domestiques. Et moi, je me sentais vide, éteint.  J'étais alors devenu le cliché de l'artiste torturé.

Et ce ne fut que quelques mois plus tard, que j'emménageais à Boston, où j'allais enfin reprendre des études. Une nouvelle vie, un nouveau moi, tout allait changer. Lorsque je suis entrée dans ma nouvelle demeure, je ne pus m'empêcher de remarquer l'espace. Cette maison était bien trop grande pour deux personnes. La décoration était sobre et minimaliste. Et pour tout dire, ma chambre faisait soixante mètres carré, démesuré. Mon père avait dit opter pour la simplicité, mais je savais que ce n'était pas le cas. S'il avait pris une maison si grande, c'était pour limiter les risques de me croiser, et tout deux, nous savions exactement pourquoi. Je me suis alors assis sur mon lit de largeur cent soixante centimètre. Puis observa la grande baie vitrée qui me servait de mur gauche. La vue donnait sur le grand jardin et la piscine, je soufflais... Ma nouvelle vie pouvait paraître géniale, mais moi, pour commencer, je ne voyais là dedans, uniquement ce que j'avais perdu. Sur mon bureau de verre, démesuré encore une fois, je vis alors le planning de mes cours. Je commençais demain. Au moins, cela m'occuperait. J'attrapais alors mon stradivarius, et fis frissonner son cordage en une musique de Pachelbel. .   


More about me ?

Pseudo : Myu
Age : 22
Comment as-tu connu le forum ? par Carrie
Fréquence de connexion ? Autant que possible
Veux-tu un parrain ? Pourquoi pas, ça peut toujours servir
Quelque chose à ajouter ? nope, inutile de dire qui j'étais avant sur WHS, étant donné qu'apparemment, tout le monde m'a reconnu
Code du règlement :Ok by Ninou

Code:
Nat Wolff[color=#ff0000]~[/color] Queen Wallis Jay


(c) Sashette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wallis Queen - KAPPA PI   Dim 11 Oct - 15:14

Bon, je le poste ici mais bon avec Rico on en a discuté. On trouve Wallis un peu trop "faible" niveau caractère pour aller chez les PBP. S'il y va, il va sans doute se faire bouffer, donc autant lui éviter ça d'autant plus qu'il a l'air bien attaché à son violon. Sans penser qu'il a l'air un peu fragilisé depuis la mort de sa mère, qu'il dit qu'il se retrouve tout seul etc.
Revenir en haut Aller en bas
 
Wallis Queen - KAPPA PI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arielle Queen, des années plus tard...
» lee ◊ don't be a drag, just be a queen
» Barbie Fashion Queen contre Barbie Geek [Swann et quelques moldus]
» [1748][PV Leene et Kappa] Au Fond du Gouffre...
» Queen's Academy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Conseils-
Sauter vers: