AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seung Joo Park
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 28
MessageSujet: N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]   N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyMar 15 Sep - 20:16

Seung Joo, parfois, quand il passe le balai ou répare une porte, il rêvasse. Il est un peu perdu dans ses pensées, et comme de toute façon il est seul, ça ne dérange personne. Il se demande souvent « et si je n'étais pas moi ? ». S'il était un autre hein ? Un homme qui n'est pas raté. En enfant qui a été aimé par ses parents, par ses grands-parents. Un garçon avec des frères et sœurs, ou même un Américain né dans une famille ne serait-ce qu'un peu aisée. Il s'imagine souvent avoir confiance en lui, mais le fait est qu'il ne sait pas comment faire, de toute évidence. Comment on peut avoir confiance, quand on est lui ?
Plus rarement, Seung Joo, il rêve d'aller parmi les étoiles. Il sait que c'est réservé aux personnes disparus, mais il se plaît à penser qu'il pourrait observer le monde sans avoir à interagir avec lui. Ça c'est quelque chose de bien, de poétique pour lui. Il se fait des idées naïves, il le sait, mais ça l'aide à tenir dans son travail et à ne pas s'enfuir en courant, comme il a presque fait avant de partir de Corée.

Alors qu'il est en train de laver les vitres d'une des salles, le garçon n'entend pas la porte s'ouvrir derrière lui. Ce n'est que lorsqu'il entend un raclement sec retentir derrière lui qu'il bondit presque pour se retourner. A vrai dire, il n'en a pas besoin pour savoir de qui il s'agit mais c'est la politesse de regarder quelqu'un qui parle. C'est Miss Garner, qui pourtant ne se déplace pas souvent pour venir lui donner des indications. Tant mieux dans un sens, Seung Joo, il est pétrifié par cette femme.  Il ne sait jamais quoi faire quand il est en face d'elle et surtout, il a peur qu'elle crie ou qu'elle le renvoie. Ça serait la pire chose à faire, mais elle semble satisfaite de son travail. En même temps, il ne lambine jamais et ne perd pas de temps à copiner avec les élèves, tout ce qu'elle demande.

- Mr Park, je vous cherchais. Vous êtes libre ce soir ? Tant mieux, j'ai une tâche à vous confier en heures supplémentaires.

Il n'avait même pas eu le temps de répondre, du coup il est un peu coincé. A croire que la dame est au courant qu'il n'a ni famille ni ami ici. Il ne dit rien et la laisse continuer.

- Nous accueillons bientôt une personne importante pour des subventions concernant la salle de spectacle. Il faut donc qu'elle soit nickel pour quand ils passeront, après-demain. J'aimerais que vous passiez un coup d’œil et que vous vous occupiez de ça ce soir, histoire que je vérifie demain. Je vous en serais reconnaissance, et ne prenez pas votre temps pour être payé plus en heures supplémentaires, je le saurais. Bonne soirée Mr Park.

Elle disparaît aussi vite qu'elle était apparut et Seung Joo passe une main dans ses cheveux. Lui, il ne demande pas mieux qu'à travailler, mais il n'aime pas trop le ton menaçant que Miss Garner prend parfois. Il a toujours peur de mal faire et d'être renvoyé. Enfin, il sait que ce soir, il rentrera plus tard chez lui, et ça tombe bien, personne ne l'attend.

Toute la journée, Seung Joo, il a en tête le rendez-vous avec cette personne si importante. Il ne sait pas de qui il peut s'agir, et de toute façon personne ne s'occuperait de lui. Ce n'est pas non plus le Président du pays, mais il se met quand même la pression. Comme son employeur a dit, il faut que ça soit parfait, et c'est lui qui doit s'en charger. Bien, il s'en chargera.

A la fin de sa journée théorique, le garçon va simplement se rafraîchir avant de se diriger vers la salle demandée. Il n'y a presque jamais mis les pieds, la salle étant plus ou moins gérée par ceux qui l'utilisaient. Cependant, à chaque fois qu'il y a eu des événements importants, comme des représentations, c'est lui qui a tout nettoyé. Alors il connaît un minimum. Il sait qu'il aurait besoin d'un balai, pour la scène, mais aussi de détachant pour les sièges ou d'un aspirateur pour la moquette. Il aime bien cet endroit parce qu'il est calme, comme coupé du monde, et parce qu'il garde en mémoire tous les artistes qui y sont passé. C'est comme si on pouvait encore entendre résonner les notes, les voix, comme si les fantômes des danseurs, acteurs, bougeaient encore sur scène. C'est sans doute encore son côté rêveur qui lui fait imaginer ça.

Seung Joo, il ne rentre pas par la grande porte. De toute façon, il ne se juge pas assez important pour le faire. Il passe par la petite, celle qui se trouve derrière, celle qu'on ne voit jamais, ou que lorsqu'on la chercher. Il y a une loge avec tout ce qu'il faut pour le ménage, vu que l'endroit est un peu loin de sa loge à lui. Il prend le balai, pour commencer et s'approche de la scène. Il n'aurait sans doute pas imaginé que quelqu'un se trouvait déjà là. Avant même de la voir, il sait que c'est une jeune fille qui est là.

- Vas-y, avance, se souffle-t-il.

De toute façon, il faudrait qu'il fasse son travail, il ne peut pas faire demi-tour et fuir comme il en a l'habitude. Elle ne peut pas te manger, elle ne peut pas te manger. Il avance à petits pas, pour ne pas faire de bruit. Il a l'habitude, il cherche sans cesse à ne jamais se faire remarquer. L'avantage est qu'il est dans les coulisses, alors la demoiselle qui joue devant un public qui n'existe pas ne le voit pas. Elle a une guitare à la main et la fait chanter, mais pas seulement. Sa voix se mêle aux notes et Seung Joo, il ne peut s'empêcher de sourire en l'écoutant.

La musique, il ne connaît pas beaucoup, on ne lui en a jamais fait écouter. A part la musique d'ambiance du restaurant de sa grand-mère, il n'en a jamais vraiment entendu. Un peu plus depuis qu'il est en Amérique, mais sinon, il ne sait rien de ce domaine. Ça ne l'empêche pas de toujours être émerveillé quand il entend ce que des gens sont capables de faire avec une simple guitare et leur voix. Il est maintenant au bord de la scène, mais la jeune fille lui tourne le dos. Elle est brune et d'ici, il ne saurait dire si il la connaît. Il ne veut pas la couper dans ce qu'elle fait même s'il doit faire le ménage. D'ailleurs, il a posé son balai un peu plus loin, lors de sa progression pour venir jusqu'ici. Il ferme les yeux sur la fin de la chanson, toujours souriant. Il ne sait pas ce que c'était, il n'a d'ailleurs pas tout compris, mais c'était très joli. Seulement, il ne sait pas ce qu'il doit faire. Seung Joo, il a peur qu'elle le prenne mal. Il ne peut pas lui dire de partir tout simplement. Il a peur d’applaudir, ou de dire que c'était bien. Si elle était seule, c'était pour une raison, n'est-ce pas ? Lui, quand il est seul, il n'aime pas être dérangé. Sauf que là, en plus de la déranger, il l'a écoutée, presque épiée. D'un autre côté, il trouve ça dommage qu'elle ne fasse pas partager ce qu'elle sait faire. Bon, tant pis, c'est très impoli et il n'a pas l'habitude de faire ça, mais il ne va pas rester là sans bouger. Il s'avance, essayant de ne pas la prendre par surprise.

- Excuse-moi, je…

Je quoi ? Seung Joo, il ne sait pas quoi dire, par quoi commencer. Doit-il commencer par se présenter ? Par lui dire qu'il doit nettoyer l'endroit ? Par avouer directement qu'il l'a écoutée alors qu'elle ne voulait peut-être pas ? Le garçon rosit légèrement des joues, mais il refuse de laisser paraître toute expression sur son visage. Sa grand-mère lui a toujours dis que ses émotions n'intéressaient pas le monde, alors qu'il se les garde pour lui sous peine d'être puni. Pris d'un élan de courage, il se lance.

- Je suis désolée. Je ne voulais pas écouter toi quand tu chantes, mais je ne voulais pas non plus couper toi dans la chanson.

Bien bien, il sait qu'il a encore des améliorations à faire, mais il espère au moins qu'elle a compris. Il baisse légèrement la tête, incapable de la regarder dans les yeux. Ce n'est tout simplement pas dans ses habitudes et il ne compte pas faire d'exception.

- Toi chanter seulement pour les fantômes de la salle ? Dommage, parce que tu chantes très bien.

En fait, il ne sait pas vraiment dire ce qu'il pense, mais elle a mis de l'émotion dans ce qu'elle a chanté et il l'a ressenti. Il a entendu quelques chanteurs, au club d'art, mais ce n'est pas la majorité. Jamais il ne l'a vue elle d'ailleurs, elle ne doit pas être inscrite. Il aide Jae Ji à s'en occuper, mais lui, il n'est rien pour les membres de ce club, il préfère rester dans l'ombre, c'est bien mieux ainsi. Mais comme la jeune fille en face de lui, il pense que certains devraient aller dans la lumière. Seung Joo, il ne se rend pas compte que c'est aussi difficile pour les autres, comme un enfant. Au final, il ne sait pas quoi ajouter et il se sent un peu honteux de l'avoir dérangée pour lui poser des questions idiotes alors qu'il ferait tout simplement mieux de nettoyer sa salle en silence.

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carry Chainsaw
Kappa Pi
Disponibilité pour RP : Oui ♥
Featuring : Phoebe Tonkin
DC : Lily-Rose F. Rivest
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] REVIEW_Summer_Fashion_12_gif

Messages : 250
Who I am? : N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] Tumblr_o28rcxoVt61qg8dzlo3_250
Un jour, vous agirez avec honneur... -Je les adore ces moments là ! Je les salue de la main quand je les vois passer !
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] Tumblr_nypz45kwzJ1qeyb79o3_250

People around me : Pousse toi d'mon soleil ! Tu fais éclipse avec ton cul ...


Social Network : Facebook de Carry
CellPhone : Carry's cellphone
Relations : Adam • Chien & Chat
Iris • Amie d'enfance devenue connaissance
Ashton • Rat de laboratoire, binôme de programme psychologique
Mike • Ancien compagnon de fugue
Jade • P'tite protégée
Chelsea • Blondasse à deux balles
Shivani • Amie proche au sein des Kappa Pi
Elena • Connaissance de Wynwood High School

Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]   N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyMar 22 Sep - 21:02

À journée de merde, humeur de merde. Carry n’avait pas manqué une occasion de soupirer. Au détour d’un couloir, à l’entrée de l’amphithéâtre, au passage à la cafétéria. Aujourd’hui, tout ce qu’elle avait fait, quelque soit l’endroit où elle était allée, avait été ponctué par un signe d’exaspération. Tout avait commencé tôt, le matin même. Il suffit qu’un réveil décide de ne pas sonner pour que déjà, ce soit la merde. Et ça l’avait été. Dans le passé, elle aurait pensé que quitte à être en retard, autant l’être pour de bon, mais cette fois-ci, elle n’utilisait plus ce genre de prétexte. Déjà en retard, elle n’avait pas eu le temps de prendre une douche et s’était ruée jusqu’à la cafétéria pour y prendre un café. Un café qui n’avait pas tenu plus de cinq minutes dans sa main, parce qu’il avait fallu qu’un abruti ne lui rentre dedans. Connard. C’était sans compter la tache sur son jean, et l’inflammation sur sa cuisse. Super. Son entrée en cours n’aurait pas pu être pire. À peine avait-elle mis un pied dans l’amphi’ qu’elle s’était cassé la figure. Tous les regards s’étaient alors tournés vers elle, la fixant intensément. Un con ou deux avaient pouffer, le temps qu’elle ne se relève et jette un regard froid à l’assemblée. Tous s’étaient tut et le professeur fit remarquer son retard à la jeune femme, l’invitant tout de même à s’asseoir. Jamais elle n'aurait pensé que cette journée aurait pu aussi mal tourner. Il faisait beau pourtant ... Bon présage, ou pas du tout étant donné les circonstances. Elle était agacée et ne se gênait pas pour le montrer. Éviter les gens, le plus possible, voilà l'objectif du jour. Elle n'était pas réellement d'humeur à entretenir la discussion, alors valait mieux la laisser tranquille. Et par chance, le message semblait passer correctement. Personne n'était venu à sa rencontre, son téléphone n'avait vibré qu'une ou deux fois dans la journée et si on omettait la tâche sur son jean, rien de bien catastrophique n'était arrivé durant les heures qui suivaient.

Sa contrariété avait pourtant persisté. Elle était restée là, bien ancrée dans un coin de son esprit lui rappelant à chaque minute que c'était une journée à chier. Avec Carry, il n'y avait que deux possibilités. Soit tout était blanc, soit tout était noir. Il n'y avait pas de gris, ni clair, ni foncé. Et si elle avait décidé que c'était une mauvaise journée, cela resterait ainsi jusqu'à la fin de celle-ci. C'était comme ça et pas autrement. Frustrée, elle n'avait rien mangé le midi. Ou du moins, elle s'était simplement contentée d'une pomme en guise de déjeuner. Elle savait que ça n'était pas assez, mais elle n'avait pas faim et il était donc inutile de forcer. Et puis, dans le pire, elle mangerait mieux au soir, si elle y pensait.
Les cours s'étaient enchaînés à une lenteur effrayante. Les minutes passaient toutes plus doucement les unes que les autres et ça en était vite devenu insupportable. Voir pire, invivable. Elle était crève. Lessivée, était peut-être le mot le plus juste à utiliser. Elle qui ne dormait plus assez, se demandait vraiment comment allait-elle tenir le coup de cette nouvelle année. Les journées étaient longues, et les nuits aussi. C'était difficile de trouver le juste milieu entre tout ce qu'elle avait à faire, le boulot qu'elle devait exécuter pour ses cours. parce que oui, Carry avait changé. Elle était devenue quelqu'un d'autre, elle était différente. Différente de la je-m'en-foutiste qu'elle avait été. Il n'était plus questions de se dire que rien n'avait d'importance parce qu'elle savait parfaitement que tout en avait un minimum. La musique par exemple. L'art avait une place primordiale dans sa vie. Il n'y avait rien qui pouvait plus la détendre que la musique. Et ce jour là, elle en avait bien besoin. Elle avait besoin de se relaxer, et pour ça, il n'y avait que sa guitare qui pouvait l'aider.

Après un aller-retour moins rapide qu'elle ne l'avait espéré entre son appartement et l'université, elle se dirigea, guitare sur le dos, vers la salle de spectacle.. Elle avait dans l'idée d'y jouer. De s'y rendre, durant une heure ou deux, peut-être plus, et de jouer aussi longtemps qu'elle aurait des morceaux en tête. Elle avait l'espoir de ne pas y être déranger. Après tout, qui allait bien pouvoir s'y rendre après les cours ? Il n'y avait qu'elle pour faire ça... Et puis, pourquoi ne pas être restée chez elle ? A cause de l'acoustique. Du son. Tout était beaucoup mieux dans la grande salle de spectacle. Voilà pourquoi, elle préférait s'y rendre plutôt que de jouer chez elle et puis là-bas, au moins, pas de voisins dérangés par le bruit qui viendrait toquer à la porte. Un problème en moins, et puis, elle n'avait pas vraiment besoin de ça, ce jour-là. Comme elle s'y attendait, il n'y avait personne. La salle était vide, et dans la pénombre. Comme la parfaite habituée qu'elle était, elle se dirigea vers une pièce concernant toute l'ingénierie son, lumière et autre et leva deux interrupteurs. La lumière jaillit alors de deux énormes spots placés en face de la scène. Elle activa ensuite l'électricité pour ce qui concernait les amplificateurs, si jamais puis elle se monta sur scène. Lentement, elle sortit sa guitare de sa housse, s'assit sur le bord de la grande estrade et fixa la salle vide. Elle ne s'était jamais produite devant des gens réels, de chairs et d'os. Seuls avaient pu l'écouter les ombres, et les murs de l'immense pièce. Jamais, elle ne s'était dit que des gens pouvaient bien vouloir l'écouter ou autres. Elle gardait sa voix pour elle, et elle pensait que c'était amplement suffisant. Pourtant, cette fois-ci, elle n'avait pas pu imaginer que quelqu'un d'autre allait en profiter.

Elle cherchait la perfection, le un sans fautes. Voilà déjà cinq fois qu'elle recommencait le même morceau. Voilà déjà cinq fois qu'elle reproduisait Photograph, de Ed Sheeran, dans l'espoir de l'exécutait parfaitement. Dans tous les cas, la sixième fois semblait être la bonne. Elle y était. "When I'm away, I will remember how you kissed me. Under the lamppost back on Sixth street. Hearing you whisper through the phone.Wait for me to comme home...". Le dernier accord sonna dans la grande salle et Carry ne l'interrompit pas. Il fallait le laisser sonner pour que ce soit plus jolie. Elle était douce, et avait un petit côté fragile lorsqu'elle chantait ce genre de truc. Elle se défaisait de sa carapace et n'était plus qu'elle. Seulement elle. Un sourire satisfait étira ses lèvres, mais disparut aussitôt.  "Excuse-moi, je…". Carry tourna brusquement la tête. Derrière elle, debout, se tenait un jeune homme, surement un tout petit peu plus âgé qu'elle, les traits bridés. Il l'avait entendu. Il devait être la depuis un moment. Légèrement gênée, Carry rougit un peu. Lui aussi semblait l'être. Il hésitait, ça se voyait. Puis il s'excusa. D'une manière étrange. Comme en petit nègre. Comme quelqu'un qui ne parle pas la langue, ou pas parfaitement. Sa façon de s'exprimer n'était pas fluide comme celle des autres. En vue de son apparence, Carry en déduit qu'il n'était pas d'ici. D'ailleurs, elle aussi avait bugué. Elle ne savait pas vraiment comment réagir. Deux ans plus tôt, elle aurait surement gueuler sur cet inconnu qui l'avait épié. Mais plus maintenant."T'inquiètes.. " Et comme pour elle même "C'est pas bien grave j'avais fini de toute façon..."

Se redressant et se mettant debout un peu déséquilibrée sur ses jambes engourdies, elle s'apprêtait à ranger sa guitare quand la phrase du jeune homme la surprit. Les fantômes de la salle ? Ça avait un côté attendrissant, comme stupide. C'était un peu des deux. Carry aurait pu se moquer, mais ce n'était pas dans son tempérament, ni à présent, ni avant. Un sourire presque amusé étira le coin de ses lèvres. "Oui ... On peut voir ça comme ça. Je chante pour ceux qui ne peuvent plus entendre ... C'est drôle d'interpréter ça de cette manière ... J'y avais jamais vraiment pensé." Puis, elle jeta un coup d'oeil circulaire vers la salle avant de s'incliner devant les fantômes. "Là, je suppose qu'ils applaudissent ... Enfin, s'ils pensent comme toi, évidemment ...". Elle soupira devant son idiotie. Les fantômes n'existaient pas. "Tu fais quoi ici? Tu voulais jouer peut-être ? " Accompagnant sa parole d'un geste, elle souleva son instrument entre eux. Cette imbécile n'avait pas remarquer qu'il était seulement là pour le ménage. "J'te la prête. Sens toi privilégié, c'est très précieux. Ma préférée. " Et sur ces mots, elle tenta un sourire..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seung Joo Park
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 28
MessageSujet: Re: N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]   N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] EmptyLun 12 Oct - 18:02

Seung Joo, dans sa soif de tranquillité, il préfère toujours quand le soir arrive. Il doit nettoyer toute la saleté de la journée, tout ce que les élèves ont laissé, les tableaux des profs, tout. Mais au moins, il est seul, il peut le faire comme il veut, traîner un peu, se dépêcher, se permettre la plus grande folie du monde -à savoir un minuscule pas de danse- ou même fredonner un air d'une chanson qu'il ne pense pas connaître. Il peut aussi oublier que Miss Garner est là, ou qu'il va croiser du monde, parce qu'à cette heure, tous les monstres qui étudient ici sont rentrés chez eux.
Un soir ordinaire, non, il n'a aucune pression, et comme personne ne l'attend jamais chez lui, il prend tout son temps. Seulement, ce soir, c'est un peu différent. La directrice lui a bien fait comprendre qu'il ne peut pas se permettre de flâner, d'attendre ou de ne faire son boulot qu'à moitié. Pas que d'habitude il le fait pas, il est appliqué dans son travail, mais là Seung Joo, il n'a pas le droit à l'erreur. La salle doit être parfaite pour la visite, histoire de montrer que l'école se préoccupe de ce genre d'endroit, assez pour avoir un financement supplémentaire. Le jeune homme doit faire tout bien, à la perfection même, alors il doit s'y mettre dès que possible. Encore une fois, c'est le soir qu'il choisit, mais c'est sans doute un choix qui n'est pas très judicieux.

Si dans les salles de classe normales, les élèves ne restent pas, il n'en est pas toujours de même pour la salle de musique ou le théâtre. Fin ce genre d'endroit est très prisé pour la même raison que Seung Joo aime faire le ménage le soir : la tranquillité. Surtout que beaucoup d'élèves dorment dans leurs confréries, donc ils sont encore sur place et peuvent tout à fait profiter d'un peu de solitude. C'est le cas de la jeune fille qui chante sur scène avec sa guitare. Elle ne semble pas l'avoir entendu par ailleurs et le brun ne sait pas trop comment faire. Il a besoin de la place pour nettoyer, mais il ne peut pas lui dire de partir. Surtout qu'elle chante très bien et qu'il aime bien l'entendre. Il se dit que ce n'est quand même pas correct de l'écouter sans la prévenir, en secret et en silence. Alors il se fait entendre, pour montrer qu'il est là et pour être correct envers cette demoiselle. Quand elle se retourne brusquement, Seung Joo, il a le réflexe de reculer rapidement d'un pas. Il ne veut mettre personne en colère et il est sans doute un peu trop méfiant.

Cependant, il ne baisse pas la tête, bien qu'il rougisse quand même un peu, comme la jeune fille. Elle ne va pas le manger, à son âge il serait temps qu'il apprenne à ne plus avoir peur de n'importe quoi et de n'importe qui, pas vrai ? Il est quand même un peu intimidé. Elle dit que ce n'est pas grave, mais il s'en veut quand même de l'avoir dérangée. Quand elle se lève il se fait violence pour ne pas reculer une nouvelle fois et trouve le courage de lui parler et finit tout de même par baisser un peu la tête et les yeux par la même occasion. Pourquoi n'arrive-t-il pas à s'exprimer comme il le voudrait hein ? Il ne parle déjà qu'à demi mot dans sa langue natale, alors en anglais… Néanmoins il comprend la plupart des choses qu'on lui dit, quand elles ne sont pas trop compliquées.

- Drôle ? J'ai dit quelque chose drôle ou idiot ?

Les moqueries, ça il connaît. La jeune fille n'a pas l'air d'être quelqu'un de moqueur mais on ne sait jamais, parfois les apparences cachent bien des choses. Il n'a pas eu l'occasion de le vérifier si souvent mais il est assez observateur dans ses silences et dans son travail pour savoir ça. Il retient par exemple que certaines personnes font peur, mais peuvent se révéler être de véritables amis ou de véritables aides pour lui au quotidien. Seung Joo la regarde s'incliner vers ce public imaginaire qu'il vient d'évoquer et a presque envie de sourire. Pourtant, c'est triste, puisqu'elle est seule et qu'elle ne fait profiter de sa voix à personne. Il tente une réponse complexe à sa remarque, sans toutefois être certain de bien s'exprimer.

- Si applaudir aussi fort toi bien chanter, alors eux applaudir très fort.

Mouais. Bon, elle va se débrouiller avec ça, parce qu'il n'est pas capable de mieux. Au fond, il ne sait même pas s'il y a des fantômes ici. On lui a dit que les morts devenaient des étoiles, alors si c'est le cas, ils ne deviennent pas des fantômes. C'est sans doute trop compliqué pour sa pensée, alors il ne se pose pas plus de question. A la place, c'est la demoiselle qui lui en pose. Seung Joo, il ne sait pas comment répondre. Il ouvre la bouche, surpris qu'on l'ait pris pour un musicien aussi, encore plus qu'on lui propose de prendre l'instrument pour l'utiliser. Il met ses bras devant lui et les secoue avec frénésie.

- Non non non, je…

Peut-être est-ce un peu trop virulent, alors il se calme un peu et répond timidement à la tentative de sourire de la jolie brune.

- Je ne sais pas jouer ça. Je ne suis pas musicien, je ne connais pas vraiment musique.

Maintenant, il faut avouer qu'il n'est que le pauvre petit homme de ménage qui vient récurer les sièges et les cochonneries des élèves après qu'ils soient partis. Seung Joo, il n'a pas forcément honte de son métier, parce que c'est celui qui lui permet de vivre, mais il n'aime pas non plus le crier sur les toits. Quand on sait qui il est, souvent, on change de comportement avec lui. Ce n'est plus un élève, potentiel ami, mais le concierge, celui qui se baisse pour ramasser la merde des autres. Alors c'est logique de ne pas faire ami ami avec lui. Il tourne sa tête et sa main vers le balai, laissé au bord de la scène, plutôt côté coulisses.

- Ça est instrument à moi. Moi nettoyer, moi pas artiste.

Cette fois-ci, il baisse entièrement sa tête. C'est vrai qu'il est jeune, parfois plus jeune que certains élèves, alors on peut facilement penser qu'il est là pour étudier. Il aimerait bien, au fond, mais il n'en a absolument pas le niveau. Et puis ce n'est pas pour lui, c'est pour les personnes mieux réussies que lui.

- Je suis désolé avoir dérangé toi. Mais tu chantes bien, jamais entendu toi avant. Tu fais partie artistes ?

Seung Joo, il a des amis chez les KP, même s'il ne les connaît pas beaucoup. Il sait aussi qu'il existe un club d'art, où on peut faire pas mal de chose et faire découvrir ce qu'on fait. Mais il n'est pas du genre à s'incruster dans la vie des gens avec sa curiosité et à demander. Il n'est même pas du genre à lui poser plus de question ou à la virer, il est du genre à ne pas savoir quoi faire. A rester planté là au milieu, à ne pas savoir s'il doit la regarder, baisser les yeux, s'en aller en lui laissant l'espace pour elle toute seule. Il est du genre à avoir les bras ballants et le cœur battant, parce qu'il se sent encore inutile et dérangeant. Alors puisqu'il est du genre, c'est exactement ce qu'il fait : ne rien faire.

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]   N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]
» Celui qui ne sait pas se taire sait rarement bien parler ▬ Heather
» jude, c'est malheureux de voir ce genre de comportement!!!
» On ne sait jamais à quoi s'attendre venant de moi ☮ with Ethan
» Ïdon ou la Nostalgie de celui qui VEUT rester jeune!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: