AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley    I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyJeu 2 Juil - 14:54


I'm the new. Nice to meet you, or not...  
Ashley & Abigaïl


Elle avait enfin posé ses valises. Ou plutôt ses trois sacs peu fournis. Elle n'avait pas emporté grand chose avec elle. Là où certains auraient pris un tas de cadres photo, ou de gadgets correspondant à un souvenir en particulier, Abigaïl, elle, s'était contentée de ses vêtements et de son journal. Il traînait sûrement au fond d'un des sacs avec une brosse à cheveux et son shampoing. Rien de plus. Elle n'était pas du genre à s'attacher à des choses matérielles. L'important, elle l'avait plus ou moins sur sa peau. Les marques de clopes, les cicatrices et toutes les autres formes qui correspondaient à des blessures. C'était tout ce qu'il lui fallait se rappeler. Elle avait voulu effacer une partie de sa misérable vie, mais ce que représentaient ses marques était inoubliable... Tout resterait gravé à jamais dans son esprit, et chaque coup d'œil dans le miroir ou chaque douche la replongeront dans ce qu'elle a vécu. Pourtant, en regardant sa chambre, ce n'était pas ce à quoi elle pensait à ce moment-là. Elle était plutôt en train de se dire que c'était un sacré changement. C'était comme si elle avait tourné une page en déménageant et en venant à Boston. Ce n'était pas plus mal au fond... En étant ici, elle n'avait plus ses parents sur le dos, et ne risquait plus de s'en prendre une en rentrant des cours, si elle y était allée. C'était en quelques sortes un "nouveau départ", en de meilleures conditions, et loin du danger, dirait-elle. Ce qu'elle regrettait du Missouri ? Rien du tout. Généralement, dans les cas similaires, l'éloignement familial était une épreuve pour les adolescents, mais pas pour elle, et pour deux raisons précises. La première était qu'elle était habituée et la seconde était tout simplement que pour qu'il y est un manque, il faut qu'il y est des liens, or, dans la famille O'Hara et entre les parents et la jeune fille, il n'y avait rien. Les seules personnes qui risquaient de lui manquer étaient ses frères, et encore ce n'était pas si sûr.

Elle avait longuement hésité entre déballer ses quelques affaires maintenant et faire un tour plus tard, ou totalement l'inverse. Elle était partagée parce qu'elle ne voulait pas retomber tout de suite nez à nez avec la chef de la confrérie qui lui avait montré sa chambre et fait faire rapidement un tour des lieux. C'était une fille sympa, plus âgée qu'elle, mais Abigaïl était beaucoup trop solitaire pour se rendre compte qu'elle pouvait être agréable et qu'elle aurait pu s'en faire une amie. Le problème était justement là. Des amis, elle n'en avait jamais vraiment eu. Elle avait toujours été la fille un peu bizarre qui s'installait au fond de la classe et qui ne participait jamais. La fille dont personne ne savait grand chose. La fille que personne ne connaissait. Et ça lui allait très bien. Elle n'avait pas la communication facile. Elle avait souvent réfléchi à ce que ça pouvait faire de s'entourer, et finalement, elle en venait toujours à la conclusion qu'elle n'aurait rien à leur dire ... Aux autres. Elle n'avait rien à dire aux peu de gens qui avaient pu tenter une approche. Alors elle n'essayait pas et faisait en sorte que les gens fassent pareil. A voir comme ça, on pouvait penser que c'était triste ou quelque chose dans le genre, mais pour elle, ce n'était rien de plus que la tranquillité assurée. Voilà ce qu'elle avait toujours recherché. Et si elle avait su la trouver en dehors de chez elle, elle avait été incapable de la trouver au sein de sa maison. Parce que d'autre en avait décidé autrement. D'autre avait décidé de lui pourrir la vie. Mais à présent, c'était terminé.
L'œil posé sur ses sacs, Abigaïl soupira. Finalement, elle n'allait pas tout sortir immédiatement et allait plutôt aller faire un tour dans la salle commune. Rapidement, elle ouvrit les trois sacs, passa sa main au fond de chacun d'eux jusqu'à mettre la main sur ce qu'elle cherchait. Un livre qu'elle avait apporté avec elle, parmi la centaine qu'elle avait dans le Missouri. Son préféré. The Alchemist. Un livre au-delà des autres livres qu'elle avait lu. Un livre de Paulo Coelho. Artiste brésilien qu'elle admirait pour son talent et dont elle avait lu un tas de ses œuvres et sur toutes, c'était celle qu'elle tenait dans sa main qu'elle avait retenu. Elle était capable de le lire et le relire, des dizaines de fois sans jamais s'en lasser. D'ailleurs, une fois de plus, c'était ce qu'elle s'apprêtait à faire. Quittant sa chambre, elle ne s'était encombrée que de son ouvrage.

En descendant vers la salle commune, l'adolescente n'avait croisé personne. Le bâtiment était particulièrement silencieux. Tellement peu bruyant que la jeune fille se demanda si elle n'était pas seule dans cet endroit. Peut-être les autres étaient-ils rentrés chez eux, pour les vacances ? Elle, elle y était venue, et elle comptait bien y passer tout l'été, puisqu'il n'y avait que loin de chez elle qu'elle pouvait fuir ses démons intérieurs. Oui, elle devait être une des seules présente dans le bâtiment, en plus d'Ashley si elle n'était pas partie après avoir conduit Abigaïl à sa chambre. D'ailleurs, celle-ci était rassurée par le calme de la confrérie qu'elle venait d’intégrer. Au moins, elle ne risquait de tomber sur personne et elle était sûre de pouvoir lire seule, sans problèmes. La salle commune était plutôt grande et à l'image des Theta Xi. Du moins, c'était ce qu'avait pensé l'adolescente en voyant la pièce. C'était lumineux, calme, et parfait pour pouvoir travailler. Ou lire, dans son cas. Nonchalamment, elle s'approcha de la grande table et s'y assit. Le livre posé, elle remonta les manches de sa veste jusqu'à ses coudes. L'été était finalement arrivé et il se faisait hyper bien sentir. Pourtant, Abigaïl continuait de mettre des manches longues, comme elle l'avait toujours fait. Le fait de remonter ses manches laissait apparaître ses cicatrices, mais elle ne s'en préoccupait pas. Personne ne semblait être présent, elle n'avait pas de soucis à se faire. Se mettant à l'aise, penchée en avant, le livre sur la table, elle ouvrit la première page et lu. Elle lut sans s'arrêter. Elle aimait vraiment ce livre ...

sa tenue


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley    I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyMar 14 Juil - 20:01

Pourquoi rester pour les vacances ? Parce que j’avais des responsabilités. Pour travailler, aussi. Et puis, mes parents n’habitaient pas si loin que ça, je pouvais encore aller les voir un jour, un week-end ou une semaine pendant un moment de calme. En attendant, je devais rester ici pour régler tout un tas de choses. Et puis, d’une certaine manière, j’étais moins encombrante à la confrérie qu’à la maison. Pas que mes parents me trouvaient encombrante. Mais quand j’étais le nez plongé dans trois bouquins en même temps, à imprimer ce que je trouvais et relier le tout sur une grande table, à l’ancienne, je prenais de la place. Je préférais de loin faire tout ça à la confrérie. Il n’y avait presque aucun membre ici. Ils étaient tous rentrés pour les vacances, certains avaient quittés la confrérie en même temps qu’ils avaient quitté la scolarité.
Mais il y avait une fille, une nouvelle recrue, une qui venait tout juste d’intégrer l’école et a confrérie. Cette fille s’était installée dès son recrutement, à mon plus grand étonnement. En plein pendant les grandes vacances. Ce que personne n’avait encore jamais fait, je pense. Pas que j’étais chef depuis longtemps, j’avais pris mes fonctions à la rentrée dernière, il y avait à peine un an. Mais moi, je n’avais jamais vu, mes camarades non plus, et je n’avais jamais entendu parler de ça. Les chefs restaient souvent pendant les vacances à cause de leurs obligations, mais les simples élèves … Je lui avais donc fait visiter, lui expliquant les règles du pôle étudiant mais aussi les règles propres au bâtiment. J’étais assez souple dans l’ensemble, et les gens ne mettaient pas le bazar pour autant. Par contre, Miss Garner était bien plus stricte, et je ne pouvais malheureusement pas passer outre ses règles fondamentales. Elle s’appelait Abigail, cette fille. Jeune, jolie, discrète, elle avait l’air un peu paumé. Elle avait ce je ne sais quoi sur le visage. Pourtant, elle semblait ne pas vouloir le montrer. Mais peut-être que je me trompais, je n’en savais rien. Je n’étais pas non plus une pro pour lire sur le visage des gens, je ne m’amusais pas vraiment à ça.

Toujours était-il que je l’avais guidée pour qu’elle s’y retrouve et puisse s’installer au mieux. Mais nous n’avions pas plus discuté que ça. Elle ne semblait pas bavarde, de toute façon, et puis je préférais la laisser s’installer avant tout. J’étais retournée dans ma chambre pour rédiger un courrier à Miss Garner et lui indiquer que j’avais bien accueilli ma nouvelle recrue. Je n’aimais pas trop cette femme que je trouvais trop stricte, mais il fallait bien que je le fasse. Après quoi, j’avais tiré une liste de bouquins que je devais étudier pour un sujet précis. Ça n’avait aucun rapport avec mes études, c’était simplement pour le loisir. Là, en l’occurrence, je travaillais sur de la crypto zoologie. Pas de la science même, mais ce n’était pas grave. Tout ce qui pouvait assouvir ma curiosité était bon. Je trouvais quelques ouvrages que je possédais, achetés pour l’occasion, ou bien empruntés. Il m’en manquait malheureusement deux ou trois, mais j’allais bientôt me les procurer, d’une manière ou d’une autre. Ils étaient tout simplement plus rares. Sans oublier mon outil de prédilection : internet. Je devais aussi regarder quelques documentaires, plus ou moins vieux. Oui, quand je faisais une recherche, je couvrais tous les domaines. Certaines informations étaient rares et n’étaient données qu’une fois dans toute l’histoire du sujet qu’elles concernent. Je ne devais pas louper quelque chose.

Avec mes ouvrages sous le coude, mon ordi et ma clef USB, je sortis de ma chambre pour aller dans la salle commune. Là encore, j’avais bien plus de place que dans ma petite chambre. J’avais les tables, j’avais les vitres, j’avais tout. Je pouvais accrocher comme je voulais, étaler. C’est après avoir déposé toute mes affaires sur une table, je passai mon regard autour de moi. Pour me rendre compte que je n’étais pas seule. En effet, la fameuse Abigail, que je venais d’accueillir. Je la regardai puis me mis à sourire.

- Toi aussi tu aimes bien sortir de ta chambre pour lire ou travailler ?

Après tout, elle ne travaillait peut-être pas et lisait juste. Bon, si elle était comme moi, on allait certainement se croiser régulièrement. Je la regardai encore en souriant, mais sans trop sourire non plus, pour ne pas la braquer. Je décidai d’opter pour l’option « ne pas trop lui porter d’intérêt mais ne pas complètement l’ignorer non plus ».

- Ça te gêne si je travaille ici et que je m’étale un peu ? Je suis en pleines recherches et j’ai du mal à réfléchir dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley    I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  EmptyDim 26 Juil - 17:24


I'm the new. Nice to meet you, or not...  
Ashley & Abigaïl


Tout était allé plutôt vite. La jeune fille avait rapidement fait le tour des lieux et s'était retrouvée dans sa nouvelle chambre. C'était tout ce qu'il y avait de plus basique. Rien d'extraordinaire, quelque chose de simple et de neutre. Une chambre de lycéenne, tout ce qu'il y avait de plus normal, dans laquelle elle allait vivre seule. C'était un détail de rien du tout qui lui était venu à l'esprit alors qu'elle balayait la pièce du regard. Ce n'était pas vraiment important, mais c'était un truc qu'il fallait qu'elle sache. Pas de colocataire. Pas de partage. Pas de vie à deux. Au fond, ce n'était pas plus mal, Abigaïl n'était pas la personne la plus sympathique qui soit et puis, vivre seule lui permettait d'être tranquille. Au moins, elle n'allait pas devoir respecter des règles imposées par une fille trop maniaque et ne risquait pas de se retrouver ensevelie par les vêtements sales d'une fille mal élevée. C'était déjà deux problèmes possibles en moins. Deux problèmes qu'elle espérait ne jamais avoir à affronter. Ce n'était pas trop son truc de devoir à régler ce genre de conflit de colocation. Rester seule, était le mieux. Pour elle, et pour la pauvre âme qui aurait pu tomber dans la même chambre qu'elle. La solitude lui allait beaucoup mieux que la vie en société. Et ça lui convenait.  

Elle avait hésité entre déballer ses affaires maintenant ou repousser cela à plus tard. La décision lui avait sauté aux yeux. Elle savait que dans un des sacs, au fond, se trouvait ce qu'elle avait vraiment envie d'utiliser à l'instant. The Alchemist. Depuis son arrivée, et déjà dans l'avion, elle avait eu l'envie d'attraper le bouquin et de le dévorer une fois de plus. Certaines personnes n'étaient pas en mesure de comprendre sa passion pour la lecture, mais ça ne la préoccupait pas. Elle, c'était tout ce qu'elle possédait. Alors, lire et relire le même livre ne la dérangeait pas. Bien au contraire. C'était toujours le même effet. La même envie de savoir la fin, tout en la connaissant déjà et ça, c'était magique. C'était pour cette raison qu'elle aimait lire. Elle adorait cette possibilité d'évasion que lui offrait les auteurs. Elle adorait cette possibilité offerte sur un plateau d'argent de partir ailleurs, de prendre une pause et de tout oublier. C'était pour ces raisons, précisément, que le livre en main, elle quitta sa chambre pour descendre dans la salle commune, dont elle n'avait pas eu le temps d'en apprécier le calme. Elle aurait tout aussi bien pu rester isolée dans sa chambre, mais parce qu'elle savait qu'elle ne risquait pas d'être dérangée, elle avait choisi d'innover. 

Elle s'était installée confortablement sur une des chaises de la grande table. Elle avait légèrement remonté ses manches pour ne pas avoir trop chaud et avait ouvert son livre. Elle avait commencé directement par l'histoire, sautant les quelques pages qu'avaient écrites l'auteur. Pas qu'elle ne voulait pas les lire ou qu'elle ne les aimait pas ... Mais, elle les connaissait déjà par coeur et ne pouvait plus attendre de lire le véritable sujet de ce bouquin. Elle n'était pas concentrée, elle était carrément absorbée par les mots qu'elle lisait, pourtant, un bruit, rien de bien fort, rien de trop perturbant, l'interpella. Elle qui pensait passer l’après midi seule fut surprise. Du coin de l'oeil, elle aperçue une jeune femme blonde. La même jeune femme qui l'avait accueilli quelques minutes plus tôt. Ashley. Elle souriait. Bêtement, Abigaïl eut l'hypocrisie de croire que rien n'allait se passer et que l'une comme l'autre allait faire comme si elle était seule. Raté. "- Toi aussi tu aimes bien sortir de ta chambre pour lire ou travailler ?" Hm ... Pas vraiment. "J'irai pas jusqu'à dire ça .." La jeune fille avait replongé son regard dans son livre tandis que la chef de la confrérie reprenait ce qu'elle était en train de faire avant de la remarquer. "- Ça te gêne si je travaille ici et que je m’étale un peu ? Je suis en pleines recherches et j’ai du mal à réfléchir dans ma chambre." Ça ne la dérangeait pas."Non. Après tout, je viens tout juste d'arriver. Et puis, je ne fais que lire, si tu travailles, tu fais comme tu veux." Comme à son habitude, Abigail n'était pas très bavarde. "Je peux me pousser si tu veux toute la table, pour, poser tes affaires." Dans le même temps, la jeune fille se leva, pour se décaler. "Tu bosses sur quoi ?

HRP:
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley    I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm the new. Nice to meet you, or not.. //Ft Ashley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» Nice to meet y... Whait I'm not.
» Alexandra- Nice to meet you.
» Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: