AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 I WANNA BE THE MINORITY !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Président des Sigma Nu
Disponibilité pour RP : Yep.
Featuring : Zico (Wu Ji Ho)
DC : Lee Hae HyukAshton D. MyersFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 191
Who I am? : Un opportuniste, qui profite de la vie, et le chef des Sigma Nu, accessoirement. Et Cornerback chez les YB, alors si tu me cherches, j'te plaque Wink
People around me : La famille, les amis, les ennemis, bref la smala au complet.
Social Network : J'suis pas Facebook, Instagram et compagnie. Les selfies c'est réservés aux narcissiques, et encore selfie, si c'est égal à se prendre en photo que l'menton... Mais j'ai un casier.
CellPhone : J'te préviens, ce numéro est à joindre en cas d'urgence, ou si on a un minimum de choses en commun. Ceux que j'aime pas, je réponds pas Very Happy
Relations : - Ami d'enfance de Gwen Foster
- Protecteur de Seung Joo, tu touches un d'ses cheveux, t'es mort, pigé ?
- Sous le tutorat d'Hanaé Nguyen
- Travaille pour Eo-w-yn !

Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 19
Localisation : Dans ton cul.
MessageSujet: I WANNA BE THE MINORITY !   Dim 14 Juin - 10:58




Enzo Miller
ID Card

Age : 17 ans.
Date de naissance : 13 octobre 1997.
Lieu de naissance : Boston, USA.
Statut Civil : célibataire.
Statut Social : on s'en sort comme on peut.
Métier/Etudes : Senior Year, qu'il va sans doute se retaper une nouvelle année Rolling Eyes
Groupe : Sigma Nu Cool
P.I ou Scénario ? P.I.
Avatar : ZICO
Secret envoyé : Oki doki
Caractère

Est-ce que vous voulez que je vous annonce la couleur tout de suite, ou vous voulez patienter un peu ?

Dure comme question, pas vrai ? En même temps, je parie que t’as envie d’en savoir plus sur ce jeune homme. Faut dire, il en cache des choses sous cet air mystérieux. Son regard dur, mais profond, et son look un peu anarchique. Les conventions, c’est pas son truc, alors suivre la mode, vous pensez bien que c’est pas sa préoccupation première. Et je ne pense pas qu’il soit conseillé d’aller lui faire part de vos remarques déplaisantes quant à sa façon de se saper, vous pourriez vite le regretter. Et oui, monsieur n’aime pas les critiques à son égard. Ou plutôt celles à but totalement mauvaises, juste là pour descendre et se foutre de sa gueule. Elles ont le don de le mettre bien en colère, lui qui a le sang chaud. Un seul mot de travers, et son humeur change du tout-au-tout. Ah les caractères sanguins, difficiles à contrôler ! Puis souvent, ça frappe plus que ça ne réfléchit posément. Et le monsieur est pas du genre à retenir les coups, alors si vous ne voulez pas vous retrouver avec son poing au milieu des deux yeux, une seule chose : ne pas trop venir le chercher. Parce que son but premier est surtout de se faire respecter, et quoi de plus logique quand on sait qu’il est président en chef de la confrérie des Sigma Nu. Ces anarchistes anticapitalistes, qui clament à l’injustice et protestent pour tout et rien. Ces anticonformistes qui rejettent les lois et se disent marginaux. Ces étudiants vus comme des débauchés puant l’alcool et le tabac à des kilomètres à la ronde… Ils ont une réputation à tenir, ces fiers Sigma Nu. Pour eux, c’est un rejet pur et dur de la société, un déni des règles régies, et surtout une volonté d’indépendance et de libre arbitre. Quoi de plus normal, surtout en étant étudiant, enchainé à une société basée sur la scolarité obligatoire et l’uniformisation de tous les genres… Comme la connerie d’instaurer un uniforme. Mais bon, si un jour vous voyez ce grand gaillard en uniforme, c’est qu’il se sera cogné la tête quelque part…

Les règles, ça ne fait pas parti de son vocabulaire. Disons plutôt qu’elles lui conviennent jusqu’à ce qu’elles ne lui conviennent plus, et à partir de ce moment il envoie un peu tout foutre en l’air. Agir comme des moutons, se laisser mener par le bout du nez, obéir sagement c’est pas dans les habitudes de notre président Sigma Nu, et encore heureux en vu de son statut, et sa place au sein de Boston High School. Quel comble que de fréquenter une confrérie d’électrons libres en voulant y imposer ses lois ? Non, lui il s’en fout, il considère qu’on fait ce qu’on veut de son cul, du moment qu’on ne vient pas l’importuner lui, et empiéter sur sa vie privée. Parce que dicter sa conduite, et juger sa façon de vivre, c’est inutile. Il fait ce qu’il veut, quand il veut, et avec qui il veut. Son objectif premier dans la vie : s’amuser et faire la fête. Il a pas encore vraiment d’ambition, pas d’idée bien précise de ce qu’il souhaite devenir plus tard, et il ne veut pas y penser. Il est encore jeune et il compte bien en profiter. Il n’a pas d’attache, il n’aime pas s’engager dans des relations amoureuses qui ne sont pour lui que de véritables pertes de temps, et par ailleurs il n’aime pas s’en tenir à une seule ligne de conduite.

Promettre, ça non il n’aime pas faire, et par ailleurs s’il vient un jour à prononcer une promesse, soyez surs qu’il va la briser. Il trouvera toujours un truc qui le fera oublier toutes ses paroles. Mais il ne faut pas prendre ça comme de la trahison. Je vois que ça en laisse perplexe quelques uns. Et bien oui, si généralement il a un minimum de respect pour la personne en face, il ne conclut aucun pacte, histoire de blesser personne, au contraire s’il en a rien à foutre de toi, il prendra un malin plaisir à briser une promesse, surtout si elle est du genre « promis tu dis rien à personne. » Ouais, bah demain tout le monde est au courant. Ah bah oui, les secrets c’est fait pour être révélé à son humble avis, même si lui en cache, et des pas jolis jolis. Sauf que lui, il le répètera à personne. Et vous pouvez en être surs, puisqu’il n’aime pas parler de lui, de son passé, il trouve ça carrément nian nian de se poser des questions du genre « tu viens d’où ? T’es né quand ? ». Franchement, qu’est-ce que ça peut changer que t’aie eu une carie à la molaire gauche quand t’avais huit ans ? Rien, lui il s’intéresse au présent, et rien qu’au présent, ce qui en vient à dire qu’il ne juge jamais personne. La personne a très bien pu avoir sucé son pouce jusqu’à l’âge de treize ans, il n’arrêtera pas de lui parler du jour au lendemain. Parce que pour lui ce qui fait ton passé, ne fait pas forcément ce que tu es aujourd’hui. Alors un conseil : restes tel quel en sa présence, et ne joues pas la comédie. L’hypocrisie et les mensonges, il les a en horreur. Lui, il est toujours franc. Toujours. Et ça fait pas toujours plaisir. Mais bon, une vérité est toujours moins douloureuse, à son sens.

Ce trépident Sigma Nu est également assez impulsif. Instinctif. Il tourne pas la langue sept fois dans sa bouche avant de l’ouvrir, et ça le fait passer parfois un peu pour un crétin, ce qu’il n’est pas, juste qu’il ne le montre pas. Il a plus tendance à montrer ses crocs, et que c’est le plus fort. Et bien souvent, il le prouve par la violence. Ah oui, c’est encore un point à souligner, il est pas bien délicat. En mots, comme en gestes. Alors s’il peut déclencher une bagarre pour se défouler, toujours ça de pris. Et c’est pour canaliser un peu toute la colère qu’il enfouit au fond de lui, qu’il a accepté d’intégrer l’équipe de Foot U.S du lycée. En tant que Cornerback : un poste qui convient à merveille avec son tempérament de feu. Qu’il ne cache pas, mettons-nous d’accord là-dessus. Il a toujours été très authentique, très brut, mais c’est une qualité qu’on ne peut lui refuser. L’honnêteté est une belle qualité, qu’il faut savoir apprécier. Et même si ce mec semble être une montagne de défauts à lui tout seul, il a quand même des qualités, qu’il faut lui reconnaître, même si vas-y pour les trouver. Les personnes qui comptent pour lui, il se sent redevable envers eux et ne leur fera jamais aucun coup bas. Il est pas du genre très fidèle, et très versatile envers ceux qui ne présentent aucun intérêt à ses yeux, mais si t’as réussi à trouver une place dans son cœur, c’est le genre à se battre pour toi, à te défendre et à être capable de tout. Et même si parfois il trouve pas les mots, parce qu’il est pas bien doué dans ce domaine, il sait se montrer très attentionné. A sa façon. Il n’est pas le diable en personne, juste le reflet des conséquences d’une société bien trop intransigeante.

Globalement, il est un peu cette boule de nerfs antipathique qui donne pas trop envie de le connaître, mais en règle générale il est assez social, et dans un sens ce serait bien incompatible avec son goût de la fête si c’était un grand solitaire. Et il ne ferait pas en sorte d’être admis dans un groupe, entouré de gens de son âge, non plus. Du coup, n’ayez pas non plus trop peur de lui, s’il vous aime bien du moins, parce que s’il vous a dans le collimateur il va pas vous lâcher. Et il ne lui faut pas grand chose, souvenez-vous.

Après, il reste quelqu’un de très humain. Vous voulez des preuves ? Il n’est peut-être pas très sensible aux problèmes des autres, parce qu’il considère que ce n’est pas ses oignons, et qu’il a déjà les siens à régler, mais il ne reste pas non plus complètement indifférent. Il n’est pas sans cœur, et il ne laissera pas tomber une personne en difficulté. Mais n’abusez pas de sa gentillesse non plus, il fait ça par simple principe. Si tu t’en prends à quelqu’un parce qu’il a le malheur d’être différent, il aimera pas. Tandis que si un autre se fait maraver parce qu’il a été un parfait connard, en revanche il viendra donner un coup de main pour le faire payer. Il faut savoir nuancer les situations… Le Sigma Nu a des forces comme des faiblesses. Des forces comme le fait d’être un peu dur à cuire, et relativement tête brulée. Il a pas peur de prendre des risques pour pimenter sa vie, et il a la tête sur les épaules pour assumer lui-même ses problèmes et responsabilités, malgré son immaturité d’adolescent de dix-sept ans. Et puis des faiblesses. Alimentées par des peurs. Et ça peut sembler improbable venant d’un type qui montre une carapace totalement impénétrable. Mais tout le monde a ses propres craintes, un ennemi intérieur à combattre en permanence, celui qui nous épie et ne nous laisse pas tranquille. Bon, là ça semble annoncer un gros truc bien flippant, mais non, ce petit cachotier a juste une peur inconditionnelle des insectes. L’entomophobie que ça s’appelle. Ca peut paraître complètement irrationnel, mais même étant touts petits et lui tout grand, il ne peut pas s’empêcher de trouver ça répugnant, et ne pas apprécier leur compagnie. Alors oui, ça casse le mythe, mais que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde et il fallait bien quelque chose pour le décrédibiliser lui et son image de bourrin. Bon, rêvez pas trop, il en parle à personne, et personne n’est au courant. Quelle honte si ça venait à se savoir ! Et pour dire, il fait beaucoup d’efforts, il prend toujours sur soi pour ne pas se faire démasquer, chose fort peu évidente. Ce qui a donné naissance à des conséquences sur son caractère, comme cette précaution à avoir une chambre toujours bien nettoyée, et rangée. Alors oui pour un Sigma Nu ça peut sembler complètement incohérent, voire en inadéquation totale avec la confrérie en elle-même, mais il est assez maniaque et n’est pas un grand fan du désordre. Il n’ira pas jusqu’à ordonner aux autres de ranger leurs affaires, et avoir une salle commune irréprochable, mais il aime bien avoir sa petite organisation, et la saleté attire souvent les bestioles, alors voilà il est prévoyant. Certains croient que c’est un TOC, une vieille manie héritée d’un parent, et ça lui convient, il ne cherche pas à nier, ce qui aboutirait forcément à une explication, ce qui ne lui conviendrait pas.

En tout cas, si jamais vous venez à lui demander une visite dans un vivarium, je pense que vous pouvez vous attendre à un refus de sa part, et même si le camping est une chose fort amusante, et bah pour lui c’est plutôt un cauchemar à échelle réelle. Il y va, parce qu’un bon feu de camp entre potes, loin de tout, avec un terrain de jeu telle qu’une forêt, c’est le paradis, mais il n’est jamais trop à l’aise. Moustiques et rampants en tout genre qui grouillent… C’est un obstacle considérable pour lui, mais il prend sur lui, ou du moins essaie, ce qui est déjà admirable.

Ce personnage haut en couleur réserve bien des surprises, et pas des moindres, mais c’est un être humain comme un autre, il ne faut donc pas trop tenir en rigueur tous ses défauts. L’erreur est humaine. Et cet humain, c’est Enzo. Enzo Miller.
Histoire

Boston. C’est une belle ville, Boston. Différente que beaucoup d’autres aux Etats-Unis, elle garde une empreinte du passé très présente. Alors que beaucoup ont opté pour une architecture moderne, des gratte-ciels à perte de vue, Boston a gardé sa simplicité et ses bâtiments coloniaux, empreinte culturelle qui fait de Boston ce qu’elle est. Une ville authentique remplie d’histoire. Et l’histoire d’Enzo a commencé ici, le 30 octobre 1997. Dans un hôpital de fortune aux frais médicaux peu élevé, et donc une péridurale mal pratiquée. Sa mère en a gardé des séquelles, encore aujourd’hui, mais ça en a toujours valu la peine. Elle et son mari ont toujours été très heureux de voir naitre Enzo, malgré la vie difficile qu’ils menaient. D’accord, il a un peu été ce cheveu dans la soupe, tombé au mauvais moment, par surprise, mais il a été très bien accueilli, et fait la fierté de ses parents.

Sora et Jack sont tous deux des originaires de Boston, ils ont toujours vécu là, et n’ont jamais voulu quitter la ville, chère à leurs yeux. Ils y ont tous leurs souvenirs, leurs passés respectifs. Jack vient d’une petite famille modeste, du centre de Boston, et était destiné à être un petit bureaucrate sans grand avenir devant lui, malgré ses ambitions qui n’aboutissaient jamais à rien, rapport au fait de son statut social. Sora, elle, elle est née dans le quartier de Chinatown, de deux parents coréens venus chercher le fameux rêve américain quand ils étaient jeunes. Grosse déception à leur arrivée, vie trop chère, difficultés à s’en sortir financièrement, ils enchainent les petits boulots et au milieu de tout ça, un petit nourrisson à s’occuper. Ils s’en sortent malgré tout, et Sora est destinée à devenir la future propriétaire de leur restaurant coréen au cœur de Chinatown, et c’est ici que se rencontreront les deux tourtereaux. Ils ne gagnaient pas beaucoup d’argent, et c’était très difficile pour eux de s’en sortir, mais ils emménagèrent tout de même tous les deux dans un petit appartement de Downtown, où ils coulaient des jours heureux. Jeunes mariés et amoureux, seuls face au reste du monde. Et maintenant, ils étaient trois, heureux.

L’enfance d’Enzo ne se passait pas trop mal, il grandissait bien, était heureux et épanoui et était toujours très heureux de ramener des bonnes notes à ses parents. Il vivait dans la simplicité, mais surtout le bonheur. Ses parents n’avaient pas les moyens d’acheter tous les jouets dont il désirait, et les Noël étaient toujours vides de cadeaux, mais il s’en contentait et ne demandait qu’une chose : l’amour de ses parents, ce qu’il recevait aisément. Petit enfant intrépide, et plein d’imagination, il était ce petit plus qui rendait la vie de Sora et Jack plus simple. Mais le bonheur, il se donne, comme il se reprend aussi aisément, et une terrible nouvelle bouleversa la vie des Miller. La rue où le restaurant familial de Sora travaillait allait être rasée, jusqu’au dernier bâtiment, pour construire toujours plus de bureaux, et de bâtiments pour faciliter la vie de ce qui étaient en haut de la pyramide. Pas besoin de négocier, le projet avait été approuvé, les commerçant n’avaient plus qu’à mettre la clé sur la porte et accepter sans rechigner cet ordre. Et puis même, Jack et Sora avaient beau tenter de se faire entendre, la décision était prise. Leur situation financière ne leur permettait pas de perdre cette affaire, seul véritable moyen de boucler leurs fins de mois et offrir à leur fils une vie pas trop misérable. Jack, de son côté avait beau travailler d’arrache-pied, on ne lui rendait jamais comme il fallait et son salaire était trop peu élevé.

Jack et Sora ont donc du accepter la nouvelle, et Sora passa de nombreux entretiens pour trouver un nouveau travail. Ce ne fut pas une tâche facile, et Enzo assista à tout ça. L’injustice qu’on leur prenne ce restaurant où il aimait jouer, où il aimait goûter tous les plats et jouer avec les clients. Ce restaurant où il avait appris pleins de choses merveilleuses, sur la Corée et la Chine. Il jouait avec beaucoup de jeunes de son âge dans les rues colorées et vivantes. Et il ne comprenait pas pourquoi on voulait casser le restaurant de sa maman. Il ne comprenait pas grand chose, mais il savait une chose : que les méchants gens qui dirigeaient la ville avaient ruinés la vie de ses parents. Bien sur, il n’en tenait pas rigueur, et continuait à offrir à ses parents des bonnes notes et des dessins, et ça leur remontait toujours le moral.

A l’école, il était un bon élève, assidu et joyeux, qui se faisait facilement des amis, et ça ne se déroulait pas si mal pour lui. Il était content d’aller à l’école, il n’avait plus à voir sa mère triste, et son père contrarié parce que son patron refusait de le monter en grade, privilégiant des éléments plus « intéressants » selon lui, alors qu’il faisait des heures supplémentaires à s’en rendre fou. Cette période a été particulièrement pénible, et Sora a fini par finir serveuse dans un restaurant italien du centre de Boston. Ambiance bien moins agréable, beaucoup moins familiale, elle ne s’y plaisait pas vraiment, mais ça payait bien. Elle faisait donc avec.

Enzo a donc grandi dans ce milieu défavorisé, dans une famille reniée par l’Etat, qui subissait coups bas sur coups bas, sans qu’aucune aide ne leur soit apportée, et ils ne comprenaient jamais en quoi, sur le plan juridique, ils étaient en tord, et n’avaient pas le droit de bénéficier d’une aide financière. Tout se compliquait de jour en jour, et Enzo a fini par nourrir tout bêtement une haine profonde envers tous ces gens qui finissaient par les rabaisser pour leur statut social, parce qu’ils n’étaient que cette petite famille pauvre de Downtown, logeant dans un appartement insalubre, grouillant de cafards en tout genre. C’était pas une belle vie, mais Enzo avait toujours soutenu ses parents, et ne pouvait pas leur en vouloir, mais il leur avait promis une chose, faire payer à tous ces gens. Petite ambition, mais il était sérieux. Surtout qu’avec les années, l’adolescence, il n’était plus ce joyeux garçon entouré d’amis, mais celui dont on se moquait parce qu’il n’était pas comme tout le monde, qui s’habillait comme un « plouc » et qui se comportait comme un fayot. Chose qu’Enzo a très mal vécu, et une rancœur énorme a commencé à l’animer. Un désir de vengeance, de prouver, de se démarquer. Il dénigrait cette inégalité sociale, cette importance qu’il y avait à aduler les riches et à dénigrer les pauvres. Il se sentait trahi par cette société, et il en voulait énormément à toutes ces figures d’autorités et autres politiciens manipulateurs. Il répugnait dès lors les règles, faites pour les bons à rien, et ne s’en tenait qu’à ce que son cœur lui dictait.

Ses parents eurent du mal à accepter le fait qu’Enzo prenne un emploi à mi-temps en plus de ses cours, en tant que barman, mais ils ne pouvaient refuser de l’aide, et Enzo se plaisait et surtout voulait se rendre utile, même si avec le temps il commençait à tout doucement changer, devenant plus dur, moins ouvert, et plus violent surtout. Toutes ces années avaient contribués à le rendre tel qu’il était, et tel qu’il est aujourd’hui.

Il vit dans un dortoir de sa confrérie, du lycée de Boston, mais aide toujours ses parents, en continuant à envoyer son salaire du bar, chaque fin de mois. Il ne relâche pas ses efforts, même si en cours, il a fini par totalement délaisser. Son père qui avait fait des études impressionnantes, n’était toujours pas reconnu à sa juste valeur, et Enzo réfutait les règles sans intérêt de leur directrice. Il voulait s’amuser avant tout. Et même si ses parents avaient du mal concernant certains de ses changements, ils continuent à soutenir leur fils pour tout, comme lui est toujours là pour eux. Et même si Enzo se dit sans ambition, il a jamais cessé de se promettre d’un jour gagner assez d’argent pour offrir à sa mère un restaurant comme celui de son passé, celui pour lequel elle vivait, sa passion, ses racines.

Au jour d’aujourd’hui, Enzo a 17 ans, et il redouble son année de Senior, mais c’est une soirée importante, son ancien chef de confrérie prend les voiles et lui cède sa place. Enzo est scolarisé depuis sa Freshman, et depuis tout ce temps, il était un Sigma Nu fier et respectable, le voilà chef, prêt à en découdre, et à se montrer à la hauteur. Des années devant lui, il en reste un paquet, et il compte bien accomplir tous ses objectifs. Et surtout montrer à la loi qu’on peut être plus fort avec de la volonté, et non avec leur corruption à la con.

A propos de toi

Pseudo : Sashette
Age : 20, mais plus pour longtemps mouhaha
Comment as-tu connu le forum ? j'ai apporté ma pièce à l'édifice
Fréquence de connexion ? le plus souvent possible
Quelque chose à ajouter ? POUPOUPIDOU  hi
Code du règlement : Ok By Rico

Code:
ZICO (Wu Ji Ho) [color=#ff0000]~[/color] Enzo Miller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Boston
MessageSujet: Re: I WANNA BE THE MINORITY !   Mar 16 Juin - 1:22

Félicitations !

« Tu es validé(e) Comme je te disais je suis déjà fan de ce personnage et je suis sûr qu'il fera de grandes choses *_* Je n'ai pas grand chose à dire sur ta fiche à part que je la trouve absolument parfaite *-* Faudra qu'il rencontre un jour son homologue SM Cool En tout cas toutes mes félicitations pour ce personnage pour lequel je te souhaite tout plein de beaux rps *-*♥ »

Tu peux désormais aller faire ta fiche de liens, ainsi que répertorier tes futurs RPs. Mais tu as aussi désormais accès à tout un tas d'autres topics. Demander un rang, mais aussi un logement et l'adhésion à une confrérie si ton personnage est un étudiant. A toi d'aller te renseigner et lire les différentes histoires de nos confréries pour mieux les comprendre. Tu pourras par la suite te renseigner sur les cours qui ont lieu à l'école, les options ainsi que les clubs et comment y adhérer. Néanmoins, si jamais tu as la moindre question, le staff sera toujours là pour te venir en aide, donc n'hésites pas à leur envoyer un MP si jamais tu es dans une impasse ! Bon jeu parmi nous <3

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I WANNA BE THE MINORITY !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Who are you ? :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: