AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 I can live without but without I'll be miserable || Leahna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Disponibilité pour RP : Limitée
Featuring : Justin Bieber
DC : Mike Kim
Messages : 54
Who I am? : Ton père
People around me : Mon bureau
Relations : Marié à Nina Palmer || Père de Justin McCoy || Demi-frère de Jewel McCoy || Enfant de Chris et Isobel McCoy || Meilleur ami de Sasha Cobb
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 21
MessageSujet: I can live without but without I'll be miserable || Leahna   Dim 27 Déc - 2:09

Elia et Justin étaient assis côte à côte devant une table comprenant leur nourriture. Je m’étais posé devant la télé pour entendre les résultats de la récente partie de hockey tandis que Nina gardait un oeil sur les deux bambins afin qu’ils ne mettent pas de la purée partout, donnant des cuillerées à la petite fille de temps à autre. Quant à Leahna, elle se trouvait à l’étage, se préparant pour notre sortie au village de Noël. Cela faisait deux jours que la jolie blonde s’abritait sous notre toit et je n’en revenais toujours pas. Avant qu'elle ne quitte Miami, j'avais vécu toute ma vie avec cette fille. Depuis le moment où sa famille avait emménagé devant chez moi, nous étions inséparables. À l’époque, je ne cherchais pas à aller vers les enfants de ma classe, alors eux non plus ne faisaient pas l’effort de m’approcher. Étant égocentrique même à l’âge de cinq ans, je me disais que je n’avais pas besoin des autres pour m’amuser. Les enfants étaient déjà superficiels alors qu’ils étaient hauts comme trois pommes. La compétition était évidemment de trouver lequel avait reçu le cadeau de Noël le plus cool. À mon avis, le fait d'avoir tout le temps gagné à ce concours et de refuser de partager mes jouets avaient contribué à accentuer la jalousie - donc la haine - que les jeunes avaient pour moi. Ils ne pouvaient pas savoir qu'en réalité, je n'en avais rien à foutre de ses cadeaux. Ces derniers réussissaient à m'occuper pour l’espace de deux semaines, sauf que l'ennui revenait tout de suite après.

Leahna était différente des autres. Elle était simple, pas superficielle et même si je la trouvais chiante quelques fois -une femme n'était pas parfaite- je la supportais beaucoup plus que les autres. Dès que je commençais à me lasser de mes jouets, j’allais aussitôt cogner à sa porte pour me changer les idées. Elle et Sasha étaient mes deux acolytes et ce, même encore aujourd’hui. J’avais beau avoir changé de manière drastique depuis notre première rencontre, j’étais toujours resté le même avec eux.

Le village de Noel était ouvert depuis peu et j’avais proposé à Leahna d’y faire un tour avec sa fille. On  n’y était pas encore allés avec Justin et l’activité la plus appropriée pour son jeune âge était la maison du Père Noel. J’amenais Juju le voir uniquement dans le but de prendre des photos souvenirs, mais sinon je trouvais que l’activité était inutile vu que le bébé n’était pas assez conscient pour s’en rappeler. Elia l’était encore moins, mais ce n’était qu’un prétexte pour sortir un peu et illuminer le séjour de Leahna. Par ailleurs, même si Nina était en vacances, ses examens auraient lieu dans quelques jours, alors elle demandait de plus en plus des moments tranquilles afin de réviser. Ce qui était difficile avec son fils dans les pattes à longueur de journée. J’essayais le plus possible de le tenir occuper pour la laisser en paix, mais il avait beau être accro à moi parfois, Juju avait parfois besoin des caresses de sa mère. J’en avais aussi besoin, sauf que je n’allais pas jusqu’à hurler dans toute la maisonnée pour me faire chouchouter. En fait si, parce que comme Nina avait d’yeux que pour son fils, cela me faisait chier de recevoir moins d’attention que lui. Certes, c’était con d’être jaloux de son enfant, mais j’étais humain autant que lui et avais besoin d’attention de la part de la femme de ma vie.

Leahna avait longtemps été la première femme de ma vie, devenant de ce fait plus importante que ma propre mère. J’avais peut-être l’air d’un fils ingrat, sauf qu’il fallait comprendre que je passais deux fois plus de temps avec ma meilleure amie qu’avec ma maman. Alors que je m’énervais souvent contre celle-ci, avec Leah je me sentais rarement de mauvaise humeur. Donc oui, c’était une amie avec autant de valeur à mes yeux. Toutefois, on n’avait jamais passé le cap de l’amitié. Nous étions si proches que finir en couple n’était même pas envisageable. Je n’avais jamais eu de sentiments à son égard et je la percevais plus comme une sœur qu’autre chose.

Après que les deux monstres aient fini de manger, on les habilla chaudement étant donné que l’activité prenait place à l’extérieur. Le temps était beaucoup plus frisquet à Boston qu’à Miami, alors j’avais encore du mal à m’habituer à la météo. Je pris mes clés de voiture déposées sur la table et, au passage, embrassai Nina sur la joue.

« J’espère que tu ne t’ennuieras pas trop sans nous. »

Ces temps-ci, elle ne donnait pas uniquement de l’attention à Justin, mais aussi à Elia. Elle était complètement en amour avec la petite fille et je craignais un peu les idées qu’elle risquait d’avoir. En même temps, Elia était une petite fille sage qui faisait contraste avec mini McCoy qui faisait rarement ses nuits et qui pleurait pour un rien. Et justement, il me prenait tellement de temps que je n’avais pas un instant pour songer à en faire un autre. D’ailleurs, une fois dans la voiture, j’en fis la remarque à Leahna.

«  Je t’aime bien, mais si jamais Nina me sort qu’elle veut une fille, je te renie à vie. »

Backbay ne se trouvait pas de l’autre côté de la rue, alors cela prenait plusieurs minutes avant de s’y rendre. J’allumais la radio et me frustrai à essayer de trouver une station qui ne m’était pas de la musique de Noel. Je finis par abandonner et à atteindre la radio.

« Tu peux brancher mon téléphone et choisir une musique s’teuplaît ? »

J’en avais plus qu’assez d’entendre les mêmes mélodies pendant des semaines. J’attendis qu’elle choisisse une chanson avant de poursuivre la conversation.

« Tu comptes rester combien de temps au fait ? Ou alors on te loge pour de bon parce qu’à mon avis, tu te fais chier toute seule là-bas et tout le monde sait que tu peux difficilement vivre sans moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit nouveau
Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
MessageSujet: Re: I can live without but without I'll be miserable || Leahna   Jeu 14 Jan - 18:26



I can live without you but without you I'll be miserable „

Depuis seulement quelques mois, une petite princesse rythme la vie de Leahna. C'est une nouvelle vie pour elle, totalement différente de ce qu'elle aurait pu imaginer et malgré tout, lorsqu'elle se contentait de la regarder, elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'au fond elle ne regrettait pas de l'avoir gardée. La réflexion avait été assez longue et si pour Nathan, Leah avait eu des facilités à aiguiller son meilleur ami, la concernant c'était beaucoup plus compliqué. Elle ne voulait plus rien savoir de Dwight et ce, depuis qu'il avait décidé que son entreprise débile était plus importante que tout. C'était une décision presque irréversible étant donné que la demoiselle refusait catégoriquement de passer après une entreprise comprenant déjà une bonne cinquantaine d'employés. Elle ne voulait pas vivre comme ça à attendre qu'il revienne et qu'il se rappelle qu'il a une vie privée à côté de sa vie professionnelle. Si elle pouvait comprendre qu'il ne veuille pas mettre de côté son futur, alors lui pouvait comprendre qu'elle ne voulait pas d'une vie comme celle-là. Dwight restant Dwight, Leahna avait préféré quitter Miami pour s'assurer ne plus avoir de nouvelle de lui, mais pire encore, pour pouvoir prendre la bonne décision quant à cet enfant qui n'était qu'autre que celui de Monsieur Young. Depuis plusieurs années, Leahna avait une passion pour ces petits êtres, ils l'amusaient, lui redonnaient le sourire ou la transportaient dans un monde de Bisounours où elle avait l'impression que rien ne pouvait leur arriver, ni à elle. Elle les trouvait fascinants, mais surtout attachants et c'était sans doute ce qui avait réussi à faire pencher la balance concernant Elia.

Aujourd'hui, cette petite fille était bien vivante et même si Leah fuyait constamment Dwight et sa famille, elle pouvait difficilement se séparer du petit trésor qui faisait d'elle une autre jeune femme. Elle avait un autre mode de vie, elle avait mis ses études de côté pour pouvoir se débrouiller financièrement en travaillant dans un restaurant en Caroline du Sud où elle vivait désormais avec sa petite Elia. Cette petite princesse était une enfant comme beaucoup de parents espéraient tant elle était calme, souriante et qu'elle ne pleurait pas souvent, si ce n'est pour réclamer de l'attention de temps en temps ou encore assouvir un besoin quelconque. Lorsqu'elle se trouvait à Boston, Leahna avait revu Dwight au détour d'une rue, et lui restait l'homme qu'il avait toujours été: un gamin capricieux qui ne supportait pas de se faire écarter comme elle l'avait fait. Il savait désormais que quelque part sur le continent américain, une petite fille devrait porter son nom de famille, mais même ça Leahna ne le tolérait pas. Elle voulait élever Elia toute seule en lui donnant son propre nom de famille. Certes, c'était pas ce qu'un enfant espérait, mais la jeune femme faisait tout ce qu'elle pouvait pour apporter la même stabilité à sa fille qu'un autre enfant ayant un père et une mère ; et à chaque fois qu'elle voyait le sourire de sa fille, Leahna se disait que quelque part, elle réussissait à faire de la vie de cet enfant, un espèce de petit compte de fée.

A la naissance de sa fille, en la regardant dormir paisiblement, Leahna s'était demandé quelle famille pouvait-elle bien lui donner. Il y avait son frère qui vivait sa vie à Miami, qu'elle n'osait aller voir de peur de croiser le père de sa fille. Il y avait aussi sa maman qui avait décidé de la suivre là où elle irait pour l'aider dans l'éducation d'Elia. Elle avait aussi demandé à Nathan d'être le parrain de l'enfant ; c'était comme une évidence pour elle, mais surtout un service qu'elle lui demandait. Elle le faisait plus pour elle que pour sa fille, d'autant plus que Nathan et Dwight étaient loin de se porter chacun dans le coeur. Probablement que ce qui lui manquait le plus ce n'était pas la présence quelconque d'un homme dans sa vie comme avait pu l'être Dwight, mais Nathan qui avait toujours vécu proche d'elle. Jamais elle n'avait espéré plus le concernant et pourtant il était certainement le plus important à ses yeux. Un des seuls à qui elle faisait confiance avec Sasha et puis, celui qu'elle connaissait depuis un certain nombre d'années maintenant. Elle ne l'avait jamais vraiment quitté jusqu'à aujourd'hui. Certes, la distance était parfois un peu dure, mais Leahna avait une vie, une fille et Nathan avait lui aussi de nouveaux buts, de nouvelles attentes. Elle gardait cependant contact et la preuve était d'ailleurs là, aujourd'hui, puisqu'elle se trouvait à Boston depuis quelques jours. C'était une surprise qu'elle avait voulu faire à ce jeune homme si important dans sa vie et depuis deux ou trois jours, elle créchait là avec sa petite princesse. Leahna en était ravie, non seulement parce qu'elle pourrait passer un peu de temps avec Nathan qu'elle n'avait plus vu depuis l'Inde, mais elle pourrait aussi profiter un peu de son filleul qui la faisait littéralement craquer.

Nina s'occupait de nourrir les deux bambins en attendant que Leah finisse de s'apprêter et que Nathan se tienne informé des résultats sportifs. La jeune femme se concentra sur ses cheveux blonds qu'elle comptait vraiment teindre en rose pour le nouvel an. Elle finit par rejoindre le reste de la maisonnée, agréablement surprise de voir Nina très attentionnée avec Elia autant qu'avec Justin. Il était clair que la petite fille était beaucoup plus calme que leur fils, mais malgré tout, ça n'empêchait en rien Leah d'être tout aussi accro à son filleul qu'à sa petite princesse. Lorsque les deux enfants eurent terminé de manger, ils furent habillés bien chaudement pour pouvoir passer une petite partie de l'après-midi dehors. Nina quant à elle voulait en profiter pour étudier et pour ça, emmener Justin et Elia voir le père Noël était une activité assez sympathique et bien pensée. Dans la voiture, Leah avait les yeux rivés sur son téléphone portable quand Nath attira son attention sur le fait que Nina était complètement gaga d'Elia au point de potentiellement vouloir une fille, ce qui fit sourire Leahna. A cette pensée, elle se retourna vers les deux bambins à l'arrière, puis un rire franchit ses lèvres –"Pour me renier tu vas devoir te passer de moi, chose psychologiquement impossible." Elle rebondit néanmoins sur le sujet de la discussion –"Puis tu veux pas une jolie petite fille aussi canon que ta femme ? Tu verrais la vie en rose, elle serait totalement amoureuse de son papa et jusqu'à ses 16 ans tu serais l'homme de sa vie. En plus t'as la chance d'avoir une femme magnifique donc elle ne pourrait être que magnifique. Et lui derrière, il se sentirait moins seul avec une petite soeur, donc il pleurerait moins après papa et maman. En plus vous avez même la chance que Nina ait des vacances vu qu'elle est encore étudiante.. Ah ! Et Elia aurait une copinette pour jouer et je suis sûre que ton père en serait fou" Elle marqua une courte pause –"Ou alors tu fais du chantage avec tes parents. Tu leur dis que s'ils se remettent ensembles, vous prévoyez un deuxième incessamment sous peu ! D'ailleurs comment ça se passe avec tes parents ?"

Nathan se concentrait plus sur sa radio que sur la route, faisant le tour des stations à la recherche de quelque chose que la jeune fille ignorait totalement. Elle s'exécuta lorsqu'il lui demanda de brancher son téléphone et partit à la recherche d'une musique. Le but du jeu était de chercher une musique qu'ils aimaient tous les deux et déjà à la base, c'était pas gagné. –"ça ?" l'interrogea-t-elle alors qu'elle venait tout juste de lancer une musique du nouvel album de Drake qu'on entendait presque tout le temps sur toutes les radios, entre deux chants de Noël. Nathan reprit la parole en posant la question qu'elle voyait un peu venir à trois kilomètres.

-"Je reste deux semaines environs, mais ma mère vient récupérer Elia après Noël"

C'était pas une option qui lui plaisait beaucoup, parce que c'était toujours difficile de se séparer de sa fille, mais en même temps, c'était plus par précaution et puis aussi pour pouvoir profiter pleinement de ses proches –"Je sais pas trop si Nina a encore des contacts avec les Young, mais Dwight sait surement que vous vivez ici et il est pas con, il sait bien que je vais surement revenir ici quelques jours au moins pour ton anniversaire, donc je préfère pas qu'Elia soit sur Boston. Après, je sais que ta façon de me dire ça sous entend qu'en réalité tu veux que je reste ici définitivement parce que TU ne peux pas te passer de moi." Leahna lui fit un clin d'oeil et puis elle reprit plus sérieusement –"Non, mais je sais pas. Je sais que Nina ne lui dirait rien, mais j'ai l'impression que revenir ici, d'office je vais revoir Dwight rappliquer et j'ai pas envie. D'un autre côté je peux pas priver Nina de contact avec les Young alors qu'elle a grandi avec eux. Puis peut-être que ça serait mieux qu'Elia voit son père, mais Meily va se l'accaparer et t'as vu rien que leur maison ? Avec 15 domestiques, des galas tout le temps,… J'ai pas envie qu'elle grandisse dans tout ça. Nina par exemple, son père était jamais là, même si on dirait pas comme ça elle en a quand même souffert quand elle était petite, non ? J'ai pas envie qu'Elia vive ça, mais j'ai pas non plus envie qu'elle ait la folie des grandeurs plus tard sous prétexte qu'elle porte le nom Young. Puis Elia Montgomery c'est plus joli qu'Elia Young … Tu trouves pas ?"

Leahna pensa à tout autre chose, laissant cette conversation un peu épineuse de côté. Nathan avait une toute nouvelle vie et au fond elle espérait qu'elle lui plaise et qu'il soit épanoui dans son travail -"Et au fait ton travail ça te plait ? Ne me dis pas que dans ta vie tout va bien au point de ne plus rien avoir à me raconter, sinon je ne sers plus à rien et dans ce cas, j'ai plus qu'à repartir à Charleston. D'ailleurs, vous avez prévu quoi pour le nouvel an avec Ninette ?"

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I can live without but without I'll be miserable || Leahna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Others :: Flashback and Flashforward :: Flashback-
Sauter vers: