AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Ariana Grande
DC : Lwyn Sein Zaw
Audrey K. Cobb

Messages : 95
Who I am? : Une jeune fille vivant à Miami, chez sa maman, mais qui parfois vient voir son papa à Boston.
People around me : Plein d'amis, mais principalement à Miami !


What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Un beau Pi Sigma répondant au doux prénom de Sasha ♥︎
Date d'inscription : 21/06/2015
MessageSujet: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Jeu 3 Déc - 14:00



        Tenue de ma petite Jewy


        Pour la première fois depuis Halloween, Jewel avait accepté d'aller voir son père. Bien déterminée de ne plus y mettre les pieds, sa mère ne l'aidait en rien en cette décision puisqu'elle était presque certaine que Chris aurait pu empêcher cet enlèvement. Jewel ne le pensait pas, elle n'avait jamais reproché une chose pareil à son père et ne le lui reprocherait pas. Cependant, ses proches semblaient beaucoup plus objectif que sa mère. Selon eux, elle ne pouvait pas se priver de son père, ni le pénaliser lui parce que deux malades l'avaient kidnappée. Si elle faisait attention, si elle ne sortait pas toute seule le soir, ça devrait globalement bien se passer. Au fond, elle aurait voulu que Sasha l'accompagne, mais ne lui en avait pas parlé. Jewy savait qu'il avait sa confrérie à faire tourner, qu'il avait ses proches, mais aussi que cette histoire avec ses parents le minait beaucoup. Elle avait donc pris ça comme une occasion pour le laisser souffler un peu, mais aussi pour la pousser à sortir de sa psychose. Malgré tout, lorsqu'elle avait demandé à son père si elle pouvait venir le voir, elle lui avait fait part de ses craintes: une fois sur le sol Bostonien, elle n'avait pas envie de se rendre toute seule chez son père. Elle ne faisait pas plus confiance à une personne âgée qu'à un conducteur de taxi. Son père travaillait, son frère aussi et ses copines de Boston avaient cours et Nina n'était pas non plus disponible pour venir la chercher à l'aéroport. C'était le premier obstacle pour la jeune fille: prendre un taxi. A Miami, ça ne lui aurait posé aucun problème, mais à Boston tout devenait plus compliqué. Jewel savait qu'elle devait prendre sur elle et dépasser cette angoisse, ce qu'elle fit.

        Dans le taxi, la demoiselle avait pris soin de s'installer derrière le siège du conducteur, près de la porte. Entre ses mains, il y avait son téléphone portable, prêt à être utilisé au cas où ce type qui tenait le volant entre ses mains décidaient de faire quoi que ce soit qui allait au-delà de ce que lui demandait son travail. Les yeux vers la vitre, elle décomptait intérieurement le temps qu'il lui restait dans cette voiture, avec cet étranger. Son coeur ne cessait de battre alors que ses mains se glaçaient non seulement avec le temps beaucoup plus frais qu'en Floride, mais aussi l'angoisse que quoi que ce soit ne lui arrive. Finalement et comme demandé, le taxi s'arrêta sans aucun problème devant l'école, là où elle avait prévu de se rendre. Chris avait demandé à Nathan pour la conduire chez lui après son travail, ce qui demandait à Jewel un peu de patience ; mais à choisir entre y aller toute seule et patienter une heure, son choix était vite fait et ce, même s'il s'agissait de Nathan. L'angoisse qu'elle éprouvait lorsque son frère se trouvait dans les parages auparavant avait fini par s'évaporer, laissant place à une assurance alors que le moindre inconnu lui donnait envie de partir en courant. Dans l'école, elle croisa quelques étudiants qui se baladaient dans les couloirs. Ils la regardaient comme si elle était la petite nouvelle du lycée fraichement débarquée et Jewel leur rendait le même genre de regard, mais continua son chemin. Elle ne savait pas trop où se trouvait le bureau de son frère, mais dans le pire des cas, elle pouvait toujours le demander.

        Lorsqu'elle arriva là où on lui avait donné rendez-vous, elle se rendit compte qu'elle n'était pas toute seule. Un garçon attendait aussi quelqu'un ou quelque chose, assit sur un banc. Peu sûre d'elle, Jewel hésita un moment -"Salut. C'est bien le bureau de Nathan McCoy, là ?" Certes, c'était ce qu'on lui avait dit, mais elle n'était même pas sûre qu'elle puisse rester là. Elle ne faisait même pas partie du lycée, peut-être que si la directrice le remarquait, elle lui dirait d'attendre dehors. Elle finit par s'installer sur le même banc non sans soupirer. Quelque part elle se sentait soulagée de se retrouver dans une école alors que son frère se trouvait à quelques mètres. Jewel envoya un texto à son père pour lui dire qu'elle se trouvait bien au lycée, puis observait l'endroit des yeux. Ca changeait de son école qui était loin d'être une école ordinaire. Jewel avait quitté le lycée de Wynwood pour une école d'art afin de pouvoir exercer le chant et la danse. Elle était bien encadrée, elle était heureuse de faire ce qu'elle aimait et elle progressait au point qu'elle était sur son projet musical: une maquette pour une première musique rien qu'à elle.

        -"T'attends aussi pour Nathan ?"

        Egoïstement, elle espérait que non. Normalement il aurait terminé dans l'heure et au fond elle voulait rejoindre rapidement la maison de son père où elle se sentirait beaucoup plus en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Jeu 3 Déc - 17:37

Tenue de Lance

Dix minutes, c'était déjà de trop pour moi. Surtout quand j'attendais l'instant de me faire sermonner par le tas de rides qu'était la directrice du bahut. Affalé sur un banc au milieu d'un couloir, l'envie de me tirer de là m'effleura plus d'une fois. Mais comme je savais que je devais éviter de faire trop de faux bond, je me forçais à rester coincé ici, prêt à recevoir la punition qui m'était destiné. Une ou deux heures de colle, voire plus. J'espérais éviter le renvoi, même temporaire. Une fois de plus, je m'étais battu ce matin. Manque de chance, un pion s'était trouvé non loin et avait jugé bon de tout rapporter à Garner. Pourquoi je m'étais battu ? Comme si j'avais besoin d'une raison ! Bon si, j'en avais besoin d'une…Mais elle était banale. Un petit rigolo qui s'était cru plus fort. Il avait espéré pouvoir rouler les mécaniques avec moi, il avait espéré que je ne sois pas aussi dur que je ne le laissais paraître. Au départ, c'était partit d'une petite bousculade de couloir. Il était vrai que je l'avais un peu cherché en me retournant afin de demander des comptes. Parce que moi, on n'empiétait pas sur ma personne sans au minimum s'en excuser. Sauf si on était une fille ! Ce qui n'était pas le cas cette fois-ci. J'avais eu à faire à un genre de racaille qui faisait plus pitié qu'autre chose et qui se croyait plus fort car entouré d'une ribambelle d'autres racailles qui lui cirait les bottines. Seulement, lorsqu'il refusa et m'insulta par-dessus le marché, ça avait dégénéré. J'avais tenté de garder le contrôle de moi-même, bien que sur l'instant, ça m'avait gravement démangé, mais je n'avais pas frappé tout de suite. J'avais menacé. C'était une nouvelle étape que j'avais acquis depuis le lycée de Miami. Avant, je frappais directement, maintenant, je menaçais d'abord, histoire de prévenir. Du genre "ou bien tu courbes l'échine, ou bien je te la casse en deux." Evidemment, il n'avait pas voulu. Le coup partit donc sitôt après, au beau milieu du couloir, sous les exclamations des autres élèves qui s'étaient cru à un match de catch. J'ai étalé la vermine au sol, là où était vraiment sa place, le nez en sang. Bof, ce n'était qu'un coup sur le museau auquel il eut droit. Assez fort pour dissuader sa meute de répliquer. Mais assez fort aussi pour avoir été remarqué. Le cours qui avait suivi a été ensuite interrompu par un message de la directrice qui m'avait demandé à son bureau. Voilà, vous savez tout.

Et donc j'attendais ici, poster sur ce banc. Je lâchais un soupire d'exaspération, les mains jointes devant moi, reposées sur mes genoux. J'étais vêtu d'un haut blanc et de mon fidèle jeans troué, et bien évidemment de mon blouson de cuir. Ce blouson était l'idéal avec ce temps qui s'était rafraîchit. Au bout d'un moment, je sortis une clope que j'allumais de mon briquet. On ne fume pas à l'intérieur, je sais, mais je m'en moque. De toute façon, j'étais déjà condamné à une belle retenue alors bon, ça ne pouvait pas être pire et de plus, Garner n'était pas dans son bureau, sinon elle aurait déjà pris un malin plaisir à me donner ma correction. Je n'avais pas peur de cette vieille garce, j'avais connu pire, bien pire. La hiérarchie et l'autorité des autres de toute manière, ça n'avait jamais fonctionné avec moi. Tirant sur ma clope, j'entendis des pas dans le couloir. J'espérais tout de même que ce n'était pas déjà elle ! Saisissant ma clope entre mes deux doigts, je pivotais mon regard vers une silhouette qui se distingua à l'autre bout du couloir. Au lieu de la vieille mine fripée que je n'espérais pas, ce fut un joli minois qui se pointa.

"Salut. C'est bien le bureau de Nathan McCoy, là ?" demanda la jeune fille que je n'avais encore jamais vu auparavant.

Elle désigna la porte qui se trouvait en face de moi, en face du banc. Je regardais la porte à mon tour avant de me tourner vers la demoiselle, relâchant la fumée de cigarette que j'avais accumulé.


- Exact, répondis-je, et qui le demande ?

J'étirais un petit sourire au coin des lèvres en observant la nouvelle venue. Cette dernière finit par s'installer sur le banc à mes côtés tout en regardant un peu partout autour d'elle, ce qui prouvait le fait qu'elle n'était pas de l'école. Etait-ce une nouvelle ? Tandis qu'elle parcourait le couloir des yeux, pour le peu qu'il y avait à voir, je ne déviais pas mes prunelles d'elle, car c'était elle que je parcourais du regard.

- C'est apparemment trop demandé de mettre des plaques sur les portes de ce bahut, fis-je alors, parce que à part le bureau de la vieille peau, on a qu'un couloir rempli de porte sans nom et vas-y qu'on se débrouille avec ça pour se repérer.

Je tirai un coup sur ma clope avant de lui demander :

- Serais-tu une nouvelle élève d'ici ?

Elle avait le bon profil. Un visage de rêve comme j'en voyais souvent dans cette école. Il fallait bien quelques avantages dans ce genre d'endroit. Lorsque j'étais à Miami, à Wynwood, j'avais également eut droit à de beau minois dans son genre. Mais ce qui était dommage, c'est que je n'avais pas vraiment eut le temps de faire beaucoup connaissance avec. Quand j'y repense, je suis partit assez vite de cette école.

-"T'attends aussi pour Nathan ?" finit par demander la demoiselle.

Nathan McCoy. Lui par contre, je m'en souvenais. Il était de Wynwood aussi. Oh je ne l'avais pas personnellement connu, mais il était dans ma confrérie et c'était le mec le plus populaire du bahut. Mais je ne lui ai jamais parlé. Celui qui m'a fait rentrer chez les Pi Sigma, c'était Sasha. Je regrettais un peu ce mec, il était cool.


- Et non, répondis-je aussitôt, moi j'attends pour la grande patronne. Je crois qu'elle doit m'offrir quelques heures supplémentaires et inutiles dans une salle de classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Ariana Grande
DC : Lwyn Sein Zaw
Audrey K. Cobb

Messages : 95
Who I am? : Une jeune fille vivant à Miami, chez sa maman, mais qui parfois vient voir son papa à Boston.
People around me : Plein d'amis, mais principalement à Miami !


What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Un beau Pi Sigma répondant au doux prénom de Sasha ♥︎
Date d'inscription : 21/06/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Jeu 17 Déc - 11:05



        Tenue de ma petite Jewy


        Le couloir était particulièrement calme. Ca lui changeait de son école d'art, mais aussi de Wynwood lorsqu'elle s'y trouvait. Toujours quelqu'un avec qui discuter, toujours quelqu'un pour animer et finalement, un pion pour rappeler à l'ordre quand il ne s'agissait pas d'Eden lui-même. A son école d'art, on voyait des étudiants se balader avec leur instrument, avec leur sac de danse ou encore d'autre en train de faire des vocalises. Ca respirait l'art et c'était ce qu'aimait Jewel dans son école. Ils avaient tous l'art comme point commun et c'était l'ambiance qui s'en dégageait. Arrivée à Boston, Jewel avait dû faire le chemin en taxi, une grande première depuis le kidnapping. Elle avait réussi et c'était à ses yeux un grand pas en avant alors que d'autres la prendraient très certainement pour une folle d'être heureuse pour si peu et puis une fois dans l'établissement, il avait fallu qu'elle fasse preuve de perspicacité pour trouver le bureau de son frère. Très incertaine, elle n'était même pas sûre de s'engager dans le bon couloir. Elle s'était renseignée auprès d'une étudiante et celle-ci, après l'avoir regardé de haut en bas lui avait seulement répondu un "C'est par-là" très détaché. Autrement dit "Démerde toi". Ses talons résonnaient dans les couloirs et annonçaient une démarche incertaine, quand finalement elle arriva là où un garçon attendait aussi. Elle ne le connaissait pas ou l'avait peut-être croisé seulement si elle avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Jewel avait hésité à lui poser une question qui lui brûlait les lèvres. Elle voulait être certaine qu'une des deux portes donnaient bien dans le bureau de son frère, sans pour autant vouloir le déranger.

        - Exact et qui le demande ?

        Jewel posa à nouveau son regard craintif sur lui, alors que l'odeur de fumée venait lui chatouiller les narines. Elle le fixait un instant ne sachant pas si elle devait vraiment répondre. Peut-être que cette histoire de kidnapping la rendait totalement parano.

        -"Jewel"

        Jewel lui rendit ce même petit sourire à peine visible. Peut-être un peu trop craintive ou surprise pour lui en dire plus la concernant, elle finit par s'avancer et s'installer sur le même banc. –"Vous pouvez fumer dans l'école ?" Elle trouvait ça plutôt étonnant, surtout d'après ce qu'on lui avait dit sur la directrice. Déjà Eden qui était largement plus cool ne l'avait jamais autorisé, alors comment se faisait-il qu'il était là en train de fumer ? Concernant les plaques, Jewel sourit à nouveau en entendant sa réflexion. C'était pas faux, il fallait connaitre l'endroit pour s'y retrouver et pour une nouvelle venue comme elle qui n'avait rien à voir avec l'école, sans doute qu'elle aurait dû faire preuve de super pouvoirs pour savoir à qui appartenait quelle porte. –"T'es dans cette école depuis longtemps toi ?" Jewel baissa les yeux sur ses mains, puis se pinça les lèvres et croisa ses jambes. Elle devait attendre et elle espérait que Nathan n'en ait pas pour des heures. D'après leur père, il lui avait dit qu'il finissait dans les alentours de 16h30 et donc, il devait lui rester quelque chose comme une heure avant qu'il ne puisse la conduire chez Chris. La question du garçon la surprit un peu. Quoi qu'il ne pouvait pas deviner. Elle pourrait très bien être une nouvelle élève, mais même si en ce moment elle préférait vivre avec son père que sa mère, elle n'avait pas envie de quitter la Floride pour autant. Le soleil, son lycée, ses amis, Sasha, tout ça lui étaient trop importants pour avoir soudainement envie de changer de vie.

        -"Non, du tout. Je suis inscrite à l'école d'art de Miami et je vis là-bas avec ma mère et mon père vit à Boston. Nathan est mon frère en fait … Enfin, demi-frère. J'attends qu'il finisse pour qu'il puisse me reconduire chez notre père après parce qu'il travaille, donc il sait pas venir me chercher et j'ai plus vraiment envie de prendre le taxi…"

        Jewel sourit à nouveau en l'écoutant parler de la directrice. A en écouter ses dire, il allait être collé. Peut-être même aussi parce qu'il était en train de fumer dans les couloirs si jamais elle venait à débouler telle une tornade.

        -"Qu'est-ce que t'as fait ?"

        James et Logan avaient souvent parlé de Garner et aussi bien Sasha qui avait son frère ainé comme directeur que Jewel préféraient leur propre directeur à ce qu'ils avaient pu entendre concernant la directrice de Boston.

        -"On m'a dit que c'était une vraie harpie, c'est vrai ? Peut-être que je peux pas rester ici en fait, mais j'ai pas envie d'attendre dehors"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Sam 19 Déc - 16:43

C'est étrange. Cette jeune fille me fixait comme si j'étais un monstre à six têtes. Je n'étais qu'un monstre à deux têtes, certes, mais elle n'était pas censé le savoir. Une sorte de crainte se lisait dans ses yeux alors qu'elle me regardait. Pourtant, je ne la connaissais pas, et je ne pense pas qu'elle me connaisse aussi. Ou alors elle me connaît malgré tout, moi ainsi que ma réputation de bagarreur. On ne savait jamais des fois. Les nouvelles allaient vite dans ce bahut, surtout avec cette peste de Clemy qui rapportait tout et n'importe quoi dans son blog. Celle-là, même si c'était une fille, il ne valait mieux pas qu'elle croise mon chemin. Mais malheureusement, je pense que je n'aurais jamais l'occasion de lui dire ma façon de penser face à face. Bref ! Restons concentré sur la jeune fille qui venait d'arriver et qui semblait intérieurement se méprendre sur mon compte. Après tout, même si elle savait, peut-être, qui j'étais, il y avait pas de quoi avoir peur. Si elle était au courant pour mon…"problème", là je la comprendrais. Mais personne ne l'était, et j'en remerciais le ciel. Je faisais tout pour éviter que cela ne se voit de trop, j'étais prudent comme pas possible, je faisais très attention même s'il arrivait des moments où je ne contrôlais pas la situation. Ce n'était pas toujours évident d'empêcher Archer de mettre son grain de sel dans ma vie. Le pire restait tout de même quand il parvenait à se mettre aux commandes de mon corps. Ce qui arrivait rarement, fort heureusement. D'ailleurs, il ne devrait sans doute pas tarder à se montrer. Comment je le sais ? Parce qu'il y a une fille. Ca m'étonnerait qu'on attende tous les deux sur un banc sans le moindre mot et Archer n'aimait pas que je sympathise avec une fille. Il avait une sainte horreur des femmes. En parlant de fille, cette dernière finit par se présenter, puisque je lui avais demandé :

-"Jewel"

- Joli prénom, commentais-je sans gêne, en toute honnêteté.

C'était quand même assez incroyable certains prénoms qu'on avait inventé. Jewel. Joyaux. Un prénom qui avait de la valeur et qui lui allait si bien. Elle était belle comme un joyau. C'était un cadeau que ses parents lui avaient fait en la nommant ainsi. Je ne pouvais pas en dire autant de moi. Lance. Lance…Une lance…Une arme, un pique. Je n'irais pas jusqu'à dire que ça ne m'allait pas, mais je demandais bien à quoi ma mère avait pensé en m'appelant comme ça. A moins que ça ne soit mon père qui l'a choisi…Je l'ignore. Peut-être que ma mère m'avait appelé comme ça par simple hasard mais bon. Je sais en tout cas que j'aurais dû être une arme pour la protéger de mon beau père. Mais je n'ai pas été à la hauteur. En tout cas, je serais une lance pour le tuer celui-là, c'est certain. Un jour, je le retrouverais et il paiera pour tout ce qu'il m'a fait subir, tout ce qu'il a fait subir à ma mère. Et puis, il y avait Archer. Il s'était appelé lui-même et je pense qu'il a choisi aussi une arme parce qu'il veut la même chose que moi. Mais Archer était un être sans pitié et sans éthique, qu'il aurait probablement d'autres cibles à atteindre que mon beau père. J'étais là pour l'empêcher d'en faire de trop. Il devait seulement m'aider à l'atteindre lui et rien d'autre. J'espérais que lorsque ce but ultime sera accompli, Archer disparaîtra pour toujours. La jeune fille du beau nom de Jewel me tendit un timide sourire. Peut-être qu'elle ne me craignait pas en fin de compte. Peut-être était-elle juste timide par nature. J'élargis un peu plus mon sourire avant de lancer :


- Tu sais je ne vais pas te manger, tu peux t'asseoir ici si tu dois attendre.

Elle le fit. Puis elle me regarda en train de savourer ma cigarette. Elle paraissait un peu étonnée. C'était compréhensif. C'était interdit et je le faisais quand même. Ca ne renvoyait pas la meilleure image de moi, mais ce n'était pas bien grave. Ou alors c'était la fumée qui l'a dérangeait.

"Vous pouvez fumer dans l'école ?" demanda-t-elle.

Je ne répondis pas tout de suite. Je contemplai un instant ma clope, avant de finalement répondre nonchalamment :


- Disons que je me le permets.

Pour la mettre un peu à l'aise, je lui parlais des plaques inexistence dans ce fichu bahut. Comment voulez-vous que les élèves s'y retrouvent s'ils ne savaient pas quelle porte franchir ? Garner ne pensait jamais aux choses qui pourraient être utile aux étudiants. Tout ce qu'elle voulait, c'était les rabaisser en permanence. C'était peut-être le but de cette absence d'indication. Il y avait juste sa porte qui était plaquée, qu'elle coïncidence tout de même !

"T'es dans cette école depuis longtemps toi ?" me demanda la dénommée Jewel.

On dirait bien que la technique pour la mettre un peu plus en confiance avait fonctionné. Je réfléchis alors un instant. Depuis combien de temps étais-je ici ? Je ne suis pas arrivé à la rentrée, j'ai déboulé en milieu d'année comme une fleur ! En même temps, après avoir quitté Wynwood, à Miami, je n'ai pas cessé d'errer, ne sachant quoi faire de ma vie rendu invivable à cause de l'apparition d'Archer. C'est en arrivant à Boston que j'ai eu l'idée de reprendre les cours, afin d'avoir une vie un peu plus normale, de retrouver des potes, une copine qui sait, d'améliorer mes connaissances, d'espérer pouvoir me trouver de quoi payer ma croûte plus tard. Ca m'aidait aussi à mieux contrôler Archer, ça comblait le vide dans ma vie, même s'il n'aimait pas ça du tout. Archer n'aimait pas tout ce qui pouvait le nuire. Il n'était pas con, il savait très bien qu'il aurait moins d'influence sur moi de la sorte, donc forcément, ça ne lui plaisait pas. Du coup, il prenait un malin plaisir à me perturber, désireux de me voir renvoyé.


- Hum…Début novembre, répondis-je finalement après réflexion.

J'en profitais pour lui demander également si elle était nouvelle ici. On était dans le vif du sujet alors y aller.


-"Non, du tout. Je suis inscrite à l'école d'art de Miami et je vis là-bas avec ma mère et mon père vit à Boston. Nathan est mon frère en fait … Enfin, demi-frère. J'attends qu'il finisse pour qu'il puisse me reconduire chez notre père après parce qu'il travaille, donc il sait pas venir me chercher et j'ai plus vraiment envie de prendre le taxi…"

Je n'aurais jamais imaginé qu'elle avait un lien de parenté avec Nathan mais pourquoi pas après tout ? Alors elle était dans l'art ? Et à Miami ? La ville ensoleillé en permanence.

- Dans l'art ? Tu as des spécialités ? Je connais bien Miami, j'y étais un temps au lycée de Wynwood là-bas.

Tiens ? Ma cigarette est finie. Je l'éteignis sur le rebord du banc et jeta le mégot juste derrière, à l'abri des regards. Il faut juste espérer que l'odeur se dissipe rapidement avant l'arrivée de Garner.

-"Qu'est-ce que t'as fait ?"

J'haussais les épaules.

- Bof, j'ai animé un couloir avec une petite bagarre, mais rien de bien méchant, un gars à remettre à sa place, tu sais ce que c'est…

Ou pas, mais peu importe. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait et ça ne sera pas la dernière. On n'allait pas m'enlever cet instinct bagarreur, c'était une chose qui m'avait toujours permis de survivre dans ce monde de brute. Quand j'étais petit, je n'avais jamais su me défendre et j'étais écrasé sur tous les angles. Ce n'est qu'en gonflant les biceps que j'ai finis par devenir le maître de la cour de récré. Cela dit, j'avais voulu utiliser cette idée contre mon père, mais ça n'avait pas marché, il avait toujours été plus fort que moi. En même temps, un adulte contre un enfant, c'était un peu normal. Est-ce qu'aujourd'hui j'étais plus fort que lui désormais ? Ces dernières années passées en taule l'avaient peut-être laissé tout mou, je l'espérais.

-"On m'a dit que c'était une vraie harpie, c'est vrai ? Peut-être que je peux pas rester ici en fait, mais j'ai pas envie d'attendre dehors"

- S'en est une. Mais je ne vois pas pourquoi tu irais attendre dehors, ça serait complètement débile. Elle n'a rien à te dire, t'es pas son élève.

Si jamais Garner se pointait et faisait sa crise sur Jewel, je n'hésiterais pas à la défendre. Jewel ne risquait pas grand-chose parce qu'elle n'était pas sous la responsabilité de cette vieille folle. Elle ne pouvait pas avoir de retenu ou autre, c'était un bouclier. Mais Garner n'avait rien à lui reprocher et je pense que Nathan saura également s'en occuper.

- T'as pas à la craindre, elle n'a aucun droit sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Ariana Grande
DC : Lwyn Sein Zaw
Audrey K. Cobb

Messages : 95
Who I am? : Une jeune fille vivant à Miami, chez sa maman, mais qui parfois vient voir son papa à Boston.
People around me : Plein d'amis, mais principalement à Miami !


What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Un beau Pi Sigma répondant au doux prénom de Sasha ♥︎
Date d'inscription : 21/06/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Jeu 31 Déc - 13:58



        Tenue de ma petite Jewy


        Petite, Jewel avait souvent demandé à ses parents pourquoi ils avaient décidé de l'appeler de la sorte. Ils lui avaient tous les deux répondu que ça prouvait qu'elle leur était très précieuse à tous les deux. Jewel en avait longtemps douté quand elle repensait à la vie qu'elle avait eu. Elle leur en avait voulu de ne pas penser un peu plus à elle, de ne pas agir en conséquence, mais aujourd'hui, elle avait réussi à franchir ce cap et à comprendre que la vie de ses parents les regardait et qu'elle ne pouvait en aucun cas intervenir. Ils avaient chacun droit à leur vie privée, Chris à Boston et Sarah à Miami. Est-ce qu'elle aimait son prénom ? Elle avait eu le temps de s'y habituer, tout comme elle avait aussi eu le temps de penser à d'autres prénoms qu'elle aurait sans doute préféré, mais à part ça, oui Jewel était un beau prénom.

        -"Quand j'étais petite je le trouvais beau, parce que mes parents ne cessaient de me rappeler la raison pour laquelle ils ont décidé de m'appeler comme ça. Aujourd'hui ça a un peu perdu de son sens  je pense, donc j'y fais plus attention. Et toi c'est comment ?"

        Entre temps, ses parents s'étaient séparés, sa mère partait de plus en plus à l'étranger et elle ne voyait son père que lorsqu'elle avait l'occasion de mettre les pieds à Boston. Chacun vivait sa petite vie alors elle aussi en mettant sa passion en avant, sans oublier ses proches et puis Sasha qui prenait une grande place dans sa petite vie. Pleine de doute et d'inquiétude, Jewel n'était pas vraiment sûre d'elle en ce moment-là. Elle ne connaissait pas le garçon qu'elle avait en face d'elle et depuis Halloween, on ne pouvait pas dire que la confiance aveugle soit devenu son domaine préféré. Au contraire, elle devenait assez méfiante ou encore légèrement farouche lorsqu'elle se trouvait face à un inconnu, ce qui était le cas de ce garçon. A la différence d'Halloween, c'est qu'elle se trouvait dans une école, à quelques mètres même pas du bureau de la directrice et de son frère. Si jamais, elle pouvait toujours crier au loup, avec un peu de chance, même si la vieille n'entendrait rien, Nathan bien du moins elle l'espérait. Jewel s'installa à ses côtés alors qu'il tenta de la rassurer le concernant. Devait-elle vraiment lui dire le pourquoi du comment elle semblait si farouche ? Non, ça ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie, alors elle se contenta juste de s'installer sans rien ajouter de plus. Le fait que Lance fume à ses côtés l'avait cependant interpellée. Ca devait être la seule école au monde où on pourrait fumer, bien qu'elle n'y croyait pas vraiment. La curiosité de la jeune McCoy prenant le dessus, elle ne fut pas vraiment étonnée en entendant la réponse de son interlocuteur. Il n'avait pas l'air d'être ce genre de garçon à respecter les règles imposées par quiconque, ou encore par leur vieille directrice qui semblait être une vraie teigne.

        -"Ah d'accord. T'es du genre rebelle en fait, tout s'explique.

        Il était clair que question indications, c'était assez maigre. Il fallait sans doute un don pour savoir où se trouvait quel bureau, à quelle porte correspondait quelle salle. Concernant le bureau de Nathan, on lui avait répondu qu'il se trouvait en face de celui de la directrice, visiblement elle avait au moins su s'y retrouver, mais heureusement qu'elle ne décidait pas de changer subitement d'école.  Jewel tentait de paraitre plus détendue au point de finalement oser lui poser des questions sur sa vie privée avec toujours la même hésitation dans la voix. Peut-être qu'à un moment il en aurait marre de ses questions et s'énerverait face à cette curiosité qui pouvait parfois sembler mal placée.
        -"Donc ça fait un mois que t'es là et tu te retrouves déjà à devoir aller voir ta directrice ? Je sais qu'ici il y a aussi un système de confrérie, t'es dans l'une d'entre elles ?"

        La concernant, elle avait aussi osé en dire plus. De toute façon, s'il avait voulu lui faire du mal, il n'attendrait pas que sa clope soit consumée, non ? C'était du moins ce qu'elle se disait, peut-être encore un peu naïvement. Elle avait des passions qui prenaient beaucoup de place dans sa vie, c'était la raison pour laquelle elle avait changé d'école et qu'aujourd'hui, elle se trouvait être dans une des plus grandes écoles d'art de Miami.

        -"Oui, la danse et le chant."

        Jewel fut néanmoins étonnée de l'entendre parler de Wynwood. Il y avait passé du temps, tout comme elle. Pourtant, elle ne le connaissait pas, alors sans doute qu'il était arrivé lorsqu'elle était partie ? N'empêche qu'elle y connaissait encore quelques personnes pour prétendre pouvoir en discuter avec ce garçon

        -"C'est vrai ? J'y étais aussi avant. T'étais dans quelle confrérie ? Le dirlo semble quand même vachement plus cool que la vieille ici, non ?"

        Jewel ne connaissait pas trop Garner, mais elle connaissait assez Eden Cobb pour dire que pour un dirlo, il était assez compréhensif et plus laxiste. Sans doute était-ce parce qu'il était plus jeune et que donc, il comprenait mieux les jeunes. Peut-être aussi parce qu'il aimait son travail et donc, par conséquent, il aimait aussi les jeunes adolescents pour pouvoir les supporter à longueur de temps.

        -"Je me rappelle qu'il y a un an je crois, on est parti en Laponie pour les vacances de Noël, c'était trop bien"

        La Laponie avait été une épreuve quant au climat, mais c'était un endroit magnifique qu'il fallait au moins visiter une fois dans sa vie. Ils avaient pu faire plein d'activités et le tout avait bien plus à la jeune fille, même si elle était loin d'être habituée au froid. Ayant toujours vécu à Miami, les températures négatives l'avaient un peu giflée le visage. C'était une réalité qui avait été douloureuse les premières heures, mais finalement, elle ne regrettait en rien cette excursion. Les traits du visages de Jewel s'étirèrent en l'entendant dire qu'il s'était bagarré. Après la clope au beau milieu du couloir, la bagarre. Décidément, elle était maintenant certaine qu'il était rebelle sur les bords.

        -"Je suis sûre qu'à Miami t'étais chez les Sigma Mu, je me trompe ? Parce qu'avec ce que tu me dis, t'en as la personnalité quand même."

        Jewel n'avait en aucun cas envie d'aller attendre son frère dehors et malgré ce que lui disait le jeune homme, elle ne cessait de se dire que c'est peut-être ce qu'elle devrait faire.

        -"Ben peut-être, mais je suis quand même dans son école. Elle aurait le droit de me foutre dehors. Ca serait pas très sympa mais bon… Puis Nathan a dit que je pouvais attendre près de son bureau. Fin, je doute qu'elle m'accueille à bras ouvert. Je ne fais même pas partie de l'école partenaire à la sienne… "

        La jeune fille envoya un texto à Nathan en lui demandant pour combien de temps il en avait à peu près. Ce n'était pas tellement de l'impatience, mais la petite McCoy commençait déjà à en avoir marre d'attendre sur ce banc alors qu'il n'y avait pas un chat

        -"C'est pour quelle heure ton rendez-vous ? On pourrait se balader dans les couloirs en attendant qu'ils se rappellent qu'on existe ? Fin, c'est qu'une idée comme ça mais ça m'énerve de rester assise à rien faire…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Ven 1 Jan - 18:22

It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back






-"Quand j'étais petite je le trouvais beau, parce que mes parents ne cessaient de me rappeler la raison pour laquelle ils ont décidé de m'appeler comme ça. Aujourd'hui ça a un peu perdu de son sens je pense, donc j'y fais plus attention. Et toi c'est comment ?"

Ah…! Quel idiot. J'avais complétement oublié de me présenter à mon tour. Je faisais tellement attention à Archer que j'en oubliais les bonnes manières ? Moi pourvu de bonnes manières ? Bah évidemment ! Enfin, un peu quand même. Les bases quoi. Je sais me tenir devant les demoiselles ! Je ne cherchais pas toujours à les séduire. J'ai bien dit pas toujours. Mais comme cité précédemment, j'aimais me faire bien voir d'elle. Ce qui n'était pas toujours évidant avec Archer. Mais je m'égare ! Je comprenais parfaitement ce que voulais me dire la jeune fille. Moi-même je ne faisais plus attention à mon prénom même s'il fut un temps où je le considérais comme une tare.

- Ah oui, je suis Lance Booker. Enchanté.

Un nouveau petit sourire pour ponctuer la nouvelle. J'étais tenté de lui demander ce qu'elle craignait vraiment de moi. Elle devait deviner que j'étais un peu rebelle sur les bords pour oser fumer dans l'enceinte de l'établissement et peut-être que ça jouait sur sa peur. Je pouvais lui assurer que je n'avais encore jamais fait de mal à une fille. Les mecs, je ne dis pas, mais les demoiselles, jusque-là en tout cas, je n'avais jamais eu la moindre raison de les blesser. Hum…Physiquement je veux dire. Quoi qu'il en soit, je répondis en toute honnêteté quand elle me demandait pour ma clope.

-"Ah d'accord. T'es du genre rebelle en fait, tout s'explique.

Je souris à nouveau, légèrement amusé de sa réponse. Rebelle. C'était parfaitement ce que j'étais. Et je n'avais pas honte de l'être. Ca m'offrait une sorte de sensation de liberté de ne pas obéir aux règles comme un gentil petit chien à son maître. Mais ce n'était pas un simple caprice de ma part. Si je n'étais pas devenu comme ça, je n'aurais peut-être pas survécu dans l'hostilité de ce monde. J'aurais été écrasé dès mon enfance. Et par moment, même à l'heure actuelle, on pouvait avoir du mal à vivre correctement. Il y avait des parts de ce monde tellement pourries. Le but était de retrouvé les bonnes parts qui offraient le réconfort.

- Oui, c'est tout à fait ça, répondis-je alors à Jewel.

"Ferme-lui donc ce clapet à cette femelle impertinente." Archer ! Je me demandais quand est-ce que tu allais pointer ta voix caverneuse. "Lance, tu vas droit au désastre..." Mêles-toi donc de tes affaires. Tu ne briseras pas cette relation cette fois. "Tu vas le regretter, je t’aurais prévenu..." Est-ce une menace ? "Pas du tout, un avertissement. Le danger ne vient pas de moi mais d'elle !" Je lâche un soupire. Il me sortait la même chose à chaque fois. Il me prenait la tête dans tous les sens du terme !

-"Donc ça fait un mois que t'es là et tu te retrouves déjà à devoir aller voir ta directrice ? Je sais qu'ici il y a aussi un système de confrérie, t'es dans l'une d'entre elles ?"

- Hum ? Ah oui c'est ça, fis-je aussitôt en chassant Archer de mon esprit comme je le pouvais, eh oui mais il faut dire qu'elle ne laisse rien passer celle-là. Oh non je ne suis pas dans une confrérie, ce n'est pas pour moi de correspondre à un genre pour entrer dans un groupe particulier. Ou bien…Ou bien il n'y en a aucun qui me correspond. Ce n'est pas bien important au fond. De plus, je ne pense pas que j'aurais apprécié avoir un "chef" en plus. La harpie qui nous sert de dirlo c'est déjà de trop !

Inutile de lui retourner la question. Dans une école uniquement réservé à l'art, il ne pouvait pas y avoir, logiquement, de confrérie. Jewel me dit alors qu'elle était en danse et chant. Typiquement fille, me dis-je. Avait-elle l'intention de faire dans le métier plus tard ? "Qu'est-ce qu'on s'en fout." Hum. Je l'ignore. J'aborde un autre sujet pour m'aider. Je décidais alors de parler de Wynwood, mais totalement par pur hasard. Jamais je n'aurais pu imaginer que cela aurait un impact important sur Jewel qui m'afficha dès lors un regard surpris.

-"C'est vrai ? J'y étais aussi avant. T'étais dans quelle confrérie ? Le dirlo semble quand même vachement plus cool que la vieille ici, non ?"

Ca pour une coïncidence, c'était une coïncidence ! "Un piège tu veux dire. Tu n'en a pas marre de te faire embobiner par toutes les filles que tu croises ?" Mais fiche-moi la paix toi !

- Ah oui ? fis-je à l'adresse de Jewel, j'étais chez les Pi Sigma, à une époque où ça ne me gênait pas d'être dans une confrérie.

"A une époque où tu étais encore plus pitoyable que maintenant. Mais en te regardant actuellement, je me demande si ce n'est pas plutôt l'inv…"

- Ces directeurs ne sont même pas comparables ! A vrai dire, je pense que même…Euh…Eden Cobb c'est ça ? Aurait bien du mal à supporter l'autre tas de rides. Moi en tout cas, je ne comprends pas. Elle a l'air d'haïr plus que tous les jeunes, alors à quoi bon bosser avec ? Faut vraiment être débile. En tout cas, je ne me suis jamais retrouvé dans son bureau à lui, c'est pour dire.

Je sens Archer bouillonner au fond de moi. Il avait horreur que je l'ignore de la sorte, que je lui coupe ainsi la parole. Je devais garder mon calme pour que sa colère à lui ne me ronge pas également. C'était le dilemme quand on partageait un corps.

-"Je me rappelle qu'il y a un an je crois, on est parti en Laponie pour les vacances de Noël, c'était trop bien"

Un sourire suite à de pareils souvenirs m'aida à repousser cette haine. Cela déboussola Archer. Ma vie d'avant m'offrait une belle protection parfois. Du moins, pour ce qui était uniquement de bons souvenirs. C'est vrai que je m'étais bien plu à cette sortie. Et c'était sans doute la seule chose qui m'avait vraiment fait du bien à l'époque.

- Mais oui, fis-je aussitôt, j'y étais aussi. C'est vrai que c'était sympa comme sortie. On…On avait été dans des igloos il me semble avec tout un mobilier en glace.

Mes souvenirs revenaient petit à petit. J'avais eu tendance à les effacer de ma tête. Mais c'était Archer surtout qui s'était occupé de ça en me donnant des visions d'un avenir morbide. Je souris sans m'en rendre compte en y repensant. Et je ne pouvais pas oublier la belle Victoria avait qui je m'étais retrouvé dans ces igloos bizarres. J'en venais à me souvenir du temps passer dans l'avion en compagnie de Paytah. Il y avait même sa frangine. Ca me paraissait si loin tout ça maintenant. "Non seulement c'est loin, mais ce n'est plus pour toi tout ça pauvre idiot. Tu es vraiment pathétique. Ces souvenirs ne sont qu'un frein à ta vie, tu dois t'en débarrasser ! Le bonheur n'est pas fait pour toi et tu devrais le savoir." Tu peux au moins me les laisser ceux-là, parce qu'ils sont la preuve que j'ai pu être bien dans ma vie une fois au moins. "Pff. A quoi bon ? Cela te délivrera-t-il de tes démons ?"

-"Je suis sûre qu'à Miami t'étais chez les Sigma Mu, je me trompe ? Parce qu'avec ce que tu me dis, t'en as la personnalité quand même."

"Fais-la donc taire avant que je m'en occupe moi-même." Tu n'en feras rien ! Dégage Archer ! "Certainement pas. Tu n'as pas besoin de t'attacher aux autres de ce monde maudit. Tu m'as moi. Moi je suis là et je ne te trahirais que pour ton bien." Et c'est censé me soulager ? "Bien sûr ! Tous les autres te trahiront dans le dos. Il n'y a pas de secret avec moi mais tu sais bien qu'avec les autres…Rien n'est sûr." Je garde un moment le silence. Ce con avait l'art de me faire souvent douter. Parce qu'il n'avait pas tort au fond. Je savais que plus grande était la confiance, plus grande sera la trahison. C'était son slogan favori. Mais avec lui, le gros souci était qu'il donnait à la fois l'impression d'être pour et contre moi.

- Euh c'est vrai que j'aurais pu y aller, répondis-je alors avec un cran en dessous de l'enthousiasme, mais comme dit, je suis finalement allé chez les Pi Sigma. Malgré tout ce que l'on avait dit sur cette confrérie, je me souviens y être entré assez aisément.

J'en aurais été fier à l'époque. Plus maintenant. Les confréries avaient bien peu d'importance désormais.

-"Ben peut-être, mais je suis quand même dans son école. Elle aurait le droit de me foutre dehors. Ca serait pas très sympa mais bon… Puis Nathan a dit que je pouvais attendre près de son bureau. Fin, je doute qu'elle m'accueille à bras ouvert. Je ne fais même pas partie de l'école partenaire à la sienne… " s'inquiéta alors la jeune fille.

"Eh bien, il serait tant que Garner se pointe."


- Mais qu'elle se pointe donc, lançais-je, quoi qu'elle dise, ça ne sera pas sans réponse.

Oh…"Boulette mec". J'ai parlé tout haut ? "Ouais !" Et ça t'amuse ? "Disons que si tu continues comme ça, tu verras le boulot à ma place. Elle te fuira sans que j'ai besoin de bouger le petit doigt. Regarde-la donc, elle ne te connaissait même pas et elle te craignait déjà. On s'en débarrassera facilement." Ne te réjouit pas trop vite ! Je n'ai rien dis de soupçonneux ! Ce que j'ai dit je m'adressais aussi à elle d'abord !

-"C'est pour quelle heure ton rendez-vous ? On pourrait se balader dans les couloirs en attendant qu'ils se rappellent qu'on existe ? Fin, c'est qu'une idée comme ça mais ça m'énerve de rester assise à rien faire…"

- Je te comprends, soupirais-je, mais tu sais le plus drôle ? Je devrais déjà être dans son bureau et si Garner était à l'heure, j'aurais probablement déjà fini aussi. Je glande depuis trop longtemps déjà et c'est elle qui ne vient même pas.

Je réfléchis un moment. C'est vrai que c'était absurde. Elle n'avait qu'à être là aussi ! Je n'avais pas que ça à faire moi ! Quoi que…

- Tu sais quoi ? fis-je alors à la jeune fille, tu as raison, allons faire un tour. J'ai bien envie de me dégourdir les jambes. Je peux te faire visiter le bahut si tu veux ? Comme ça tu seras moins perdu si tu reviens pour voir Nathan.

Je me leva alors du banc et me mit face à la jeune fille, les mains dans les poches.

- On y va ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Ariana Grande
DC : Lwyn Sein Zaw
Audrey K. Cobb

Messages : 95
Who I am? : Une jeune fille vivant à Miami, chez sa maman, mais qui parfois vient voir son papa à Boston.
People around me : Plein d'amis, mais principalement à Miami !


What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Un beau Pi Sigma répondant au doux prénom de Sasha ♥︎
Date d'inscription : 21/06/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Mer 27 Jan - 18:43


Pardon pour le retard, mais j'ai des examens donc je rp quand je peux Sad




        L’inconnu avait maintenant un prénom et Jewel était contente de pouvoir mettre un nom sur ce visage. Bien qu’il ne lui disait rien, elle pourrait au moins s’en rappeler et il ne serait plus le garçon qui fume dans les couloirs. Heureusement, Jewel n’était pas ennuyeuse au point de lui faire la morale quant à cette façon de se comporter dans l’école. A ses yeux, il faisait bien ce qu’elle voulait tant qu’elle n’était pas soudainement mêlée à ces histoires. Après tout, elle se trouvait là parce qu’elle devait attendre que Nathan finisse, elle n’était pas là à faire un feu de joie avec une clope au bec, accompagnée de Lance. Lorsqu’elle apprit qu’il était du genre rebelle, une question lui vint à l’esprit. A Miami, la jeune fille n’avait pas vraiment tendance à cotoyer ce type de personnes. A son école, ils étaient tous tournés vers l’art, rien de bien méchant en gros et elle en faisait partie, c’était un monde un peu parallèle, bien différent de ce qu’elle avait vécu à Wynwood lorsqu’elle s’y trouvait. Elle aurait pu poser la question à son frère, mais l’envie n’y était pas encore. Certes, ils savaient se supporter et même être corrects l’un envers l’autre contrairement au passé, mais pas de quoi partir dans des discours sur la vision de chacun. Ni le solliciter pour un quelconque conseils ou une aide qu’elle pourrait trouver ailleurs. Sans pour autant pester à chaque fois qu’elle le voyait, Jewel évitait encore de s’initier dans la vie de Nathan.

        -“Alors si t’es un rebelle, c’est quoi ta philosophie de vie ? T’aimerais faire quoi plus tard ? Parce que pour fumer dans l’école, tu ne dois pas risquer de peut-être te faire virer et donc, mettre ton futur en péril. A moins que ton instinct de survie soit en grève et que tu ne te rendes pas vraiment compte de ce qui te pend au nez

        Jewel ne jouait pas les les psychologues de seconde zone, elle n’avait pas la prétention de se prendre pour une psy, mais il était claire que savoir ce qu’il avait en tête l’intéressait un peu. Peut-être que c’était aussi une façon de meubler les longues minutes d’attente avant de retrouver le confort de la maison de son papa. Comme le sous-entendait Lance, la vieille directrice de Boston était une belle emmerdeuse que même Jewel aurait du mal à supporter. La question qui lui vint en tête fut alors “Comment Nathan n’avait-il pas encore été viré ?” Non pas qu’elle le souhaitait, mais n’importe qui connaissant son frère savait qu’il n’avait pas un goût prononcé pour les ordres, ni ce genre de personne. Il avait déjà eu bien du mal à écouter ses propres parents étant plus jeune, alors quoi ? L’argent peut-être. Oui, sans doute était-ce parce qu’il était bien payé. –“C’est vrai que j’ai pas eu les meilleurs échos la concernant” Et pour rien au monde elle avait envie de se retrouver dans cette école, ni cette ville pour y vivre à temps plein. Son plan ? Kidnapper son père, le ramener à Miami et lui construire une forteresse pour qu’il ne parte plus à quelques heures d’avion. Certes un peu fou, totalement décalé, mais c’était un plan qu’elle aurait aimé mettre sur pied un jour. Le jour où elle serait totalement folle sans doute, ce qu’elle n’espérait jamais. –“A mon école, on n’a pas de confréries. C’est une école un peu plus normale, si ce n’est qu’il n’y a que de l’art. Moi je pensais que t’étais chez les Sigma Nu, le chef n’a pas l’air si terrible, et puis si c’est comme le concept de Wynwood, c’est un chef sans en être un non ? Enfin, dans cette confrérie, il n’est pas censé donner d’ordres. Enfin je sais pas trop.

        Ils avaient au moins un point commun, leur passé. Tous les deux anciens étudiants du lycée de Miami il y a de cela un ou deux ans, Jewel afficha un sourire amusé. Elle n’aurait jamais vraiment penser tomber sur un étudiant où elle avait partagé la même école, mais au moins ils sauraient de quoi ils parleraient si la conversation découlait sur Wynwood, ce qui était un peu le cas -“T’étais chez les Pi Sigma du temps de Nathan ou de Sasha ?” Elle essayait seulement de savoir de quand ça datait plus ou moins et sous quel “règne” il avait été préparé -“Moi j’étais chez les Eta Iota du temps où Nina était chef. C’était sympa, mais je ne me sentais pas trop à ma place non plus, puis j’étais la plus jeune alors les filles ne me prenaient pas au sérieux. Je préfère là où je suis et je crois que mes parents aussi.” Elle n’était plus autant sous l’influence des soirées et des garçons, puisque sa principale occupation était ses études. Même Sasha, elle ne le voyait pas autant qu’elle le voulait, pour la simple et bonne raison que son école demandait beaucoup d’investissement personnel et que lui avait aussi sa vie de chef et de Pi Sigma à mener. –“C’est vrai qu’Eden est cool quand même. Mais il m’intimide un peu” Il lui avait fallu du temps pour arriver à appeler son ancien directeur par son prénom. Lui même l’avait invité à le faire, ainsi que Sasha pour la simple et bonne raison qu’elle le croisait à des évènements et réunions bien plus privées que lorsqu’elle était étudiante à Wynwood. -“Elle fait peut-être ça pour le prestige ? Elle préfère peut-être plus l’endroit que les étudiants qui sont dedans, ce qui change d’Eden qui est beaucoup plus jeune, plus ouvert et qui pense plus à ses étudiants qu’aux murs où les étudiants passent le plus clair de leur temps. Ils devraient la remplacer avec une plus jeune. Ou alors ils éjectent la vieille et Eden reprend les commandes des deux écoles

        A l’évocation de la Laponie, Jewel sembla totalement enthousiaste en voyant que lui aussi avait fait partie du voyage. La crainte qu’elle éprouvait au début de la rencontre avec Lance semblait se dissimuler petit à petit et bientôt, peut-être qu’elle pourrait même songer à lui faire plus facilement confiance. –“Ouiii j’avais trouvé ça sympa même si un peu froid ! Par contre c’est marrant je me rappelle pas du tout de ton visage, bon après je ne connaissais pas tout le monde. T’étais avec qui dans l’igloo ? Moi j’étais avec Soma je crois, ma meilleure amie et un garçon qui s’appelait Ritchy. Il était trop drôle lui, il arrêtait pas de parler. Non c’était franchement sympa comme expérience.”. En évoquant Garner, Lance semblait un peu sur ses gardes. Il était claire qu’elle n’était pas plus appréciée qu’elle appréciait elle-même ses étudiants. Tant mieux dans un sens, parce que présentement, ça prouvait que même si elle se pointait, Jewel ne devrait pas terminer à l’extérieur avec un coup de pied aux fesses. -“Ca m’embêterait quand même que t’aies encore plus de problèmes à cause de moi. Enfin, ça serait dommage surtout qu’on ne se connait pas vraiment

        Jewel laissa un rire franchir ses lèvres rosées en imaginant le tableau: Garner qui hurle à tout va le respect des horaires à ses étudiants, alors qu’elle ne le respectait même pas elle-même, alors à son tour, Jewel se lança dans une plaisanterie pour taquiner gentiment son interlocuteur –“Elle se fait peut-être désirer. Elle t’attend peut-être dans son bureau avec un regard de braise, tout ça pour te charmer. Si c’est le cas, pense à faire une photo, ça me ferait trop rire” Finalement, l’idée d’aller faire un tour semblait tenter aussi Lance, lui aussi blasé d’attendre qu’ils se rappellent que les deux étudiants existent. De toute façon, si Nath venait à finir, il n’aurait qu’à l’appeler, ou peut-être qu’elle lui enverrait un texto sur le chemin pour le prévenir. -“Allons-y alors ! Par contre je suis pas sûre de revenir souvent dans cette école. C’était exceptionnel. En fait…depuis que j’ai été enfermée dans une cave avec des malades, je suis un peu parano et l’idée de prendre un taxi avec le moindre inconnu, me fait un peu flipper. J’ose espérer qu’avec le temps je n’aurais plus besoin de passer par la case “frère” pour aller chez mon père et que je pourrais reprendre mes habitudes d’avant” elle marqua une pause alors qu’ils avançaient dans le couloir –“Ou alors peut-être que je reviendrai en faisant attention à ce que mon père puisse venir me chercher à l’aéroport…” les couloirs étaient tous aussi calmes les uns que les autres et il n’y avait pratiquement pas un chat. –“Il n’y a plus personne dans cette école ou bien ? Tiens, on va voir si à Wynwood on connait beaucoup de monde en commun. Tu connais qui de Miami ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Sam 6 Fév - 20:42

It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back








-“Alors si t’es un rebelle, c’est quoi ta philosophie de vie ? T’aimerais faire quoi plus tard ? Parce que pour fumer dans l’école, tu ne dois pas risquer de peut-être te faire virer et donc, mettre ton futur en péril. A moins que ton instinct de survie soit en grève et que tu ne te rendes pas vraiment compte de ce qui te pend au nez”

Ouah ! Sacrée question dis donc. "Tu la laisses te faire la morale maintenant ?" Je n'ai pas la sensation qu'elle me fasse la morale. "T'as pas les yeux en face des trous toi." Cela dit, je ne m'attendais pas non plus à ce qu'elle me demande ça. Ma philosophie de la vie…Est-ce qu'elle avait changé depuis que je n'étais plus à Wynwood ? Parce qu'à l'époque, j'étais plus "profite de la vie à fond et dépasse les limites ! On ne vit qu'une fois." Alors que maintenant…Maintenant, je n'en savais trop rien…Je m'amusais tout de même tant que je le pouvais mais avec Archer, je ne pouvais plus faire comme je le faisais avant. "Je ne suis fautif en rien. Ta philosophie de la vie, c'est moi et moi seul !" Voilà. Vous comprenez maintenant pourquoi c'est difficile à expliquer ? Ce que j'aimerais faire plus tard ? Eh bien, si je ne suis pas mort ou en taule…Hum…Je n'avais jamais vraiment songé à mon futur en fait. J'étais bloqué dans le passé et je détruisais mon présent à petit feu. "Tu n'as pas d'avenir Lance. Ce n'est donc pas une chose dont tu dois te préoccupé. Tu as un destin maudit, et ton but, ne l'oublie pas, c'est de priver une autre personne de son avenir." Je le sais tout ça Archer. Et dès que j'aurais franchi cette limite, nul ne sait ce qu'il adviendra de moi. Et de toi, par la même occasion. Ce n'était évidemment pas des choses que je pouvais divulguer à Jewel.

- Je n'ai pas de philosophie particulière si ce n'est qu'on vit une fois et que ce soit con de ne pas en profiter au maximum. Quand à ce que je veux faire plus tard, je t'avoue que je n'en ai même pas encore la moindre idée ! Bah, un petit boulot peinard sans doute, du moment que j'ai de quoi gagné ma croûte. Je ne prends pas vraiment l'avenir au sérieux, mais tu devrais t'en douter ! lançais-je avec une pointe d'humour, je cherche néanmoins à ne pas me faire virer malgré tout. Ca a déjà été assez dur d'entrer dans cette école mais je me suis dit que ce n'était pas une clope qui allait causer mon renvoi. Il y a eu pire comme situation dans lesquelles Garner a préféré nous coller en retenue ou toute autre punition ingrate sans passer par le renvoi définitif.

C'était tout ce que je pouvais vraiment lui dire sans sortir des trucs un peu trop bizarre. Mais elle devait me prendre pour un je-m'en-foutiste de la vie et qui ne la prenait jamais au sérieux, le genre de rebelle classique en somme.

“C’est vrai que j’ai pas eu les meilleurs échos la concernant”

Fort heureusement, la discussion avait tourné sur cette harpie de Garner. Et bien que je ne suis pas plus ravi de parler d'elle, moi qui n'appréciait pas trop parler de moi, c'était comme une sorte d'échappatoire.

“A mon école, on n’a pas de confréries. C’est une école un peu plus normale, si ce n’est qu’il n’y a que de l’art. Moi je pensais que t’étais chez les Sigma Nu, le chef n’a pas l’air si terrible, et puis si c’est comme le concept de Wynwood, c’est un chef sans en être un non ? Enfin, dans cette confrérie, il n’est pas censé donner d’ordres. Enfin je sais pas trop.”

- Pour être franc, je ne me suis jamais attardé sur les concepts de confrérie. Je ne connais pas vraiment le chef des Sigma Nu mais pour moi, un chef reste un chef, sinon il n'y en aurait tout simplement pas. Ca doit être plus facile dans une école sans confrérie mais ça a dû te faire bizarre lorsque tu as quitté Wynwood pour intégrer celle-là non ?

Je fis un léger sourire :

- En étant lambda, je crois que c'est le meilleur moyen de ne pas se casser la tête avec ces histoires de confrérie.

“T’étais chez les Pi Sigma du temps de Nathan ou de Sasha ?”

Alors ça, c'était une bonne question. Je ne suis pas resté bien longtemps dans la confrérie et je n'avais jamais vraiment eut à faire à Nathan.

- Hum…Sasha, répondis-je, c'est lui que j'ai vu pour m'intégrer à la confrérie.

C'était même Paytah qu'il m'avait abordé le premier lorsque je lui avais dit que je voulais être parmi les Pi Sigma. Je ne vous raconte pas les histoires qu'il m'a faite pour ça celui là ! Au final, j'étais entré dans la confrérie avec une extrême facilité.

-“Moi j’étais chez les Eta Iota du temps où Nina était chef. C’était sympa, mais je ne me sentais pas trop à ma place non plus, puis j’étais la plus jeune alors les filles ne me prenaient pas au sérieux. Je préfère là où je suis et je crois que mes parents aussi.”

Oh oui, elle avait une tête à être une Eta Iota. Hum…C'était un compliment hein. "Sans blague Lance, tu fais vraiment pitié."

- Je connais Nina de nom juste parce qu'elle était la fille la plus populaire du bahut, mais elle n'avait pas l'air d'être une fille facile en fait. Du moins, c'était l'impression qu'elle laissait derrière elle.

C’est vrai qu’Eden est cool quand même. Mais il m’intimide un peu”

- Eden intimidant ? m'étonnais-je, eh bien tu ne ferais pas long feu devant Garner toi !

-“Elle fait peut-être ça pour le prestige ? Elle préfère peut-être plus l’endroit que les étudiants qui sont dedans, ce qui change d’Eden qui est beaucoup plus jeune, plus ouvert et qui pense plus à ses étudiants qu’aux murs où les étudiants passent le plus clair de leur temps. Ils devraient la remplacer avec une plus jeune. Ou alors ils éjectent la vieille et Eden reprend les commandes des deux écoles”

- Prestige ? Tu parles, elle en porte à elle seul un sacré coup au prestige ! Si Eden pouvait reprendre le flambeau, ça serait juste un beau rêve pour tout le monde. De toute manière, je suppose qu'il a déjà à faire avec Wynwood. Faut juste attendre que celle-là décampe à la retraite rapidement. Je suis étonné qu'elle n'y soit pas déjà d'ailleurs.

On pourrait en parler longtemps de celle-là, le sujet tournerait toujours autour du fait que ce n'était qu'une vieille pleine de rides qui n'aimait pas les gosses et qui, de ce fait à mon humble avis, aurait plus de prestige à diriger un ermitage. Je retrouvais néanmoins le sourire devant les souvenirs de Laponie, ce voyage qui m'avait permis de voir ailleurs et de vivre enfin des jours plus normaux, comme un vrai étudiant.

–“Ouiii j’avais trouvé ça sympa même si un peu froid ! Par contre c’est marrant je me rappelle pas du tout de ton visage, bon après je ne connaissais pas tout le monde. T’étais avec qui dans l’igloo ? Moi j’étais avec Soma je crois, ma meilleure amie et un garçon qui s’appelait Ritchy. Il était trop drôle lui, il arrêtait pas de parler. Non c’était franchement sympa comme expérience.”.

C'est sûr. Des expériences comme ça, je n'en aurais plus dans ma vie à mon avis. Je n'étais vraiment pas mécontent d'avoir accepté ce voyage. Le froid m'avait bien peu importé, je n'étais pas frileux. Mon seul regret était que j'aurais tout autant apprécié passer ce Noel avec ma mère que dans un autre pays mais bon. Je ne pouvais pas savoir à l'époque ma situation actuelle. Si je l'avais su, j'aurais sans doute profité un peu plus d'elle.

- J'étais avec une certaine Victoria, répondis-je finalement.

Eh…C'était bien le seul nom dont je me souvienne ! Je me souvenais plus du tous des autres personnes avec qui j'étais dans l'igloo. A l'époque, j'étais surtout concentré sur cette jeune fille. Que devenait-elle d'ailleurs ? J'aimerais bien le savoir…C'était déjà bien pour moi d'avoir encore des souvenirs de ce voyage, il ne fallait pas trop m'en demander !

-“Ca m’embêterait quand même que t’aies encore plus de problèmes à cause de moi. Enfin, ça serait dommage surtout qu’on ne se connait pas vraiment”

Je souris à nouveau. Elle était gentille en fait cette fille. Enfin, ça je le savais déjà, du moins, vu l'impression qu'elle donnait. Elle semblait un peu renfermée, un peu farouche, mais gentille au fond. Notre discussion semblait aussi la rassurer, au fur et à mesure qu'on évoquait des souvenirs. La conversation filait bien.

- Ne t'en fais pas pour ça, répondis-je pour la rassurer.

Ce n'était pas Garner qui allait me faire peur. Cette garce ne devait pas s'attendre à avoir toujours le dernier mot avec les élèves.

–“Elle se fait peut-être désirer. Elle t’attend peut-être dans son bureau avec un regard de braise, tout ça pour te charmer. Si c’est le cas, pense à faire une photo, ça me ferait trop rire”

J'écarquillais les yeux. Que…Argh ! Berk ! J'avais l'image en tête à présent !

- Quelle horreur ! Tu imagines ? Ca te donne juste envie de fuir à l'autre bout de la galaxie. Ou de te tirer une balle dans la tempe, au choix.

Ah non mais…Erk quoi !

-“Allons-y alors ! Par contre je suis pas sûre de revenir souvent dans cette école. C’était exceptionnel. En fait…depuis que j’ai été enfermée dans une cave avec des malades, je suis un peu parano et l’idée de prendre un taxi avec le moindre inconnu, me fait un peu flipper. J’ose espérer qu’avec le temps je n’aurais plus besoin de passer par la case “frère” pour aller chez mon père et que je pourrais reprendre mes habitudes d’avant”

Des malades ? Oh je vois…Elle devait sans doute parler de l'affaire d'enlèvement dont j'ai entendu parler en débarquant à Boston. Plusieurs élèves du bahut ont été enfermés dans une cave par des cinglés. Alors elle en avait aussi été victime ? Je la comprenais mieux à présent Ce genre d'aventure aurait tendance à laisser des marques dans l'esprit des gens. Elle devait être traumatisée jusqu'à la moelle.

- Je comprends, répondis-je alors, désolé, je l'ignorais.

“Ou alors peut-être que je reviendrai en faisant attention à ce que mon père puisse venir me chercher à l’aéroport…”

J'acquiesçais silencieusement d'un signe de tête en laissant planer un temps de silence avant de proposer :

- Je sais qu'on vient à peine de se rencontrer mais si jamais ça peut te convenir, moi aussi je pourrais te chercher à l'aéroport si jamais ton père n'est pas disponible.

Je lui souriais. Cette proposition était parfaitement innocente et je reconnais que j'avais un peu de peine pour elle, avec ce qu'elle avait dû subir de part cet incident. Alors que nous marchions dans le couloir, la jeune fille me demanda :

“Il n’y a plus personne dans cette école ou bien ? Tiens, on va voir si à Wynwood on connait beaucoup de monde en commun. Tu connais qui de Miami ?”

Je dû réfléchir un petit moment pour me remémorer ma vie à Wynwood et les personnes que j'y avais rencontré. Au final, il n'y en avait pas tant que ça et la plupart, j'en avais déjà parlé à Jewel.

- Eh bien, il y a Victoria, Sasha, Paytah…Euh…Puis Alayna aussi.

C'était un peu près tout en gros. Déjà à Miami, je n'étais pas le mec le plus sociable du monde et encore, Alayna n'avait peut-être pas sa place dans cette liste vu la rencontre que j'avais faite avec elle et qui s'était plutôt mal passé. Sasha n'était qu'un camarade de confrérie et il me semble que j'ai surtout passé du temps avec Paytah. Celui-là, je le retenais, il m'en avait fait voir des choses !

- Tu ne pourrais pas te le garder ton interrogat…

Fermes-là Archer ! Nom de Dieu, qu'est-ce qu'il avait encore fait celui là ! Je me disais bien qu'il était trop calme. Toujours à frapper d'un coup dès que je baissais ma garde ! Est-ce que je l'ai arrêté à temps ? Ce n'était vraiment pas le moment de te dévoiler ! Surtout avec elle qui était déjà traumatisé à cause d'autres tarés, elle n'avait pas besoin de savoir que j'en étais un aussi ! "Sa peur me facilite la tâche."

- J-je veux dire…Heu…

"Trouves-toi une excuse à présent." Mon regard s'attarda sur un distributeur de boissons.

- Désolé, ma langue à fourché. Tu veux que je te prenne quelque chose à boire ?

Je me sentais con, mais con ! Vite, je devais passer à autre chose !

- Hem…D'ailleurs en parlant d'Alayna, elle se trouve aussi dans ce bahut et c'est bien la seule de Wynwood que j'ai vu pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance   Aujourd'hui à 23:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Trust (noun) : It takes a lifetime to built, a single moment to lose, and an eternity to gain it all back ; Ft Lance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. [Schuester's] Trust me.
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Jesus je suis pas sur que jte trust sur celle la...
» ❝ I want to spend my lifetime loving you ❞ Olivia & Timothy
» The winner takes it all

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Bostons Schools :: Couloirs :: Bureau de Nathan McCoy-
Sauter vers: