AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
XXX
Petit nouveau
Messages : 2
Date d'inscription : 21/11/2015
MessageSujet: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptySam 21 Nov - 20:04



   
Au feu, les pompiers !

   
En ce samedi 21 novembre, tout est calme à Boston. Voici deux semaines qu'Halloween est passé et avec le temps, la psychose que chacun d'entre vous éprouve commence doucement à s'effacer pour laisser place à la joie et la bonne humeur. Ca se ressent dans les rues, dans les couloirs des écoles, et même dans les confréries où un silence de mort et la tension avaient pris place et, désormais, chassés par les rires, les discussions et la vivacité de tous. Aujourd'hui, chacun d'entre vous savez que tout ça est derrière et qu'il faut continuer à avancer, regarder vers l'avant en espérant que l'avenir vous réserve de meilleures surprises. Il faut croire en un jour meilleur, il faut positiver, il faut tout simplement rester optimiste et avancer. En cette nuit de 21 novembre, vous dormez paisiblement. Quoi de plus naïf qu'une personne profondément endormie ? Peut-être avez-vous profité du week-end pour sortir et vous amuser, mais là, la seule chose qui vous appelle vraiment et qui n'attend que vous, reste votre lit douillet, votre couette bien chaude et votre oreiller prêt à accueillir cette tête qui, petit à petit, au fil de la nuit, se remplira de doux rêves. Peut-être avez-vous décidé de désobéir au règlement de cette chère Miss Garner. Peut-être que votre chérie ou votre chéri se retrouve juste à côté de vous, profitant de ce calme pour récupérer en se croyant en sécurité à vos côtés. Si tel est le cas, j'espère pour vous que Garner ne décidera pas de venir vous sortir du lit en plein milieu de la nuit, parce que c'est un peu son truc à elle, surprendre les gens alors qu'ils ne s'y attendent le moins. D'autant plus qu'elle sait très bien que certains s'échangent leur chambre, d'autres préfèrent changer de confrérie et tout d'un coup, par le plus simple des hasards, elle sait qu'elle tombera nez à nez avec des étudiants mixte dans la même chambre, mais surtout dans le même lit. Cette vieille dame connaît la jeunesse d'aujourd'hui, avec cette soif d'aventure, mais surtout cette soif de désirs en tous genres.

A quoi rêvez-vous ? A quoi pensez-vous ? Que faites-vous ? Moi seule, je me le demande, mais ce que vous ne savez pas, c'est qu'à 4h37 du matin, précisément, une alarme incendie va se déclencher dans chacune des confréries. Cette alarme, vous l'entendez, elle vous tire de votre sommeil, peut-être même qu'elle vous fait sursauter. Pendant un instant, vous vous demandez ce qu'il se passe, si c'est une blague ou non et puis rapidement, par la fenêtre, un dispositif de pompiers est mis en place sur le campus, eux aussi prévenus de cette alerte incendie. Ce n'est visiblement pas un exercice, parce que vous remarquez même cette bonne vieille Garner, vêtue d'un peignoir bleu turquoise et un bonnet de nuit sur la tête. Telle que vous la connaissez, elle n'oserait jamais sortir dans cette tenue, elle aurait anticipé, alors non ce n'est pas un exercice. Pourtant, vous ne sentez aucune odeur de fumée, mais vous l'entendez avec sa vieille voix de crécerelle.

"AVIS A TOUS LES ETUDIANTS: VEUILLEZ QUITTER RAPIDEMENT, MAIS CALMEMENT VOTRE CONFRERIE POUR REJOINDRE DES A PRESENT LE CAMPUS. JE REPETE: QUE TOUS LES ETUDIANTS QUITTENT LEUR CONFRERIE RAPIDEMENT, MAIS EN SILENCE POUR REJOINDRE DES A PRESENT LE CAMPUS"

Vous l'avez compris, vous n'avez pas le temps de vous changer, pas le temps de vous habiller à part peut-être de prendre une veste ou un pull, pas non plus le temps de sauver vos affaires les plus chères, parce que quoi de plus cher que votre vie, au fond ? Chacun d'entre vous doit obéir à cette vieille dame et c'est ce que vous faites. Vous sortez calmement, sans vous marcher dessus, mais rapidement. Une fois dehors, vous marchez quelques minutes afin de rejoindre le campus, comme l'a demandé Garner, mais aussi les autorités.

"JE DEMANDERAI AUX CHEFS DE S'ASSURER QUE TOUS LES MEMBRES DE LEUR CONFRERIE SOIENT BIEN PRESENTS SUR CE CAMPUS ET DE VENIR LE SIGNALER"

Dehors, il fait froid, il fait humide aussi. L'été, c'est terminé et en cette saison, à Boston, il doit faire environs 4 degrés dehors au beau milieu de la nuit. Une fois sur le campus, vous vous demandez ce qu'il se passe, quand vous pourrez retourner dans votre confrérie, quand vous pourrez rejoindre votre lit. Vous savez que vous en avez ici pour une heure, peut-être deux et peut-être même que vous grelottez, mais soyez courageux, ça ne durera pas si longtemps… Dans cette foule d'étudiants, six personnes reçoivent un SMS d'un numéro anonyme: Marine Martel, Lys Gurney, Maïa Hope, James Cobb, Enzo Miller et Lily-Rose Rivest, vous êtes sans doute intrigués, peut-être même que vous vous demandez ce qu'il va vous tomber dessus, mais rassurez-vous, vous n'allez plus rester enfermés dans une cave, il n'est plus de questions de ravisseurs, mais bien d'une mission. Une mission pour prouver que votre place de chef vous va comme un gant, une mission pour voir si vous avez bien compris ce que c'est de penser à sa confrérie avant sa petite personne. Toujours dans ce froid, vous lisez ce sms qui dit:

Chers chefs,
Voici venu le moment où vous allez faire votre entrée, où vous allez pouvoir brandir le drapeau de votre confrérie et prouver que c'est vous le meilleur. Pour ce faire, rendez-vous dès demain soir à 1 heure du matin dans les sous-sols du lycée. Derrière une vieille armoire recouverte de toiles d'araignée, une entrée secrète vous attend. Là-bas, vous en saurez plus sur l'avenir de votre confrérie, sur ce qui vous attend et on verra si vous avez vraiment l'étoffe de chef, comme vous osez le prétendre.



Infos à lire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 1:57

Pyjama d'Hazel

      Mention: Maïa
      Interaction: Hazel pose une question à quelqu'un, vous pouvez choisir d'être ce quelqu'un  AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) 1327388651

      Je rêvais. Je rêvais de ce grand manteau blanc qu'on voit chez moi, pendant presque six mois. Je rêvais aussi de ces aurores dans le ciel. C'est ce genre de rêves qui me rend heureuse, parce que c'est mon pays, c'est ma vie et c'est mon enfance. Tout ça met du baume au coeur, parce que c'est un phénomène qu'on pourrait presque caractériser de magique. Dans ce genre de rêve, tout est calme, tout est serein et pourtant, dans le mien il y a cette alarme qui me brise les oreilles. C'est pas dans mon rêve, ça, c'est la réalité. Ca me prend aux tripes et mon coeur s'emballe. Voilà que je suis là depuis une semaine et je manque déjà de mourir brûlée. Ai-je vraiment bien fait de choisir cette ville pour commencer cette nouvelle vie ? J'entends aussi la voix de la directrice portée par un espèce de mégaphone nous demander de sortir et nous rendre sur le campus. Sans plus attendre, j'enfile des petites baskets blanches, ne prend pas le temps de faire les lacets que je rentre fissa dans mes chaussures et je sors de ma chambre.

      Dans le couloir, je regarde, et c'est la panique pour tout le monde. Maïa fait son rôle de chef et s'inquiète de voir que tout le monde a bien entendu l'alarme, alors que je m'apprête à prendre les escaliers pour sortir à mon tour. Je suis très inquiète et je ne comprends pas ce qu'il se passe, mais sans poser de question j'avance un peu à l'aveugle, ne connaissant pas encore beaucoup de monde ni l'endroit en lui-même. Dehors il fait frisquet, mais c'est supportable parce que quand on vit en Laponie, le zéro sur un thermomètre ne vous fait pas peur. J'avance un peu toujours à l'aveuglette puis finalement, je m'arrête là où la directrice nous l'a demandé. Je cherche la source du problème, je cherche de la fumée, des flammes, mais je ne vois rien et en même temps, je ne vois pas pourquoi cette alarme s'est déclenchée. Sans réfléchir, je me tourne vers la personne à mes côtés

      - Excuse-moi, mais qu'est-ce qui se passe au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Marine Martel
Présidente des Delta Gamma
Disponibilité pour RP :
Featuring : Jessica Stroup
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Alayna Keane, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 137
Who I am? : La Princesse
People around me : Et ses sujets
Where I'm going : Dans son Royaume
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone & casier
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 11:11

Mentions : James
Interactions : Iris, les DG

* et *

Je dormais tranquillement, comme tous les autres, quand cette alarme de merde a résonné dans mes oreilles. Bord*l sa mère la p*te, ça nique la tête ce machin. On avait l'impression que la troisième guerre mondiale venait d'éclater et qu'ils cherchaient à nous mettre au courant. J'eus du mal à ouvrir mes yeux mais en sentant Iris s'agiter dans la chambre, je n'eus pas le choix. De toute façon, je ne pouvais pas me rendormir avec un boucan pareil. Je m'extirpai de mes draps avec une grimace de douleur parce que c'était vraiment fort comme alarme. J'enfilai mon peignoir en soie -ça ne rigole pas- avant de me diriger en dehors de ma chambre. C'était une alarme incendie et en plus de la sonnerie, la voix de Garner hurlait qu'il fallait qu'on sorte. En tant que chef, je ne pouvais pas simplement me barrer. Je toquais à toutes les portes.

- Allez les filles, tout le monde se lève, il faut descendre !

J'avais l'impression de ne même pas entendre le son de ma propre voix. Bon, ça le ferait quand même. Je descendais comme les autres, la tête dans le cul et la forte envie d'assassiner celui qui avait eu l'idée de cet exercice à 4h30. Sauf qu'en voyant les pompiers et la directrice, j'eus comme l'impression que ça n'en était pas un. Je soupirai. Allons bon, ça me gonflait. J'avais quand même eu le temps de prendre mon portable -en même temps je crois qu'on l'avait tous- et je pianotai dessus machinalement. Dans une pensée égoïste, j'envoyais un message à mon frère, espérant le réveiller. Pas de raison que je sois la seule tirée du sommeil et tant pis si ça semblait méchant pour lui.
Garner nous demande, aux chefs, de vérifier que tous nos protégés étaient là. A vrai dire, il n'y avait pas beaucoup de filles qui dormaient ici, préférant leurs appartements luxueux à des chambres miteuses, ce que je pouvais comprendre. Néanmoins, je vérifiai quand même, par sécurité, et soufflai un mot à ma meilleure amie.

- Je te jure, si c'est pas un exercice, je tue le petit con qui a déclenché l'alarme. Semble pas y avoir le feu, mais lui, je vais le brûler vif.

Mes yeux lançaient des éclairs alors qu'ils étaient encore fatigués. Je sentis mon portable vibrer, pensant que c'était mon frère qui me répondait. En fait non, c'était pour autre chose. Je fronçai les sourcils. On ne me laissera jamais tranquille, décidément. Un rendez-vous à une heure du matin, des toiles d'araignée et la peur de me faire à nouveau kidnapper. Et puis pas besoin de prouver qui sont les meilleurs, la fête en notre honneur il y avait même pas une semaine prouvait tout, pour moi. Je fermai le sms, fermant mon peignoir au passage. Ce n'était pas que, mais il faisait quand même un peu froid, alors si on pouvait remonter ça serait cool.

- On se les gèle.

Oui, j'avais froid, mais au moins, j'étais pas en simple boxer comme la plupart des PBP. J'en souriais d'avance, de voir leur chef frigorifié.

_________________

La vie est meilleure quand tu es de mon côté.


Marine parle en crimson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan C. Maxwell
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Cameron Dallas
DC : Kyaw Ne Min, Marine Martel, Alayna Keane, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 72
Who I am? : Un petit con
People around me : Mais pas avec tout le monde
Where I'm going : Et pas tout le temps
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone & casier
Relations : Amoureux du plus parfait des garçons *o*
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 11:45

Mentions : Garner
Interactions : James

Je suis bien, collé à James. Je fais un rêve avec du soleil, des vacances et la plage. Je rêve que je suis en Australie et que mon copain est avec moi. Il fait un bon oreiller d'ailleurs, autant sur les transat que dans notre lit. Enfin, son lit, mais notre lit quand même. Par contre, je me demande quel genre d'animal pousse ce cri absolument horrible, à m'en péter les tympans. Ce n'est pas humains, ce n'est pas non plus possible pour un animal. Non, c'est l'alarme qui me tire assez brusquement de ce doux rêve. Pourquoi hein ? J'ouvre un œil, je ne veux pas bouger mais bien obligé. Je secoue la marmotte de chef, je sens qu'il va être de mauvaise humeur. J'essaie tant bien que mal de le réveiller doucement mais je dois me dépêcher.

- Allez viens, faut qu'on descende, prend une veste au cas où.

De mon côté, j'en prends une aussi, que j'enfile à l'envers sans faire attention. Je me grouille de mettre des chaussures -le pied droit dans la gauche et le pied gauche dans la droite, c'est tellement mieux- et je descends en compagnie des autres PBP. Je suis en calebut sous ma veste, j'ai déjà froid mais ce n'est rien comparé à quand on sort dehors. Je suis Australien moi, j'ai pas l'habitude. Miami, c'était cool pour ça, mais je sens que je vais détester Boston là. Je claque des dents alors qu'on rejoint le point de rassemblement de tous les élèves. Garner est là, elle beugle et ça m'énerve. James doit vérifier que tous les gars sont là et moi je reste planté en plein milieu.
Visiblement, les bâtiments n'ont pas l'air de brûler. Pourquoi nous faire sortir alors ? Ça sert juste à rien. Je jette un regard noir à ceux qui se trouvent autour, comme si c'était eux les coupables. James reviens vers moi et semble ne pas être de meilleure humeur.

- Ca va ?

J'ai un peu peur de sa réaction, parce que c'est un ours au réveil, mais il n'a jamais été méchant avec moi. Et puis je le comprends, alors il a le droit de réagir comme il veut. Ce que je sais, c'est que le sommeil coupé et l'alarme qui résonne, ce n'est pas bon pour moi. Surtout la fatigue, en fait, sachant que je dois me lever tôt demain. Tant pis, je ferai tout pour éviter une crise, je ne suis pas encore au pire de ma forme alors ça ira. Mes yeux se perdent dans le vague. Il est déjà loin, très loin ce rêve paradisiaque.

_________________
Sometimes the heart sees what is invisible to the eye.
Love is composed of a single soul inhabiting two bodies.


Logan parle en mediumpurple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 11:48

Mention: Marine, Cazaria, Kyaw  AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) 3879740277
Interaction: Marine

Pyjama, pull, tennis

Depuis quelques jours seulement, Iris revenait dormir un peu plus souvent à la confrérie. Peut-être pas tous les jours, elle y allait en progressant, mais elle revenait. La veille au soir, elle avait cherché de quoi faire, pas franchement motivée à sortir, la soirée s'était résumée aux devoirs à rendre pour la semaine prochaine en plus de feuilleter des magazines couchées sur son lit. Pas vraiment de quoi lui remettre une médaille pour la meilleure soirée passée, mais de temps en temps c'était le genre de soirée qui pouvait permettre de souffler un peu. Elle s'était ensuite endormie comme une masse, mais sereine jusqu'à ce qu'une alarme la tire de son sommeil environ 4 heures plus tard. C'était pas une petite alarme de réveil, mais bien un truc qui défonçait les oreilles de n'importe qui, y compris celle d'Iris. Son premier geste fut de plonger sa tête en dessous de son oreiller pour atténuer un peu la douleur, mais rien, c'était toujours insupportable. Finalement, la jolie blonde sortit de son lit pour aller voir à la fenêtre ce qui était en train de se passer "Putain, mais quelle ville de merde. A Miami t'as le soleil, la plage et la tranquillité !" Oui, depuis deux semaines Iris regrettait Miami, ou même Oxford. Les seules choses de bien dans cette ville restaient Kyaw et Marine. Le reste elle s'en fichait éperdument. Dans une autre vie, sans doute qu'elle trouverait de la place dans sa valise pour y glisser son mari et sa meilleure amie et "A nous Miami !", mais cette autre vie n'existait pas. Elle était belle et bien à Boston avec des Kidnapping, une vieille Cruella en guise de directrice et maintenant un incendie. Il fallait le dire avant si pour survivre à Boston il fallait avoir un entrainement para-commando afin d'être sûre de finir l'année en une pièce, parce que pour le coup, la jeune anglaise n'y était pas préparée.

Iris se dépêcha d'enfiler un pull à capuche,  attrapa des tennis et son téléphone portable et sortit de la chambre alors que Marine prévenait les autres filles. Le froid qu'il faisait dehors faisait presque office de seau d'eau glacée, ultra efficace contre le réveil. En attendant Marine, elle enfila ses chaussures et redressa la capuche sur sa tête pour se protéger un peu du froid et finit par se rendre là où la directrice l'avait demandé. Alors que Marine pestait contre cet évènement soudain, Iris claquait des dents et gigotait dans tous les sens en espérant se réchauffer un peu.

"J'espère qu'il est loin celui qui a fait ça. Si ça tombe c'est encore les malades du Kidnapping. Enfin si c'est eux ils sont encore plus cons que je ne le pensais." Iris tourna la tête pour regarder les alentours "Mais ça se fait pas de réveiller les gens comme ça, putain ! J'aurais dû retourner chez moi hier et le premier qui me demande comment je vais aujourd'hui, il a ma main dans sa figure". Iris porta sa frustration sur son téléphone, hésitant à envoyer un texto à Kyaw pour lui demander s'il se trouvait chez lui ou pas. Le risque était qu'elle risquait de le réveiller s'il se trouvait dans sa villa, ce qu'elle ne voulait pas spécialement. A cette pensée, elle soupira et le chercha du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Jake I. Wilson
Lambda
Disponibilité pour RP :
Featuring : J-Hope (BTS)
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Seung Joo Park
Messages : 64
Who I am? : Un jeune homme
People around me : Solitaire
Where I'm going : Ses RP
CellPhone : Téléphone & casier
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 12:18

Mentions : Gemma
Interactions : Hazel

Pour les curieux de voir Jake torse nu, à partir de 2 min et pendant 20 secondes /PAN ici

Le garçon peinait à garder ses yeux ouverts. Il n'était pas spécialement un gros dormeur mais il avait besoin de son temps de sommeil, comme tout le monde. Il se frotta le visage en retenant un bâillement. Il traînait des pieds, aussi, mais ce n'était pas dans une attitude désinvolte, c'était plus parce qu'il n'était pas assez réveillé pour lever ses pieds. A l'entente de la sonnerie, il avait simplement enfilé ses savates et mis ses écouteurs sur ses oreilles. Pourquoi Jake avait mis de la musique ? Ce n'était pas tant pour l'écouter, mais plutôt pour protéger ses pauvres oreilles très sensibles.
Comme un zombie, il avait suivi le troupeau jusqu'à l'endroit du rassemblement. Il commençait à regretter amèrement d'avoir pris une chambre chez les lambdas. Il avait un peu fui son frère, qui ne cessait de le déranger à la maison. Sa sœur lui manquait mais il la voyait encore souvent, dans l'école, et il dormait quand même chez ses parents la plupart des week-end. La plupart, dommage que ça ne soit pas tous, et toutes les semaines, parce que le garçon n'aurait pas eu à entendre cette horrible chose.

Alors qu'il marchait avec les autres, quelqu'un d'un peu plus pressé passa trop près de lui et ses écouteurs furent presque arrachés. Au passage, il entendit une jeune fille poser une question alors il décida d'y répondre d'une voix pâteuse.

- C'est l'alarme incendie. Soit c'est un exercice et on remonte bientôt, soit il y a le feu et on aurait mieux fait d'amener notre oreiller.

Il jeta un regard perdu à la demoiselle avant de renfoncer ses écouteurs dans les oreilles et de disparaître parmi les autres élèves. Il était encore en short, sans rien sur son dos, et ne sentais pas vraiment le froid. Dans son pays, il ne faisait pas toujours très chaud, il avait l'habitude. Sans compter qu'une fois, son frère l'avait laissé dormir dehors -heureusement pas en plein hiver- profitant de l'absence de leurs parents et de leur sœur. Il tremblait quand même légèrement, sans claquer des dents pour autant, et fixait l'amas de gens d'un regard plutôt éteint. Il n'avait qu'une envie : s'asseoir à terre et continuer sa nuit. Il savait d'avance que ça serait peine perdue. Mal réveillé, il lui était pourtant impossible de se rendormir, une migraine affreuse pointant le bout de son nez. Maudit dortoir, plus jamais il n'y mettrait les pieds.

Jake n'avait même pas remarqué non plus -en plus d'être pratiquement nu- qu'il fixait sans la voir une jeune fille qu'il connaissait très bien, puisque c'était Gemma. Peut-être qu'il irait la voir, tout à l'heure, quand il se rendrait compte de sa présence. Mais pour l'heure, son esprit était encore dans son lit, attendant patiemment le retour de son corps.

_________________

Sound of Silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alayna Keane
Kappa Pi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Ebba Zingmark
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 79
Who I am? : Une simple jeune fille
People around me : Mon entourage
Where I'm going : Mes méfaits
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone et casier
Relations : Avec le plus mignon des jeunes garçons <3
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 15:30

Mentions : Garner
Interactions : Nicholas

Pyjama & chaussons

Pour une fois, nous n'avions pas été sages et je me trouvais dans le lit de Nicholas. C'était de plus en plus souvent ces derniers temps, sauf quand Garner faisait ses inspections. Avec les derniers kidnapping, elle était devenue un peu plus méfiante mais je pouvais tranquillement me glisser auprès de celui que j'aimais. J'aimais beaucoup de réveiller à ses côtés, mais pas à 4h30 le matin. C'était beaucoup trop tôt pour moi et pour lui aussi. Beaucoup trop brutal aussi, parce que c'était un réveil plus que forcé. Grimaçant, je me levais avec l'impression que tout allait exploser. Je savais qu'il fallait que tout le monde entende les alarmes mais là, on aurait vraiment dit que c'était la fin du monde. Invasion de zombies en cours. A vrai dire, vu l'heure et la façon dont nous avions été tirés du lit, ce n'était pas tout à fait faux. Je grognais avant de passer une main dans les cheveux de Nicholas.

- Il faut se lever mon ange.

J'embrassai sa joue avant d'aller enfiler mes chaussons et de me préparer à descendre. Comme je m'y attendais, apocalypse et déluge de zombies. J'avais ma petite main glissée dans celle de Nicholas et je priai pour que Garner ne nous dise rien. Rien que ça avec elle équivalait à faire un enfant. Elle était tellement coincée que je me demandais comment c'était possible. Nous arrivions à l'endroit qu'elle nous demandait de rejoindre, pour nous entasser comme des sardines dans une boite. Maïa devait faire l'appel et s'occuper des autres membres alors elle me confia son fils.

- Coucou bonhomme, ta maman va revenir, c'est promis.

Il était encore endormi pendant que je le prenais dans mes bras, quittant la main de mon petit bonhomme à moi. J'étais quand même un peu inquiète par cet exercice, moi si souvent optimiste pourtant. Je me penchais vers le Kappa Pi et lui chuchotai quelques mots pour que le petit ne m'entende pas.

- Tu crois qu'il y a vraiment le feu ?

Après tout ce que nous avions déjà vécu, je n'avais vraiment pas envie qu'un truc de ce genre recommence.

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre. Gandhi



Alayna parle en #ff9966
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 18:07

Mention: James, Frank, Garner
Interactions: tout le monde

Tenue d'Hanaé

Hanaé ne connait pas forcément la saga Star Wars. Ca a beau être mondialement connu, les guerriers de l'espace, ça n'a jamais été son truc et pourtant, la sonnerie qui lui sort de son sommeil est bien celle de Dark Vador. Lorsqu'elle l'avait entendue pour la première fois, la prof de maths l'avait trouvée parfaite pour quand Garner décidait de l'appeler. Parce que généralement, ses coups de fil se résumaient à des ordres qu'Hanaé avait du mal à prendre avec le sourire. Cette nuit-là, en entendant cette sonnerie, elle ne fit pas exception à la règle. La jeune femme restait humaine malgré tout, certes avec un bon fond, douceur et gentillesse, mais se faire réveiller à 4h30 du matin par sa patronne n'était jamais agréable et Hanaé ne faisait pas exception à la règle. Elle s'empressa à sortir de son lit et s'habilla aussi vite qu'elle le pouvait pour finalement quitter son appartement en vitesse et rejoindre sa voiture qui l'attendait sur le parking. Malgré tout, Hana n'était pas plus enchantée que ça de se balader la nuit toute seule, mais elle devait avancer et oublier ce qu'il s'était passé et surtout, ne pas tomber dans la psychose.

Dehors, il faisait froid c'était un fait, mais Hana n'était surement pas à plaindre contrairement aux étudiants qui avaient été pris sur le fait et à qui on était certainement en train de demander d'évacuer leur confrérie en pyjama ou du moins, tenues plus légères. Elle poussa le chauffage de sa voiture à fond, mais au fond elle se doutait bien que le temps qu'il se mette en route, elle serait déjà arrivée sur place et de fait. Elle abandonna son véhicule non loin du campus et d'un pas rapide, se dirigea vers cette vague d'étudiant dans le but de rejoindre sa patrone. Celle-ci discutait avec le capitaine des pompiers et curieuse, Hana leva les yeux à la recherche de flammes, ou du moins de fumée, mais absolument rien. Garner lui donna une liste comprenant tous les étudiants de toutes les confréries y compris celle du dortoire des lambda ainsi que le mégaphone la chargeant de s'occuper des présences. Super, oui, toute seule avec autant d'élèves elle allait certainement s'amuser. Surtout qu'eux aussi allaient vouloir avoir des informations sur cet incendie qu'elle cherchait toujours, d'ailleurs.

Hanaé se mit debout sur un petit muret et à l'aide du mégaphone tenta d'attirer l'attention des étudiants.

"VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT, POUR CEUX D'ENTRE VOUS QUI SERAIENT VICTIMES DE CRISE D'ANGOISSE, RASSUREZ-VOUS NOUS N'AVONS PAS ENCORE VU DE TRACE D'UNE QUELCONQUE FLAMME OU FUMEE. LES POMPIERS FONT TOUT EN OEUVRE POUR CONFIRMER QUE TOUT CA EST, HEUREUSEMENT, UNE FAUSSE ALERTE. C'EST POURQUOI ON VOUS DEMANDE ENCORE UN PEU DE PATIENCE. JE DEMANDERAI AUX PRESIDENTS DE VENIR ME CONFIRMER LA PRESENCE DE LEURS MEMBRES ET AUX LAMBDAS DE VENIR EUX-MÊME CONFIRMER LEUR PRESENCE. SI VOUS ETES CERTAINS QU'UNE PERSONNE DE VOTRE ENTOURAGE SE TROUVE CHEZ ELLE OU EN DEHORS DES CONFRERIES, MERCI DE VENIR LE SIGNALER"

Clair, net et concis, elle aussi ça l'emmerdait de se retrouver là à 4h30 du matin, alors que visiblement, il n'y avait pas l'once d'un incendie. Ce n'était pas non plus un exercice d'après Garner, juste un petit plaisantin qui trouve ça marrant. Encore une chance que Frank ne soit pas au courant de cette mascarade, puisqu'il se serait surement déplacé – pour rien – afin de s'assurer que James soit bien en sécurité. Inutile donc de dégainer le portable pour le prévenir, Hanaé préféré de loin le savoir paisiblement endormi plutôt qu'à s'énerver ici parce que tout ça n'était, à ses yeux, que du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton D. Myers
Lambda
Disponibilité pour RP : Disponible ;)
Featuring : Douglas Booth
DC : Lee Hae HyukEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 52
Who I am? : Un parfait connard.
People around me : I don't need somebody.
Relations : Aucune pour le moment
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 18:37

Interaction : Niko.
Tenue du jeune homme

Ôtez-moi d’un doute ? Est-ce que c’est réellement humain d’être aussi con ? Non parce qu’au cas où vous n’étiez pas au courant, tout être humain censé, digne de ce nom et doté d’un cerveau, dort à cette heure. Il ne s’amuse pas à jouer de la trompette dans les haut-parleurs du lycée pour troller tout l’internat, pour montrer ô combien c’est marrant et innovant un défilé de zombies en colères vêtus de tissus pitoyables, voire pas vêtus du tout. Parce qu’au contraire de la panique que ressentaient bon nombre des cohabitants du campus, il était évident que c’était une fausse alerte, et je ne trouvais même pas la motivation suffisante pour quitter ma chambre, jugeant que c’était une perte de temps pure et simple. A travers la porte de la chambre, je regardais les autres membres de la confrérie errer dans les couloirs, piètrement vêtus regagner la sortie. Niko, qui était dans la chambre avait sans doute la même joie d’avoir être tiré du lit aussi tôt.

- Allez le russe, il est temps de montrer au monde que t’es un dur à cuire et que la nuit froide ça te fait même pas peur, même en calbute.

C’était peut-être un cliché grossier, mais ils avaient bien un dirigeant à la tête du pays qui posait torse poil sur un ours en plein hiver dans la neige, pour montrer que les russes n’étaient pas des petites bites, alors je me doutais bien qu’une température qu’on pourrait qualifier de froide ici, ne devait pas avoir la même signification là-haut. Et il était le temps de le prouver. Pour ma part, je restais dans mon bas de jogging, mon haut noir et pris le temps malgré tout d’enfiler des pompes avant de suivre la procession de cadavres ambulants pour regagner le point de ralliement. Garner hurlait à pleins poumons dans son mégaphone, comme si le bruit ne nous avait pas suffisamment agressé, pour nous prier de vérifier que nous étions bien tous là. Fin en l’occurrence c’est la choucroute James qui allait devoir nous compter et nous mettre en rang deux par deux comme à la maternelle, mais c’était une action fort inutile qui ajoutait encore un peu plus de désordre à ce que c’était déjà. Une belle matinée, qui commençait comme on pouvait s’y attendre : comme de la merde. Vive Boston.

_________________
There's no place in heaven for someone like me — Ashton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis T. Hoffman
Delta Upsilon
Featuring : Harvey Newton-Haydon
DC : Lee Hae Hyuk — Enzo Miller — Frank Earend — Nicholas Tompkins — Gemma Osborne — Ashton Myers — Sasha Cobb
Messages : 33
Who I am? : God.
People around me : People who love me.
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 18:40

Interaction : Lily-Rose
DIEU *O*

Il y a des fois où on regrette amèrement des actions passées, et actuellement Alexis se demandait qui diable avait bien pu le pousser à quitter son nid douillet la veille, pour pioncer sur un sol dur de l’internat par manque de place, après une petite soirée rétrospective avec des potes. Ayant effectivement jonglé entre Boston et New York, Alexis profitait beaucoup de son retour pour rattraper les années perdues avec ses amis d’ici, qu’il ne voyait malheureusement pas autant qu’il le voudrait. Ils avaient donc organisé une petite soirée films autour de quelques bières ; rien de bien folichon et tout à fait raisonnable pour une brochette de mecs, mais ils s’étaient malgré tout couchés assez tard et le réveil n’était pas celui attendu. Une alarme, qui retentissait dans la tête d’Alexis, comme si c’était directement diffusé dans ses deux oreilles. Il avait en plus de ça, très mal dormi, le sol étant excessivement inconfortable, et il portait juste son jean. Une tenue des plus charmantes pour dormir, et pas des plus confortables. Il regrettait donc également ne pas avoir eu le temps de revêtir un bon vieux jogging bien ample, et regardait ses partenaires avec dégoût, mais il ne trainait pas non plus, et descendait, à la suite des autres. La directrice attendait patiemment et comme à l’armée demandait un peu un listing de tous les internes, alors Alexis pour faciliter la tâche de sa chef, tenta de la trouver pour lui signaler sa présence.

- Apparemment, je dois venir te dire que je suis là, donc me voilà, pas que tu t’amuses à jouer à Où est Charlie dans la nuit.

Parce que je savais ô combien ça n’était pas facile, d’autant que je n’étais pas censé dormir sur place, alors je voulais éviter tous problèmes, d’autant que je respectais la jeune fille, même plus jeune que moi. Restant à ses côtés, je m’informais, alors que je tremblais légèrement.

- Pas trop dur le réveil ? C’est souvent comme ça ? Ou c’est une première ?

Au fond, Alexis savait bien que ça n’était qu’un exercice, destiné à tester les fonctionnalités, mais il voyait bien que la réaction de la directrice et sa tenue montraient une toute autre théorie : quelqu’un avait actionné la sonnerie juste pour se foutre de la gueule du monde. Et il devait se marrer de là où il était, car ils étaient tous nus comme des vers dans le froid, à attendre on ne savait trop quoi.

_________________
Nulle amie ne vaut une soeur ♥️
It's just another war. Just another family torn. (My voice will be heard today). It's just another kill. The countdown begins to destroy ourselves — acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholas Y. Tompkins
Kappa Pi
Disponibilité pour RP : OUUUUUUI :D
Featuring : Yang Yo Seob
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendAshton D. MyersGemma Osborne
Messages : 36
Who I am? : Un p'tit gars avec un grand coeur.
People around me : Mon souffle, ma vie.
Where I'm going : AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) L6tx
Relations : - ALAYNA *O* <3
Date d'inscription : 23/06/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 18:43

Interaction : Alayna
Petit Nicholas

Il y a l’habitude de se lever tous les matins, qui se créée au fur et à mesure que le temps passe et les cours qui obligent à adopter une routine quelque peu drastique. Le lever est tôt, régulièrement, mais jamais autant. Pourtant, Nicholas n’avait jamais été du genre à porter plainte, à s’énerver, il s’étirait juste longuement avant de se préparer psychologiquement à sortir de son lit. Mais là il était quand même quatre heures du matin. Ce n’était pas dans ses habitudes, seulement, il n’arrivait pas à être complètement dépité, puisqu’il se réveillait aux côtés d’Alayna, qui venait tout juste de l’appeler « son ange ». Il n’y avait pas meilleure distraction pour oublier l’horrible bruit qui les avait réveillé tous les deux. Un large sourire s’étira sur son visage, et il n’arrivait pas à se motiver à sortir du lit alors qu’on annonçait juste que le bâtiment était supposément en flammes. Il se résigna malgré tout en voyant qu’Alayna était prête et n’attendait que lui. Il ne prit même pas la peine d’enfiler des chaussons et se contenta de son tricot, ses larges chaussettes de laine et son bas de pyjama pour sortir, la main liée à celle d’Alayna. Comme toujours : inséparables.

Une fois en bas, dans le froid, tout le monde se réunissait autour des chefs pour indiquer sa présence, et c’est le petit de Maïa qui vient se réfugier auprès des deux Kappa Pi. Nicholas trouvait ce petit bout affreusement trognon, mais laissait Alayna gérer, n’ayant absolument pas la fibre avec les gosses.

- Je ne pense pas, peut-être un malin qui voulait embêter son petit monde…

Du moins, c’est ce que Nicholas espérait, parce qu’il commençait à en avoir marre des concours de circonstances qui avaient toujours une connotation menaçante. Il commençait à se demander si ce n’était pas un signe, et qu’il devait tout simplement partir d’ici, parce que visiblement Boston ne leur faisait pas de cadeau.

Il faisait froid, dans la pénombre, et Alayna berçait Adan dans ses bras, alors Nicholas en profita pour se placer derrière elle et poser ses mains sur ses hanches en enfouissant sa tête au creux de son cou.

- J’espère juste que ça ne va pas durer trop longtemps, je n’aime pas être privé de ces petits moments privilégiés le matin avant d’aller en cours. Au pire, tant qu’on est là, on pourra aller prendre un petit-déjeuner bien au chaud en ville, ce sera jamais pire que le café chaussettes de la cafétéria ?

Nicholas et Alayna n’avaient évidemment pas le droit de dormir tous les deux, mais Maïa ne disait jamais rien, n’approuvant pas réellement les règles abusées de Miss Garner, et leur permettait de passer plus de temps tous les deux, et Nicholas avait pris bien vite l’habitude des petits réveils à passer dix minutes blottis l’un contre l’autre dans le lit. Une habitude, dont il ne se lassait pas.

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
Aishiteiru tada aishiteru onaji asu yakusoku shiyou sekai juu ni tada hitori dake — Arashi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gemma L. Osborne
Theta Xi
Disponibilité pour RP : Toujours.
Featuring : Evanna Lynch
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsAshton D. Myers
Messages : 57
Who I am? : Une éternelle rêveuse.
People around me : Mes petites étoiles.
What I've done : mes aventures.
Relations : - Amie de Seung Joo
- Amie de Jade *-*

Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 18:46

Mention : Jake.
Pyj de la demoiselle

Gemma, elle n’est pas du matin, et ça ne date pas d’hier. Elle a beau passer pour une petite fleur délicate incapable de faire du mal à une mouche, elle n’aime pas beaucoup qu’on vienne interrompre son sommeil, son petit monde des rêves. Et là ce n’est même pas un réveil délicat, du type sa mère qui vient l’appeler pour prendre le petit-déjeuner avec un cacao fumant et des tartines de marmelade, là c’était un bruit régulier tonitruant, qui avait fait sursauté la demoiselle, qui rêvait d’une balade au milieu des bois, sous un ciel étoilé.

Gemma grogne, tourne dans tous les sens, et Garner y rajoute sa sauce, les obligeant à sortir. Effrayée, en se rendant compte que c’était une alarme incendie, Gemma se met dans tous ses états, et sort de sa chambre sans même fermer sa porte, oubliant complètement qu’elle était en pyjama. Elle court dans les couloirs, effrayée depuis toute petite de mourir piégée par les flammes, et arrive dehors, où les gens sont dans le même état qu’elle : en pyjama, endormi, et en train de se questionner à cause d’une alarme qui semble injustifiée. Gemma regarde partout. Pas de trace de fumée. Mais la directrice est bel et bien présente, une posture toujours aussi droite et stricte, malgré l’heure, qui comme tous la rend encore plus effrayante que d’habitude. Gemma finit par s’asseoir à même le sol, les pieds nus gelés, en se frottant ses cheveux complètement désordonnés. Bon sang, si seulement elle avait pu rester et continuer ce doux rêve où elle semblait si bien, si loin, dans son élément. Elle avait encore le doux bruit de ses pas dans la neige scintillante, la beauté des étoiles bien au-dessus de la cime des sapins. Elle se replongeait peu à peu dans ce monde qui était le sien, le sourire aux lèvres, sans prêter attention au froid. En rouvrant les yeux, elle cherchait du regard les gens de sa confrérie, tout en restant assise à même le sol. Son regard finit par croiser celui de Jake, vêtu seulement d’un simple caleçon. Le rouge lui monta aux joues et elle détourna rapidement le regard. C’était la première fois, hormis son frère, qu’elle voyait un garçon torse nu, et n’en avait toujours pas l’habitude. Après tout, il était comme elle en pyjama, et ce n’était pas la fin du monde, mais c’était Gemma, la fille pas douée avec les garçons. Elle voulait aller le voir, mais dans un sens elle n’osait pas. Enfermé dans sa musique, il n’avait peut-être même pas envie de parler, et peut-être était-il mal luné, et elle ne supporterait pas des piques cinglantes de sa part. A la place, elle continua à regarder les gens descendre et s’amusait en découvrant les divers pyjamas, le rouge toujours aux joues.

_________________


« fault our stars »
You dazzle like the sky, your face is sweet like lemonade. When you smile, you’re like an angel, ay yeah. Honestly confess to me, I like you, I’m attracted to you. You feel the same as me, yeah uh ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Miller
Président des Sigma Nu
Disponibilité pour RP : Yep.
Featuring : Zico (Wu Ji Ho)
DC : Lee Hae HyukAshton D. MyersFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 191
Who I am? : Un opportuniste, qui profite de la vie, et le chef des Sigma Nu, accessoirement. Et Cornerback chez les YB, alors si tu me cherches, j'te plaque Wink
People around me : La famille, les amis, les ennemis, bref la smala au complet.
Social Network : J'suis pas Facebook, Instagram et compagnie. Les selfies c'est réservés aux narcissiques, et encore selfie, si c'est égal à se prendre en photo que l'menton... Mais j'ai un casier.
CellPhone : J'te préviens, ce numéro est à joindre en cas d'urgence, ou si on a un minimum de choses en commun. Ceux que j'aime pas, je réponds pas Very Happy
Relations : - Ami d'enfance de Gwen Foster
- Protecteur de Seung Joo, tu touches un d'ses cheveux, t'es mort, pigé ?
- Sous le tutorat d'Hanaé Nguyen
- Travaille pour Eo-w-yn !

Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 21
Localisation : Dans ton cul.
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 19:02

Mention & Interaction : FUCKING ALARME et Sigma Nu.

- Nom…de…bordel..de sgrumpf, c’est QUOI CE BOUCAN !?

Mes yeux s’ouvrent plus que difficilement et sont achevés par la lumière de mon téléphone qui affiche 4h37. QUATRE PUTAIN D’HEURES TRENTE-SEPT. Et le bruit ne veut pas cesser. Mon cerveau synchronise difficilement mes pensées, mes sens en alerte et mes mouvements. Ainsi, c’est le gros bordel et mes jambes ne veulent pas se tendre me faisant chuter de mon pieu dans un grand fracas, couvert par ce bruit strident dégueulasse. Je suis du matin. MAIS PAS A QUATRE HEURES. En plus de quoi, la voix chevronnante de Garner résonne pour nous obliger à nous ramener se peler le cul dehors. Alarme incendie de mes deux. Elle prévient de quoi là ? Ca ne sent même pas la fumée… Avec beaucoup de peine je me relève et enfile très rapidement un gilet qui trainait dans le coin, et descend en longues chaussettes noires dehors, armé de mon caleçon et de mon t-shirt noir. La tenue idéale pour une virée nocturne en plein automne…

Les gens sous-entendent que ça n’est qu’un exercice, un fake, ce que je plussoie, et je marmonne dans ma barbe, tout en restant dans mon coin, audible ou pas.

- Elle a juste le nez trop près de la bouche, le voilà le problème.

Tout ce que j’espérais c’était retourner vite dans mon pieu. J’avais laissé la conf en bordel, sans faire attention à qui sortait de ci, et qui sortait de là, et attendait qu’ils sortent tous avant de faire le compte, bien que j’ignore si mon cerveau sache passer de 1 à 2 sans compter 3 et 4 avant.

- Les Sigma Nu, si votre cerveau est en marche, merci de vous réunir par ici, il paraît que je dois vérifier que le mensonge ne vous a pas tué, et ne vous a pas fais loupé malencontreusement une marche !

Ma voix porte difficilement, masqué par l’alarme, mais j’espère que ça ait un effet quelconque, et je sors mon téléphone pour voir que seulement cinq minutes se sont écoulées et surtout qu’un message non lu m’attend dans ma boîte de réception. Un message chelou pour un rendez-vous le lendemain. Je n’ai pas le temps de m’y pencher davantage, alors je ne le supprime pas et j’attends, frigorifié.


_________________
SIGMA NUENZO MILLER
King of the jungle, kkomadeul jaerongjanchireul meomchwo, bunwigineun beolsseo mureuigeotgo, sunsikgane gaekseogeul jeongbok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Cobb Earend
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 26
Localisation : Boston
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 22:29

Mentions: Garner, Eden (a)
Intéractions: Logan, les PBP, Hanaé.

Est ce que personne n'est au courant ici que je ne supporte pas qu'on me réveille avant que j'ai eu au moins huit bonnes heures de sommeil ? Est-ce que quelqu'un sait que je suis pire qu'un ours quand ça arrive ? Non parce que il y a un peu d'abus là non vous ne trouvez pas ? Je suis déjà pas super fan de Garner à la base mais elle vient de monter de dix crans dans mon top 50 des pires harpies de Boston. Une chose est sûre jamais Eden aurait fait un truc comme ça jamais. Même les sceaux d'eau  de Eden sont plus agréables que cet horrible cri strident d'alarme. Je vous résume le truc ? Je dormais très bien, ce qui est toujours le cas quand les bras de Logan sont autour de moi et je faisais de beaux rêves, enfin je crois, je ne me souviens jamais de mes rêves, sûrement parce que j'ai le sommeil trop lourd. Et soudain j'entends comme un bruit de fond comme un bourdonnement dans mes oreilles, j'essaye de faire abstraction et je tente de retomber dans le sommeil mais visiblement j'ai pas le droit on me secoue l'épaule et je grogne. Totalement réveillé l'alarme m'agresse à présent à plein régime, si il n'y avait pas vraiment le feu, Toutankhamon allait m'entendre sérieusement. « Ouai ouai j'arrive. » j'essaye de pas paraître trop désagréable mais disons qu'avec seulement quelques heures de sommeil, même avec toute la bonne volonté du monde j'ai du mal. Pas plus habillé que Logan je descend avec lui et les autres PBP.

Alors déjà y'a Ramses II qui beugle et c'est totalement insupportable et en plus je dois compter tout le monde, si on m'avait dit qu'être chef c'était de compter ses confrères, à quatre heures trente du matin en calbut alors qu'on se les pèles royal (parce que oui je suis peut être habitué au froid grâce au Québec faut pas déconner non plus) et en plus tout ça pour un putain d'exercice. En effet Hanaé qui venait de prendre le relais de Garner nous annonça qu'il ne s'agissait que d'un exercice. « Bon bougez pas s'vous plait, j'ai pas envie de gueuler... » Je regardais les PBP, pas un ne manquait visiblement, cool. Le comptage fait je me dirigeais vers Hanaé pour lui faire mon rapport sur la présence des PBP. « Salut Hanaé… C'est une blague de Garner ou bien ? Ça lui prend souvent les folies nocturnes ? » dis-je avant de reprendre sur un ton plus calme. « ça va toi au fait ? », en effet Hanaé avait fait parti des personnes enlevées il y a deux semaines et je demandais souvent de ses nouvelles ses derniers temps. « Et euh tout les PBP sont présents. Du coup bonne nuit hein je retourne voir mon lit » dis-je en souriant avant de retourner en direction de Logan. Sur le chemin je sens quelque chose vibrer, dans ma poche de veste, mon téléphone. Je le sors et vois une notif, d'un inconnu, je hausse les épaules, je regarderai ça tout à l'heure, je fourrais le téléphone dans ma poche et je finissais mon chemin. « Heu fatigué et d'une humeur écrasante et toi ? » dis-je avant de l'embrasser. « Là ça va mieux » dis-je en souriant, tout de même inquiet que l'agitation et l'alarme, ainsi que le manque de sommeil ne lui déclenche une crise, si il y a bien quelque chose que je ne supporte pas c'est de voir Logan aller mal...« Et faites que ça dure pas des plombes ou je pète un câble... »

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolaï A. Kozlovski
Flocon de neige
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Lucky Blue Smith
DC : Jae Ji Choi
James P. Cobb Earend
Gwen E. Foster
Eoin Johnstone

Messages : 80
Who I am? : In the Cold Light of The Morning, the party get's boring, you're high ♪♫
People around me : Est ce que c'est moi qui cherche les ennuis ?
Social Network : Casier de Nikolaï
Relations : Mikaela Kozlovski -> Grande Soeur *-*
Jade E. Watson -> ♥️♥️♥️
Ashton D. Meyers -> Ami/Complice
Alix Winchester -> Amie d'enfance

Date d'inscription : 10/10/2015
Age : 19
Localisation : Dans un endroit où il pleut souvent...
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyDim 22 Nov - 23:36

Mentions: James, les PBP, @Mikaela Kozlovski
Intéractions: @Ashton D. Myers , @Jade E. Watson

Je me lève généralement assez tôt pour aller faire du sport avec Logan tout les matins. Je n'aime pas me lever tard c'est comme ça, j'ai l'impression de perdre du temps quand je suis à traîner tard au lit alors que je pourrais faire plein d'autres choses beaucoup plus constructives. Ce qui n'est pas le cas de James Cobb, notre cher chef qui lui clairement ne partage pas cet avis là. Je ne sais pas comment ce type fait pour dormir jusqu'à prêt de midi parfois, c'est totalement inutile de faire ça. Oui j'aime les gens, je suis très sociable et comme vous pouvez le voir j'ai pas du tout d'avis tranché sur les gens qui m'entourent, pas du tout… Maintenant que ça c'est dit, ça ne veut pas dire qu'il ne me faut pas de sommeil du tout. Je me couche tôt et je me lève tôt, huit heures de sommeil, c'est bien comme pour tout être humain en fait. Et du coup, même quand on s'est couché à minuit et qu'on a plutôt bien dormi jusque là et bien se faire réveiller à quatre heures, à grand coup d'alarmes incendie je vous jure que ça me rend pas joyeux, mais alors pas joyeux du tout. Même un grand verre de vodka c'est plus doux que ce son dans mes oreilles. Je me redresse et saute de mon lit, avant de tourner la tête vers Ashton, mon colocataire, tout aussi content que moi. « Pas faire froid, Boston être canicule... »

Alors oui déjà je parle très mal anglais, avec un anglais à couper au couteau, mais alors quand je suis encore moitié endormi je ne fais même pas d'efforts. De toute façon, Ashton et moi nous ne sommes pas les plus communicatifs au monde, le silence ne nous dérange pas du tout et nous savons apprécier le calme. Je prend le temps d'enfiler mon short de sport et une veste et direction dehors avec le reste des PBP. Sergent Cobb doit nous compter, il a l'air réveillé zombie en chef, et puis en plus c'est un exercice, tout pour me rendre heureux quoi. Je me retourne vers Ashton. « Je revenir. » dis-je avant de m'éclipser à travers les rangs des élèves, de toute façon ils n'allaient pas refaire l'appel une deuxième fois. Arrivé là où étais les DU je me mis à scruter la foule avant de repérer Jade, je voulais prendre des nouvelles de la jeune fille avant d'aller me recoucher, malgré notre rencontre un peu étrange et les événements récents, je m'étais attaché à elle et quand on me connaît ça tient du miracle, je ne suis pas connu pour être le plus attachant des mecs. « Bonsoir Jade, tu aller bien ? Je pas aimer réveil comme ça, énerver moi... » Oui je ne suis pas très communicatif à cette heure, mais je suis fatigué et demain j'allais être d'une humeur massacrante. « Si alarme recommencer je rentrer chez ma soeur » et je pensais vraiment faire ça, si le risque d'un autre réveil en urgence se faisait comme ça, je songeais vraiment rentrer directement chez Mikaela pour au moins bien finir ma nuit.


Dernière édition par Nikolaï A. Kozlovski le Lun 23 Nov - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shivani K. Shukia
Aaja Ud Ke Saraat Pairon Se Bedi Zara Khol
Disponibilité pour RP : Bien sûr
Featuring : Deepika Padukone
DC : Nope

http://li-boston.forumgratuit.fr/t652-vis-comme-si-tu-devais-mourir-demain-apprends-comme-si-tu-devais-vivre-toujours#3558

Messages : 97
Who I am? : [url=Nagaade sang dhol baaje, dhol baaje] Blablabla.[/url]
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 23 Nov - 0:22

Mentions : @Harper F. Hoffman ; @Chelsea Turner
Interactions : @Alexis T. Hoffman

Shivani dormait bien paisiblement. Depuis quelques temps, elle vit dans une confrérie et elle apprend à connaitre les gens. Elle s'y plait bien et c'est le principale. Parfois, quand sa soeur se trouve sur Boston, elle abandonne ce nouveau petit cocon pour passer un peu de temps chez elle, toujours avec l'espoir de ne pas déranger sa soeur et son beau-frère. Sans s'y attendre, une alarme très violente la tire de son sommeil, une alarme incendie plus précisément. Encore un peu endormie elle a beaucoup de mal à comprendre ce qui lui arrive et puis, dans le couloir, elle entend la voix de sa chef qui demande à tout le monde d'évacuer le bâtiment. Shivani ne prend pas trop le temps de mettre une veste, ni même des chaussures à ses pieds et s'empare juste de son portable avant de quitter sa chambre, mais aussi la confrérie.

Son premier réflexe en se rendant sur le campus, comme le demandait les professeurs et la directrice, fut d'envoyer des messages à Chelsea, mais aussi à Harper pour s'assurer qu'elles allaient bien. En attendant leur réponse, Shivani avance, cherchant des gens de sa confrérie du regard et puis, en voyant Maïa un peu plus loin, elle s'en approche pour lui dire qu'elle était bien présente, comme on leur avait demander. Dehors il fait froid. La jeune fille vient d'Inde, elle n'est pas vraiment habituée à ce genre de température et en plus, elle se retrouve en plein milieu du campus en petite tenue presque d'été en guise de pyjama et pieds nus. Shivani regarde une fois de plus l'écran de son téléphone en espérant avoir des nouvelles de ses amies, mais elle n'a rien reçu. Autour d'elle, ça grouille de monde et elle ne sait pas trop où regarder. Elle cherche aussi une trace d'un incendie, mais pas de flamme, pas de fumée, pas non plus d'odeur de brulé, rien du tout, alors c'était quoi ce cinéma ?

Un peu plus loin, elle apperçoit un garçon qu'elle ne connait pas, ou juste de vue grâce à Harper. Elle sait, ou croit, qu'il s'agit de son frère. Pendant quelques minutes, elle hésite et finalement, laisse ses pieds nus la guider jusque près de ce garçon


- Excuse moi, je suis une amie de Harper et je ne la vois nulle part. Elle m'avait parlé d'une soirée avec des amies à elle et donc, qu'elle serait peut-être sur le campus. Je crois que t'es son frère, est-ce que tu sais si elle va bien ? Ou si elle se trouve ici ? Parce que je ne la vois nulle part. Ca n'a pas l'air très sérieux cet incendie, mais sait-on jamais.

Elle évite de le regarder avec trop d'insistance, parce que son physique – torse nu qui plus est – ne peut pas laisser une fille indifférente, soyons franche, mais Shivani évitait d'y penser, un peu trop inquiète pour ses amies.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 23 Nov - 1:48

Pyjama de Jadounette

Depuis le kidnapping, Jade revenait dormir plus souvent à sa confrérie afin de ne pas laisser Lily-Rose toute seule. Elle voulait la savoir en sécurité et puis elle s'efforçait à lui changer les idées aussi. Du moins, elle essayait. Cette nuit là, Jade se trouvait emmitouflée dans sa couette, paisible. Pas loin de son lit se trouvait celui de sa chef et dans le chambre, il y avait ce calme olympien qui régnait, mais ça, c'était bien avant qu'une alarme horriblement bruyante ne vienne tout foutre en l'air. Jade n'aime pas ce genre de réveil, pourtant se lever tôt ne lui pose pas trop de problème, mais peut-être pas à quatre heure du matin avec un bruit aussi martyrisant que celui-là. Surprise, Jade se redresse dans son lit, le regard rempli d'incompréhension. Elle n'a pas la moindre idée de ce qu'il est en train de se passer, mais dans sa poitrine, la jeune blondinette sent déjà son coeur battre très vite.

"Lily-Rose, qu'est-ce qu'il se passe ?"

Elle entend à peine sa voix, puis finalement, Jade décida de sortir de son lit pour accourir vers la fenêtre. En voyant des pompiers courir un peu partout, elle sent la panique s'emparer d'elle et regarde son amie les yeux rempli de peur. Jade s'empresse de sortir de sa chambre sans prendre la peine de se chausser, elle veut se retrouver dehors le plus vite possible. Elle se retourne de temps en temps pour s'assurer que Lily suit elle aussi et une fois sur le campus, elle tente de se calmer. En voyant qu'autour d'elle, tous ces gens avaient l'air sereins, elle comprit rapidement que tout ça n'était qu'une petite blague – pas très drôle – mais aussi qu'il faisait drôlement froid. Ses grands yeux bleus se posent sur Hazel, un peu plus loin. Une jeune fille qu'elle a rencontré, qu'elle trouve éblouissante et très intéressante. Jade se dirigeai vers elle et l'interpela

"Coucou Hazel. T'as vu, c'est super nul de nous avoir réveillé pour rien." Jade se retourna vers Lily-Rose, un peu plus loin, qui discutait avec le nouveau de la confrérie. "Tu veux venir un peu près de nous plutôt que de rester là toute seule, en attendant que ça se termine ?" Jade entraine sa nouvelle amie vers son petit groupe de DU, pour faire les présentation.

"Je sais que c'est pas trop le moment, mais comme on doit attendre ici, autant user de son temps pour quelque chose. Je vous présente Hazel, c'est une Kappa Pi qui fait du stylisme et qui joue de la guitare. Et puis ben Hazel, je te présente Lily-Rose qui est notre chef, et Alexis, un nouveau DU fraichement arrivé."

Jade se tourna et sourit en voyant que Nikolaï se dirigeait vers elle. L'idée qu'il la voit en pyjama la dérangeait un peu, ou du moins la mettait mal à l'aise  "Salut Nikolaï. J'irais mieux si je pouvais retourner dans mon lit et probablement y passer toute la matinée. Et toi ?" Elle lui adressa un sourire un peu timide "T'as pas l'air d'être quelqu'un qui s'énerve rapidement, ou alors les situations ne m'ont pas permises de le voir ?" Sa façon de parler restait un peu tirée par les cheveux puisqu'il était russe, mais Jade trouvait ça charmant cette façon de ne jamais conjuguer les verbes. "J'aimerais aussi rentrer chez mon père, j'ai trop peur de me faire à nouveau tirer du lit, c'est trop violent comme réveil, mais j'ai pas envie de réveiller ma soeur ou mon père pour qu'ils viennent me rechercher. Ta soeur n'est pas là ?" En effet, Jade ne connaissait pas la vie de Mikaela et ne savait même pas si elle vivait dans sa confrérie ou pas. "Ca doit surement l'énerver, non ?" Et puis une révélation de la part de la petite blondinette la force à parler de nouveau "Ta soeur me fait un peu peur je dois dire" Le rouge lui vint aux joues et maintenant, elle n'osait même plus le regarder, comme si elle venait d'insulter Mikaela alors qu'il n'en était rien.


Dernière édition par Jade E. Watson le Lun 23 Nov - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward Hoff
Theta Xi
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Jamie Campbell Bower
Messages : 88
Who I am? : Qui suis-je ?
People around me : Qui vous-êtes ?
What I've done : Qu'est-ce qu'on fait ?
Social Network : Email
CellPhone : Téléphone
Relations : Jade : meilleure amie
Elena : Confidente

Date d'inscription : 06/07/2015
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 23 Nov - 2:12

AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) R5hq

Mention : Garner
Interaction : Jade




Une sonnerie stridente fit soudainement son apparition. Edward se réveilla si brutalement qu'il en tomba de sa chaise, à la renverse. Sa chaise ? En effet. Parce qu'il s'était bêtement endormi sur un livre, assis à son bureau. Le jeune homme vêtu d'un pyjama entièrement gris argenté avait eut l'idée de lire un peu avant d'aller se coucher. Mais finalement, il n'avait pas vu venir le sommeil s'installer. M'enfin, tout ceci était déjà de l'histoire ancienne puisqu'il se retrouvait soudainement par terre. Tiré si subitement du pays des songes, Edward se redressa sur ses jambes assez maladroitement tandis que l'alarme incendie continuait à lui détruire les tympans. Sur le coup, il crut à son réveil, au petit matin, à l'heure de se lever et de se préparer. Mais une fois les turbines de son cerveau un peu plus actives, il se rendit compte qu'il ne s'agissait pas du tout de sa sonnerie habituelle de réveil et l'idée que le feu s'était déclaré au lycée lui enserra soudainement les boyaux. Il y avait beaucoup de bruit dans le couloir. Tous les élèves qui fuyaient le potentiel danger. Edward arracha alors sa robe de chambre bleue marine qui pendait au côté de son lit et l'enfila rapidement tout en se dirigeant vers la porte de sa chambre. Il ne prit évidemment pas le temps de la fermer et ouvrit la porte à la volée car tout à coup, il vit la vieille Garner en tenue de nuit juste devant lui. Edward eut un léger sursaut devant cette apparition qui marquera sans doute son esprit pour longtemps. Hum...Ce qui n'était pas un cas à part pour lui évidemment. Pourtant, il voudrait déjà bien oublié cette affreuse vision. Il ne se focalisa pas dessus bien longtemps et suivit la troupe d'élève qui se rendait sur le campus.

C'était bruyant, c'était bondé, il faisait nuit et froid et Edward n'avait pas remarqué la moindre présence de flammes ou même de fumée. Il prit un peu le temps d'observer les bâtiments dans leur ensemble mais...Non rien. Etait-ce une blague ? Les chefs de confrérie prenaient les devant pour s'assurer de la sécurité de tout le monde mais Edward, qui nouait la ceinture de sa robe de chambre, cherchait des visages familiers du regard. On ne savait jamais. Il y avait tellement de monde qu'il avait l'impression soudaine de ne connaître personne dans cette école. Edward posa alors son regard vers les pompiers qui faisaient leur manœuvre, mais même eux, on dirait bien qu'il ne voyait aucune raison de leur présence ici. Moui...Probablement une farce. Une farce pas très amusante. Rester se geler dans la nuit n'était pas un passe temps qu'affectionnait particulièrement Edward. Il croisa les bras en espérant se tenir plus chaud. Il sentait le sol glacial sous ses pieds. Il allait attrapé la crève si ça continuait. Tout à coup, il aperçu Jade un peu plus loin, apparemment au sein de sa confrérie. Ce dernier détail le fit hésiter. Puis finalement, il se décida à s'approcher d'elle. C'était plus embarrassant de voir un proche en pyjama qu'une tonne d'inconnus autour de soi mais bon. Lui se sentait un peu moins posséder par tant de pudeur grâce à sa robe de chambre.

- Salut Jade, fit-il, les dents serrées par le froid, tu vas bien ? Je sais, c'est un peu bête comme question. Faut vraiment être débile pour faire une blague aussi immature que de déclencher l'alarme incendie. Il y en a qui n'ont vraiment rien de mieux à faire. Ca va ? Tu n'as pas trop froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen E. Foster
Nous Tomberons, Nous Rêverons Encore, A la Vie Comme à La Mort
Disponibilité pour RP : Yup
Featuring : Sandra Kubicka
DC : James P. Cobb E.
Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Nikolaï A. Kozlovski
(Eric Altman, Samuel Steevenson, Maira Hae, Vincent Eckon)

Messages : 129
Who I am? : Et un deux trois Alice au Pays des Cauchemars... ♪♫

People around me : A nos joies passées, à nos flèches à nos étoiles, à la vie comme à la mort
What I've done : Bad bad things
Where I'm going : To keep My Promises
Relations : Je ne le sais pas encore mais je crois que j'aime mon chef... Zoooo ♥️

Mikaela Kozlovski -> Amie
Iris Stewart -> on se déteste non ?
Kyaw Ne Min -> Le Petit Prince
Seung Joo Park -> Protégé

Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 21
Localisation : Boston Yeaah
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 23 Nov - 11:17

Mentions: Iris, Kyaw, les SN, Garner.
Intéractions: @Enzo Miller, les SN.

C'est moi ou les cons ne font pas de pauses à Boston ? Nan parce que c'est pas que ces dernières ont pas été déjà suffisamment stressante comme ça qu'il faut se sentir obligé d'en rajouter une couche hein, moi pour une fois je me contenterai bien d'un peu de calme et de tranquillité. Iris et Kyaw pourraient vous le dire parfaitement je suis une vraie chieuse à temps complet et Enzo pourra vous assurer que je suis une grande gueule et pourtant, il y a deux semaines j'ai pris un énorme coup sur la gueule et je peine un peu à m'en remettre il faut dire. C'est fou à quel point on se rend compte on tient à certaines personnes quand elles vous sont retirées. N'allez pas vous méprendre, je n'ai pas subitement réalisé que je tenais à Enzo, ça je le sais depuis tout le temps que ce grand dadais est un des piliers qui soutiennent ma vie, mais son enlèvement, ça a été… difficile et c'est un bien petit mot pour décrire ce que j'ai ressentis à ce moment là. Tout s'est effondré tout, c'est comme si je n'avais plus été moi, je me suis enfermée, de toute les façons possibles, enfermée dans ma chambre, enfermée dans mon chagrin et je n'ai voulu voir personne, personne avant Enzo, je voulais le voir lui sain et sauf, à sourire et à dire des conneries comme il le fait si bien. Je voulais voir mes parents aussi mais ça aussi ce n'était pas possible. Ça a été la période la plus dure de ma vie et comme je vous le disais je m'en remet tout juste, je sors à peine de la confrérie, juste ce qu'il faut et j'ai tendance à être un peu parano, pas pour moi, je veux juste qu'il ne lui arrive rien c'est tout, je sais que normalement je suis quelqu'un de forte, je fais partie d'une confrérie de grande gueule mais il y a des fois où c'est pas possible d'être forte ni de faire semblant.

Et quand on pense que tout est revenu à la normale et que tout va être calme, que l'on va retrouver une vie normale, l'alarme incendie en décide autrement. « Mais putain c'est qui le con qui s'amuse à réveiller tout le monde, si je le choppe ça va faire mal ! » grognais-je alors que je m'extirpais de mon lit, pied nus et en pyjama je sortais avec tout le monde, complètement endormie et surtout de très mauvaise, le premier qui me marche sur le pied ou qui dit quelque chose d'un peu déplacé allait m'entendre… Garner beugle sur son muret on dirait Moïse, elle doit avoir le même âge de toute façon, et en plus parce que oui, c'est juste une blague, on nous a levé pour rien, parce qu'un connard avait trouvé drôle d'appuyer sur l'alarme. Calme Foster, calme Foster pense à ton oreiller qui t'attends. Nan ça marche pas, j'ai les nerfs. Enzo nous fais un discours, il doit nous compter je crois, un petit sourire espiègle passe sur mon visage alors que je répond. « Ben non tu sais bien que mon cerveau à moi il s'active qu'à partir de midi au moins, mais tu as qu'à compter la version Gwen-Zombie comme étant présente à ma place ça devrait le faire. » Ces plaisanteries étaient bon signe, ça voulait dire que ça allait mieux, je crois. « Si Garner fini pas son petit manège bientôt je retourne me pieuter moi, c'est parce qu'elle il lui faut deux heures de sommeil sur son lit en pierre et une tisane pour qu'elle soit en forme, c'est pas le cas de tout le monde, elle saoule un peu le Retour de la Momie là... »

_________________
I Wanna See, I Wanna Live...
J'aimerai quand même rester un peu, là... J'aimerai bien rester contre toi... Mais comme temps ne reviendra pas, on reste là, on restera... (Starlight/Indochine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Booker
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyLun 23 Nov - 22:10

AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) Url

Interaction : Garner, tout le monde

S'il y avait moyen que cette satanée sonnerie cesse, que cela se fasse tout de suite. On avait pas idée de se faire réveiller par un son aussi horripilant que celui-ci. Encore dans les vapes, je n'avais même pas envie de savoir à quoi elle faisait référence. Je m'agitais sous mes couvertures, comme si cela allait faire taire cette alarme.

- Mais qu'est-ce que c'est que ça...? marmonnais-je alors.

Il ne fallait pas s'attendre à des élans de panique de ma part. Impossible de me faire sauter du lit sans une meilleure raison qu'une sonnerie qui sonnait dans tout le bâtiment. Eh oui. C'est alors que j'ouvris les yeux enfin, plongé dans le noir de ma chambre. Et cette alarme qui ne finissait pas... C'est seulement maintenant que je me rendis compte qu'il s'agissait de l'alarme incendie. Mais cela ne me fit pas vraiment plus d'effet à vrai dire. J'étais torse nu, avec seulement un pantalon noir pour seul pyjama. J'aimais roupiller léger. Le brouahaha dans le couloir qui passait devant ma porte me poussa finalement à la curiosité plus qu'à la panique. Je sortis du lit et me dirigea avec cependant plus d'hâte vers la fenêtre de la pièce. J'ouvris les volets. Il y avait des pompiers à l'extérieur. Auraient-ils été assez bêtes pour prévoir un exercice à cette heure-ci ? Hum...Ca me paraissait un peu gros. C'est alors qu'une vive idée me pourfendit l'esprit.

- Archer ! Qu'est-ce que t'as fait encore ?! m'exclamais-je dans la chambre.

Mais je n'eus pas de réponse. Ca lui arrivait de ne pas me répondre. A vrai dire, il ne parlait que lorsque je ne lui demandais rien ce crétin. Pas le choix, je n'allais pas risquer ma vie sur un doute. Je m'empressa de quitter les lieux. Je me retrouvais alors dans une foule d'élève qui quittaient le bahut. Je me joignis au mouvement, toujours dans une tenue peu recommandable pour aller dehors mais bon, j'avais déjà perdu pas mal de temps. Je jetais des regards un peu partout mais je ne voyais aucune trace d'incendie en tout cas. C'est alors qu'au tournant d'un couloir, je tomba nez-à-nez avec Garner, dans une tenue, si vous voulez mon avis, qui valait la peine d'être vu une fois au moins avant de mourir. Dans les élans de la foule, je manquais de peu de la renverser.


- Oh Miss Garner, fit-je alors, eh bien, vous voilà fort élégante ce soir.

Je n'avais...pas pu m'en empêcher ! Entraîné par les autres élèves, j'esquivais également son courroux tout en esquissant un rire. Fallait bien qu'elle soit au courant de son allure devant autant de jeunes ! Moi je m'en moquais de la mienne, je n'avais aucune pudeur ! Finalement, je me retrouvais dehors avec tout le monde en pyjama. Personnellement, je prenais mon pieds pour lorgner les demoiselles. Certaines n'avaient pas peur d'être sexy pour se coucher. J'en soupçonnais plus d'une à ne pas avoir été seule cette nuit. Veinardes. Bon sang, ce que ça caillait dehors ! J'aurais dû tout de même prendre quelque chose...J'espère qu'on va pas nous laisser glander trop longtemps dans ce froid. Sinon, c'est bien simple, je me déclarerais fiévreux par leur faute et ça me fera une nouvelle excuse débile pour ne pas aller en cours.

- Hey ! Y'a pas quelqu'un qui a une clope !? hurlais-je soudainement à la foule.

Non mais parce que apparemment, c'était une fausse alerte alors autant profiter d'être dehors pour fumer un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Campbell
Lambda
Disponibilité pour RP : Oui.
Featuring : Sean O'Pry
DC : //
Messages : 110
Who I am? : Vous ne voulez pas savoir.
People around me : Qui est assez courageux ?
What I've done : Ma vie
Where I'm going :
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) L6tx

CellPhone : Tél.
Relations : Maïa - Ma fiancée, celle que j'aime
Adan - Mon petit bout de chou. J'aimerais être un modèle pour lui, mais ...
Chelsea - Tu parles trop, mais ...
Lance - Tu cognes fort, mais ... Tu m'as aidé...hm

Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 33
Localisation : Boston, le plus près possible de celle que j'aime et de mon fils.
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyMar 24 Nov - 2:20

Mentions : Hanaé Cao Nguyen, Miss Garner
Interactions : Maïa Hope, Lance Booke et Adan (Alayna évidemment) et tout le monde vu qu'il cri le nom d'Adan partout.  Razz

Au feu, les pompiers !
Est-ce que vous avez déjà vu un type en pantalon de pyjama à carreaux, torse nu et nu pieds traverser un bâtiment, courir à l’extérieur vers un deuxième et entrer dans celui-ci sans prendre la peine de faire attention à autrui ? Eh bien, si vous n’avez jamais vu cela, regardez Ethan Aaron Campbell en ce moment. Cela lui prit bien 10 secondes pour se réveiller totalement et comprendre qu’il y avait un feu, mais aussitôt il pensa à Maïa puis, à Adan et se rua en l’extérieur de sa chambre laissant son bêta de colocataire derrière.

- Maïa ! Ou est Adan ? Il faut sortir.

La prit-il par le poignet l’empêchant d’aller plus loin. Il semblait calme, en contrôle et sérieux de l’extérieur, mais s’effrayant énormément de l’intérieur. Non ! Il allait tous les deux les protéger. Seulement, Maïa lui dit qu’Adan était déjà dehors avec une amie, Alayne et elle lui fit bien comprendre devoir rester pour s’assurer que tous les membres de la confrérie des Kappa Pi ne restaient pas coincés à l’intérieur. Passant une main désespérée dans ses cheveux, Ethan savait ne pas pouvoir lui faire changer d’idée : cette têtue.

- D’accord, mais je veux que tu sois dehors dans cinq minutes maximum. Ok ?

L’embrassa-il ensuite rapidement sur la joue avant de rejoindre les autres. Maïa devait le prendre pour un fou habillé de la sorte, sans chaussure aux pieds et lui ordonnant des choses. Pourtant, son cœur tambourinait dans sa poitrine tâchant de renifler toute odeur de fumée. Il l’aimait bon. Certes, il jouait encore du coude – en faisant grogner certains – pour atteindre l’extérieur le plus vite possible. Il lui fallait s’assurer qu’Adan allait bien. Dehors, le froid claquait contre sa peau nue, mais Ethan s’en fichait. Il cherchait son fils des yeux.

- Adan ! Ou es-tu ?

Cria-il à tue-tête au-delà des bavardages ambiants. C’était à ce même moment qu’un jeune homme demandait une cigarette. Il y avait un enfant dans les environs et ce type ne pensait qu’à s’empoisonner l’existence. Ethan en roula des yeux. Eh mais, c’était ce cher Lance.

- Si tu allumes cette cigarette et que mon fils n’est pas loin, j’espère que tu vas t’étouffer avec.

Grogna-il le regard noir dans la direction du jeune homme pour retourner à ses recherches. Il ne s’apercevait même pas que Miss Garner était toute proche. Malheureusement parce que les deux ailes noires tatouées dans le dos du jeune homme étaient bien visibles évidemment tout comme l'éclair sur son épaule gauche et les crocs de vampire sur le dos de sa main gauche. Oups.

- Adan ! C’est papa ! Ou es-tu ?

Cria-il à nouveau un peu paniqué de ne pas voir une petite tête blonde dans les bras d’une jeune femme. Avec ses propres cris, Ethan entendit mal la voix d’Hanaé Cao Nguyen stipuler que tout cela était une fausse alerte.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyaw Ne Min
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Min Thein Khant
DC : Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 102
Who I am? : Dieu
People around me : Les pauvres mortels
Where I'm going : Beaucoup de mauvaises choses
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone & casier
Date d'inscription : 09/06/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyMar 24 Nov - 10:12

Mentions : Garner, Marine, Lwyn, James
Interactions : Iris

J'avais décidé de dormir à la confrérie ce soir. Je n'avais pas de réunion de nuit de prévue -étrangement, yen avait moins depuis que mon cousin était là, sur Boston, et qu'il risquait de se faire réveiller aussi- et je n'avais pas de dossiers en cours, les ayant déjà tous finis. Je m'étais donc dit que je pouvais rester avec mes confrères, surtout que les Delta Gamma n'étaient pas très loin. Pourtant, ce ne fut pas deux petites mains baladeuses qui vinrent me réveiller comme ça aurait été plaisait, mais bien une énorme alarme qui crachait de ses poumons inexistants un son qui donnait envie de dégommer chez engin qui permettait de l'entendre. J'étais plutôt habitué aux réveils en fanfares et ça ne me dérangeait pas plus que ça, pas plus qu'une coupure dans mon sommeil ne me dérangeait. Sans un mot, j'enfilai ma veste sans l'attacher et sortis pieds nus et en boxer -n'oublions pas la veste- dehors, en même temps que les autres.
Ça me faisait rire de regarder les têtes de tout le monde. Je n'étais pas non plus content d'avoir été tiré du sommeil mais moi au moins j'avais pas une gueule de zombie. Je laissais James nous compter, puisqu'il fallait qu'il vérifie nos présences, et je regardai la foule qui s'étendait devant moi. J'étais quasiment sûr qu'elle était là, je n'avais pas entendu de rumeur comme quoi elle était rentrée chez elle. Elle devait sans doute être avec Marine, qui vérifiait elle aussi que ses filles étaient toutes présentes.

Bingo ! Mon regard se posa sur la petite blonde qui cherchait un peu plus loin je ne savais qui. Je n'avais d'ailleurs pas fait attention à mes colocataires en descendant mais j'étais presque sûr que mon vautour de cousin cherchait déjà à faire une connerie quelque part. Tant que ça ne me touchait pas de près ou de loin, il faisait bien ce qu'il voulait. Je m'avançai vers la demoiselle et sa chef, qui était toute les deux visiblement gelées et me plaçai derrière Iris. Je me penchai pour pouvoir souffler à son oreilles, faisant comprendre à Marine qu'il ne fallait rien dire.

- Vous cherchez quelqu'un dans cette foule Mme Min ?

J'aimais bien l'appeler comme ça, ça me rappelait -et à elle aussi si besoin- qu'elle m'appartenait et que personne ne pouvait s'en approcher. Et parce que j'étais un emmerdeur, même la nuit, et que je savais qu'elle l'avait déjà rencontré, je ne pus m'empêcher une autre remarque.

- J'espère que c'est pas Lwyn, je vais être très vexé sinon.

Elle était sans doute de mauvaise humeur d'avoir été tirée du lit mais maintenant que j'étais là, elle ne pouvait plus l'être. Elle avait un gros sweat mais elle avait froid quand même. Je ne pouvais rien y faire, je n'avais pas super chaud non plus, Boston n'était pas mon climat, j'espérais juste qu'on allait bientôt remonter étant donné qu'il n'y avait toujours pas de feu en vu.

_________________
love the way it hurts
Toujours là mais jamais là. Jamais là et toujours là. Dans la tête et dans la peau, toujours présente mais jamais trop. Sans amour il y a moi, sans amour il y a toi. Sans amour il y a nous.
Sans amour il y a tout.


Kyaw parle en teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lwyn Sein Zaw
Pi Beta Phi
Messages : 14
Date d'inscription : 04/11/2015
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyMar 24 Nov - 11:28

Intéractions :: Iris, Kyaw, Marine
Mentions :: Garner

Short

      Si j'avais horreur d'une chose, ce devait être ça: être réveillé en pleine nuit. Ici, on pouvait amplifier l'exaspération, puisqu'en plus d'être éveillé, on m’exposait littéralement les tympans avec une alarme de merde. En tout cas, s'il y avait un sourd parmi nous, il y avait de grandes chances pour qu'il ait retrouver l'ouïe. Moi, en tout cas, j'avais belle et bien perdu la mienne. En plus de ça, la vieille égosillait dans son mégaphone pour nous dire de sortir des bâtiments, le plus rapidement possible. M'extirper de mon lit fut la tâche la plus dure, mais quelque part il était hors de question de continuer à me fusiller les oreilles avec ce boucan. Je pris ma veste en cuire en passant et comme le reste de la confrérie, dégageai le plancher jusqu'au campus. Dehors, il faisait un froid de canard, et malgré mon envie irrésistible d'étrangler cette vieille et ses alarmes de merde, je m'assis sur un muret en attendant que notre cher chef – encore plus mal luné que moi – ne nous compte. Je finis par me relever en sentant qu'en-dessous de moi, mes fesses commençaient à se transformer en glaçon et en voyant Kyaw s'éloigner, j'avais une vague idée de l'endroit où il se rendait. Dans sa trajectoire, une jeune fille pas très grande, plutôt bien foutue avec un sweat rose: il était difficile de ne pas reconnaitre Miss Stewart ou Madame Min, au choix. Un sourire mesquin se dessina sur mon visage et comme lui, je rejoignis les deux Delta Gamma.

      -"Bien sûr que si, c'est moi qu'elle cherchait. Bonsoir Mademoiselle Martel. Les filles, vous êtes encore plus désireuses qu'habillées. Il devrait y avoir des alarmes de merde plus souvent. Je devrais remercier le débile qui a fait ça." Je me tournai vers mon cousin -"[color:c611=##cccc66]Ooh, mais tire pas cette tête, cousin, regarde autour de toi toutes ces jolies demoiselles en petites tenues. T'étais moins coincé, avant." Je grimaçai -"J'espère qu'il se débride un peu plus avec toi, Iris, sinon ça doit pas être transcendant tous les jours entre vous. Mais si jamais tu veux vivre quelque chose de plus exaltant, t'as mon numéro" Les sous-entendus étaient les bienvenus, même si au fond c'était uniquement pour débrider un peu mon cher cousin. -"Vous avez l'air vraiment frigorifiées mesdemoiselles. L'une de vous veut ma veste ? Je suis désolée Iris, t'as pas épousé le bon. Kyaw il est pas très galant."  J'enlevai ma veste, me trouvant désormais torse nu et la tendis à Marine ou encore Iris. Celle qui la désirait la prenait et moi je prendrais bien sur moi.

      Je regardai un peu plus loin à la recherche d'un quelconque incendie, mais les bâtiments n'avaient pas l'air de s’enflammer plus que moi, bien que moi ça restait encore à prouver. Un coup d'oeil sur mon téléphone portable, je repensai à celui que j'avais envoyé à Iris de la soirée -"Je suis triste, jolie Iris, tu n'as pas répondu à mon texto. C'est dommage on aurait pu s'amuser" J'aimais bien laisser planer le doute. Oui, j'aimais vraiment jouer à ce petit jeu et l'idée que Kyaw pouvait se faire 50 films à propos d'Iris et moi me faisait encore plus sourire -"Tiens, au fait Kyaw, demain soir j'espère que t'as rien de prévu parce que je prévois une réunion. Madame Min, vous vous sentirez bien seule dans votre lit demain, j'espère que tu ne m'en veux pas. Enfin ça va, vous avez l'air de faire chambre à part."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-rose F. Rivest
Présidente des Delta Upsilon
Disponibilité pour RP : Yep
Featuring : Hannah Glasby
DC : Carry ChainsawAU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) Tumblr_mjo1btpnuX1rumbcwo1_500
Abigail m. O.hara
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) Tumblr_ly4ntcOJmQ1qgxqjk

Messages : 205
Who I am? : AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) VQsSJ7
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) Xv3hfx

Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptyMar 24 Nov - 15:51

Pyjama de Lily Cool

Mentions: Garner/Jade/Alexis/Hazel/Hanaé
Interactions: Jade/Alexis/Hanaé

Elle courait. Vite. Le plus vite possible, du moins. Elle courait à perdre haleine. Jusqu’à l’épuisement laissant ses pieds s’enfoncer dans la neige, pour les retirer péniblement. Elle courait. Mais après quoi ? Elle-même ne le savait pas, mais en aucun cas, elle ne devait s’arrêtait. Alors, elle courait. Puis, un élan de lucidité la traversait et elle songeait à s’arrêter avant de trouver cela complètement absurde et de reprendre. Et ainsi de suite, sans cesse. Il n’y avait personne avec elle, juste des questions qui tournaient en boucle dans son esprit. Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Des douleurs lui parcoururent les jambes puis ses yeux se remplirent de larmes. Elle était fatiguée, et triste ou plutôt très en colère. Elle ne savait pas bien. Puis, il y eut ce bruit strident, qui brula ses tympans. Une abomination, une souffrance telle qu’elle s’étala au sol… Ou plutôt dans son lit. Lily-rose ouvrit brusquement les yeux et se redressa si rapidement qu’elle manqua de tomber d’étourdissement. Ses yeux étaient plus que grand ouverts et elle fixa un instant la pièce. Jade était là. Et autant dire que les deux blondinettes ne pouvaient pas franchement compter l’une sur l’autre en matière de réconfort. Jade, autant que Lily ne comprenait rien à ce qu’il se passait. Elle soupira légèrement, tentant tant bien que mal de ralentir les battements incessants de son cœur. « J’en sais trop rien, on ferait bien de sortir… » Elle n’aimait pas beaucoup ça … Depuis le kidnapping, tout mouvement brusque aux alentours lui foutait la trouille et elle était encore plus méfiante que d’habitude. Pourtant, plus de lettres, et c’était déjà ça.

Enfilant un pull par-dessus son débardeur, beaucoup trop léger pour le froid qu'il commençait à faire, elle glissa ses pieds dans de vieille converses et suivie de sa colocataire, traversa la confrérie jusqu'à s'en extirper après avoir poussé la porte de l'autre seule chambre occupée. Il était déjà sorti, et c'était tant mieux. Elle se serait mal vu avoir à s'introduire dans sa chambre pour le réveiller de force. Dehors, déjà beaucoup était là. Pi Beta Phi, Delta Gamma, Kappa Pi, Theta Xi et Delta Upsilon répondait présent. Lily-rose parcourut les environs du regard à la recherche d'elle ne savait trop quoi quand ses yeux se posèrent sur la vieille Garner. Il ne s'agissait plus là d'un simple exercice, ça se sentait. Et alors qu'un nœud commençait tout doucement à se former dans son estomac, une voix masculine, sortie de nul part dans tout ce brouhaha la fit presque sursauter. C'était le nouveau, qui venait l'assurer de sa présence. Stressée par tout cela, elle lui adressa tout de même un sourire. « Dans ce cas, tout le monde est en sécurité, chez nous. C'est parfait. » Puis, elle tenta d'entamer la conversation avec le jeune homme que tout de même, elle n'avait pas vraiment pris le temps d’accueillir. « En général, c'est beaucoup plus calme, t'en fait pas ... Je .. Je sais pas bien ce qu'il se passe, là ... Je vais aller me renseigner ... » Mais avant même qu'elle n'eut le temps de bouger, Jade revenait avec une petite rouquine pour la leur présenter. Elle avait l'air timide, et un peu rêveur. Lily-rose se surprit à la trouver mignonne puis lui souri autant qu’elle le pouvait dans cette situation. Dans le même moment, une des professeurs prit la parole et sous ses ordres, Lily-rose la rejoignit. « Excusez-moi .. Je .. Euh, on est tous là, chez les Delta U. Héloïse ne loge pas ici, alors … » Et cela fait, elle s’en retourna vers la bande, qu’elle avait laissé quelque minutes. Son portable sonna. Intriguée, elle le sortit de sa poche arrière et en fixa l’écran. Légèrement paniquée, elle lança des regards un peu partout, à la recherche de l’expéditeur. En vain. Elle soupira. Ca promettait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Booker
Lambda
Disponibilité pour RP : Toujours
DC : Edward Hoff // Mia Low // Jason Hills
Messages : 43
Who I am? : Me and him
People around me : Never Alone

What I've done : Come on

CellPhone : Call me
Date d'inscription : 08/11/2015
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) EmptySam 28 Nov - 16:51

Interaction : Ethan



Voir tout ce monde attroupé sur le campus et pas une flammèche au-dessus du bahut, et je me disais qu'on avait vraiment été pris pour des cons. En plus d'avoir l'air con dans nos tenues nocturnes. Enfin…Ca dépend. Je n'étais pas vraiment mécontent de pouvoir observer les filles dans leur état naturel, si j'ose dire. Ca valait la peine d'être vu au moins une fois dans sa vie non ? Non, plusieurs fois, ça serait mieux en effet. J'aurais juste aimé être épargné de la vue semblable de Garner. Lorsque mon attention se reporta sur l'établissement en parfait état, je me demandais si c'était une bonne chose ou non qu'il ne soit pas en flamme. D'un autre côté, il l'aurait été, ça aurait mis un peu de beurre dans les épinards. Mais si l'école venait à être détruite, que deviendrais-je ? Je n'étais pas un psychopathe. Je laissais ce rôle à Archer. Moi je ne restais qu'un petit rebelle de bahut sans plus en quête de sensations fortes. Je ne voulais pas que ça aille plus loin. Alors que je me gelais le sang dans cette cour, je demandais en hurlant si quelqu'un n'aurait pas une clope, à tout hasard, sur lui. J'avais peu d'espoir. Quel imbécile aurait pensé à prendre des clopes alors qu'il y avait un incendie ? Cela dit, je ne perdais rien à demander. C'est alors qu'un jeune homme m'interpella, me lançant un regard noir par la même occasion. Je le reconnus aussitôt, c'était Ethan.

- Si tu allumes cette cigarette et que mon fils n’est pas loin, j’espère que tu vas t’étouffer avec, me dit-il.

Encore et toujours des menaces…J'haussais un sourcil dans sa direction. Décidément celui-là sera t…Enfin, j’ai le contrôle. Depuis le temps que j’attends. Il suffisait de frapper au moment où il s'y attend le moins. Ma tête se pencha légèrement sur le côté, un tic que je ne parvenais pas à corriger mais qui avait si peu d'importance. Mon regard se dressa vers celui qui avait fait preuve d'un peu trop d'audace à mon goût. La lueur dans mes yeux s'assombrit, un sourire sournois égaya mon visage.


- Tu ferais mieux d'espérer que ce ne soit pas ton fils qui finisse étouffer…lançais-je alors d'un ton aussi sombre et malsain que mon regard.

J'étirais un peu plus mon sourire, sans quitter l'autre homme des yeux. Puis je m'éclipsai, laissant la place à nouveau à Lance, dans un beau pétrin…
Ma tête se redressa, revenu à la normal, et mon sourire s'effaça aussitôt. Mais qu'est-ce qu'il a fait ! L'autre n'a peut-être pas entendu…Je ne pouvais que l'espérer. Oh je n'avais pas peur de lui ! Mais loin de moi l'idée de passer pour un taré sadique bourreau d'enfant ! Je continuais d'observais Ethan, je ne souriais plus et je n'avais plus cette mine sombre et dangereuse, néanmoins, je restais le plus indifférent possible à ce qui venait de se passer, puis détourna mon regard ailleurs en espérant que nous retournerions bientôt dans nos chambres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)   AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
AU FEU, LES POMPIERS ! (RP commun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Du L5R aux estivités de Blagnac le 19 juillet !
» Monina [Scribe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp Terminés-
Sauter vers: