AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carry Chainsaw
Kappa Pi
Disponibilité pour RP : Oui ♥
Featuring : Phoebe Tonkin
DC : Lily-Rose F. Rivest
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  REVIEW_Summer_Fashion_12_gif

Messages : 250
Who I am? : We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  Tumblr_o28rcxoVt61qg8dzlo3_250
Un jour, vous agirez avec honneur... -Je les adore ces moments là ! Je les salue de la main quand je les vois passer !
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  Tumblr_nypz45kwzJ1qeyb79o3_250

People around me : Pousse toi d'mon soleil ! Tu fais éclipse avec ton cul ...


Social Network : Facebook de Carry
CellPhone : Carry's cellphone
Relations : Adam • Chien & Chat
Iris • Amie d'enfance devenue connaissance
Ashton • Rat de laboratoire, binôme de programme psychologique
Mike • Ancien compagnon de fugue
Jade • P'tite protégée
Chelsea • Blondasse à deux balles
Shivani • Amie proche au sein des Kappa Pi
Elena • Connaissance de Wynwood High School

Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 23
MessageSujet: We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart    We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptySam 31 Oct - 22:34


We're the queen & the king of the broken scene ..
Oscar & Carry
La flemme. Elle était rongée par ce sentiment plutôt désagréable, dans certaines circonstances, pourtant, elle devait bouger pour une raison des plus horribles pour elle : s'acheter quelque chose de rose. Rose... Rien que cette couleur lui arrachait un sourire ironique à souhait. Rose biatch. Rose princesse. Rose pimbêche. Bonjour les mauvaises références. Rose Delta Gamma. Celle-là, c'était la meilleure, surtout quand on savait que ses achats du jour les concernaient. Ces nanas sans cervelles, trop parfaites pour ne pas être recouvertes de quatre voir cinq couches de maquillage et qui n'ont aucun autre argument que leur physique pour se faire remarquer. Ah ça, c'était bien la plus grande des critiques qu'elle adorait leur faire. Plus connes qu'elles, tu meurs. Regardant une dernière fois son reflet dans le miroir, elle soupira. Dieu merci, elle était loin, très loin, d'être comme elles, et c'était déjà plus que parfait. Au moins, elle, elle savait mettre en marche ses méninges et n'avait pas à se contenter de rouler du cul pour qu'on se rende compte de sa présence. Mais dans tous les cas, ça n'empêchait pas qu'en ce samedi matin, et pour la première fois depuis l'enlèvement, elle sortait pour autre chose que ses cours. Il fallait admettre qu'elle n'avait pas vraiment la tête à faire la fête, depuis ce qu'il s'était passé, mais là, elle n'avait pas le choix. Suite à la victoire de la confrérie des principessa ce trimestre, la vieille peau qui servait de directrice avait décider d'organiser une fête en leur honneur et elle n'avait pas manqué d'être formel : tout le monde devait s'y rendre pour leurs beaux yeux. Génial. Et ça n'était pas tout. Le rose était à l'honneur et tous les invités devaient porter un élément de cette même couleur. Deux solutions s'offraient à elle. Elle pouvait soit enfiler ses escarpins roses, et y aller à la cool ou choisir de prendre le risque de ressembler à un bonbon. Bizarrement, elle avait opté pour la seconde et filait au centre commercial dans l'espoir d'y trouver son bonheur, si "bonheur" était le bon mot.

Faute d'avoir une voiture, elle prit les transports en commun, pratiques, mais dérangeants. Depuis ce qu'elle avait vécu une quinzaine de jours auparavant, elle avait du mal à faire tout comme elle le faisait il y a encore deux mois. C'était devenu compliqué de parler avec des étrangers, de se laisser aborder ou simplement de sortir. Mais elle refusait de se morfondre et de voir le mal partout. Si on avait essayé de lui coller un psy, elle s'était abonnée aux patients absents. Parler de ses problèmes ? Même pas en rêve. Elle avait fait ça une fois et une seule. Plus jamais. Elle se l'était promis. Alors se débrouiller seule, c'était sa seule solution, et si elle ne luttait pas contre elle-même et son angoissé, elle n'allait jamais y arriver. Assise près de la fenêtre, elle restait attentive, analysant presque trop intensément chaque personne qui montait dans son bus et en particulier ce mec, qui s'était assis à côté d'elle. Agacée, elle avait levé les yeux au ciel avant de se concentrer sur autre chose que sur lui. Elle se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elle risquait de s'angoisser pour rien. Nerveusement, elle montait et descendait sa jambe dans un va-et-vient incessant, comme un tic. Elle n'attendait qu'une chose : arriver. Le prochain arrêt, c'était le sien et hors de question de le louper, à cause d'un manque de concentration et d'un moment d'absence. Commencer à se lever était une bonne idée, alors s'excusant auprès de l'inconnu, elle se dirigea vers la porte mécanique. Prête à s'extirper du véhicule. Immédiatement, elle se retrouva face à l'immense complexe commercial, rempli d'une multitude de magasins, la merde. Elle soupira. Et eu l'envie de fumer. C'était pas la première fois ces jours-ci. Ça lui était venu aussi dans la cave, et dans sa baignoire. Le stress, sans doute. Refermant la main sur la bretelle de son sac, elle expira longuement, et s'aventura dans le paradis de la Delta Gamma.

Des étages et des étages. Trop. Beaucoup, beaucoup trop. À peine avait-elle mis un pied dans le grand hall qu'elle voulut faire demi-tour presque immédiatement, pourtant, elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien. Un peu de courage, Carry! Regardant vaguement autour d'elle, elle se sentit mal à l'aise. Trop de femmes, trop de... Féminité. C'était fou à dire, mais elle ne se sentait pas à sa place dans ce genre d'endroits bourrés de fringues. Ça ne lui correspondait pas, mais quand il fallait, il fallait et d'un pas mal assuré, elle se dirigea vers l'ascenseur. Elle attendit quelque temps et monta dans la cabine mécanique et d'un coup, elle plongea sur son portable, alors qu'une seconde personne montait avec elle. Elle l'ignora, dès le moment où elle vit ses chaussures. Un mec. La dernière fois qu'elle avait sympathisé avec un, on se souvenait de comment ça avait fini. Alors non. On ne papote plus. Elle n'avait qu'une hâte, arriver à son étage et sortir pour se libérer de ce malaise. Malheureusement, le destin semblait être contre elle puisque d'un coup, le noir total, quelques secondes avant que la lumière ne reviennent. L'appareil s'était arrêté net. Par réflexe, elle s'était retournée vers l'individu.

"On est coinc... Oh pu-tain."

Elle avait détaché les deux dernières syllabes.

"Oscar?  C'est une blague?  Non, non, non, non, non. Pas possible! EH OOOOH! VOUS M'ENTENDEZ?!  Y'A UN PROBLÈME AVEC L'ASCENSEUR!  ON EST COINCÉ!! "

Oui, elle hurlait et oui, elle s'acharnait sur la touche d'appel à l'aide mais il était hors de question qu'elle reste coincée avec lui, comme ça, dans un si petit endroit.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart    We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  EmptyJeu 12 Nov - 23:14

We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart  Tumblr_nonwfg9iYJ1r462qfo1_500

Comment bien commencer une journée ? Quoi de mieux qu’une grâce matinée pour débuter ? Car oui je suis quelqu’un qui a besoin de beaucoup de sommeil,  je me lève donc régulièrement après onze heures, et jamais accompagné, en effet, une fois chose faite je vire toujours la fille de chez moi, quel intérêt de voir une fille que t’as baisé avec une gueule de déterrée,  et une haleine matinale ?  C’est répugnant, je préfère garder l’image du bon coup encore maquillée…

Je me lève donc prendre mon thé, en effet mon côté british reste traditionnel, je mange une barre de céréales, mais impossible d’avaler quoi que ce soit en plus en effet, la cuite de hier soir laisse des traces sur mon gros appétit habituel, et c’est fort dommage car dans moins d ‘une heure j’ai entrainement. Ensuite, je prend une petite douche pour faire passer la gueule de bois, et me change enfilant des habits de sports pour aller à la boxe. Un bon quart-d ‘heure plus tard je rejoignais enfin ma nouvelle audi I8 entièrement électrique pour me rendre à la boxe.

J’étais enfin en route, la musique « The Next Episode »  de Dr.Dre à fond sur les bases de qualités qu’avait ma voiture, tout ça me rappelait l’ambiance dans les vestiaires de basket, les disciplines collectives me manquaient, mais depuis mon refus pour  l’université de Duke je n’avais plus aucune motivation à reprendre le basket, je n’y voyais tout bonnement aucun intérêt, je ne suivais même plus résultats pour la NBA, ce refus, cet échec, n’évoquait en moi qu’un souvenir de honte,  et de frustration. C’est pourquoi je pensais de plus en plus à m’inscrire au club de football Américain de mon université, j’étais rapide et puissant je ferrais surement un bon élément  pour l’équipe.  

Me voilà à mon entrainement, l’adversaire du jour et un novice, comme souvent en début d’année, il y a de nouveaux inscrits, je reste sur un coin du ring, adossé à la jointure en métal qui relie les cordes se trouvant à ma droite ma gauche. J’observe le gars que je vais pas tarder à écraser, il ne dépasse pas le mètre quatre-vingt, ses bras son faiblement musclée, sa carrure chétive, risque de ne pas trop me poser de problème. J’enfile mes gants, tout en avançant vers lui de manière confiante, un peu trop surement. Le combat commence, pendant les trente première seconde je ne fais qu’éviter ses coups histoire de l’humilier, puis, d’un coup, je décroche une droite en plein dans la bouche. « Et une dent en moins t’es sur de vouloir continuer ? Il risque de pas t’en rester beaucoup si tu veux finir le combat… »Lançais-je  au petit nouveau d’un air hautain.  Le coach stoppa le combat, de peur que cela finisse trop mal.

Une fois l’entraînement terminé, je jette un coup d’œil à mon iphone 6S, pour regarder mes rendez-vous, c’est alors que je découvre que j’ai un veritable planning de canard aujourd’hui, d’abord je dois aller voir une fille au centre commerciale, ensuite, je dois passer chez une autre demoiselle, vous vous demandez s’en doute pourquoi faire ? N’allez pas chercher très loin, ça semble plutôt évident. Et pour finir, ce soir une dernière organise une petite soirée avec un bon pourcentage de gente féminine. Pour moi, c’est tout  simplement une journée parfaite, mais peut-être que je parlais un peu trop vite.

Je me dirige donc vers le centre ville,  tout en pensant à la fille que j’allais pas tarder à voir, une très belle fille, brune, grande, élancée, bien formée, mais pas très futée, c’est tout ce qui lui manquait, mais bon au lit y a pas besoin de trop réfléchir, donc ça me dérangeait pas vraiment. J’arrive au parking du centre commercial, gare mon bijoux à un endroit un peu éloigné de toutes les autres voitures, pour ne pas qu’un connard abîme la beauté de ma précieuse voiture, car des jaloux il y en a partout, et quand je me vois dans un miroir, je comprend pourquoi il y en a tant.

J’avance dans le long hall, j’observe qu’il y a beaucoup de monde aujourd’hui, ça va être compliqué de la trouver surtout que je n’ai pas trop mémorisé la tête de la fille, j’étais plutôt occupé à regarder son cul, quel con.  Heureusement elle m’avait donné rendez vous au troisième étage du magasin, je me rend donc vers l’ascenseur, rentre dedans, une jeune femme se trouvait déjà à l’intérieur, comme à mon habitude je n’eux aucun remord à la maté, et c’est là que je reconnu Carry, une connaissance d’enfance, elle a bien grandi depuis la dernière fois que je l’avais vu, et certaines parties de son corps aussi ce qui ne repoussa donc pas mes yeux. Soudainement, les mécanismes de l’ascenseur poussèrent un hurlement mécanique, et il se stoppa d’un seul coup.  Carry se retourna vers moi et s’écria furieuse : "On est coinc... Oh pu-tain."


« Tu devrais être heureuse, être coincé dans un ascenseur en présence du grand et beau Oscar Gareth Stewart, beaucoup de filles en rêveraient Carry. »

C’est alors qu’elle me reconnu, son visage semblait tout simplement choqué, et un peu catastrophé, mais je pris ça par le faite qu’elle s’étonnait que j’étais devenu si bel homme.

"Oscar?  C'est une blague?  Non, non, non, non, non. Pas possible! EH OOOOH! VOUS M'ENTENDEZ?!  Y'A UN PROBLÈME AVEC L'ASCENSEUR!  ON EST COINCÉ!! "

Elle s’agitait dans tous les sens, comme si elle venait de voir un fantôme, je m’approchais alors d’elle et la questionna.

« Et bah Carry ? T’as pas l’habitude d’être aussi proche d’un si beau garçon ou quoi ? » dis-je en lui faisant mon sourire le plus vicieux possible pour la mettre d’avantage mal à l’aise.

Carry était une vielle connaissance, et je comptais bien faire comme au bon vieux temps, c’est à dire l’emmerder un maximum. C’est pourquoi une idée me vint en tête, et j’étais obligé de lui faire partager une si brillante idée.

« Bon t’sais quoi, je vais te proposer un truc, si dans cinq minutes on trouve pas une solution pour sortir de là, on a qu’à s’occuper comme des grandes personnes que nous sommes devenus non ? »

je savais pertinemment qu’elle allait refuser, mais j’étais obligé de lui dire ça, juste pour la gênée, et surtout la faire chier car j’aimais beaucoup ça, surtout avec elle.

Ps: Je ne me suis pas encore relu, sois indulgente, c'est mon premier rp depuis un bon moment il risque de pas être top top.
Revenir en haut Aller en bas
 
We're the queen & the king of the broken scene .. § Oscar Stewart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Baptême de Queen
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» Isaac "Target" Queen
» Joshey • You're my Queen and I'll be your King
» I'm a Queen ! I'm the Evil Queen Dearie [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: