AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 La tête dans les étoiles - Héloïse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La tête dans les étoiles - Héloïse.   Dim 11 Oct - 18:07

La tête dans les étoiles

Malony & Héloïse


D

epuis que Malony avait rencontré Héloïse, il vivait mieux sa vie à Boston comme il était bien moins seul. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas se faire d’amis mais il avait, depuis petit, toujours eu du mal à se mêler aux autres. Il les trouvait toujours soit pas assez intéressants, décevants ou soit il n’avait tout simplement pas envie qu’on s’intéresse à lui. C’était un solitaire et pour lui en dehors de sa mère et son frère les autres étaient une source de problèmes. Pourtant avec Héloïse cela avait été différent. Au départ avec elle, son comportement était comme avec les autres : il fut distant, froid et pas très bavard. Il considérait leurs rendez-vous hebdomadaires comme un simple tutorat. Étrangement, même quand elle ne comprenait vraiment pas quelque chose, il ne perdait pas son calme comme il en avait l’habitude, il restait très pédagogue et posé. Sûrement parce qu’il avait senti que le feeling était bien passé entre elle et lui. C’est pour cela au fil des jours il arrivait à se détendre, à s’ouvrir peu à peu à son élève avec qui il commençait à lier une amitié.

Maintenant, cela leur arrivait de faire des sorties tous les deux un peu partout en ville. Le jeune homme arrivait à se dévoiler chaque fois un peu plus mais sans trop en faire, gardant ce côté mystérieux. Il était en confiance avec Héloïse mais il ne voulait sous aucun prétexte le lui montrer car pour lui ça serait comme une faiblesse, une brèche dans laquelle elle pourrait te faufiler pour l’atteindre. Il en avait même oublié de rester sur ses gardes comme il avait l’habitude de faire. Il aimait beaucoup passer du temps avec elle, c’était la première fois qu’il avait un vrai ami – il avait un peu de mal, ne savant pas trop comment faire, ni comment agir. Voilà pourquoi il était parfois maladroit avec la jeune femme et qu’il ne s’excusait pas. Un sale caractère ne se changeait pas du jour au lendemain.

Aujourd’hui, au lieu de faire un tutorat barbant à la bibliothèque, Malony eu l’idée d’observer le ciel et d’apprendre l’emplacement de chaque étoiles à Héloïse comme il les connaissait par cœur. Il avait vu sur le site de la NASA que le ciel serait dégagé ce soir et qu’il serait propice pour avoir une excellente vue des constellations et des planètes aux télescopes. Il ne voyait pas cela comme un cours, mais plus comme un moment agréable à partager avec elle. Il lui envoyait alors un SMS vers seize heures lorsqu’il était rentré chez lui, pour la prévenir de ce changement de programme.

« Salut Hélo ! Ça te dis de manger chez moi ce soir et après d’aller regarder les étoiles ? Ne te tracasse pas pour le repas, c’est moi qui va tout préparer. Un plat français, le Bœuf Bourguignon. J’espère que tu vas aimer. Enfin non j’en suis sûr ahah. Wink On se dit vingt heures chez moi ? »


« Un plat français, le Bœuf Bourguignon », cette partie du message était écrite en français, il trouvait que cela faisait classe comme ça. Sans attendre la réponse à son message, il sortait de chez lui pour aller acheter les ingrédients nécessaires à la préparation du bourguignon. Si jamais Héloïse ne venait pas pour manger, ce n’était pas bien grave, il le ferait quand même pour lui : cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas mangé français et cela lui manquait.
Il passait toute la fin d’après-midi à faire se repas d’après une recette trouver sur un site de cuisine. En voyant qu’on approchait vingt heures, il quittait les fourneaux pour aller remettre un peu d’ordre dans son petit appartement du Downtown.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La tête dans les étoiles - Héloïse.   Mer 21 Oct - 17:56


We have a genetic kinship with all life on Earth, an atomic kinship to all matter in the cosmos. So when I look at the universe, I feel large, because I remind myself that not only are we living in this universe, the universe is living within us. Héloïse & Malony



En sortant de mon cours de trigonométrie, je jette un rapide coup d'œil à mon téléphone. C'est plus un réflexe qu'autre chose. Je sais que je ne trouverai rien de très important comme notifications, à part peut-être un appel manqué de mes parents. Je suis donc agréablement surprise d'y trouver un message de Malony, mon tuteur en astronomie. En effet, vu que mon projet d'avenir est de travailler à la NASA, il est de bon ton d'avoir de solides bases d'astronomie. J’ai donc pris cette matière dans mon cursus universitaire. J'adore les étoiles, ne vous méprenez pas, mais je fais un blocage sur les notions d’astronomie. C’est étrange, moi qui adore par-dessus tout les soirs dégagés où je peux m’allonger dans l’herbe avec un duvet et observer les étoiles. Enfin, à la réflexion, même mon père n'a jamais réussi à me faire rentrer dans la tête l'emplacement des plus importantes constellations. Un sourire se dessine sur mon visage alors que je lis le contenu du SMS de mon ami: "Salut Hélo ! Ça te dis de manger chez moi ce soir et après d’aller regarder les étoiles ? Ne te tracasse pas pour le repas, c’est moi qui va tout préparer. Un plat français, le Bœuf Bourguignon. J’espère que tu vas aimer. Enfin non j’en suis sûr ahah. ; ) On se dit vingt heures chez moi ?"

Je relis plusieurs fois ce message, profondément étonnée. Français? Il serait donc français? Et cette andouille ne me l’a jamais dit. Je ris, avant de lui répondre: "Avec plaisir! Ça a l’air délicieux, j’ai hâte de goûter!" Je joue le jeu jusqu’au bout et lui envoie le message en anglais. Je veux le surprendre en lui parlant français -avec mon accent québécois à couper au couteau, mais au moins il saura d’où je viens. J’ai vraiment hâte d’être à ce soir. J’apprécie beaucoup Malony, et je sais qu’il fait des efforts surhumains pour s’ouvrir à moi. Ça me fait vraiment plaisir de savoir qu’il veut apprendre à me connaître. A vrai dire, je pense bien que mon caractère y est pour quelque chose.  Au départ, ce jeune homme mystérieux et sombre m’avait fortement attirée. J’avais le privilège de l’avoir pour moi seule pendant nos tutorats, et j’en profitais à fond, avant de réaliser que jamais je ne l’aurais. Il me considère comme une amie, pas plus. Et puis, surtout, entre temps, il y a eu Wallis. Je pousse un soupir complètement débile, identique à celui que poussent les héroïnes de films romantiques, et je ferme mon casier, direction chez moi.

Après avoir travaillé un moment, je décide de prendre une douche rapide. J’enfile un jean, un pull noir et deux trois accessoires dorés. Je ne me maquille que très peu. D’ordinaire, je ne fais pas vraiment attention à mon apparence et Malony le sait, mais je ne tiens pas à avoir l’air irrespectueuse. Mon ensemble est simple, avec juste ce qu’il faut de classe pour un dîner entre amis. Je passe dans la cuisine de l’appartement pour préparer un pouding chômeur, une spécialité québécoise, que je compte amener chez Malony. Abel, mon colocataire, qui adore cuisiner, vient me donner un coup de main. Une fois que tout est prêt, je mets quelques affaires en vrac dans mon sac, j’enfile mes ballerines et une écharpe, je prends les poudings et je claque la porte en hurlant au revoir à mes colocataires. Autant pour la discrétion.

J’arrive devant sa porte et toque. Quand il vient m’ouvrir, je lui fais la bise et lui dis, en français: "Bonsoir! J’ai apporté du pouding chômeur, une spécialité québécoise, pour le dessert. J’espère que t’aimeras." Je fais une petite moue dubitative en lui tendant mon plat. Il me fait rentrer. Mon visage s’éclaire d’un grand sourire et je lui dis: "Alors, vilain, tu m’avais caché que t’étais français ! C’est génial, je vais pouvoir parler ma langue maternelle avec quelqu’un dans ce bled!" Oui, parce que non seulement ma sœur ne me parle plus, mais en plus j’ai dû délaisser l’amour de ma vie, à savoir Québec City, pour Boston. Je m’y plais bien, mais pour moi, rien n’arrive à la cheville de ma ville natale. En fait, je suis sûre que j’aurais pu parler français avec quelqu’un d’autre, mais ça pourra peut-être le mettre encore plus à l’aise de savoir qu’il est le seul avec qui je dévoile une part de ma personnalité que personne ne connaît. Je ne sais pas si je suis la seule, mais j’ai le sentiment que je change de « moi » quand je change de langue.

Tenue de Helo
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
 
La tête dans les étoiles - Héloïse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3:16 Carnage dans les étoiles
» Avoir la tête dans les étoiles — Gemma
» Roronoa Zoro, un sabreur qui à la tête dans les étoiles.
» Un rat dans les étoiles
» Firenze...La tête dans les étoiles( Accepté mais rôle à déf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: