AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres - Malony <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres - Malony <3   Dim 4 Oct - 22:45

A la rentrée, Hanaé fonctionnait souvent de la même façon: elle distribuait à ses étudiants de chaque classe un test de niveau pour déterminer un peu le niveau de chacun. Le problème étant qu’elle se retrouvait après, avec une petite soixantaine de copies à corriger. Elle se faisait avoir chaque année et donc, dès la deuxième semaine, elle se sentait dans ce qu’on appelait “être en plein rush”, comme le dirait les serveurs de café, de restaurant ou même de bars. Après sa dernière journée de boulot avant le week-end, Hanaé commença ses corrections dans la salle des professeurs, en attendant que Garner revienne de sa soi-disante réunion. La jeune vietnamienne la soupçonnait de chômer un peu trop, faisant passer ça pour des réunions, mais quelque part, ça ne la regardait même pas. Alors autant restée concentrée. Lorsque la porte de la salle des profs s’ouvrit, Hanaé reconnu la silhouette de sa patrone. Depuis le temps qu’elle travaillait pour elle, Hana la connaissait bien, mais malgré tout, avait encore cet espoir de la voir un jour avec un sourire aux lèvres, mais non. Ca l’emmerdait de travailler dans cette école et ça se voyait comme le nez au milieu du visage. Alors pourquoi diable ne laissait-elle pas sa place à quelqu’un d’autre, de plus humain par exemple ? Les étudiants la détestaient, tout comme le corps enseignant. Hana préférait ne pas avoir d’opinion sur la personne qui lui remplissait son compte en banque, mais si vraiment elle devait en avoir une, elle ne serait pas beaucoup plus brillante que celle de ses étudiants. Heureusement pour la prof de maths, elle avait l’impression d’avoir un peu plus la quote que sa patronne. Elle distribua un compte-rendu qu’Hanaé signa pour preuve qu’elle était plus ou moins d’accord avec ce qu’il reprenait, puis s’empressa de plier ses affaires pour rejoindre sa voiture, mais surtout son petit chez elle pour un weekend bien reposant, l’espérait-elle.

Dans son appartement, elle laissa ses clés sur le bar, à côté de sa pile de correction et sa veste sur le dossier d’une chaise. Elle s’empressa de se glisser sous une douche revigorante, puis s’installa dans son divan pour avancer dans ses corrections. Ce qu’elle n’avait pas prévu se trouvait dans l’immeuble juste à côté de celui dans lequel se trouvait son appartement. Des bruits de marteaux piqueurs, de machines ou de foreuse étaient sur le point de la rendre totalement chèvre. Hana tenta cependant de se concentrer, mais son attention s’envola à chaque fois que ce marteau piqueur se mit en route. La Vietnamienne comprit que non seulement elle ne pourrait pas terminer ses corrections, mais qu’en plus elle n’allait pas supporter longtemps le boucan encore une heure, le temps que ces gens finissent leur journée. Elle prit à nouveau ses clés, ses copies et sa veste et quitta son immeuble pour rejoindre le centre de la ville à la recherche d’un endroit moins agressive pour ses oreilles, mais aussi pour sa concentration.

En déambulant dans Backbay, elle posa son regard sur le bar d’Eoin. Certes, ça restait un bar, mais à cette heure ci de la journée il ne devrait pas y avoir trop de monde et puis rien ne valait le concert de machines qui se trouvait à côté de chez elle. Une musique de fond qui ne l’empêchait pas de se concentrer sur ses copies, de la vie sans pour autant avoir l’impression de se trouver entourée d’ivrogne, une ambiance assez agréable et chaleureuse. Hanaé n’avait pas besoin de silence complet pour se concentrer, ça tombait bien. Une fois à l’intérieur, elle se dirigea vers Eoin pour le saluer et échanger deux trois mots avant de prendre place à une table “Oh, Eoin je peux avoir un jus de mangue s’il te plait”. Hanaé se replongea dans ses corrections, se maudissant d’avoir fait ce test, comme tous les ans. Elle relevait la tête de temps en temps pour répondre aux questions et discuter avec le patron du bar, alors que sa pile de copies diminuait de plus en plus, pour son plus grand plaisir.

Par moment, son esprit vagabondait, entre deux exercices. Elle repensait à la venue de sa soeur à Boston, alors qu’elle ne parlait pas vraiment anglais, ou très mal, ou encore à cet article de Clemy. Hanaé ne comprenait pas comment on pouvait jouer aussi facilement avec la réputation des gens. La concernant, c’était encore léger, bien que le fait de déballer sa vie privée sur un blog l’ait un peu bouleversée, mais quand elle regardait Eoin, elle espérait que dans les jours à venir, semaines ou même mois, il n’aurait aucun problème suite à cet article. Frank se trouvait dans la même merde, étant donné la rumeur qui avait été colporté à leur sujet. Hanaé tentait de positiver en se disant que les gens qui travaillaient à la bourse n’allaient surement pas s’amuser à lire un blog tel que celui-là et que Frank était seulement au courant grâce à James. C’était un peu sa façon à elle de relativiser, croisant les doigts avec l’aide de la télépathie. Concernant James, c’était aussi un sujet qui l’avait mise mal à l’aise. Elle connaissait la situation légèrement précaire avec ses parents, sa mère qui n’était pas toujours ce qu’on pouvait qualifier de maman modèle, et l’idée qu’Hana le prenne comme un fardeau l’avait vraiment blessée. La prof de math appréciait beaucoup le fils de Frank et était heureuse de l’avoir rencontré. Certes, il avait ses défauts, mais ça ne faisait pas de lui une personne qu’on pouvait qualifier de fardeau. Aujourd’hui elle ne regrettait pas de l’avoir rencontrer et si en plus ça apportait une touche de bonheur dans la vie de Monsieur Earend, elle était on ne peut plus contente.

Hanaé se plongea à nouveau dans ses dernières correction pour aujourd’hui, prenant cette fois-ci un peu plus de temps pour faire son devoir de professeur, levant les yeux vers la porte à chaque fois qu’une personne passait l’entrée pour venir se détendre après une longue journée de travail, ou peut-être pour fuir également ces bruits de travaux dans l’espoir que ça se termine bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres - Malony <3   Ven 9 Oct - 18:37

Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres

Malony & Hanaé

D
epuis une semaine, Malony n’avait qu’une hâte : celle de reprendre les cours. Il tournait en rond dans son appartement, ne pensant pas vraiment à sortir comme il ne connaissait personne dans cette ville et puis, il trouvait cela étrange de sortir seul au restaurant ou parc, pour rien y faire de spécial. Oui, il s’ennuyait profondément et il en était au point de regretter son déménagement à Boston car il avait peur qu’avec son caractère il n’arrive pas à se faire d’amis. Heureusement pour lui la semaine passait bien vite et il put reprendre le chemin de l’école.

Les premiers jours de cours étaient vraiment difficiles pour lui car il était complètement perdu entre les immenses bâtisses qui composaient l’université et il n’osait pas aller vers les autres élèves pour demander son chemin. Par conséquent, il arrivait tout le temps en retard en cours – au moins cinq à dix minutes après le début de ce dernier. Il avait également du mal à suivre les leçons car il fallait qu’il s’adapte à suivre des cours en anglais et non en français bien qu’il soit bilingue, il lui restait quelques lacunes.

Le cours où il avait sans doute le plus de mal était celui de Mrs… ? Non, il n’y avait rien à faire il ne se souvenait plus de son nom. Son professeur de mathématiques était vraiment une personne dénuée de toute humanité, elle était froide et n’usait d’aucune pédagogie. Ce qui avait le don d’horripiler Malony – d’ailleurs c’était le seul de sa classe à lui tenir tête, il l’a reprenait souvent également ; il avait remarqué qu’elle faisait beaucoup de faute de calculs, sûrement  parce qu’elle était bien trop occupée à casser ses élèves plutôt qu’à donner un cours digne de ce nom. C’est pour cela qu’elle non plus elle ne pouvait pas voir le jeune homme en peinture.

« Tedero, vous êtes en retard, répliqua-t-elle avec un certain agacement sans adresser un regard au garçon en question.»

« Le principal c’est que je sois là, n’en faites pas tout un plat, répondit-il avec calme et la plus grande des arrogances.»


Voilà la petite scène qui se jouait devant les autres élèves toutes les fois où ils avaient cours de mathématiques – plongeant alors la pièce dans une ambiance encore plus plombée. Aujourd’hui tout comme sa collègue Hanaé Nguyen, Mrs-Dont-Il-Ne-Savait-Plus-Le-Nom distribuait un test des plus corsé à ses élèves pour connaître leur niveau qu’elle considérait déjà comme médiocre. Bien qu’il soit très bon dans cette matière, Malony eu beaucoup de mal à venir à bout du contrôle de connaissances. Il était finalement satisfait du résultat et venait rendre sa copie le premier.

La semaine d’après, il attendait avec impatience sa note qu’il espérait être excellente. Pour lui avoir des bonnes notes était la seule fierté qu’il arrivait à tirer de lui-même ; son passé l’a poussé à ne pas avoir énormément confiance en lui malgré l’assurance qu’il affichait constamment. Contrairement aux autres fois, il arrivait à l’heure cette fois-ci, s’asseyant à sa place habituelle au fond à gauche de la salle. Quand le professeur arrivait, au lieu de faire l’appel en premier elle se chargeait de rendre tout de suite leurs résultats avec un sourire malsain qui en disait long. On voyait que son plaisir était monté à son paroxysme lorsque qu’elle rendait à Malony sa copie qui était bariolée de rouge. Tant il était bouche bée, on aurait pu penser que sa mâchoire allait se décrocher. Il n’y croyait pas, cinq sur vingt ! Sa copie était si mauvaise que ça ? Non il n’y croyait pas une seule seconde. Il lui fallait l’avis d’un autre professeur, il était persuadé qu’elle avait voulu lui faire payer ses corrections intempestives qu’elle avait dû considérer comme des humiliations. Il avait entendu certains élèves parler d’un autre professeur de mathématiques, Mrs Hanaé Nguyen. A la fin de son cours, sa copie en main, Malony se dirigeait vers la salle des professeurs, déterminé à rencontrer cette professeure.

Une fois là-bas on lui apprenait que Mrs Nguyen n’était plus là depuis longtemps, qu’elle était sortie. Il insista durant de longues minutes avant de finir par obtenir le nom du bar où Hanaé se trouvait. Il savait qu’elle allait sûrement mal prendre qu’un élève se déplace pour l’importuner durant son temps libre. Comme il ne connaissait pas la ville, le jeune homme m’y plus de trois quart d’heure avant de finalement trouver l’endroit. Il poussait alors la porte du bar et voyait cette femme au comptoir en train de corriger des copies supposant que c’était la personne qu’il cherchait. Il s’empressa d’aller au comptoir s’asseyant à côté de la femme concentrée dans son travail, aucune politesse, ni rien, il se plongeait tout de suite dans son monologue, peu importe s’il s’était trompé de personne ou non, qu’il la dérangeait ou non.

« Vous êtes Mrs Nguyen ? Voilà j’ai besoin de votre avis. Je commence ma première année de Master en Astrophysique et notre professeur de mathématiques nous a donné un test dont je trouve ma note injuste et injustifiée. Pouvez-vous me donner votre avis ? S’il vous plait ?»


Son interlocutrice pouvait déceler dans sa voix un léger accent français qui était au demeurant assez charmant. Son « s’il vous plait était » venu après un long silence comme il n’avait pas eu de réponse. Pendant qu’il avait parlé il avait posé sa copie sous son nez, par-dessus celle qu’elle était en train de corriger sûrement avec la plus grand attention du monde. Quant à lui, il laissait son regard vissé sur le visage d’Hanaé, attendant une quelconque réaction de sa part.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres - Malony <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans l'infini, il y a toujours certaines étoiles qui attirent plus que d'autres.
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» j'ai stoppé la verdure et pourtant j'ai toujours la tête dans les vappes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: