AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Elena Willows - SN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 24
Localisation : Boston
MessageSujet: Elena Willows - SN   Jeu 24 Sep - 21:59

Elena Willows


I.D Card

Age : 17 ans
Date de naissance : 26 mai 1998
Lieu de naissance : Miami, FL
Statut Civil : Célibataire
Statut Social : Classe moyenne
Métier/Etudes : Etudiante
Classe : Senior Year
Groupe : Sigma Mu euh Sigma Nu
P.I ou Scénario ? PI
Avatar : Nina Nesbitt
Secret envoyé : A remplir par un admin


Get out of my mind

Je suis assise au milieu de ma chambre et farfouille parmi les photos entassées dans cette boîte à chaussures que je viens de retrouver au fin fond d’un placard. Je suis pas du genre à ranger les choses ni rien ce qui fait que j’avais totalement oublié l’existence de cette boîte mais maintenant ça me revient. J’avais l’habitude, à une époque (lointaine, on va pas se le cacher), d’y mettre toutes les photos qui me plaisaient. Je grimace : comment tout ça a pu me plaire sérieusement ? Bon au fond de moi je suis un peu nostalgique de retrouver toutes ces photos qui font remonter tant de souvenirs mais jamais je ne l’avouerais, j’ai une réputation à tenir. Enfin réputation… Si on considère que mon sale caractère fait ma réputation quoi.
Oui je ne suis pas toujours facile à vivre, je peux même être insupportable. Je râle pour un rien. Je veux toujours tout gérer tout le temps. Je ne supporte pas qu’on m’empêche, ou qu’on me force à faire des choses. J’ai un fort caractère à tendance explosive. Je peux passer en un quart de seconde de bonne humeur à humeur massacrante. Je démarre au quart de tour. Je déteste la foule, je ne supporte pas de sentir trop de regards sur moi en fait, mon immense manque de confiance en moi joue pour beaucoup là-dedans, du coup je deviens insupportable dès que je suis en présence de plus d’une dizaine de personnes. Du coup mieux vaut ne pas trop m’adresser la parole. De toute façon c’est mieux comme ça, je suis du type solitaire : quelques amis proches, et ceux que je n’aime pas et bien je ne leur cache pas. Je suis comme ça, franche, directe, vraie, je ne passe pas par quatre chemins pour dire un truc, c’est tout ou rien, pas de pincettes avec moi.
Perdue dans mes pensées, j’avais presque oublié les photos que je regarde d’un œil distrait. Tiens en voilà une qui illustre tout à fait bien cette facette insupportable de ma personnalité. Je suis encore assez jeune là-dessus, 9-10 ans je dirais. Je suis assise dans le canapé du salon de mes parents, il y a plein de gens autour de moi, en train de discuter en buvant des cocktails. Sûrement des amis de mes parents qu’on recevait ce jour-là. Je fais une tête de deux pieds de long et tire la langue à ma mère qui prend la photo, mes petits bras croisés l’air de dire ʺattention je suis très fâchée !ʺ. J’esquisse un sourire, c’est assez drôle à regarder maintenant. Aucune idée de comment cette photo s’est retrouvée dans la boîte. Je la pose à côté de moi et regarde la suivante. Elle n’a absolument aucun rapport avec la précédente. Sur celle-ci on me voit appuyée contre la rambarde de la terrasse, le visage tourné vers le ciel, les yeux fermés, mes longs cheveux blonds volant au vent. Ce coup-ci, je sais pourquoi elle est dans la boîte : parce qu’elle illustre le genre de moments volés que je recherche toujours dans un monde qui nous en offre trop peu.
Ces moments peuvent être n’importe quoi, aussi bien un instant seule, à m’enfuir dans mes pensées, qu’une connerie faite avec toute une bande d’amis, mais qui nous aura valu de supers fous-rires. C’est dans ces moments que je me sens vraiment moi, vraiment libre, libre de faire ce qu’il me plait. On a qu’une vie et il faut en profiter alors je m’autorise tout, pas de limite, bien que j’essaye de ne pas aller trop loin, de ne plus aller trop loin plutôt. J’ai beaucoup réfléchis sur moi-même et je pense être plus mature qu’il y a quelques années. J’ai laissé tomber au maximum la carapace que je m’étais forgée et je m’ouvre désormais plus aux autres, depuis quelques temps je me sens mieux, plus libre, plus légère, libérée d’un fardeau que je portais depuis trop longtemps. Mon lycée, enfin désormais ancien lycée, m’a énormément aidée pour ça. J’ai rencontré des gens avec qui j’ai noué des liens qui ne s’effaceront jamais. Ces gens m’ont permis de prendre plus confiance en moi, de laisser voir au monde la face plus douce de ma personnalité. Grâce à eux je ne suis plus la bête sauvage qui aboie sur le premier venu, j’ai appris que je n’avais pas besoin de ça, que les gens ne me voulaient pas toujours du mal et que je pouvais quand même m’ouvrir aux autres sans peur. Je laisse donc maintenant beaucoup plus (même si toujours avec parcimonie, faut pas abuser non plus) paraître celle que je considère comme la vraie moi, celle toujours partante pour s’amuser et qui donnerait tout pour ceux à qui elle tient. Au final je crois que je préfère ce trait de personnalité à mon sale caractère que j’ai trop souvent laissé prendre le dessus.
Faut que j’arrête de me déconcentrer tout le temps comme ça. Je continue de parcourir les photos. C’est fou comme on change avec le temps quand même. Je tombe aussi bien sur des photos de moi toute gamine que ado que bébé et je peux vous assurer que parfois on ne me reconnaîtrait pas. Je tourne mon visage vers la gauche où je sais que mes yeux rencontreront mon miroir. Je dévisage un instant mon double puis lui fais une grimace avant de lever les yeux au ciel, je me désespère moi-même. Je pose les photos que j’avais dans les mains et me lève pour aller me planter devant.
Je n’ai jamais vraiment adoré me regarder dans un miroir. Je vais pas faire de la fausse modestie en disant que je me trouve moche ou je ne sais quoi mais juste je n’aime pas me voir. Je passe une main dans mes cheveux et regarde les mèches platine, légèrement ondulées, retomber en cascade sur mes épaules. Ma peau est pâle, elle ne bronze quasiment pas bien que je passe toute l’année sous le soleil de Miami. Mon regard balaye mon reflet. Je m’observe des pieds à la tête, comme si j’étais une étrangère. Je ne suis pas super grande, autour d’1m65 mais j’aime ma taille. Je suis mince et n’ai pas franchement beaucoup de courbes mais encore une fois ça ne me dérange pas. En fait je m’entends plutôt bien avec mon corps, il n’est pas parfait mais il est déjà très bien comme ça. Mes bras ne sont plus aussi musclés qu’ils l’ont été à une époque. Mes mains sont assez petites mais fines avec de longs doigts ce qui les rends assez jolies à mon gout. Mon regard remonte vers mon visage. Mes lèvres, rose pâle, plutôt pulpeuses. Mon petit nez. Puis mes deux grands yeux marron. Mes yeux m’ont toujours intriguée, ils sont marron très foncé, presque noirs en fait, tels deux petits gouffres de ténèbres au milieu de mon visage. J’ai toujours l’impression qu’on peut y lire ma vie entière. Je les souligne en général d’un trait d’eye-liner noir, je n’aime pas le surplus de maquillage. Mes doigts effleurent inconsciemment le bas de mon dos, là où se trouve mon tatouage. Je me suis fait tatouer il y a 2 ans, un peu sur un coup de tête, mais je ne regrette pas. Ces trois oiseaux qui s’envolent portent une signification importante pour moi.
Mon regard glisse alors vers la valise qui git sur mon lit avec seulement quelques affaires au fond. Retour à la réalité, il va falloir que je commence sérieusement à la remplir, dans une semaine je serais à Boston.


Story of my life

J’attends sagement l’embarquement, assise sur un de ces sièges pas confortable du tout de l’aéroport de Miami, mon sac posé sur mes genoux. Je suis assez anxieuse. Même si c’est moi qui l’ai décidé, je suis sur le point d’abandonner tout ce que je connais pour aller refaire ma vie loin d’ici. Je ne suis même pas encore sûre que c’est réellement ce que je veux. Je triture mon passeport entre mes mains pour m’occuper. Je le relis pour la je-ne-sais-pas-combien-ième fois.
Nom : Willows
Prénoms : Elena Juliet
Date de naissance : 26 mai 1998
Lieu de naissance : Miami, USA
Je connais toutes ces informations par cœur naturellement mais je ne peux pas m’empêcher de les relire, ça me permet de m’accrocher à la seule chose qui ne changera jamais chez moi, quoi que je fasse. Même si je voulais totalement échapper à mon passé, je resterais toujours la même. Les cicatrices du passé ne s’effacent jamais entièrement.
Mes rêveries sont interrompues par une annonce : ʺLes passagers du vol C756 à destination de Boston sont priés de se présenter en porte D pour procéder à l’embarquementʺ. Je me lève mécaniquement et vais faire la queue derrière les autres passagers déjà présents devant les portes. Mon impatience habituelle ne se fait pas trop entendre, étonnamment, laissant place à l’anxiété. Quand arrive mon tour, je présente mon billet et mon passeport à l’hôtesse qui affiche un grand sourire et me souhaite un bon voyage. Je lui souris à mon tour. Qu’est-ce qu’un sourire ? Ce n’est qu’une façade, il n’y a rien de plus factice qu’un sourire.
Dans mon siège, les yeux rivés sur le hublot à ma droite, je pense. Qu’est-ce que je fais ? Où j’en suis ? J’ai besoin de remettre encore une fois mes idées au clair.
J’ai gâché mon enfance, j’ai fait bien trop de conneries. Je me suis fait entraîner dans une spirale infernale où je me suis laissée couler sans résistance. Alcool, cigarette, puis drogue, et complicité de vols entre autres… Mon passé m’effraie moi-même, comment ai-je pu être celle que j’étais ?
C’est à cause de lui, ce connard, il m’a manipulée. 6 ans de plus que moi et il m’a fait croire qu’il m’aimait à la folie. J’étais jeune, j’étais naïve, je croyais en l’amour, je me suis laissée faire et j’ai fait tout ce qu’il voulait. Je frissonne de dégoût. Puis j’ai commencé à me réveiller, j’ai réalisé que mon amour n’était pas du tout réciproque et que je me faisais manipuler. J’ai voulu partir. Mais il ne l’a pas vu du même œil que moi. Jamais il ne me laisserait lui échapper comme ça, ça n’était pas à moi de décider. Il m’a harcelée, il m’a pourri la vie, et moi je n’en ai parlé à personne. Je gardais ça secret au fond de moi, de peur que la situation empire s’il découvrait que j’avais parlé à qui que ce soit. J’avais peur de mettre d’autres personnes que moi en danger. J’ai vécu dans la peur pendant plus d’un an. Il y a quelques mois il s’est fait choper par les flics. Il a tout avoué mais du coup j’ai été mise en surveillance. Comme s’il fallait se méfier de moi…
Maintenant je suis libre. Je ne peux pas rester à Miami, trop de mauvais souvenirs à tous les coins de rue. Tous mes amis proches sont partis de toute façon, alors rien ne me retient. Je ne sais pas réellement pourquoi j’ai choisi Boston. Peut-être parce que c’est à l’opposé de Miami sans être à l’autre bout du continent pour autant. Peut-être parce que cette ville me rappelle la première à qui j’ai réussi à me confier.
Je pense soudainement à mes parents. Je suis leur seule fille et je suis en train de les fuir. Mes parents ont toujours été aimants pourtant, ils m’ont toujours gâtée, je n’ai jamais manqué de rien. Le visage de ma mère quand je suis partie de la maison ce matin me revient. Je crois que je ne pourrais jamais oublier ce regard, cette douleur que je pouvais lire dans ses yeux. Mon père m’a fait promettre de revenir les voir le plus souvent possible. Je sais qu’ils ont peur pour moi…
…mais moi je n’ai pas peur. Je me donne une deuxième chance, une chance de réussir ma vie cette fois, de ne pas refaire les mêmes erreurs, et je suis déterminée. Je vais être heureuse, me racheter, profiter de ma jeunesse sans la foutre en l’air.
L’avion se met en route. Plus de retour en arrière possible. Je vois l’asphalte défiler sous l’appareil. Le stress qui coulait dans mes veines se transforme peu à peu en adrénaline. Nous accélérons. C’est grisant. Je pose mes mains sur les accoudoirs et ferme les yeux. Oui je fais le bon choix, j’en suis persuadée. Nous quittons le sol. J’ai l’impression que ce n’est pas l’avion qui est porté par l’air mais bien moi-même. Je rouvre les yeux, Miami se fait de plus en plus petite sous nos pieds. Je fais mes adieux à cette ville qui m’a vu grandir, mais que je ne reverrais peut être jamais. Je frissonne.
Ce décollage prend une dimension toute particulière pour moi, ce n’est pas un envol, c’est mon envol.


More about me ?

Pseudo : Elenou, Elechou, El, Ele, Elena, c'est comme vous voulez!
Age : Sur mes 17
Comment as-tu connu le forum ? WHS m'a amenée là
Fréquence de connexion ? Je vais essayer au moins 1 fois par semaine
Veux-tu un parrain ? Si ça fait plaisir à quelqu'un battez vous!
Quelque chose à ajouter ? Je vous aaaaaaime! Vous m'avez manqué et j'ai hâte de rencontrer tout ceux que je ne connais pas encore! Ah et je vais essayer de poster la suite de ma fiche au plus tôt mais je garantis rien. Ah et c'est un avis personnel mais je trouve que la couleur de la police et du fond des fiches de prez sont trop proches du coup mes yeux galèrent à lire enfin après c'est peut être moi.
Code du règlement : Euh beaucoup de bazar, des bouquins, des feuilles, des feutres...

Code:
Nina Nesbitt[color=#ff0000]~[/color]Elena Willows


(c) Sashette

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Président des Sigma Nu
Disponibilité pour RP : Yep.
Featuring : Zico (Wu Ji Ho)
DC : Lee Hae HyukAshton D. MyersFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 191
Who I am? : Un opportuniste, qui profite de la vie, et le chef des Sigma Nu, accessoirement. Et Cornerback chez les YB, alors si tu me cherches, j'te plaque Wink
People around me : La famille, les amis, les ennemis, bref la smala au complet.
Social Network : J'suis pas Facebook, Instagram et compagnie. Les selfies c'est réservés aux narcissiques, et encore selfie, si c'est égal à se prendre en photo que l'menton... Mais j'ai un casier.
CellPhone : J'te préviens, ce numéro est à joindre en cas d'urgence, ou si on a un minimum de choses en commun. Ceux que j'aime pas, je réponds pas Very Happy
Relations : - Ami d'enfance de Gwen Foster
- Protecteur de Seung Joo, tu touches un d'ses cheveux, t'es mort, pigé ?
- Sous le tutorat d'Hanaé Nguyen
- Travaille pour Eo-w-yn !

Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton cul.
MessageSujet: Re: Elena Willows - SN   Ven 25 Sep - 16:46

BOOON, je crois que je vais pouvoir expédier ça très vite, le fait qu'Elena ait fait parti des Sigma Mu à l'époque de WHS montre déjà que son perso avait un potentiel, et visiblement elle n'a pas changé des masses, et donc l'a toujours, donc pour ma part ce sera tout bon, enfin une candidate viable (si on oublie la catastrophe Cleo et Laureen /PAN/) je vais de ce pas l'habiller en noir *O*

_________________
SIGMA NUENZO MILLER
King of the jungle, kkomadeul jaerongjanchireul meomchwo, bunwigineun beolsseo mureuigeotgo, sunsikgane gaekseogeul jeongbok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elena Willows - SN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casier d'Elena Willows
» Welcome to the dark side... || Elena Willows
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Conseils-
Sauter vers: