AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Ronde de nuit: Deuxième soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Petit nouveau
Messages : 37
Date d'inscription : 14/06/2015
MessageSujet: Ronde de nuit: Deuxième soir   Ven 18 Sep - 11:04

Ronde de nuit

   


2e soir - 22 heure

Comme vous l’a annoncé votre professeur, vous avez une ronde de nuit à faire, en groupe. Il est 22 heure et il est temps pour vous de rejoindre votre petit groupe devant le réfectoire. La nuit, il fait frais, c’est pourquoi il vaut mieux enfiler quelque chose de chaud, parce que vous n’allez pas vous balader pour un petit quart d’heure, mais une bonne heure, tous seuls, dans le domaine. Il fait calme, mais un peu de vent vient vous caresser le visage et vous prouver que la veste en plus est la bienvenue. Il fait noir aussi et de temps en temps, des craquements, des feuillages ébouriffés ou encore des bruits qu’on reconnait plus difficilement attire votre attention. Y-a-t ‘il un quelconque danger qui vous guète ? Normalement non, mais vous n’êtes à l’abri de rien. Pour commencer, vous devez vous rendre près du lac et vous assurer qu’il n’y a rien d’anormal. Cette grande surface d’eau est toute calme et de temps en temps se fait elle aussi frôler par la brise qui ne cesse jamais. Si vous faites bien attention, vous pouvez voir les étoiles refléter dans cette grande étendue, là-bas, non loin des prairies et des montagnes avoisinantes. C’est un bel endroit la nuit et le matin, pour tenter une balade au crépuscule, c’est encore plus beau. Chacun armé d’une lampe de poche, vous faites ce qu’on vous a demandé et vous continuez votre petite balade jusqu’à la pleine de jeu. Des balançoires grincent toute seule, et quelque part, ça refroidit un peu, parce qu’il fait beaucoup trop calme.

Il est temps pour vous de rejoindre la forêt. Il y fait encore plus sombre et malgré tout, c’est l’endroit qui est probablement le moins sûr. A l’entrée de celle-ci, vous ne voyez rien. Aucune lampe, rien d’éclairer, à part peut-être quelques lueurs qu’offrent les fenêtres des chalets de vos camarades qui eux, sont bien au chaud, après une longue journée. Vous entrez et là, vous avez cette impression que quelqu’un vous observe, que vous n’êtes plus seuls ou pire encore, que quelque chose vient de passer entre vos jambes. Croyiez-vous vraiment que vous pouviez passer une ronde de nuit aussi calmement qu’elle ne l’a commencé ? Vous voilà bien naïfs.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Ronde de nuit: Deuxième soir   Dim 27 Sep - 10:57

C'est le deuxième jour, et Seung Joo, il est déjà terrifié. Pourtant, la journée, tout se passe bien. Il fait les activités, comme tous les autres et il est fatigué par ça. Il est aussi fatigué de toujours avoir peur de tout, mais ce soir, il est loin d'être au bout de ses peines. Pour le moment, il est dans le chalet, à attendre l'heure fatidique. Il a un livre à la main et tente de se concentrer dessus, mais il faut l'avouer, c'est plutôt raté. Il ne cesse de penser au moment où il mettra les pieds dehors, dans le froid et surtout dans l'obscurité, et ça l'angoisse plus que tout pour le moment. Il reste une demi heure, il reste 20 minutes, il reste un quart d'heure. Il reste 9 minutes, il en reste 5. Il n'en reste plus qu'une. Quand c'est l'heure pour Seung Joo de s'en aller, il jette un regard à Jae Ji, paniqué. Cependant, il ne dit rien et se résout à passer la porte pour faire cette ronde.

Ce n'est qu'une heure, Seung Joo, ce n'est qu'une heure. Et pourtant, le garçon, il a l'impression qu'il va finir sa vie sur ça. Il rejoint son groupe, emmitouflé dans le plus gros sweat qu'il ait pu trouver. Il a une écharpe, au cas où, et même des gants. Dans ses poches, d'accord, mais il les a quand même. Il sait qu'il n'est pas tout seul, il se rappelle de ce qu'Hanaé a dit pour les groupes. Elle est avec lui, et Enzo aussi. Les autres, il ne les connais pas. Et pourtant, il ne se sent pas plus rassuré avec la présence de ces deux personnes qu'il apprécie. En les rejoignant, d'ailleurs, il les regarde mais ses yeux sont fuyants.

- Bonsoir.

Il a la gorge nouée, une boule dans le ventre. C'est ridicule, plus que ridicule. Il se sent nul, idiot. C'est simplement marcher en groupe, vérifier que tout va bien. Pourquoi ça n'irait pas d'ailleurs ? C'est un camping, pas une réserve sauvage avec plein de monstres. Si c'était dangereux, ça se saurait. Sauf que Seung Joo, il a du mal à se le dire. Il est sur le qui-vive, autant qu'il puisse l'être. Surtout qu'il est persuadé ne pas bien savoir courir, alors s'il y a un problème, c'est le premier à se faire manger.
Le garçon avale sa salive et serre le point. Il peut le faire, il en est persuadé, il se contrôle pour ne pas trembler. Quelques frissons le secouent pourtant, mais on ne saurait dire si c'est le froid ou la peur. Il n'a pas vraiment envie de parler, alors que ça le détendrait pourtant. Ça fait à peine 5 minutes qu'ils sont là et il a l'impression que ça fait tout simplement des heures. Il se tourne vers la professeure, inquiet.

- Hanaé, il y a ours dans arbres ici ? Ou loups ?

Ou n'importe quoi d'autre qui pourrait leur croquer un bout de jambe ? En fait, aucune réponse ne peut le rassurer, vu son angoisse, et il jette des coups d’œil de tous les côté. C'est un des adultes, pas un des élèves, et pourtant il se comporte pire que les deux gamins qui font aussi partie de ce voyage. Peut-être même qu'eux n'ont pas peur du tout, ce qui le rend encore plus ridicule.
A un moment, Seung Joo, il entend un bruit. Ça peut être n'importe quoi. Ils sont plusieurs à marcher, une brindille est vite écrasée. De plus, ça peut être le vent, une goutte d'eau qui est tombée d'un arbre, un petit animal comme un écureuil ou une souris sauvage. Bien sûr, le brun, ce n'est pas ce qu'il s'imagine. En premier lieu, ce sont des crocs et du sang qu'il voit, des cris qu'il entend résonner dans cette forêt si calme. Trop calme. Jusqu'à ce bruit évidemment. Il ne faut pas trois secondes avant qu'il n'ouvre la bouche pour pousser un petit cri, pas très fort parce que bloqué dans sa gorge.

- Aaaah !

Puis, sans demander son reste, il rejoint en courant le premier arbre venu derrière lequel il se cache, le souffle court. Il n'a pourtant fait que quelques mètres, bien loin d'être suffisants s'il y a éventuellement un chasseur horrible dans les parages. Il a le cœur qui bat dans sa poitrine et il n'ose plus bouger. Il tremble un peu, inquiet et terriblement honteux d'agir de cette manière. Et si on se moque de lui ? Forcément, ça arrivera. Qu'est-ce qu'il va répondre ? Il n'a rien à répondre à ça. Il est sûr et certain qu'Hanaé est déçue de lui, et pourtant, il n'arrive pas à faire un pas pour sortir de la cachette la plus nulle au monde qu'il ait pu trouver ce soir.

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Président des Sigma Nu
Disponibilité pour RP : Yep.
Featuring : Zico (Wu Ji Ho)
DC : Lee Hae HyukAshton D. MyersFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 191
Who I am? : Un opportuniste, qui profite de la vie, et le chef des Sigma Nu, accessoirement. Et Cornerback chez les YB, alors si tu me cherches, j'te plaque Wink
People around me : La famille, les amis, les ennemis, bref la smala au complet.
Social Network : J'suis pas Facebook, Instagram et compagnie. Les selfies c'est réservés aux narcissiques, et encore selfie, si c'est égal à se prendre en photo que l'menton... Mais j'ai un casier.
CellPhone : J'te préviens, ce numéro est à joindre en cas d'urgence, ou si on a un minimum de choses en commun. Ceux que j'aime pas, je réponds pas Very Happy
Relations : - Ami d'enfance de Gwen Foster
- Protecteur de Seung Joo, tu touches un d'ses cheveux, t'es mort, pigé ?
- Sous le tutorat d'Hanaé Nguyen
- Travaille pour Eo-w-yn !

Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton cul.
MessageSujet: Re: Ronde de nuit: Deuxième soir   Jeu 1 Oct - 11:10

Interactions : Seung Joo, Hanaé & un peu tout le monde.
Mention : Gwen.

J’ignorais totalement la raison pour laquelle nous devions faire des petites rondes autour du campement, mais ça me mettait en joie. En joie, parce que la nuit, tous les chats sont gris, et que c’est le moment idéal pour foutre les pétoches à mes petits camarades. Incapable de tenir en place, je comptais bien échafauder des plans à l’improviste pour me marrer un bon gros coup.

Je n’étais pas avec Gwen, pour cette excursion, mais je reconnus Seung Joo dans la troupe, qui donnait tout sauf l’impression d’apprécier cette petite balade. Si quelqu’un le poussait un peu trop violemment avec son petit doigt, il était certain qu’il s’effondrerait. Un peu amusé, je me promis cependant de l’écarter de mes plaisanteries débiles, le connaissant et le respectant trop pour l’effrayer, sachant que lui ne le verrait pas comme une blague et risquait l’infarctus. En revanche, pour les autres, c’était tout à fait moins sur.

« - Bonsoir.
- Yo, Seung ! Ça va ? »


Bon en terme de question inutile, je ne pouvais pas faire mieux. Evidemment que ça n’allait pas, ou du moins, que ça commençait à se dégénérer dans sa petite tête. Comme pour le rassurer, je lui assenais une petite tape amicale à l’épaule.

« - Allez, t’inquiètes pas, y a rien à craindre, puis tu n’es pas tout seul. »

Je joignais à ma parole un clin d’œil bienveillant. Bien que je me montre bourru, sarcastique et un peu moqueur, je ne pouvais m’empêcher de garder un œil sur lui. Ce n’était pas vraiment de l’inquiétude, mais pour vérifier que rien ne le tourmentait. Je ne savais que trop bien qu’on profitait de ses nombreuses faiblesses pour l’attirer au fond du trou. C’était un peu mon petit protégé, si on peut appeler ça comme ça, bien qu’au fond il soit plus vieux que moi.

La petite balade finit par commencer, et nous nous engouffrions dans les bois. Un rire maléfique intérieur commença à me faire réfléchir à toutes sortes de choses. Suffisait que je m’écarte un peu du chemin, que je me planque derrière un arbre et que je m’amuse avec les branches et c’était le frisson garanti. Mais peut-être était-ce un peu trop classique… Quoique suffisamment efficace dans la situation présente, où nous n’avions rien pour nous éclairer. Promenade à l’aveugle, avec juste la lune pour veiller sur nous et nous montrer un peu le chemin.

La forêt s’assombrit à vue d’œil et je constatais que je n’avais même plus besoin de faire le zouave, ils étaient déjà tous en train de claquer des genoux, sursautant à la moindre branche que le crétin de devant venait d’écraser. C’était assez particulier, mais je m’en délectais. Je ne ressentais aucune peur particulière, rien ne pourrait nous bouffer. Les loup-garou, ça n’existait pas, tout comme les zombies. Les seules méchantes choses sur lesquelles on pouvait tomber, c’était de petites créatures farouches qui auraient plus peur de nous qu’autre chose. En gros, un danger minime.

Les minutes passent, et je finissais par me demander quel était le but de cette balade.

« - Où est-ce qu’on va au juste ? »

Demandais-je à tout hasard, alors que la forêt semblait s’assombrir davantage, nous étouffant dans une ambiance glaciale, avec le vent qui sifflait dans les sapins. On se les caillait sec. Et je n’avais pas pensé à prendre plus que mon gros pull, ce que je regrettais amèrement. Et je voyais que je n’étais pas le seul à tenter de me réchauffer comme possible, bien que certains tremblent pour une toute autre raison.

Alors qu’on continuait tout doucement à marcher, l’obscurité nous forçant à ralentir le pas, un petit bruit se fit entendre. Sans doute un oiseau, ou un petit animal. Pas de quoi s’alarmer, sauf que ça c’était ce que j’en pensais. Pas ce que Seung Joo en pensait. Lui, sans raisonner davantage, poussa un cri, qui ne passa pas inaperçu, et courut au premier arbre qu’il trouva, comme une planque rassurante pour se protéger du danger.

Si pour un autre, je me serais mis à rire en le traitant de tapette, pour Seung Joo c’était différent, et je m’approchais de lui doucement, tentant de me défaire de mon manque de tact habituel, expérimentant pour la première fois un peu de chaleur dans ma voix.

« - Allez viens, n’aie pas peur. Plus vite on aura fini, plus vite tu pourras rentrer. Restes à côté de moi, si ça te rassure, d’accord ? »

En espérant que cette proposition ne rameute pas tout le reste du groupe, et que je me retrouve agrippé par une foule en délire, prête à hurler au moindre mouvement.

« - Je mets de la musique, ça vous détendra, vous êtes tous tendus comme des strings, ça plombe l’ambiance. »

Déclarais-je finalement avant de lancer à tout hasard Centuries de Fall Out Boy, ce qui rendait l’atmosphère moins pesante. Mais bon, ça c’est ce que je croyais, naïf de croire que rien ne pouvait nous arriver.

_________________
SIGMA NUENZO MILLER
King of the jungle, kkomadeul jaerongjanchireul meomchwo, bunwigineun beolsseo mureuigeotgo, sunsikgane gaekseogeul jeongbok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ronde de nuit: Deuxième soir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ronde de nuit: Deuxième soir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon lit est plus confortable le matin que le soir. ~ le 03-07 à 9h14
» La nuit tous les chats sont gris...
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» predictions ronde 3...ce soir 20h
» « C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire C'est une nuit d'hôtel qui mène à l'autel plus tard » || Cours Edekia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Events :: Berkshires :: Activités-
Sauter vers: