AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 Indian Wedding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyJeu 27 Aoû - 0:21


 
Eden & Jaya

 
ft. Guests





Indian Wedding


    Le grand jour était arrivé pour Eden et Jaya. Ils avaient eu le temps de s'acclimater, de se remettre du décalage horaire et surtout, ils avaient pu prendre le temps de discuter et d'accueillir leurs invités. Pour le mariage, Eden avait accepté les coutumes indiennes. Il savait que Jaya y tenait beaucoup et était prêt à se plier à certaines traditions, bien qu'il n'était en rien croyant, pas plus catholique qu'hindou et ça, sa future épouse le savait pertinemment. Néanmoins, il respectait les croyances de chacun, mais surtout celles de cette dernière. Deux ou trois jours avant le vrai jour, ils avaient passé quelques heures à répéter la cérémonie. Aussi bien Jaya qu'Eden, mais aussi Sasha, James, Victoria et la sœur de la mariée. Autrement dit, leurs témoins respectifs. D'ailleurs, ces moments passés leur permettaient à tous de décompresser avant le vrai jour où là, tout devait être parfait. Oh, ce n'était pas tellement qu'Eden misait la perfection pour le jour de son mariage, non, mais la pression des parents ou surtout de maman Cobb planait au-dessus d'eux. L'ainé des Cobb avait vraiment insisté sur le fait qu'il voulait un peu de tolérance de la part d'Audrey quant aux traditions indiennes. Il lui avait sortit le meilleur, comme par exemple le côté moins religieux, ou encore les couleurs et l'originalité qui feraient, l'espérait-il, un beau mariage. Celle-ci avait promis de se plier aux règles, aussi atypiques soient-elle à ses yeux. Evidemment, Eden gardait un œil, il en avait bien l'intention du moins. Ce jour-là, le mariage se faisait à l'hôtel où ils avaient déjà passés quelques jours. D'ailleurs, le bâtiment entièrement réservé pour l'événement était décoré d'or, de pétales de fleurs, ou encore de voiles colorés afin de montrer au monde qu'aujourd'hui, c'était un beau jour, un jour de fête aussi bien pour les invités que pour les futurs jeunes mariés.

Tôt au matin Eden, Jaya, Sasha, Jewel, Logan et James s'étaient rendus là où tout les attendait, embraquant avec eux leur tenue et tout ce dont ils avaient besoin pour se préparer. L'endroit se trouvait à une dizaine de minutes à pied, chez un des meilleurs amis indiens d'Eden, rencontrés lors de son année passée là-bas, pour son travail. Cet ami en question leur avait proposé de s'apprêter avec toute l'aide qu'il leur fallait et bien sur, c'est sans compter sur Audrey pour rester discrète. Voulant que tout soit au top, elle s'efforça de vérifier les costards de chacun, les noeuds pap' et cravates d'autres, mais aussi le maquillage et coiffure de ces demoiselles; autrement dit, de Jewel et Jaya. Audrey avait été jusqu'à faire venir coiffeuses, maquilleuses et même stylistes pour s'assurer des dernières retouches pour ce mariage. Lorsqu'ils furent enfin prêts, une surprise de taille les attendait à l'extérieur: trois beaux éléphants décorés pour l'événement, sur lesquels étaient installés un siège à deux places afin d'éviter à quiconque qui monte dessus, de se salir. Trois éléphants, pour trois couples: Jewel et Sasha, Logan et James et Eden et Jaya. C'était une grande première pour Eden, sans doute parce que déjà, en Amérique ou encore à Oxford, on ne voit pas d'éléphant dans les rues alors qu'en Inde, c'était déjà plus commun. Les trois indiens qui se chargeraient de mener les mammifères jusqu'à l'hôtel, aidaient les différents couples à grimper sur leur éléphant couché et à presque bonne hauteur. Un cheval aurait probablement été plus pratique, mais la tradition voulait qu'un éléphant, aussi sacré soit-il, prenne sa place. Que cela ne tienne. Une fois sur l'animal, il ne manquait plus qu'à faire le chemin jusqu'à l'hôtel, sur le son des tambours comme le voulait la tradition, afin de prévenir les convives, mais aussi la famille. Sur l'éléphant, c'était lent, mais ça bougeait assez bien et de temps en temps, l'impression que les sièges allaient valser par terre n'était pas à exclure. L'homme qui guidait celui d'Eden et Jaya, avait l'air serein en plus de savoir ce qu'il faisait. C'était le moment, le vrai moment et malgré le stress que ça pouvait procurer, Eden en était vraiment très heureux.

Devant l'hôtel, l'indien s'arrangea pour que l'éléphant s'abaisse à bonne hauteur et donc, que les concernés puissent en descendre en toute sécurité. A peine un pied à terre, les invités et citoyens un peu trop curieux s'amusèrent à lancer du riz, voir même des pétales de fleurs et le tout, toujours sur le son de tambours et rythmes indiens. Après une bonne dizaine de minutes à s'échanger des vœux ou des bribes de conversation, il était temps pour les invités de rejoindre le jardin où était installé le Mandap, mais aussi plusieurs rangées de chaises avec un centre décoré de pétales de fleurs (ici). Avant de s'asseoir, des membres du personnel de l'hôtel invitaient les invités à se servir de pétales de fleurs toutes aussi colorées que l'était le décor. Eden et ses deux témoins, eux attendirent un peu plus loin que les invités s'installent alors que Jaya, elle, était partie enfilée une autre tenue, comme le voulait la tradition. L'ainé des Cobb accompagné de ses deux frères, était assis sur un banc, situé dans le jardin et tentait de rester calme. Extérieurement, il paraissait même assez détendu, mais intérieurement c'était loin d'être le cas. Ils devaient attendre là que tout le monde s'installe, mais aussi qu'on vienne les chercher "J'ai envie de fumer, mais maman m'a volé mes clopes en m'interdisant de le faire avant la fin de la cérémonie. J'ai l'impression d'avoir 10 ans." Eden se releva en soufflant. Il regardait ce qu'il se passait autour d'eux, saluant de temps en temps et de loin, des invités qui ne cessaient de leur faire signe.

Une dizaine de minutes plus tard, une musique indienne démarra en ambiance de fond et un homme s'approcha des trois frères Cobb. En le voyant arriver, Eden comprit que c'était à eux de rejoindre le Mandap en attendant l'arrivée de Jaya "Bon, ben allons-y alors" Les trois jeunes Cobb prirent le chemin jusqu'au Mandap  où tous les invités étaient déjà installés. Ils avancèrent dans l'allée centrale pour rejoindre leur place toute aussi décorée aux couleurs de l'Inde. Ne pouvant néanmoins pas s'asseoir, ils n'avaient plus qu'à attendre que la future mariée fasse son apparition. Remarquant le stress de James, Eden lui adressa un clin d'œil discret en guise de soutient. Lui aussi stressait, mais son boulot lui avait apprit à rester inébranlable et surtout à ne rien laisser paraître. Les trois garçons ne durent attendre qu'une dizaine de minutes seulement avant que la musique de fond augmente légèrement en décibels annonçant l'arrivée de Jaya et de ses deux témoins: sa sœur et Victoria. C'était probablement le moment le plus stressant, celui qui annonçait qu'on ne pouvait plus faire marche arrière et que la machine était belle et bien lancée. Eden regardait sa future épouse avancer dans cette allée centrale, la trouvant toujours aussi magnifique et encore plus au cœur de la tradition de son pays.

Pour commencer la célébration, le prêtre commença une sorte de bénédiction orale afin de sceller l'union des deux époux. A la fin de celle-ci, les invités furent invités à lancer leurs fleurs reçues à l'entrée du Mandap. L'un des deux témoins d'Eden devait ensuite choisir une personne dans les invités, pour venir bénir le thâli, un collier d'or, en le trempant dans un récipient rempli d'eau. Eden regardait attentivement qui de l'un de ses deux frères allait bien pouvoir choisir, non sans garder un mince sourire aux lèvres. Chose faite, Eden s'approcha de cet invité pour le débarrasser de ce collier d'or et pour le mettre au coup de sa future femme. Ensuite, comme le voulait la tradition, Eden dû apposer un point rouge sur le front de Jaya à l'aide de poudre kum-kum rouge. La signification de ce geste étant de montrer au monde que non seulement Jaya n'était plus une femme disponible, mais faisait aussi d'elle une gardienne du bien-être domestique. En quelque sorte, elle devenait une femme sacrée aux yeux des indiens. Les deux futurs mariés s'échangèrent un collier de fleurs.

Lorsque le prêtre commença ses prières, Eden, Jaya et leurs témoins purent enfin s'asseoir sur leur propre siège. Ces prières étaient au nombre de sept, reprenant chacune un thème bien précis: une prière pour invoquer les dieux afin d'avoir une vie noble et respectueuse, une deuxième prière réclamant la force physique et morale pour mener à bien leur vie commune, une troisième prière est consacrée à l'accomplissement des engagements spirituels et de ce fait, les dieux sont invoqués pour bénir le couple. A la quatrième prière, le prêtre leur souhaite une vie longue et heureuse, la cinquième prière est pour le bien être de tous les invités présents à ce mariage. La sixième prière est une prière pour les saisons et enfin, la dernière prière est consacrée à la paix et la fidélité au sein de leur couple. Ensuite, ce fut au tour des témoins d'offrir la bague à chacun des deux mariés. James ou Sasha devait offrir l'alliance à Jaya pour que celle-ci puisse se la mettre et inversement, Victoria devait en faire de même avec Eden. L'ainé des Cobb lui sourit en guise de remerciement et puis adressa un même sourire à son indienne. Enfin, Jaya se leva pour s'approcher de Sasha et de James et leur fit la bise en guise de remerciement, mais aussi en signe de bienvenue dans sa propre famille et réitérait l'opération avec Ian et Audrey. Eden en fit de même avec les deux sœurs de son épouse ainsi que ses parents pour clôturer cette cérémonie. Enfin, les invités pouvaient à nouveau leur lancer des pétales de fleurs, mais aussi du riz en guise de bénédiction de leur mariage. L'ainé des Cobb voulant ajouter une touche britannique à ce mariage typiquement indien n'hésita pas une seconde avant de finalement embrasser la mariée. Il prit aussi le temps de remercier et féliciter ses deux petits frères, puis invita tout le monde à rejoindre l'endroit où se déroulerait la suite. En effet, un apéritif était prévu sur la grande terrasse de l'hôtel, mais aussi dans le jardin fleuri où étaient installé des bancs, des chaises, des petits salons en dessous de tonnelle.


INFO:
1. Alors Eden n’interagit pas beaucoup, mais je commencerai à interagir avec lui dans mes prochains sujets Cool.
2. Lorsqu'il attend avec ses frères, vous pouvez toujours aller leur parler, mais si possible assez furtivement parce qu'à part Sasha, James, Victoria, Jaya et Eden, les autres doivent aller s'asseoir Rolling Eyes.
3. Le mariage je l'ai un peu remixé à ma sauce parce que certaines choses étaient un peu trop poussée je trouvais, ou ne correspondait pas puisque Eden n'est pas indien.
4. Il est possible de faire des tours d'éléphant après la Cérémonie, si vous le souhaitez.


   


 
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyJeu 27 Aoû - 17:30

Sari d'Iris

INFO: j'ai pnjisé Ana avec l'aide de la joueuse  love

Aujourd'hui, c'était le jour J. Le jour même de la raison pour laquelle ils étaient tous présents en Inde: Le mariage d'Eden et Jaya. Iris n'avait pas vraiment été étonnée de recevoir une invitation étant donné le lien qui liait ses parents aux parents Cobb et ce, même si l'entente avec les frangins n'était pas au beau fixe. Elle avait cependant été ravie de voir que son prénom était accompagné de celui de Kyaw. Ce qui voulait donc dire qu'il était son partenaire pour ce mariage et donc, avec un peu de chance, elle ne s'ennuierait pas trop, ou beaucoup moins. Le problème restait sa mère qui, pour ce mariage, avait fait venir un styliste indien dont elle se fichait tout autant. Catherine avait voulu que le Saari de sa fille soit aussi sublime que l'était la réputation des Stewart. Elle ne cessait de lui rabâcher que pour une future héritière, elle était obligée d'être au-dessus de tout et qu'aucun pas de travers ne lui était autorisé. Evidemment, Iris ne se rangeait à ses dires que lorsque ça l'arrangeait ou lorsqu'elle avait ce besoin de flatter son égo en manque de compliments.

Ce matin, alors qu'elle dormait encore paisiblement, la voix de sa mère vint la sortir de son sommeil. C'était une chose dont elle avait horreur, d'autant plus que celle-ci allait très certainement lui faire le coup de la dernière fois. Effectivement, Catherine était bien présente avec au moins trois personnes à ses talons: le styliste indien en personne, encore. Une maquilleuse et même une coiffeuse. En y pensant, Iris n'avait qu'une seule envie, replonger sa tête en-dessous de son oreiller et dormir. La jeune fille finit par sortir de son lit, non sans adresser un regard à sa mère ou les personnes qui l'accompagnaient et se dirigea aussitôt vers la salle de bain pour se doucher. Elle évitait aussi de criser, même si l'envie était belle et bien présente. La douche terminée, elle s'enroula dans une serviette de bain et à peine sortie de la salle-de-bain, la maquilleuse et la coiffeuse plongèrent dessus pour lui sécher les cheveux ou prendre son visage en otage. Iris lança un regard désespéré à Kyaw alors que sa mère faisait les cent pas dans la chambre avec son téléphone dans la main "Maman. Tu ne t'es jamais dit que tout ça, je savais le faire moi-même ? Et qu'en plus on n'avait pas forcément envie que tu entres comme ça, sans prévenir personne, dans cette chambre ?" La jolie Stewart passait son temps sur son iphone alors que la dame derrière elle lui tirait les cheveux à l'aide de sa brosse et de son sèche-cheveux. Une fois prête, elle finit par mettre le Saari rose que lui avait confectionné ce styliste. Elle trouvait le mélange entre le rose et l'or joli, mais pour ce qui était de la coupe, ça ne lui plaisait pas. L'invitation exigeait le port du Saari pour ces dames, sans doute que dans tous les Saari, elle pouvait penser que le sien était l'un des plus beaux, même si à ses yeux, ça restait moche à souhait. Iris finit par s'éloigner de toutes ces dames pour s'asseoir sur la terrasse et finalement, s'adressait à Kyaw "Est-ce qu'Eden se rend compte qu'en Inde il fait 40 degrés ? En plus d'être moche, c'est trop chaud comme tenue" Enfin, les hommes n'étaient pas beaucoup plus gâtés. Peut-être même que c'était pire étant donne qu'en plus d'une chemise et d'un pantalon, ils avaient encore leur veste de costume à mettre.

Lorsque ce fut le moment de bouger pour la cérémonie, ils avaient eu pour directive de se rendre dehors pour y attendre les mariés. En voyant les éléphants arriver, Iris se contentait seulement de regarder le spectacle qu'elle avait en face d'elle "Tu serais monté sur un de ces éléphants, toi, à leur place?" Elle tourna le visage vers Kyaw en attendant sa réponse. Elle n'aurait sans doute pas accepté monter sur cette bête, préférant de loin l'équitation sans pour autant en être accroc. Enfin, Ana s'approcha d'eux "Iriiiis je voudrais aller sur le dos de l'éléphant aussi, tu viens avec moiiiii ?" La jeune fille regardait sa petite sœur d'un air dégoûté "Sans façon. Demande à quelqu'un d'autre, je ne monte pas sur ça." Elle se tourna ensuite vers Kyaw pour lui poser la même question suite à quoi la jolie Stewart leva les yeux au ciel "Ana, t'as personne d'autres à emmerder ? Va demander à Sasha, avec un peu de chance il te fera tomber de l'éléphant". Elle regardait les invités présents et en voyant Marine de dos, elle aussi vêtue d'un Saari, elle lui attrapa le poignet pour signaler sa présence "J'aime beaucoup la couleur de ton Saari. Tu vas bien ? T'as mis le paquet pour Cobb ? Il ne reste plus qu'à enfermer la mascotte dans un placard et l'oublier quelques jours"

Les invités furent ensuite invités à aller s'installer là où tout allait se dérouler. L'aménagement était plutôt simple, mais joli. Autant le dire franchement, mais l'idée de se ruer vers les rangées avant n'enchantait pas vraiment Iris "On se met à l'arrière ?" Elle regardait Kyaw et Marine sans vraiment savoir si cette dernière voulait venir s'asseoir près d'eux. Iris finit par s'asseoir sur une des chaises et s'amusait avec son téléphone "J'espère que ça va pas durer deux ans leur cérémonie, sinon je me désape pour dire de bronzer. Autant utiliser le soleil à bon escient" Si Liza l'entendait, probablement qu'elle lui sortirait son couplet sur le cancer de la peau et tout ce qui allait avec. "Marine, tu devrais aller décoincer James, il a pas l'air bien" C'était une façon comme une autre, pour elle de lui rappeler qu'elle était là, quelque part. "Dites-moi, Monsieur Min, vous ai-je déjà dit que le costard faisait ressortir votre sex appeal ?" Iris lui adressa un sourire non sans se mordre la lèvre inférieur et en voyant que la dame âgée assise devant eux se retourna, choquée, la jolie britannique éclata de rire.

En voyant les mariés rejoindre le Mandap, Iris comprit que la cérémonie était enfin commencée. La jeune fille observa les différences de cultures avec ses propres mœurs et resta plus ou moins calme et silencieuse. Si elle devait donner son avis, sans doute qu'elle trouvait les mariages indiens beaucoup moins rococo que les mariages anglais ou encore américains pour ceux qui rêvaient de les faire dans les règles de l'art. Finalement, c'était pas une cérémonie trop longue, mais néanmoins, elle avait du mal à croire à leur système "Mais c'est un mariage plus religieux qu'autre chose, mais légalement ça compte ?" Pour ne pas se faire trop repérer, la jeune fille avait parlé à voix basse. Il était vrai qu'elle n'était même pas certaine qu'en Inde il y ait un mariage civil et un mariage religieux pour ceux qui le voulaient. Ils n'avaient signé aucun papier et quand bien même, Eden qui était anglais ne devait-il pas, en plus de ça, aller se marier à l'hôtel de ville américain ? Ou Anglais ?  A la fin de la cérémonie, Iris fut contente de pouvoir bouger, c'était une chose de faite au moins et après, ils étaient tranquilles. La jeune fille se releva et en attendant que les invités quittent l'endroit, elle adressa un sourire à son père "T'es tout beau mon cher et tendre papa. Maman a du souci à se faire !".

Sur la terrasse où se déroulait l'apéritif, ça grouillait de monde, ou d'invités. Iris regardait l'aménagement des tables et en voyant son prénom sur un petit carton, elle le prit en main pour le regarder d'un peu plus prêt. Lorsqu'elle vit que la personne à côté d'elle n'était autre que Sasha, elle comprit la raison pour laquelle on l'avait foutue à la table d'honneur. En voyant le cadet des Cobb passer par là, elle en profita pour l'interpeler et lui montrer ce qu'elle espérait être une erreur "Dis moi, Cobb, je sais que tu m'aimes bien et que t'as du mal à l'avouer, mais j'aimerais que tu m'expliques pourquoi vous m'avez foutue à côté de toi ? T'en as rien à foutre de Jewel à ce point ou bien tu sais juste pas te passer de moi ?" En imaginant la tête que ferait Jewel, elle reprit "la seule bonne nouvelle c'est que ça emmerde l'autre." Iris déposa le carton avec son nom sur l'assiette et s'éloigna non sans remarquer que Marine faisait aussi partie de cette table. Elle retourna près du PBP légèrement exaspérée "Je me retrouve à côté de Sasha. Quand c'est pas ma mère c'est Audrey, ça devient lourd là"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyVen 28 Aoû - 17:10

Sari de Soso

Coiffure de Soraya

Nous étions en Inde depuis trois jours. Le premier fut un peu désastreux pour ma part. Il est clair que ce pays est loin d'être mon préféré en vue de la culture et des mœurs. Tout ça demande une discrétion que je n'ai pas particulièrement et une vigilance qui est loin d'aller de paire avec ma naïveté légendaire. J'avais cette manie de vouloir discuter avec tout le monde et n'importe qui, ou encore d'avoir la gentillesse de proposer des sucettes à des gamins avant de comprendre qu'en fait, la seule chose qui les intéressait était de dépouiller les touristes et donc, ma bonté en prenait un coup. Maintenant, j'avais décidé que jusqu'à la fin de la semaine, la prochaine personne qui me demandait quoi que ce soit, indienne ou pas, elle irait se faire voir, parce que non je ne voulais plus faire confiance aussi facilement pour finir sans rien ou à deux doigts de me faire agresser. Ma mère avait l'air de ne pas vraiment apprécier le pays non plus alors que Maira, elle, était presque aussi heureuse qu'un poisson rouge dans son aquarium. Mike ne se sentait pas dans son élément, mais avait l'air de s'habituer à l'endroit. Quelle chance. Moi je voulais toujours retourner, retrouver les gens de Miami, la ville et sa culture et puis Apple aussi.

Aujourd'hui c'était le jour du mariage et le souhait des jeunes mariés était que les filles s'habillent en tenues traditionnelles. La veille au matin, j'étais partie faire un tour en ville avec ma maman à la recherche d'une telle tenue. La seule conclusion que je pouvais en tirer, c'était que ces fringues étaient tout ce que je ne mettais jamais et que je trouvais particulièrement moches. En plus bonjour la logique: 40 degrés dehors et un pantalon en plus d'une robe par-dessus. Voilà. A Miami je me serais contentée d'une jolie robe légère pour ne pas souffrir de la chaleur. Certes, j'étais portoricaine et habituée, mais pas au point de me couvrir comme en hiver alors que dehors il y avait moyen de se faire un barbecue sans feu tellement le soleil tapait. Après la douche, je regardai cette robe encore sur un cintre en me demandant ce qui m'était passée par la tête pour avoir accepté de porter un truc pareil. Ah, ben si, je savais: J'avais juste pas le choix ! Plus je la regardais, plus mon visage se décomposait petit à petit "MIKE JE VEUX RETOURNER A MIAMI !!!" Je m'assis sur le lit, sans aucune envie de m'apprêter pour ce mariage, fixant toujours cette robe "Pourquoi les gens se marient ? Ca apporte quoi de plus ?" Et finalement, je pris mon courage à deux mains pour finir par enfiler cette robe et ce pantalon assortit. Dans mes cheveux, je passai mon temps à tenter de faire une coiffure plus ou moins correcte avec un maquillage assez simple, pas forcément adepte du pot de peinture "Ce sont des robes pour femmes enceintes. T'as vu comme ça grossit !" oui, j'avais vraiment du mal avec cette robe.

J'avais fini par me faire une raison à ce mariage et on avait rejoint les autres dehors. Des tambours et beaucoup de mouvements. Je passai mon temps à regarder les Saris des autres filles et en voyant Eric et Haven un peu plus loin, je posai une question de plus de ma liste des questions débiles "Pourquoi vous ne devez pas mettre un truc traditionnel, vous ? C'est de la discrimination sexuelle ça" Après, toutes les filles n'étaient pas mécontentes de porter ce genre d'accoutrement, il n'y avait qu'à voir Maira. Les mariés finirent par arriver à dos d'éléphants, et à la vue des trois grosses bêtes, je grimaçai. Non, je n'aimais pas non plus ces animaux c'était trop grand et du genre indomptable, bien que là ils avaient l'air bien dompté. Je préférai rester en retrait, de toute façon je voyais bien de là où j'étais, pas la peine de m'approcher pour voir "Ben heureusement que l'animal traditionnel de l'Inde c'est pas une vache. Ca me ferait rire de voir Bébé Cobb sur une vache." Mais au moins, ça aurait le mérite de me faire rire.

Après ça, on dut aller s'asseoir près d'un Mandap où des chaises étaient installées pour que tout le monde puisse participer aux traditions indiennes. Malgré le fait que je n'aimais pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout, ce pays, j'étais curieuse de voir comment se déroulait un mariage ici. Lorsque la cérémonie commença, je restais assez captivée par ce qui se déroulait sous mes yeux "Oh Miiiike ! T'as vu, ils ont des témoins comme chez nous !" Je gardai mes yeux fixés sur le spectacle devant moi, essayant de comprendre un peu à quoi correspondaient chacune des étapes de cette célébration "Qu'est-ce qu'il lui met sur le front ? Je vois paaas !" Je gesticulai dans tous les sens pour essayer de mieux voir. "Pourquoi on s'est pas assis tout devant ? On voit rien ici" Sans doute parce qu'on ne faisait pas partie de la famille, mais encore fallait-il que ça me vienne à l'esprit. Et puis à la fin de la célébration, tout le monde dû lancer des fleurs. J'avais pas vraiment envie de les lancer, je voulais plutôt les garder pour moi, mais finis par me décider à faire comme tout le monde. "C'est trop cool en fait une cérémonie Indienne, c'est pas très long, c'est pas très débile et en plus de ça, c'est plus original que chez les Américains !" Je me retournai vers mon sigma mu et repris de plus belle "Je ne veux pas me marier, mais si un jour on se marie, il faut que ce soit à l'indienne, Mike, Oké ?" Je finis par lui adresser un sourire, puis suivis le reste des invités là où se donnait l'apéro et en voyant Jaya passer près de nous, je me renseignai "Dites, Jaya, il a raconté quoi le monsieur ? Parce qu'en Amérique il y a des bénédictions, des promesses d'avenir, d'amour, de fidélité, tout ça, mais ici j'ai pas compris." En voyant Sasha un peu plus loin, j'en profitai pour demander à Jaya de façon bien claire pour qu'il l'entende "Et ça fait quoi d'être la belle sœur de bébé Cobb ? Vous le vivez bien ?" Pour une fois, c'était pas méchant voir même plus taquin qu'autre chose. Enfin je me rapprochai de Mike "On va chercher un truc à grailler, Mike… Ouuu du champagne ! C'est parfait ça." Sans réellement attendre sa réponse j'attrapai sa main et le tirai jusqu'à la rencontre d'un serveur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyDim 30 Aoû - 22:00

Indian Wedding
Invités


Sari de la pitchounette

Aujourd'hui je m'étais réveillée super tôt et de très bonne humeur. Ma maman et mon papa s'étaient eux aussi dépêchés à s'apprêter pour le mariage, et moi j'avais hâte de mettre mon vêtement traditionnel. Maman avait fait venir un monsieur exprès pour que j'ai moi aussi mon propre Sari et lorsqu'il m'a demandé la couleur qui me ferait plaisir, j'ai dit que je voulais la même qu'Iris : du rose. Je ne pouvais pas avoir le même modèle, parce que j'étais trop petite et donc j'allais forcément m’emmêler les pieds dedans, mais n'empêche que moi aussi j'ai un Sari très beau. Dans mes cheveux, une coiffeuse m'avait fait un joli chignon afin que je ne meurs pas de chaud avec cette chaleur et l'épaisseur de ma longue chevelure en plus. Une fois prête, je ne pensais qu'à une chose : courir partout dans l'hôtel pour montrer ô combien j'étais belle.

Au début du mariage, il fallait qu'on sorte devant l'hôtel pour y attendre les futurs mariés et leurs témoins. A la vue des éléphants, j'étais totalement excitée et en voyant ma soeur et Kyaw un peu plus loin, j’accourrai vers eux, excitée comme une puce -« Kyaaaaw t'as vu, t'as vu j'ai une jolie robe moi aussi ! Et puis t'as vu les éléphants qui arrivent, t'as vuu ?! » Pour ne pas changer, je trouvais ma soeur trop jolie et l'idée de lui ressembler plus tard restait encore bien ancrée. Je retournai vers mes parents en courant -« Papaaaa, moi aussi je veux aller sur un éléphant, s'il te plait, s'il te plait, s'il te plait » Je n'attendis pas vraiment sa réaction pour courir à nouveau près de Kyaw et ma soeur -« Iriiiis je voudrais aller sur le dos de l'éléphant aussi, tu viens avec moiiiii ? » Lorsque ma soeur m'envoya bouler, clairement, j'attendis que Sasha descende de sa monture pour lui sauter dessus -« SASHAAAAAAAAA ! Je voudrais aussi aller sur l'éléphant, mais Iris veut pas venir avec moi, tu viens avec moi ? » je fis une mine de chien battu pour qu'il cède plus facilement, mais il n'était pas vraiment à ça pour le moment puisqu'il devait jouer son rôle de témoin. Un peu déçue, je rejoignis mes parents, qui eux se dirigeait vers l'endroit où allait se dérouler la cérémonie -« Maman je veux aller près d'Iris et Kyaw » Ma mère lachait ma main pour m'autoriser à aller m'installer près d'eux. Je pris place à côté du Pi Beta Phi et puis mis ma petite main sur son bras pour attirer son attention -« Kyaw tu viens sur l'éléphant avec moi après le mariage s'il te plait ? » Une fois de plus je demandai cela avec une voix mielleuse dans l'espoir qu'il accepte.

Au commencement de la cérémonie, je courrais de l'autre côté de ma soeur pour voir les mariés et leurs témoins -« Iriiiiis pourquoi Sasha il va devant et pas toi alors que maman a dit que vous alliez vous marier aussi ? En fait, tu trompes Sasha avec Kyaw » Je rigolai de ce que je venais de dire, puis je retournai à nouveau à côté de Kyaw dans l'espoir de voir quelque chose, mais rien -« Kyaaaaw je peux venir sur tes genoux, je vois rien je suis trop petite et je voudrais voir » Finalement, je grimpai sur la chaise à côté et me mis debout pour voir quelque chose. A la fin de la cérémonie, je me dirigeai vers mes parents, boudant Iris qui n'avait pas arrêté d'être méchante avec moi. J'attrapai la main de ma maman quand lorsqu'on découvrit le plan de table, je me retrouvai à côté de Jaya que je ne connaissais pas. Moi je voulais être avec mon papa et ma maman alors des larmes me montaient aux yeux et j'exprimai mon mécontentement avec le visage s’inondant de larmes -« Maman je voudrais aller près de vous » je regardai ma maman avec les yeux remplis de larmes, la suppliant de me changer de place -« aller, s'il te plait maman »


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyMer 2 Sep - 18:14

SHIN SPEAKS


L’accueil avait été bien accueilli par les invités, et ça m’avait permis de féliciter les futurs mariés en bonne et due forme, sans omettre de les remercier pour leur invitation, qui m’avait –soyons francs- plutôt surpris. Mais je ne m’en plaignais, au contraire. Et aujourd’hui, après quelques jours à profiter de l’Inde et ses curiosités locales, nous participions au mariage, ce pourquoi nous étions véritablement là. Sur le carton d’invitation, j’avais été heureux en découvrant la tenue des messieurs. Un simple costar à l’anglaise, sobre, et ce que je préférais le plus porter pour ce genre d’occasion. Bien qu’une tenue traditionnelle ne m’aurait pas dérangé, je préférais de loin la familiarité d’un bon costar cravate. J’avais par ailleurs acheté le mien à Miami, et il avait par chance pas trop mal supporté le voyage, ne laissant aucune trace apparente de plis, ce qui m’évitait déjà de courir dans tous les sens à la recherche d’une personne en mesure d’arranger ça au plus vite. Ce n’était pas mon genre de déranger les personnes pour si peu, bien que si je n’avais jamais quitté la Corée, il y aurait sans doute un armada de domestiques en train de me l’enfiler, pour que tout soit parfait. Je préférais de loin m’habiller seul.

Sortant de la salle de bains, impeccablement propre, et soigné, j’admirais Maira dans sa robe traditionnelle indienne. Elle rayonnait littéralement à l’intérieur. Je ne pus d’ailleurs contenir un « ouah » en l’apercevant.

« - Tu es magnifique. »

Que j’ajoutais après avoir réussi à constituer une phrase correcte dans ma tête, avant de l’embrasser. Puis je tapais la pose.

« - Ça va, j’ai pas l’air trop ridicule comme ça ? »

Même si ce n’était pas à moi d’être le plus beau, je ne voulais pas non plus arriver habillé comme un sac à un mariage qui promettait tout de même d’être assez huppé. Avec les parents Cobb, mieux valait ne pas débarquer en tongs.

La cérémonie approchait à grands pas, et pourtant nous nous devions d’attendre le signal pour savoir quoi faire. Parce qu’hormis les invités, tous réunis à se poser la même question « qu’est-ce qu’on doit faire ? », il manquait bel et bien les mariés et les témoins. Sans doute était-ce la tradition qui le voulait, et parce que je n’y connaissais rien en mariage indien, j’attendais patiemment non sans regarder comme une girouette de tous les côtés. Et alors que je m’attendais à simplement les voir débarquer, à pied, sur un tapis rouge, tel que je me l’imageais dans ma tête, une toute autre chose se produisit, ce qui eut l’effet de me surprendre et me faire surtout lever la tête. Ils n’étaient pas tractés sur un carrosse, ni même dans une voiturette louée pour l’occasion, mais amenés sur place par trois imposants éléphants. A part dans un zoo, je n’en avais jamais vu d’aussi près. Domestiqués à la perfection, je ne pus cependant m’empêcher de rester anxieux face à ces imposantes créatures qui pouvaient très bien nous écraser d’une seule patte. Mais ce ne fut absolument pas le cas, puisque les indiens les dirigeaient d’une main de maitre, et leur ordonna de s’abaisser afin de laisser les six personnes en descendre. Je me penchais ensuite vers Maira, lui demandant à l’oreille :

« - Un tour d’éléphant, ça ne te tenterais pas ? »

Très honnêtement, ça me faisait trop envie, curieux de découvrir la sensation qu’une balade à dos d’éléphants pouvait procurer. Ce n’était pas une attraction locale à Miami, et sans doute ne pourrions-nous jamais plus en faire en quittant l’Inde, le pays sacré des éléphants.

Pourtant, le temps n’était pas à programmer le reste de notre séjour, puisque nous comprenions très vite que leur arrivée signifiait que nous pouvions les suivre pour aller nous installer pour la cérémonie. Ce qu’ils appelaient le Mandap était magnifiquement décorés, et avant de m’indiquer une rangée où m’asseoir avec Maira, on m’offrit une généreuse poignée de pétales de roses, geste rituel de fin de cérémonie : inonder les mariés. Je remerciais donc le monsieur, et m’installa le plus en avant que nous le pouvions. Il n’y avait pas à dire, en Inde, la célébration d’un mariage était époustouflante. Et il ne fallut qu’une dizaine de minutes avant qu’une musique entrainante ne retentisse, laissant apparaître les stars du jour dans l’allée centrale, accompagnés de leurs témoins respectifs.

La cérémonie était loin de ressembler à celles dont j’avais connaissance en Corée, et même le traditionnel mariage occidental. Ici, je ne comprenais quasi rien, et découvrais une nouvelle culture, pourvue de prières qui avaient toutes leurs rôles propres. Pas très religieux, ni même croyant à la base, cela devait sans doute être la raison qui me poussait à ne pas chercher à comprendre, mais juste à observer en silence.

S’en suivit la fin de la cérémonie, avec l’inévitable baiser pour cloturer la messe, même si évidemment certains ne purent s’empêcher d’échapper un « oh » de surprise à la vue d’un tel affront. Quelle idée impensable de d’échanger un baiser en public ! Du moins c’est comme ça que je le percevais, en connaissance de leurs coutumes. Mais ce n’était pas pour autant qu’ils intervinrent, laissant couler, tout en se laissant guider par la masse qui prenait dès lors le chemin du buffet pour l’apéritif. Le repas allait avoir lieu sur la terrasse extérieure et plan de table oblige. Par chance, je restais avec Maira, et fus même heureux de voir que Soraya était à nos côtés –bien que pour Mike le plaisir ne soit pas partagé. Cela se révélait donc être une très bonne journée qui s’annonçait.

« - Quelque chose à boire, future madame Hae ? »

Demandais-je d’un ton solennel à Maira, qui effectivement avait accepté ma dernière demande au devant du Taj Mahal, un jour que je n’étais pas prêt d’oublier, puisque la prochaine cérémonie à laquelle nous assisterons sera la notre, et je ne tenais pas en place rien qu’en y pensant.

MIKE SPEAKS


Le jour J avait sonné pour Mike, celui où il allait devoir se tenir à carreau au possible, tout en étant saucissonné dans un costar. Il n’en portait pas souvent, pour la simple et bonne raison qu’il n’aimait pas ça, mais en porter un par un temps pareil c’était pire, pourtant il devait se plier au dress code, non sans pour autant râler, éventail dans la poche droite de sa veste de costume pour au moins avoir de quoi s’éventer le visage. Il n’avait enfilé ce costume qu’à la dernière minute, mais attendait toujours sagement Soraya qui se préparait dans la salle de bains, jusqu’à entendre crier.

« - JE VEUX RETOURNER A MIAMI !! »

Tel était son souhait, sans doute pour la simple raison qu’elle aussi devait revêtir une tenue trop chaude à son goût. Et Mike ne put que penser pareil à cet instant précis, puisque lui-même en avait plus qu’assez de s’éponger régulièrement. A Miami, il faisait parfois chaud, mais loin d’être comparable avec le climat indien, bien trop invivable au goût de Mike qui aimait à répéter qu’il était coincé dans une étuve en permanence. Un four géant pour accueillir plus d’un milliard de saucisses. Pas étonnant que les indiens aient une couleur de peau aussi hâlée, à force de griller au soleil…

« - Ce qu’apporte le mariage ? Des emmerdes. Voilà ce que ça apporte. »

Le mariage vu par Mike, témoignage Août 2015.

« - Puis de la paperasse et toutes sortes d’engagement administratifs, pour départager les biens etc etc, si jamais tu veux plus d’infos, consulte un notaire. »

En fait, Mike ne s’était jamais renseigné sur ce que le mariage valait vraiment, puisqu’il avait toujours perçu ça comme du mensonge. Pour preuve, ses parents s’étaient mariés, mais ça n’avait pas marché et il en gardait donc une image négative. Ce qui aurait du être un rêve, est devenu un cauchemar et fort heureusement Soraya semblait partager son opinion. Au moins, une chose était sure : ils n’étaient pas prêts de se marier, mais cela ne signifiait pas qu’ils n’étaient pas heureux. Au contraire.

« - Moi j’trouve qu’elle te va bien, même si tu me donnes chaud rien qu’en te regardant. »

Les filles aussi n’étaient pas gâtées. Alors que les hommes portaient pantalon, chemise et veste, les filles n’avaient même pas le droit de porter une simple robe et devaient s’équiper d’un pantalon également, sans oublier les manches longues. Un vrai enfer. Et tous deux ne cessaient de râler, même sur le chemin qui les menait à la réception. Sans doute les deux seuls ronchons du voyage, qui ne rêvaient que d’une chose : déguerpir d’ici.

Sur place, les autres invités étaient déjà présents, et d’autres arrivaient, et plus la masse s’épaississait plus Mike rêvait intérieurement qu’on lui laisse de l’espace pour respirer. A se compresser, la chaleur humaine empirait la situation. Préoccupation qui ne l’occupait que lui, puisque Soraya était davantage concentrée sur le dress code.

« - Tu demanderas aux mariés, j’ai pas choisi. Mais honnêtement, ils auraient pu mettre un dress code « summerpool party » avec les piscines qui poussent comme de la mauvaise herbe dans l’hôtel… »

Même si Mike n’aimait pas se baigner, il aurait davantage survécu à cette canicule permanente en short de bain, plutôt qu’en restant fringué de la sorte.

« - Quoiqu’il en soit, ils ont du trop picoler le jour de l’écriture des cartons, ou qu’à cette période en Inde il faisait moche et froid. »

Sortant son éventail plus tôt que prévu, il commença à l’agiter dans tous les sens. Le peu de vent suffisait à rendre l’attente plus supportable, bien qu’elle ne fut pas bien longue. Les mariés ne tardèrent pas à arriver, sur le dos d’un éléphant.

« - Ca existe pas les bagnoles dans ce pays ? »

Demanda alors Mike, complètement ébahi face à ces trois éléphants. Parce qu’il n’y en avait pas que un, en plus.

« - Non parce que pour le gain de place bonjour, puis ça schlingue. »

Autant dire qu’une fois que Mike était parti dans son activité favorite, c’est-à-dire râler, il était dur d’y venir à bout. Mais cela annonçait malgré tout une bonne nouvelle, ils allaient pouvoir s’asseoir et être à distance raisonnables les uns des autres. Se faufilant dans la masse pour être bien placés, il fut intercepté par un petit monsieur indien, qui lui tendait un paquet de pétales. Consterné, et ne comprenant d’ailleurs pas l’utilité de ce geste, Mike refusa.

« - Tu veux que j’fasse quoi avec, que je les bouffe ? Vraiment fous ces indiens. »

S’exclama-t-il avant de prendre place aux côtés de Soraya.

Après dix minutes d’attente, la musique perça les tympans de Mike, tout en le faisant sursauter. Les mariés arrivaient.

« - D’ailleurs ça sert à quoi un témoin ? Non parce que du coup nous on fait juste pot de fleurs au final. »

Et encore un point à reprocher aux mariages. Les témoins signaient un registre comme pour prouver que le mariage avait bien eu lieu, alors pourquoi diable devaient-ils tous être présents, rester assis à écouter un religieux de mes deux prêcher la bonne parole. Mike avait horreur de la religion, trouvait ça ridicule, et trouvaient toujours des bonnes raisons de se moquer. Il n’arrivait pas à comprendre comment des personnes pouvaient consacrer leur vie à croire en quelque chose qui n’avait jamais existé. Preuve que les gens pouvaient être réellement cons.

« - Qu’est-ce qu’il lui met sur le front ? Je vois paaaas !
- Son pouce. Rien de bien excitant, avec de la poudre rouge. »


Il imita Eden, et posa son pouce au milieu du front de Soraya.

« - Par contre, à quoi ça sert, j’en sais rien, mais de mon humble avis ça fait con.
- On voit rien ici.
- Tu veux monter sur mes épaules ? »


Mike pouffa en voyant Soraya s’agiter tel un asticot pour tenter d’y voir plus clair, même si honnêtement y avait rien à voir. Heureusement la cérémonie ne dura pas bien longtemps et à la fin tout le monde lança en l’air les pétales que Mike avait refusé auparavant.

« - Ah ouais d’accord, c’était pour ça. »

Il se sentait légèrement bête, pourtant il ne put s’empêcher d’adresser la paroles aux membres du personnel quand ils quittèrent le mandap.

« - Courage mon pote pour tout ramasser. »

Non sans lui asséner une tape amicale sur l’épaule.

« - Se marier à l’indienne ? En Inde tu veux dire ? T’es complètement frappée. »

S’ils venaient à se marier, ce qui était un gros si monumental, il refusait d’avoir à faire ça ici. Pas sous cette chaleur, parce que les hivers ici ne devaient pas être bien rudes, du moins c’est ce qu’il pensait.

A la fin, Soraya partit inonder Jaya de questions, trop curieuse de savoir ce qui avait été vraiment dit durant la cérémonie et Mike resta en retrait, n’en ayant pas grand chose à faire des significations d’une prière. Il fut d’ailleurs si plongé dans ses pensées, qu’il ne capta pas de suite ce qui lui arrivait quand Soraya l’entraina par la main. Elle avait soif, et le serveur qui déambulait par là avec son plateau de coupes de champagne tombait bien.

« - Hep hep hep, deux minutes. »

Il attira l’attention du serveur qui semblait borné dans sa trajectoire, et réussit à attraper deux flutes.

« - A votre santé. »

Dit-il en faisant le très célèbre « tchin » avec Soraya.

« - Que ce breuvage puisse nous assurer une vie plus longue dans ce pays de malheur. »


Et prit une gorgée.

Après quoi il déambula à travers les tables et remarqua les petits noms inscrits sur les assiettes. Plan de table oblige, il chercha le sien, qui faisait face à Soraya mais se situait pile à la gauche de Shin.

« - Et bah voyons, y a même ta sœur, ça promet. Elle va encore faire catapulte avec sa cuiller si j’ouvre ma gueule de trop. »

Puisque le croche patte assis restait une discipline encore irréalisable.
Revenir en haut Aller en bas
Sasha B. Cobb
Sasha B. Cobb
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : /
Featuring : Harry Styles
Messages : 18
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyMer 2 Sep - 18:18

Interactions : Audrey, Jewel, Eden, James, Anastasia.

Des jours importants dans notre vie, il n’y en a pas des masses, et aujourd’hui pour mon frère c’en était un, et je me devais de suivre à la lettre ce qu’on m’avait expliqué depuis des semaines déjà. Pour lui, pour lui faire honneur. Même si cela consistait à se lever très tôt un jour de vacances. Seulement notre rendez-vous chez l’ami d’Eden était au matin, et je dus me faire violence pour me réveiller, soutenu par Jewel, elle aussi conviée à la fête. Les autres invités pourraient roupiller, pendant que nous on allait devoir se préparer, tout en évitant de stresser et d’oublier le rôle qu’on avait à jouer. Et c’était sans compter sur ma mère, qui voulait que ça soit impeccable, mais qui derrière cette perfection cachait une anxiété certaine : celle qu’un détail parte en couilles. Et pour ce faire, elle vérifia au moins trois fois mon nœud papillon.

« - M’man, je pense que tu vas vraiment finir par le défaire à force de le tripoter comme ça. »

Mais rien n’y fit, elle continua à superviser le tout, tandis que stylistes, maquilleurs et coiffeurs tournaient autour de nous dans une ronde effrénée. Tant de stress dans une si petite pièce. Heureusement, tout a une fin, et je n’attendais qu’une chose, qu’on nous dise qu’on était beau et propres comme des sous neufs.

Quand ça arriva, on nous entraina à l’arrière pour nous faire part d’une petite surprise : le véhicule qui nous conduirait au lieu du mariage, même si en l’occurrence, là ce n’était pas vraiment un véhicule, mais trois gigantesques éléphants. J’avais mal à la nuque à contempler leur hauteur, puis on nous annonça que chaque binôme devait s’asseoir tout là haut en haut. Génial, comment ? En volant ?

« - Eden, t’étais au courant pour ça ? Non, parce que j’ai jamais voyagé sur ces machins ? »

En fait, j’avais surtout peur que s’il trébuchait, nous on tombe de très haut. Et je doutais fort qu’on ne sente rien à l’atterrissage.

« - Bon bah, c’est parti. »

Un mec m’aida à m’installer, ainsi que Jewel, qui se trouva devant moi, position qui était loin de plaire à ma mère, mais qui se contenta gentiment de sourire, n’ayant sans doute aucun droit d’imposer quoique ce soit aujourd’hui. Pour la peine, je passais mes bras autour de la taille de Jewel.

« - C’est plutôt pas mal ici, d’ailleurs je ne te l’ai pas encore dis, mais cette tenue te va à ravir. »

Puis le cortège, animé par le son des tambours prit la route vers l’hôtel à une vitesse fulgurante de deux kilomètres heures. En espérant qu’on n’arrive pas après la tombée de la nuit, je fis de grands signes à James et Logan, sur l’éléphant derrière. Jaya et Eden ouvrait la marche, et bientôt nous voyons les invités, entassés les uns sur les autres, tous aussi surpris de voir devant eux ces trois grands mammifères. Je saluais, tout sourire, avant de m’accrocher vivement au bord du siège, l’éléphant tremblant violemment. Descendre de là était davantage compliqué que d’y monter, et il se pencha dangereusement vers le sol. Pendant un moment, je faillis hurler au pilote d’y aller mollo, mais ce dernier semblait savoir s’y prendre, et finalement nous retrouvions le plancher des vaches sans une égratignure.

La première à me sauter dessus fut Ana, la petite sœur d’Iris, qui au contraire de cette dernière était adorable, pourtant, avec ce que j’avais à faire, je ne pus répondre par la positive à sa demande, mais lui promettais de faire un tour avec elle plus tard, si elle me le rappelait.

Ceci fait, tous les invités se ruèrent vers les sièges, tandis que nous nous devions de rester en retrait, James, Eden et moi sur un banc, à attendre qu’on nous somme d’apparaître aux yeux du public. Eden ne semblait pas du tout détendu, rapport à la clope qu’il aurait voulu fumer pour se donner du courage, et James était aussi tendu qu’un string. A voir ça j’en riais. Ca n’était pas insurmontable, ça n’était pas pire que la mort, et pour garder mon entrain habituel, je me lançais dans une petite histoire, non sans donner une tape dans le dos de mon frère.

« - Et oh, détends-toi, c’est pas à la mort qu’on t’envoie, mais à ton mariage, t’as juste à dire oui et basta. C’est même moins pire que de monter sur ces éléphants, d’ailleurs j’ai une anecdote à ce propos. Vous savez qu’il existe un classement de la mort la plus stupide ? Non ? Et bien celle qui a remporté le gros lot est la suivante. »

Sasha le clown lancé dans son histoire, impossible de l’arrêter.

« - C’est l’histoire d’un gardien de zoo consciencieux, à qui on avait attribué la cage de Dumbo, l’éléphant. Tous les jours il venait la nettoyer et nourrir l’imposante bête. C’était comme un ami pour lui, bien que l’animal n’y soit pas plus attaché que ça. Mais un jour, Dumbo tomba malade et cessa de se nourrir, ce qui inquiéta le gardien, qui finit par appeler un vétérinaire. Ce dernier lui prescrit des médicaments à lui faire ingurgiter, ce qu’il ne tarda pas à faire, craignant pour la santé de l’animal. Le lendemain, ça allait déjà beaucoup mieux, il recommença à manger sous les yeux attentifs du gardien. Mais il se passa une chose à laquelle il ne s’attendait pas : comme tout être vivant, Dumbo avait des gaz, et sous l’odeur pestilentielle, le gardien s’évanouit. Et comme tout bon pet finit par être accompagné, un tas de merde s’écroula sur lui, mettant fin à ses jours. Donc tu vois, tu ne risques pas grand chose, il y a bien pire dans la vie. »

Récit insolite, certes, mais qui devait au moins servir à quelque chose, sinon c’est moi qui était le plus stupide des trois.

Lorsque la musique retentit, cela voulait dire que c’était à nous d’entrer en scène, et je suivais de près mes deux frangins, jusqu’à arriver à la place qui m’était attitrée. La célébration commença, et je regardais dans le vide ne comprenant pas trop ce qu’il se passait, ni ce qui se disait. Je vis juste James à un moment partir vers le public trouver Frank, ce qui permet à Eden d’offrir le premier cadeau. Le prêtre en profita pour réciter les sept prières. (Pouvaient pas en faire qu’une ces cons ?) Et c’est à partir de cet instant que je décrochais, jusqu’à ce qu’on me fasse signe que c’était à mon tour d’entrer en scène. J’avais une mission majeure : offrir l’alliance à la mariée. Un peu précipitée, je m’approchais d’elle, et la lui tendit avant de regagner ma place, un sourire aux lèvres. Les fleurs et grains de riz surgirent de n’importe où, ce qui indiquait le début du repas, et l’apéritif. Heureux, et le ventre qui gargouillait déjà en bon morfale que je suis, je me pressais de rejoindre Jewel, mais voilà que la punition pour mon histoire débile me tomba dessus. Le riz, en grand nombre, faisait effet de petits rondins de bois, et ma chaussure dérapa dessus sans problème, me permettant d’atterrir sur le sol, les fesses en premier. Chute numéro une : Sasha. Je me félicitais, et me relevais gêné, continuant dans ma lancée, plus prudent que jamais.

Avec Jewel, nous nous dirigions donc vers le lieu de l’apéritif, et vers le buffet. En y allant, nous passions devant Iris, qui évidemment ne pouvait garder la langue dans sa bouche. Et cette fois-ci ça causait plan de table, avec idée vicieuse de ma mère, la foutre à mes côtés.

« - Dis moi Stewart, je sais que tu m’adores plus que tout, mais ça te dérangerait de la boucler pour une fois, c’est pas que, mais ta voix de crécelle à force, ça tape sur le système. Et si t’as un problème quelconque, adresses-toi à ma mère, si je pouvais t’envoyer avec Kyaw, je le ferais sans aucun problème. A bon entendeur, à toute à l’heure. »

Pas disposé à passer plus de temps en sa présence, je lui répondis d’un ton sec et clair avant de prendre la main de Jewel et me tirer, quelque peu boudeur face à cette nouvelle.

« - Quelque chose à manger ? »

Demandais-je néanmoins à Jewel, pour changer de conversation, et pour me changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel W. McCoy
Isobel W. McCoy
Perso Crossover
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Jennifer Love Hewitt
DC : Cameron C. Davis, Jewel McCoy, Lwyn Sein Zaw
Messages : 44
Who I am? : //
People around me : //
What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
CellPhone : //
Relations : Maman de Nathan P. McCoy
Soeur d'Elena Muños
Ex-femme de Chris McCoy
Belle-mère de Nina P. McCoy

Date d'inscription : 02/09/2015
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyJeu 3 Sep - 16:24



 
Wedding Guests ♦ Indian Wedding

 
Aujourd'hui, c'était un jour important pour Audrey, mais surtout pour Eden, son fils ainé. La veille, ils avaient d'ailleurs eu une discussion où Eden lui demandait d'éviter d'en faire de trop, chose bien difficile pour sa mère, mais lui en avait fait la promesse et comptait bien la tenir. Ce matin-là, le marié et les témoins avaient rendez-vous chez un ami d'Eden et il était évident qu'Audrey veille à ce que ses fils soient tous présentables et pour ce faire, un styliste anglais, mais aussi indien pour ces jeunes filles étaient présent, ainsi que coiffeuses et maquilleuse. En les regardant, habillés de leur costume, un détails chiffonnait Audrey, elle aussi vêtue de son sari pour la cérémonie. Elle s'approcha de Sasha, fixant le noeud papillon de son fils. Un truc la dérangeait. Le noeud papillon était probablement trop serré pour pouvoir rester droit, et puis il y avait un coin qui ne se mettait pas de manière symétrique avec l'autre. Non, ça ne lui allait pas. Elle fit à moitié attention à la réflexion de Sasha, fixant toujours le noeud et tentant d'arranger un peu ce truc horrible « Rassure-toi, ça ne peut pas être pire que la façon dont il a été fait. » Audrey finit par laisser Sasha tranquille et veilla à ce que James et Eden soient tous les deux aussi parfait que ce dernier. En regardant la poche du pantalon de son fils ainé, elle s'avança pour y plonger sa main et s'emparer du paquet de clopes d'Eden « T'as pas besoin de ça pour la cérémonie, Eden. Je te les rendrai quand elle sera terminée. »  Audrey finit par se diriger vers la sortie, quand elle s'adressa à Sasha et James « Vous deux, si je vous vois faire les pitres ... » et elle accompagna ses dires d'un geste mimant l'action de se trancher la gorge, pour leur faire comprendre qu'elle ne les louperait pas. Non pas qu'ils étaient capables de foutre en l'air le mariage de leur frère, mais avec eux elle s'attendait à tout.

Audrey grimpa dans la voiture qui l'attendait à l'extérieur et rejoignit l'hôtel où l'attendait Ian, mais aussi les parents de Jaya et le reste des invités. Elle s'avança pour saluer les personnes présentes, puis s'approcha de Catherine « Les Stewart, vous êtes super comme ça, et vos filles sont tellement magnifiques » finit-elle en posant ses yeux sur Iris et Anastasia un peu plus loin. Elle était un peu déçue qu'Iris ne se retrouve pas à la place de Jewel actuellement, mais n'avait fait aucun commentaire là-dessus. En entendant la musique se mettre en route, elle s'attendait à voir l'arrivée des mariées et compagnie, mais certainement pas sur des éléphants. Son visage se décomposa sur place en imaginant ses fils sur ces bêtes hideuses, mais aussi puantes « J'étais déjà désespérée par ce pays, mais là on touche le fond. »  Passant une main sur son visage en signe de désespoir, elle regrettait de ne pas avoir fait ça à l'anglaise, voir même à l'américaine.

Ils durent ensuite se rendre là où avait lieux la cérémonie en question. Avec un peu d'espoir, ils s'y rendront à pied et pas sur un éléphant. Elle s'installa dans les premières rangées, aux côtés de Ian et garda un visage impassible quant à ce qui était en train de se passer sous ses yeux. Elle était certes, heureuse pour Eden, mais la manière dont c'était fait ne rimait pas à grand-chose à ses yeux. Peut-être parce qu'au fond, elle était trop anglaise dans sa tête et dans sa façon d'être. James s'avança pour aller chercher Frank afin de réaliser un rituel de la cérémonie et encore une fois, Audrey ne montrait aucune émotion, parce qu'elle n'en ressentait aucune à l'instant présent. Elle avait accepté ce mariage indien, elle devait assumer et si ça voulait dire de faire monter Frank qui n'était même pas de la famille d'Eden ni de Jaya, pourquoi pas. Peut-être qu'Eden aurait préféré que ce soit son propre père qui le fasse, plutôt que Frank, mais visiblement ça n'était même pas venu à l'esprit de James. Audrey garda néanmoins son air impassible et attendit que le prêtre finisse son charabia qui durait 3 plombes, en plus de ça.

La cérémonie terminée, Audrey s'approcha de son fils ainé et de Jaya pour les féliciter, le sourire aux lèvres et sincère. Elle était contente pour eux, même si accepter Jaya comme une Cobb lui avait demandé un effort surhumain. Aujourd'hui, elle s'était habituée à sa présence, et continuai à faire des efforts. Elle en profita également pour lui glisser son paquet de clope dans sa veste « Ben tu vois, t'as tenu bon » Audrey adressa un clin d'oeil discret à Sasha et James étant donné qu'ils avaient su se tenir tranquilles le temps de la cérémonie. Maintenant que tout ça était passé, chacun pouvait lâcher prise et Audrey en profita pour rejoindre les autres invités.

 
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Logan C. Maxwell
Logan C. Maxwell
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Cameron Dallas
DC : Kyaw Ne Min, Marine Martel, Alayna Keane, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 72
Who I am? : Un petit con
People around me : Mais pas avec tout le monde
Where I'm going : Et pas tout le temps
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone & casier
Relations : Amoureux du plus parfait des garçons *o*
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 24
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyMer 9 Sep - 22:23

Aujourd'hui, c'est le grand jour, pas pour moi mais pour Eden et Jaya. Nous sommes en Inde depuis quelques jours maintenant et nous sommes habitués plus ou moins au climat. Il est temps pour eux de commencer les festivités et de s'unir pour le pire, de s'unir surtout pour le meilleur. Souvent, je me demande comment les parents Cobb ont pris la nouvelle, comment ça se fait qu'ils ont accepté. A croire qu'Eden a plus de libertés que ses frères. Oh, ce n'est absolument pas de sa faute, mais c'est assez injuste de la part d'Audrey et Ian. Toujours est-il que ce jour doit être heureux et que je compte bien me tenir à carreau pour éviter tout faux pas. Déjà que les parents de James me détestent, alors si je me mets son frère à dos…
En parlant de ce frère, il est super stressé. Je ne sais pas pourquoi James angoisse autant mais en attendant ça se voit comme le nez au milieu du visage. Je suis tendu aussi mais bien moins que lui. Après tout, ce n'est pas mon frère qui se marie, ni mes parents qui mènent la vie dure à tout le monde. Étant donné justement que James est le frère d'Eden, nous devons partir plus tôt et aller avec lui plutôt que venir en même temps que les autres invités. Eden, il est sympa. Lui ne me rejète pas, et pourtant je lui en ai fait baver tout le long de l'année. Il a peut-être du mal à me voir avec son frère mais au moins il ne réagit pas comme sa mère. Je lui serais reconnaissant de ça et de tout un tas de choses pendant très longtemps.

Quand l'heure arrive, nous avons quelque chose de spécial à faire. Nous devons monter sur des éléphants pour arriver à la place prévue pour ça. C'est gros, ça fait un peu peur. Ses trucs là, ça te piétine en un instant si ça en a envie. Mais là, tout est encadré, alors j'espère sincèrement que les types en bas vont savoir gérer leurs grosses bestioles parce que moi je ne compte pas mourir écrasé par un pachyderme en colère. Je suis déjà en costume et tout le monde nous attend je pense, il est temps de monter sur le dos de ce machin énorme.

- Alors, pas trop peur James ? C'est quand même gros, imagine on tombe et il nous marche dessus !

Je me penche alors légèrement pour regarder la hauteur. Effectivement, on a pas l'habitude. Je me réinstalle avant de véritablement tomber, on ne sait jamais, et je me laisse porter tranquillement, pas vraiment anxieux. A vrai dire, c'est toujours James que je sens tendu et je ne peux rien faire pour lui, à part être à ses côtés. Sasha a eu le droit d'avoir Jewel avec lui et je me dis qu'Audrey ne doit pas être très contente en voyant les couples arriver. Tant pis, je m'en fiche de cette grognasse superficielle. En arrivant, je suis émerveillé par toutes les couleurs. Il est vrai que la mode est très différente ici et je devrais peut-être m'en inspirer d'ailleurs. Je pourrais faire quelques petits accessoires dans le style local, ça pourrait être sympa. Nous descendons de l'éléphant et je vais rejoindre ma place pendant que James reste avec ses frères.

Ensuite, il y a tout un tas de trucs que je ne comprends pas forcément. L'Inde est un pays très croyant avec beaucoup de traditions. Des prières, des prières, et encore des prières. A un moment, je peux lancer des pétales de fleur et je m'en donne à cœur joie. Je ne crois pas spécialement au mariage mais si on me donne l'occasion de souhaiter le bonheur à quelqu'un que j'apprécie, je le fais. En tous les cas, ils ont mis le paquet. Je conçois que les Cobb veulent ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants, mais ils sont quand même super étouffants. J'ai beau aimer ma mère de tout mon cœur, elle a dessiné la robe de ma future femme depuis des années et j'ai toujours trouvé ça trop étouffant. Manque de peau d'ailleurs, je vais sagement finir ma vie et l'éternité qui suit avec James, alors à moins que l'un de nous ne se travestisse, ses projets tombent à l'eau.
Une fois que tout a été dit (et il y en a eu des prières) et que tout a été fait, nous pouvons nous diriger vers la terrasse pour un apéritif de prévu avant le repas. Pour le moment, je n'ai qu'une hâte, rejoindre mon cher et tendre qui n'a pas été tout le temps avec moi pendant la cérémonie, devant être présent près de son frère. Une fois que je l'ai trouvé, je lui fais un grand sourire, sans me jeter sur lui non plus bien que l'envie ne me manque pas. Ici, on ne peut pas faire tout ce qu'on veut et si parfois je ne me gène pas, là c'est le mariage d'Eden, alors un peu de tenue ne fait pas de mal.

- Alors, ça y est, c'est officiel, Jaya est ta belle-sœur. C'est cool qu'ils aient mélangé les traditions de tout le monde. Ta mère est pas morte dans un coin d'une crise cardiaque de pas avoir une belle-fille bien anglaise et de bonne famille ?

Ça serait le pied, elle nous laisserait tranquille au moins. Pour le moment elle ne s'est pas vraiment faite remarquer mais je suis persuadé qu'elle prépare quelque chose, ce n'est pas possible autrement. Enfin, ya plus qu'à attendre. Moi tant qu'on me sépare pas de James, tout va très bien. Tiens d'ailleurs, elle est où Martel ? Dans un coin en train de ramasser Maman Cobb ? Elle aussi, tant qu'elle nous laisse tranquille, tout va bien.
J'oublie bien vite ces deux femmes, ces deux harpies plutôt. J'ai bien plus intéressant en face de moi.

- Tu sais que t'es mignon quand t'angoisses ? Encore plus dans un beau costume, mais c'est bon, c'est passé, t'as été parfait. Je vais te chercher un verre ?

J'attends sa réponse et je file au buffet pour aller nous chercher deux verres. De loin j'aperçois celle que je ne voulais pas voir : Marine. Parce qu'en plus elle est super jolie cette grognasse. Elle représente parfaitement la rose je trouve (carnivore selon moi) belle mais épineuse. Enfin, je retourne près de mon décoiffé préféré et je lui tends son verre.  

- A ton frère, qui a droit à un magnifique mariage !

Je m'abstiens d'ajouter un « lui au moins », parce que quand je vois Sasha et Jewel ainsi que James et moi, je me dis que c'est loin d'être gagné. Au diable, ce soir, c'est la fête et personne ne peut nous empêcher de nous amuser -sans non plus foutre le bordel.

_________________
Sometimes the heart sees what is invisible to the eye.
Love is composed of a single soul inhabiting two bodies.


Logan parle en mediumpurple
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyVen 11 Sep - 16:11

Indian Wedding

 


PARDON C'EST POURRI

Sari d'Olivia

Depuis quelques jours maintenant, Olivia se trouvait dans un pays qu'elle connaissait bien et qu'elle chérissait beaucoup: l'Inde. La dernière fois qu'elle y avait mis les pieds, c'était pendant son long voyage qui demandait plusieurs étapes, dont l'Inde. Elle s'était retrouvée toute seule dans ce pays si magique et si parfait à ses yeux, sans se dire qu'elle y retournerait deux ans après. Aujourd'hui, elle était heureuse d'y être en compagnie de Samuel, pour un mariage indien qui plus est. Ils allaient être au plein cœur de la culture et c'était ce qui l'enchantait le plus dans ce pays. Olivia n'avait jamais vraiment compris ce qui l'avait charmée dans cette culture, ni même dans ce pays. Sans doute les légendes qu'on y trouvait, ou encore les couleurs, leur manière de vivre qui différenciait vraiment de l'Amérique. Probablement qu'elle ne pourrait pas vivre ici éternellement, parce qu'il était trop facile de perdre la notion du temps. En Inde, ils ne vivaient pas à la même vitesse que nous chez qui tout était programmé à la minute. Eux vivaient en fonction du soleil, c'était leur seul moyen de repère. Pas de montre, pas d'horloge, juste la position du soleil.

Aujourd'hui était un jour spécial. Le jour du mariage même, de la cérémonie qui s'annonçait grandiose aux yeux d'Olivia. Elle avait hâte d'y être, mais se lever tôt relevait toujours de l'impossible. Alors quand son portable brisa le silence qui se trouvait dans la chambre à l'aide d'une sirène de voiture de police bien stridente au point de bousiller les oreilles des personnes de la chambre voisine, c'était une véritable torture pour elle et probablement aussi pour Samuel. La veille, pour être certaine de rien loupé, Olivia avait mis un temps fou à chercher une sonnerie de réveil. La seule qu'elle avait vraiment trouvé s'avérait être cette sirène, ne pensant pas qu'au petit matin, après avoir passé une bonne partie de la nuit dans le calme le plus complet, dans une ambiance paisible, cette sonnerie allait être sur le point de la rendre totalement hystérique. Instinctivement, Olly enfuit sa tête en dessous de son oreiller dans le but de protéger ses oreilles de ce bruit qui réveillerait même un mort "Oh mon dieu, oh mon dieu, pitiééé" c'était ce qu'elle ne cessait de répéter, enfuie dans son oreiller avec l'espoir que son téléphone s'arrête, mais non, elle avait en plus activé le mode répétition, sans parler du fait qu'elle devait aussi se lever pour mettre fin à ce calvaire. La jeune fille s'empressa de sauter hors du lit pour retrouver son téléphone  et stopper l'alarme. Elle cherchait un peu partout après l'iphone, avec l'impression qu'il n'y en avait pas qu'un qui sonnait, mais plusieurs tellement le bruit était insupportable. Lorsqu'elle mit la main dessus elle arrêta se calvaire puis jeta un regard à Samuel, désolée de sa bêtise "C'était peut-être pas une bonne idée ce réveil". Olivia retourna près du lit, pas plus envie qu'avant de s'activer pour les préparatifs de ce mariage, couvrant Samuel de baiser pour s'excuser de ce qu'elle venait de leur faire vivre, non sans murmurer une cascade de petit "pardon" à peine audible. "Tu sais qu'en Inde, ils vivent au moment présent et donc, ils n'anticipent pas. Ils n'ont pas la notion du temps perdu, ils ne sont jamais pressés, ils prennent le temps et laissent le temps au temps, donc si on consacre les dix minutes où on doit attendre les mariés, à récupérer les dix minutes perdues à cause de ce réveil, ce sera tout sauf grave. Tu penses que tu pourrais te mettre dans la tête d'un indien et donc perdre dix minutes de ton temps avec moi en gardant en tête que tu dois vivre au temps présent, sans anticiper ?" Non non, elle n'avait décidément pas le courage de se lever, voulant profiter encore un peu du confort dans lequel elle avait été réveillée.

Les quelques dix minutes écoulées, Olivia finit par se rendre à l'évidence: il était temps de se lever et de s'apprêter pour ce mariage. Le dress code voulait une tenue propre au pays pour les demoiselles et un style un peu plus britannique pour les hommes. Mélanger deux cultures relevait du jamais vu lors d'un mariage aux yeux de la jolie brune, mais n'empêche qu'elle appréciait. Cependant, elle aurait sans doute prit plaisir à voir Samuel vêtu d'un Sherwani. Après la douche, Olivia avait enfilé le Sari qu'elle avait trouvé la veille dans les petites rues à peine fréquentées par les touristes. C'était un conseil qu'on lui avait donné la dernière fois qu'elle était venue en Inde: les plus belles choses se trouvaient là où les touristes n'allaient jamais, ou n'osaient jamais s'aventurer, pas même elle toute seule, mais au moins elle avait pu s'y rendre et en profiter avec Samuel. Elle évitait donc le long sari avec deux ou trois couches par une chaleur comme il faisait et avait droit à une tenue beaucoup plus légère. Olly et Samuel avaient pu, par la même occasion, profiter de ces boutiques parfois insolites, qu'offraient ces petites ruelles. Au moins, ils avaient pu découvrir un autre visage de la ville, beaucoup plus calme que les grands axes où flânaient la plupart des touristes et habitants, quoi de plus reposant ?

Face le miroir de la chambre, Olivia restait concentrée sur la coiffure qu'elle était en train de se faire. Finalement, elle s'était contentée d'un joli chignon distingué afin de ne pas mourir sous l'épaisseur qu'allaient lui rajouter ses longs cheveux bruns. Dans le miroir, elle apercevait de temps en temps le reflet de Samuel qui lui aussi s'apprêtait, mais que trop bien concentrée sur ses cheveux, n'avait pas vraiment fait attention au rendu final du costume du Pi Sigma. Lorsque finalement elle posa réellement son regard sur Samuel, elle finit par se retourner avec le sourire aux lèvres "La claaaasse monsieur Steevenson !" Elle n'était pas des plus objectives puisque depuis qu'elle était petite, elle n'avait jamais cessé d'éprouver beaucoup de respect et d'attirance pour celui qui, à l'époque, n'était encore "que" son meilleur ami, ou la personne la plus importante dans sa vie. Olivia s'approcha du jeune homme, non sans perdre son sourire "J'espère que c'est à notre mariage que tu t'en vas aussi beau ?" Elle déposa un baiser sur ses lèvres, puis s'informa de l'heure qu'il était actuellement. "Tu es prêt? On y va ?"

Dehors, les autres invités attendirent les mariés non sans se reluquer les uns les autres. Les hommes étaient tous sobrement habillé, mais avec classe, alors que les femmes avaient été invitées à porter le Sari ou le Salwar Kameez, ce qui offrait un joli arc-en-ciel de couleurs "T'as vu, c'est joli toutes ces couleurs non ? Ca change de la couleur blanche traditionnelle." Les mariés et témoins arrivèrent à dos d'éléphants. Pour le coup, Olly ne s'attendait pas à ce spectacle, mais ça ne l'empêchait pas non plus de sourire face à ce spectacle. D'autant plus qu'ils n'avaient pas l'air des plus détendus à dos de ces montagnes vivantes. Enfin, les invités furent conviés à s'installer pas loin de l'endroit précis où ils allaient célébrer le mariage. Tout était décoré de fleurs, de pétales et de couleurs aussi chaudes que l'était le climat à ce moment présent.  A ce moment, la cérémonie pouvait commencer et même si ce n'était pas 100 % indien, c'était quand même très beau aux yeux d'Olivia qui n'en perdait pas une miette. Certes, personne ne devait rien comprendre aux prières du prêtre à part la famille de Jaya et peut-être même Eden, mais sas doute auront-il la chance d'en savoir plus un peu plus tard. Lorsque la cérémonie fut terminée, tous les invités furent conviés à rejoindre le lieu où se déroulait l'apéritif et par une chaleur pareille, c'était loin d'être une mauvaise idée que de se désaltérer. Au même moment, Sasha se retrouva les quatre fers en l'air après avoir glissé sur du riz lancé à l'attention des nouveaux mariés. Olivia se retint de rire, préférant afficher une grimace de compassion. En attendant que la foule se dissipe, elle se tourna vers l'homme qui ne faisait qu'embellir sa vie toujours un peu plus "Tu en penses quoi des coutumes indiennes ? Ca te plait ?"

Au buffet, tout le monde prenait le temps de discuter avec tout le monde et les mariés prirent eux aussi plaisir à discuter avec chacun des convives. En voyant Jewel accompagnée de Sasha, Olivia tira Sam avec elle vers des deux tourtereaux, pas des plus heureux "Ben alors les amoureux vous en tirer une tête. C'est le mariage de ton frère qui te rend enthousiaste à ce point Sasha ?" Olivia adressa un sourire à son amie qu'elle trouvait bien jolie dans son sari "Au fait cette balade en éléphant, c 'était comment ?" Olivia adressa un clin d'œil discret à Samuel avant de poser la question fatidique, non sans les taquiner "Les prochains à se marier c'est vous alors ?"


 
roller coaster
 
Revenir en haut Aller en bas
James P. Cobb Earend
James P. Cobb Earend
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 26
Localisation : Boston
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyMar 15 Sep - 21:36

Mention: Audrey, Ian, Olivia, Samuel.
Interactions: Logan, Eden, Sasha, Jewel, Jaya, Frank.

Je sais très bien que c'est pas moi qu'on marrie, je sais très bien que c'est le mariage de mon frère aîné, pas le miens mais pourtant je stresse comme si çà l'était, je stresse parce que j'ai peur de dire ou faire une connerie et gâcher toute la cérémonie, pourtant tout a bien été répété et de nombreuses fois et pendant de nombreuses heures mais je stresse quand même. Je me demande dans quel état je serai si je dois me marier un jour, jour qui n'arrivera pas de si tôt, à moins de faire un mariage secret on aurai l'armada parentale Cobb qui se ramènerait pour nous en empêcher jusqu'à l'autel, donc c'est pas vraiment planifié pour le moment. On a jamais évoqué l'idée de se marier avec Logan de toute façon, nous sommes ensembles, soudés et amoureux et c'est tout ce qui compte pour le moment. Dire que nos parents voulaient arranger un mariage entre Iris Stewart et mon petit frère Sasha, bonjour les procédés du XIX° siècle, d'ailleurs nos couples respectifs ont fait parlé d'eux à plusieurs reprises, nos parents sont tout sauf d'accord que Sasha et Jewel soient ensemble et je ne vous parle pas du fait que je sortes avec Logan ça a été un vrai raz-de-marée, j'ai cru que jamais je n'allais sortir vivant de ce repas chez les Stewart. Au moins je sais que Sasha, comme Eden ou Frank mon père acceptent totalement le fait que je sois en couple avec Logan et c'est le plus important, même si quelque part j'aimerai que ma mère puisse voir que je suis heureux comme çà et qu'elle l'accepte. Il faudrait peut-être que je lui parle, mais sûrement pas aujourd'hui, aujourd'hui c'est un jour de fête et il convient de laisser tout les conflits de côté, je crois que je m'en voudrais éternellement si je venais à mettre en l'air le mariage de Eden, c'est un des jours les plus importants de sa vie et je ferai tout pour que ça se passe bien, oui je suis un petit con, souvent hautain et prétentieux qui généralement ne pense pas vraiment aux autres, mais là il s'agit d'une des personnes qui compte le plus pour moi, pour moi il n'y a pas d'histoire de demi-frère, c'est mon frangin un point c'est tout et son mariage doit-être parfait. Vous vous dites que subitement je deviens tout fleur bleue, c'est pas vraiment çà, je suis toujours aussi inadapté socialement et toujours aussi chiant, mais il y a des circonstances dans lesquelles je suis un peu plus… modéré diront-nous, personne ne peut se résumer par ses coups de gueule, personne n'est qu'une seule personnalité, on a tous plusieurs facettes.

Mais pour le moment je suis stressé, je crois que j'ai pas vraiment dormi cette nuit parce que quand j'ouvre j'ai comme cette impression que je viens juste de les fermer, pas totalement reposé, un peu à cran, tout ce que j'apprécie au réveil en définitive. Logan a dû remarquer que je suis stressé, remarquez vu mon état ça ne doit pas être bien dur. Comme Sasha et moi nous sommes les témoins d'Eden nous devons avec Jewel et Logan nous lever un peu plus tôt que les autres afin que notre mère et son armée de maquilleurs et stylistes viennent nous retoucher nos costumes et tout, je ne dis rien, pas une remarque : sage et détendu, enfin sage, je ne suis pas détendu du tout. Encore moins quand je vois le moyen de transport qui doit nous emmener jusqu'à l'hôtel pour la cérémonie. Des éléphants, trois énormes éléphants. « Là juste maintenant j'essaye de pas trop imaginer les scénarios catastrophes » répondis-je à Logan en souriant avant de lui voler un baiser et de grimper avec lui sur le dos de l'animal. Et ainsi commence notre joyeuse procession vers l'hôtel, des tambours rythmant notre lente progression, j'ai pas le vertige mais bon il faut admettre que c'est impressionnant d'être perché si haut, je répond de la main aux grands signes de Sasha, devant nous et je lui offre un sourire pas vraiment assuré. Encore moins assuré quand on arrive à destination et qu'il faut descendre et que je fais tout ça dans un équilibre bien plus que précaire. « Même pas tombé » dis-je fier de moi alors que je touchais enfin le sol, me connaissant j'aurai bien été capable de me viander au dernier moment, je me tournais alors vers Logan alors qu'à côté mon petit frère était prit d'assaut par Mini-Stewart. « Franchement Logan, je te promet que le jour où on se marrie je passe te chercher dans une belle décapotable, t'en dis quoi ? » demandais-je en rigolant alors que nous avancions vers le lieu de la cérémonie, tout est magnifiquement décoré, parfait, il n'y a pas d'autres mots. Mais tout ne commence pas maintenant, nous devons d'abord nous isoler, Eden, Sasha et moi en attendant que les invités arrivent et que Jaya se change pour la cérémonie, nous sommes donc sur un banc tout les trois. Le stress revient à la charge pour ma part et j'aimerai que Logan soit là, pour me tenir la main, même si il ne le montre pas je connais assez mon grand frère pour savoir qu'il est aussi stressé que moi voir plus, ce qui est plus normal puis ce que c'est son mariage à lui. « J'ai cru voir ça oui, moi je crois qu'un demi-litre de thé ne me calmerai pas » dis-je en souriant néanmoins alors que Sasha lui paraissait totalement détendu et il nous le prouva d'ailleurs par une belle blague maison dont il a le secret, enfin une blague, plutôt une histoire un peu saugrenue à la fin plus que… drôle en fait et d'ailleurs je me suis vu me plier en deux de rire tellement je ne m'attendais pas à cette chute, prouvant encore une fois que mes frangins ont toujours le chic pour me remettre un sourire sur le visage.

Et puis c'est l'heure, la musique commence et nous nous dirigeons vers le mandap devant tout le monde, alors que Jaya arrive aussi avec ses témoins, je souris en retour au clin d'oeuil d'Eden. C'est une cérémonie qui n'a rien à voir avec les mariages en Angleterre ou aux États-Unis, c'est beaucoup plus long déjà et puis je dois bien l'avouer que malgré toutes nos répétitions il y a des trucs que j'ai toujours pas trop totalement saisi. Je sais ce que je dois faire par contre, alors quand vient le moment de bénir le thâli je me dirige vers le public pour m'arrêter devant mon père, Frank et en souriant je lui fais signe de se lever. Je sais que ça ne va pas plaire, et que ce n'est pas forcément correct que j'aurais du choisir ma mère ou Ian qui est le père de Eden après tout, mais le pire c'est que je ne faisais pas ça par défi, pour embêter mon petit monde, mais sur le coup ça me semblait important que ça soit Frank qui donne cette bénédiction même si je me demandais sur le moment si Eden n'aurait pas préféré son père pour ça et sur le coup, perdu dans ma propre joie je me demandais si je n'étais pas entrain de faire une bêtise. Frank bénit le thâli et Eden le récupère et la cérémonie peut continuer, prière après prière, ce n'est que quand Sasha offre l'alliance à Jaya et que une des témoins de Jaya offre son alliance à Eden que leur union est finalement scellée, mélange de tradition oblige, nos deux jeunes mariés s'embrassent terminant en beauté cette cérémonie alors que dans l'air volent les pétales de fleurs et les grains de riz. Grains de riz qui jouèrent un joli petit tour à mon cher petit frère puis ce que glissant dessus, le voilà les quatre fers en l'air devant tout le monde et je dois avouer que je suis ne peut pas m'empêcher d'avoir un sourire aux lèvres avant de rejoindre Logan. J'aimerai aller voir Eden pour lui demander si ça ne l'a pas dérangé que je ne choisisse ni Ian, ni maman toute à l'heure, mais je ne voulais pas lui plomber l'ambiance, je m'abstiendrai, de toute façon il me le dirait si j'avais fais quelque chose de déplacé, je retrouvais donc Logan, toute la pression accumulée auparavant redescendant tout d'un coup. « Et oui ça y est c'est officiel » répondis-je en souriant « Et oui tout était vraiment réussi, une pure merveille. Et euuh non je crois quelle a supporté le choc, attend qu'on lui annonce notre mariage... » dis-je, mon sourire s'élargissant, sachant très bien qu'une telle annonce aurait l'effet de trois bombes atomiques dans notre famille, je sais que Frank accepterait, Sasha, Eden et Jewel aussi, Hanaé pareil, mais Ian et maman ça serait une toute autre chose. « Moi ? Mais j'angoisse jamais voyons je suis un modèle de sérénité c'est connu et puis bon j'ai la classe naturellement voilà quoi... » dis-je en cranant faussement avant de me pencher pour poser mes lèvres sur les siennes. « En plus c'est toi le plus mignon donc bon. » chuchotais-je avant de reculer. « Euh oui volontiers merci » dis-je alors qu'il parti nous chercher des verres. Je regardais tout autour de moi, repérant Sasha et Jewel qui discutaient avec Sasha et Olivia, Logan revient et me tend un verre, je lui souris. « Merci, monsieur Maxwell est un vrai gentleman dites moi. » Mon gentleman, à MOI, je suis jaloux et possessif et je l'assume totalement. « Ouaip à leur magnifique mariage » dis-je en trinquant avec lui et boire une gorgée, j'avais totalement compris son sous-entendu. « ça sonnerai pas mal James Maxwell non ? Ou Logan Earend, faudrait étudier la question » dis-je en lui faisant un clin d'oeuil. Le stress était revenu maintenant, car cette soirée n'était pas terminée et elle nous réservait encore pas mal de surprises.

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Alayna Keane
Alayna Keane
Kappa Pi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Ebba Zingmark
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 79
Who I am? : Une simple jeune fille
People around me : Mon entourage
Where I'm going : Mes méfaits
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone et casier
Relations : Avec le plus mignon des jeunes garçons <3
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding EmptyJeu 24 Sep - 20:43

Cela faisait quelques jours que nous étions en Inde et nous avions un peu oublié la raison de cette venue. Aujourd'hui était le jour qui nous le rappelait : le jour du mariage d'Eden. Personnellement je ne le connais pas beaucoup, mais c'est un peu le directeur rêvé. Jeune, pas trop chiant mais sérieux à la fois, moi ça m'allait amplement. J'étais contente qu'il ait trouvé quelqu'un pour partager sa vie et encore plus de me retrouver dans ce pays pour célébrer ça. Je n'avais pas vraiment eu l'occasion de voyager autour du monde, j'étais jeune et surtout pour le moment c'était assez déconseillé, mais j'aimais énormément découvrir d'autres cultures, d'autres paysages, un peu de tout. J'étais forcément hyper heureuse aussi.

Mais le pays ne faisait pas tout et il y avait autre chose qui me rendait plus qu'heureuse : la présence de Nicholas. Nous étions jeunes et pas ensemble depuis des années, je le savais très bien, et on n'avait de cesse de me le faire comprendre. Sauf que pour moi, c'était clair, c'était l'homme de ma vie et personne ne le remplacera jamais. J'admirais Eden qui avait la force de s'unir avec la femme qu'il aimait, même s'il y avait visiblement un décalage de culture, et j'espérais qu'un jour moi aussi je pourrais être à sa place. Il était encore trop tôt pour faire des projets, évidemment, mais voilà, c'était plus de l'ordre du rêve pour le moment. En tous les cas, j'allais juste profiter à fond de cette journée qui s'offrait à moi et ça commençait par se lever. J'étais bien contre Nicholas et j'avouais ne pas avoir envie de bouger pour le moment. Je n'avais plus l'occasion de dormir avec lui comme avant, Garner veillant au grain à Boston, et je sentais que ça allait être une chose qui allait me manquer au cours de l'année. Bref, je m'étirai quelques secondes avant de déposer un court baiser sur les lèvres de mon amoureux et je me levai pour aller prendre ma douche. La journée pouvait commencer.

Pour une fois, je voulais faire les choses un peu bien. Je ne voulais pas laisser ma crinière totalement libre alors je les bouclai de manière à ce que ça reste quand même naturel. Je les laissai libres et décidai de me maquiller un peu, pour faire un effort. Une fois apprêtée pour ça, je regardai l'heure pour savoir combien de temps il me restait. Nicholas se préparait aussi et j'avais hâte de le voir dans son costume. Pour ma part, j'avais choisi une tenue verte et j'avouais avoir un peu de mal avec le fait qu'elle couvrait énormément le corps, avec une chaleur du diable. Cependant, je devais faire avec et ça allait le faire. Je n'étais pas tout seule d'ailleurs et j'étais un peu excitée comme une puce. Une fois habillée et Nicholas aussi, je m'approchai de lui et passai mes bras autour de son cou, souriante.

- Normalement, c'est le marié qui est le plus beau, mais en te voyant je suis pas sûre de ça…

Sans doute que je n'étais pas objective, mais je m'en fichais. Je l'embrassai avant d'aller prendre mes affaires, pressée, et d'aller lui prendre la main.

- On y va ? Il vaudrait mieux ne pas être en retard. Je suis sûre que c'est super joli n'empêche, j'ai hâte de voir ça.

Et j'avais raison d'ailleurs. La décoration était à tomber. Il y avait tout un tas de choses dont on n'avait pas l'habitude par chez nous. Parmi celle-ci, des éléphants. Je n'en avais vu que dans des zoo, et encore, je n'aimais pas toujours voir des animaux souffrir en cage quand elles étaient trop petites, Enfin là, ils étaient juste imposants et je m'amusais à voir la tête de James qui ne semblait pas rassuré sur le dos d'un machin pareil. Moi, j'aurais trop aimé, il faudrait que je vois si on a la possibilité de le faire, mais avant s'ils sont bien traités ou non. Hors de question que je participe à la maltraitance d'un animal. Nous nous installâmes à notre place, parmi les invités, et les festivités purent commencer.

Je ne comprenais pas tout mais je savais qu'il y avait beaucoup de prière pour la protection du foyer, de l'amour, tout ça. Ils demandaient aux Dieux une belle vie, c'était comme ça que je le voyais. Je n'étais pas un dieu mais je le leur souhaitais de tout mon cœur en tous les cas. Je restais sagement à la place, un peu embêtée de ne pas pouvoir tenir la main de Nicho que j'avais lâchée. Et oui, ici, en public, pas de signe d'affection c'était impoli. En attendant, je contemplais la beauté de la mariée et des autres invités. Il fallait dire que c'était la classe quand même et j'étais loin d'être la plus belle des demoiselles dans l'assistance. Une fois que toutes les prières furent dites, il était temps de se diriger vers l'apéritif qui était organisé avant le repas. Toujours en compagnie du même charmant jeune homme, je m'avançai pour féliciter les jeunes mariés.

- Bravo Mr et Mme Cobb, c'était magnifique, plein de bonheur à vous.

J'étais beaucoup moins proche d'Eden que de son frère mais ça ne m'empêchait pas de l'apprécier. J'étais émerveillée de tout ce qu'il y avait autour de moi que je ne savais pas vraiment où poser les yeux, où aller, avec qui discuter. Je voulais simplement profiter de tout en même temps et ce n'était pas vraiment possible. Je me tournai vers mon chéri, toujours à mes côtés.

- J'adore cet endroit. Le seul problème c'est la chaleur, mais je suppose qu'on s'y fait à la longue. En tous les cas c'est magnifique, tu trouves pas ?

J'étais emballée oui et prête à discuter avec n'importe qui avec entrain !

Coiffure et tenue d'Alayna

HRP : pardon, c'est très nul

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre. Gandhi



Alayna parle en #ff9966
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Indian Wedding   Indian Wedding Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Indian Wedding
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Events :: Hotel Oberoi Udaivilas-
Sauter vers: