AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theta Xi
Disponibilité pour RP : Toujours.
Featuring : Evanna Lynch
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsAshton D. Myers
Messages : 57
Who I am? : Une éternelle rêveuse.
People around me : Mes petites étoiles.
What I've done : mes aventures.
Relations : - Amie de Seung Joo
- Amie de Jade *-*

Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 17
MessageSujet: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Jeu 30 Juil - 15:14

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Gemma, quand elle fait une promesse, elle la tient. Quoiqu’il arrive. Et aujourd’hui, elle allait en honorer une. Pour Seung Joo.

Seung Joo, qui c’est ? Un jeune homme qui travaille à l’école où Gemma étudie. Un jeune homme craintif et chétif, qui montre des signes de timidité évident. Un jeune homme qui semble vouloir découvrir le monde, mais qui se l’interdit, et ça Gemma n’arrive pas à le comprendre.

Leur rencontre résulte du hasard, alors qu’elle s’était laissée aller à ses pensées, dans les longs couloirs du lycée. Jamais accompagnée, toujours en retrait, toujours seule dans son coin, elle ne faisait attention à rien, ni personne. La compagnie n’étant pas essentielle à ses yeux, elle n’avait donc pas prévu de tomber sur Seung Joo ce jour, ce garçon qui se cache derrière une casquette. Qui se cache derrière ses ustensiles de concierge de l’école. Qui se cache derrière un caractère farouche. Mais qui intrigue Gemma. Il l’a de suite interpelé, alors que d’habitude, elle fait comme si personne n’existait hors de sa petite bulle.

Elle a longuement cherché à comprendre pourquoi ce jeune homme avait accepté de travailler pour leur directrice, au lieu d’étudier, comme elle. Pourquoi, il avait constamment peur, et pourquoi leur première rencontre avait débouché à des regards fuyants, et une tension certaine. Gemma aurait pu le laisser là, respecter qui il était, et pourtant, ce jour-là elle avait envie de faire quelque chose pour lui. Pour ce mystérieux jeune homme, à qui il manquait un joli sourire sur son visage. Gemma, même solitaire, étrange, et pas vraiment appréciée, adorait sourire, et ne comprenait pas qu’on ne puisse pas aimer la vie. Et aujourd’hui, elle voulait lui montrer.

C’était parti de rien, juste d’une détermination sans base solide. Mais elle voulait lui montrer, lui montrer ce qu’elle voyait, ce qu’elle aimait, et pour la première fois elle proposait à quelqu’un d’aller voir les étoiles avec elle. Elle ne le demandait qu’à sa mère, d’habitude, et n’avait pas d’ami à qui le proposer aussi. Mais elle ne s’apitoyait pas sur son sort pour autant. Cependant, cette fois, c’était différent, elle ressentait le besoin de partager ce petit paradis dans lequel elle s’évadait tous les soirs, pour que lui aussi, dans ses plus durs moments il ait un exutoire fidèle et mystérieux pour se laisser aller à ses pensées. Elle se sentait obligée, de façon inexplicable. Et elle ne s’était pas attendue à ce qu’il accepte, maintenant, allait-il vraiment venir ?

Accoudée à la fenêtre de sa chambre à l’internat, elle observait le soleil tout doucement rejoindre l’horizon, emportant avec lui les douces couleurs chatoyantes, laissant un voile bleuté prendre place au-dessus de Boston. C’était presque l’heure pour Gemma de regagner le parc, lieu de rendez-vous, avant que ça ne soit trop tard, et qu’ils loupent l’apparition de la première lumière dans le ciel. Attrapant un gilet en laine, elle s’excusa auprès de sa colocataire, Ashley, et se dirigea en sautillant vers la sortie du lycée, le sourire aux lèvres. Avec elle, une petite paire de jumelles, élément indispensable à ses yeux, et surtout sa bonne humeur, qui ne la quittait jamais quand elle savait qu’elle allait pouvoir faire ce qu’elle aimait le plus.

Arrivée au parc, elle s’installa sur le premier banc qu’elle trouva, avec une vue dégagée sur le ciel, qui commençait tout doucement à s’assombrir à mesure que le temps passait, ce qui l’enchantait toujours plus, malgré la petite brise d’air frais qui venait lui caresser la peau.

« - Oh tu es venu. »

Sa voix douce perça le silence, en voyant que Seung Joo venait d’arriver, alors qu’il aurait très bien pu ne pas venir. Elle ne lui en aurait pas voulu. Ca n’aurait pas été la première fois, après tout. Des lapins, on lui en avait posé, et depuis elle n’attendait et n’espérait plus rien, pourtant le voir là, lui faisait chaud au cœur.

« - Viens t’asseoir, j’ai ramené des jumelles, comme ça on verra mieux. »

Enthousiaste, voilà ce qu’elle était. Et surtout impatiente de pouvoir parler de sa passion, et qu’une fois ça ne tombe pas dans le vide, que ça ne se répercute pas dans du vide, du néant, ce dont elle n’avait que trop l’habitude.

Un silence, pas désagréable pour un sou, prit place entre les deux jeunes, et Gemma continuait à observer le coucher de soleil, qui peu à peu laissa place à l’obscurité la plus totale. Et ce fut le moment où la première lumière qui brille dans le ciel, fit son apparition. Très vite, elle pointa le doigt vers le ciel.

« - Regarde, ça commence. Tu vois cette lumière ? Tout le monde dit que c’est l’étoile du berger, celle qui permet d’aider les âmes perdues à retrouver leur chemin. Mais en fait, c’est faux. Elle est plus brillante que toutes les autres, et ne reste que temporairement, parce que c’est Vénus. C’est dingue hein, de pouvoir voir une planète si loin, comme si elle était si proche. Tu veux voir ? »

Une fois lancée, il était difficile de l’arrêter, et elle tendait dorénavant la paire de jumelles à Seung Joo, histoire qu’il puisse mieux voir.

« - Les gens, ils trouvent ça stupide d’aimer les étoiles, pourtant je trouve ça joli, pas toi ? »

Et pour cause, elle a toujours été incomprise, et ça n’était pas du qu’à ses camarades de classe, mais également à son propre frère aîné, qui la prend pour une vraie folle avec son obsession constante. Jamais il n’a cherché à la comprendre, et jamais elle n’a cherché à lui expliquer, ce qui pour elle coule de source. Depuis la mort de son père, elle s’imagine constamment qu’il est là-haut, une des étoiles qui veille sur eux, et donc, elle ne peut s’empêcher chaque soir de regarder s’il est toujours là, n’ayant toujours pas réussi à faire le deuil, s’enfermant dans l’espoir vain qu’il était ce qu’il y avait de plus cher pour elle : une étoile.

« - Merci d’être venu, en tout cas. »

Ce n’était pas dans les habitudes de la jeune fille de ne pas être reconnaissante. Sa mère lui avait toujours appris à dire merci, et pour la première fois elle pouvait le dire à quelqu’un d’autre, et elle en était contente. Merci à lui de ne pas l’avoir laissée seule ici ce soir.
crackle bones

_________________


« fault our stars »
You dazzle like the sky, your face is sweet like lemonade. When you smile, you’re like an angel, ay yeah. Honestly confess to me, I like you, I’m attracted to you. You feel the same as me, yeah uh © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Sam 1 Aoû - 20:09

Seung Joo, il ne sait pas quoi mettre. Ce n'est pas comme s'il a l'embarras du choix, il n'a pas beaucoup de vêtements. Mais voilà, il ne sait pas s'il doit mettre simplement un t-shirt ou quelque chose de plus chaud. Il n'a pas souvent froid mais voilà, tous ses t-shirt sont tâchés et/ou troués. Ce n'est pas une tenue pour aller à un rendez-vous. En même temps, il ne sait pas trop, il n'est jamais allé à un rendez-vous. Quand il était serveur pour sa grand-mère, il avait un uniforme de travail, qu'il a laissé là-bas. Alors le jeune homme, il est perdu.

Ce n'est pas souvent qu'on lui donne rendez-vous, à vrai dire c'est la première fois. Et c'est une fille ! Il était dans le couloir, en train de faire son travail, comme d'habitude. Il ne fait jamais attention aux élèves, tout ce qu'il veut c'est les éviter. Parfois il ne peut pas, alors il tente naïvement de faire comme s'ils n'existaient pas. La plupart du temps ça marche : qui se soucierait du concierge ? Au mieux, on jette le papier dans la poubelle en pensant qu'il va nous engueuler. Au pire, on l'insulte en le rabaissant. Seung Joo, il a connu de tout ici, et chaque soir il se couche avec l'espoir que le lendemain serait une journée sans remous.
Seulement voilà, la veille, il n'a pas espéré assez fort. C'est ce qu'il s'est dit quand la jeune fille l'a abordé, lui, être sans importance. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Quand il sent -il n'a même pas besoin de voir- une silhouette s'approcher de lui, son cœur s'emballe, il déglutit, et il se dit que ça ne durera pas. Pourtant, quand elle a ouvert la bouche la première fois, il n'a pas eu peur d'elle. Il a senti en elle une tranquillité étonnante et quelque chose de spécial qu'il ne sait pas expliquer.

Seung Joo, il ne savait pas que des gens comme ça étaient dans l'école. Gemma, elle a une aura particulière, elle n'est pas comme tous ces bourges qui passent leur temps à humilier les autres. Elle n'est pas non plus comme ces élèves pressés d'aller étudier à la bibliothèque, trop pressés pour lui dire pardon en le bousculant. Gemma, elle l'a regardé, elle lui a parlé, et elle l'a respecté. Mieux encore : Gemma, elle lui a donné rendez-vous.
Seung Joo, il connaît le noir de la nuit. Mais il ne connaît pas la lumière des étoiles. Seung Joo, il connaît la fraîcheur de la cave qui te mord le corps. Mais il ne connaît pas la chaleur du ciel qui te réchauffe le cœur. Seung Joo, il connaît la peur devant une proposition. Mais il ne connaît pas une seule âme bonne qui dirait non à Gemma.

C'est comme ça que le garçon se retrouve à sortir de chez lui, le soir, alors que s'il est dehors à cette heure d'habitude, c'est pour rentrer chez lui. Il ne fait pas encore nuit et c'est là tout l'intérêt de la chose. Il ferme la porte à clé et se retourne : le démon fait face à lui. Surpris aussi, le chat s'en va en crachant, mais l'animal qui a le plus peur entre les deux, c'est bien notre petit brun. Il respire, pour se calmer, et va prendre le bus. Il n'a pas de portable, pas de moyen de prévenir Gemma qu'il est en route. Le parc n'est pas si grand que ça et il ne doit pas y avoir trop de monde, la demoiselle ne sera pas très difficile à rejoindre.

- Bonsoir.

Il monte dans le bus et fait toujours preuve de politesse, même s'il a le regard fuyant. Il passe sa carte, entend le bip et file tout à l'arrière, là où il n'y a personne. Seung Joo, il n'a pas l'habitude qu'il n'y ait pas beaucoup de monde, alors il se fait tout petit. Un soir, après des heures supplémentaires à cause d'une fuite, il est rentré très tard. Il s'est tellement fait petit que le chauffeur avait oublié qu'il était là. Il a bien failli ne pas rentrer chez lui. Quand vient son arrêt, il descend et entre dans le parc. Il met ses mains dans la poche ventrale de son sweat noir : il a bien fait de prendre quelque chose de plus chaud. Il cherche du regard la jolie blonde avant de s'avancer vers elle. Elle semble surprise de le voir et il se demande pourquoi.

- Je suis venu, oui. Pourquoi tu étonnes ? J'ai fais promesse, je tiens promesse.

Seung Joo, il tente un sourire timide. Mais vraiment timide. Il craint toujours qu'on ne lui tape sur la tête, alors il a du mal à marquer son visage avec les émotions qu'il ressent. Ses parents ont presque cherché à ce qu'il soit un robot et ils n'ont fait que meurtrir son petit cœur d'enfant. Elle lui propose de s'asseoir et il s'étonne à chaque fois de sa gentillesse. Personne n'est gentil comme ça avec lui. Enfin quelques personnes, mais c'est tout. Il pense toujours qu'il ne le mérite pas.

- Jumelles ? Qu'est-ce que ça est jumelles ?

Seung Joo, il ne connaît pas le mot, et il en connaît sans doute pas l'objet non plus. Pas besoin d'apprendre ce que sont des jumelles à un imbécile qui ne sait déjà pas compter ou lire.
Seung Joo, il est pressé de voir les étoiles, mais avant, il faut que le soleil se couche. Petit, il se demandait souvent où il partait, pourquoi il les quittait. Puis il a compris que c'était pour éclairer une autre partie du monde, et pour que la lune ait, à son tour, son instant de gloire. Ils observent en silence ce moment qu'il trouve très beau, ce moment qu'il ne prend pourtant jamais le temps de contempler. L'obscurité se fait sa place : ils peuvent commencer. Gemma lui parle et il se sent apaisé en l'écoutant. Heureusement pour lui, il comprend bien mieux l'anglais qu'il ne le parle.

- Qui aide âmes perdues à retrouver le chemin bon ? Vénus est belle, je veux voir, merci.

Toujours un peu maladroit, mais toujours beaucoup motivé, Seung Joo prend les jumelles pour regarder. Une planète, est-ce que c'était une étoile ? Est-ce qu'il y avait des humains autre part ? On lui a dit que non, il trouve ça triste. Il aimerait croire qu'en ce moment, deux personnes aperçoivent la terre en discutant.

- Planète et étoile, même chose ? Planète est étoile plus grosse ?

Sa voix se brise légèrement à la fin de la question quand il se rend compte que c'est déjà la troisième qu'il pose. Seung Joo, il n'a jamais été autorisé à poser beaucoup de questions, et ce malgré sa curiosité. Il a toujours tout gardé pour lui et n'a jamais compris. Il a toujours pensé que ses questions étaient bêtes, raison pour laquelle on ne voulait pas y répondre ou plus dur encore, raison pour laquelle on ne voulait même pas les entendre. Finalement, c'est Gemma qui pose une question, alors qu'il craint de l'importuner.

- Étoiles sont jolies oui. On aime ce que on veut, non ? C'est stupide trouver étoiles stupides.

Seung Joo, il ne comprend pas toujours tout. On lui a toujours dit que lui, il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait parce qu'il était un raté. Mais les autres, pourquoi ne sont-ils pas libres d'aimer ce qu'ils veulent, qui ils veulent, de faire ce qu'ils ont envie quand ils en ont envie ? Seung Joo, il a peur de faire ce qu'il aime, ou simplement d'aimer les choses. Il aime les livres, et si on lui laissait l'occasion, il aimerait tout un tas d'autres choses. Il ne se souvient même pas que ses parents aimaient des choses, à part lui crier dessus et parfois le taper. Il trouve ça triste, de ne rien aimer dans la vie, et encore plus de se moquer. Surtout que Gemma, elle ne fait de mal à personne à aimer les étoiles.
Une nouvelle fois elle le remercie et il ne sait pas pourquoi ni comment réagir. Pourquoi le remercier ? C'est normal qu'il soit venu. Elle lui a demandé, il a dit oui, il vient. Surtout que c'est très gentil de sa part de proposer, alors qu'il n'est que le concierge de l'école, l'invisible qui nettoie la saleté du monde, de l'école en tout cas.

- Tu remercies pas, normal que je suis ici.

Seung Joo se reconcentre sur le ciel, qui allume peu à peu ses lumières. Quand il était en Corée, il travaillait toujours quand le soleil se couchait, il ne pouvait jamais le voir. Ou alors il était enfermé dans le sous-sol, et il pouvait encore moins apercevoir un bout de nuage. Enfant il aimait bien pourtant. Il se souvient de vacances où ses parents n'ont pas eu d'autre choix que de l'emmener. Pendant qu'ils bronzaient à la plage, ils lui ont interdit de sortir de l’hôtel. Ça ne le dérangeait pas, il a regardé le ciel tout l'après-midi, et la mer, menaçante, au loin. Parce que Seung Joo, de toute façon, il ne sait pas nager, c'est un danger pour lui.

- Pourquoi tu aimes étoiles ? Elles, jolies, juste ça ?

Ce n'est pas qu'il ne comprend pas comment on peut aimer les étoiles, c'est qu'il veut connaître les raisons qui motivent la jeunes filles. C'est de la curiosité. Pourquoi lui les aime ? Il ne sait pas trop. Elles sont mystérieuses, silencieuses. Elles sont brillantes, elles racontent une histoire sans la raconter vraiment. Elles sont toujours là, la nuit, comme si elles veillaient sur quelque chose. A la mort de ses parents, sa grand-mère n'a fait que lui répéter qu'il aurait dû mourir à leur place. Par contre, une de ses tantes lui a dit qu'ils étaient partis au ciel. Est-ce qu'ils voient les étoiles encore mieux que lui ? Est-ce qu'ils les voient, au moins ?

- Les gens au ciel, ils voient étoiles comme toi et moi ?

Parfois, Seung Joo, il posait des questions comme un enfant. Il avait ce côté naïf et surtout, personne ne lui expliquait jamais rien. Sa famille n'a jamais prêté attention à lui, il a été déscolarise assez tôt, et sa grand-mère n'a jamais voulu « perdre mon temps à instruire un imbécile, maintenant passe le balais Park Seung Joo, sinon tu t'en prends un coup sur la tronche ». Parfois, c'est à se demander comment il arrive à s'en sortir dans la vie alors qu'elle lui est si inconnue.
Le garçon pose à nouveau ses yeux sur le ciel. Il n'arrive pas à déchiffrer l'histoire des étoiles parce qu'il ne sait pas comment faire. Gemma semble avoir la clé et il est impatient d'en apprendre un peu plus, même s'il n'est pas sûr et certain de tout retenir.

- Tu es gentille proposer de raconter le ciel. Pourquoi moi ? Personne vient avec toi autres jours ?

Seung Joo, il est certes curieux par rapport au ciel, mais il est aussi curieux quant à la gentille Theta Xi. Il ne sait pas pourquoi elle ne l'effraie pas. Elle l'intimide un peu, c'est vrai, parce qu'elle est dans son monde. Mais il n'arrive pas à savoir pourquoi il ne se sent pas en danger avec elle. Il y a très peu de personnes avec qui c'est comme ça d'ailleurs. Est-ce que Jae Ji aimerait les étoiles ? Il ne le sait pas, mais de toute façon, c'est entre Gemma et Seung Joo. Juste eux-deux, et la bulle qui les entoure, éclairée par les milliers de lumières hautes dans le ciel. Au final, Seung Joo se tait. Il a déjà posé beaucoup de questions et se trouve impoli d'en demander autant. Il l'importune et il pense qu'elle regrette de lui avoir demandé de venir. Seung Joo, il ne veut jamais faire mal, mais il a cette maladresse constante. Il se fait plus petit dans son sweat, parce qu'il a froid et parce qu'il se sent protégé ainsi.
Simplement bien sur ce banc, avec Gemma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theta Xi
Disponibilité pour RP : Toujours.
Featuring : Evanna Lynch
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsAshton D. Myers
Messages : 57
Who I am? : Une éternelle rêveuse.
People around me : Mes petites étoiles.
What I've done : mes aventures.
Relations : - Amie de Seung Joo
- Amie de Jade *-*

Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Sam 12 Sep - 13:08

« - Je suis venu, oui. Pourquoi tu étonnes ? J'ai fais promesse, je tiens promesse. »

Si Gemma posait ce genre de questions, ce n’était sans doute pas parce qu’elle doutait de Seung Joo, au contraire, mais parce qu’elle avait surtout eu l’impression de l’avoir forcé, ou alors parce qu’elle était un peu partie comme un voleur sans réellement savoir s’il en avait envie. Gemma, elle n’était pas comme ça, du genre à forcer les gens à faire des choses déplaisantes à leurs yeux. Et peut-être que Seung Joo avait aussi d’autres choses à faire, plus intéressantes, ce que Gemma aurait très bien compris. Et habituée à ce qu’on la laisse en plan sans prévenir, elle avait trouvé ça étonnant que pour une fois, la personne honore sa parole. Elle avait trouvé ça surprenant d’avoir rencontré quelqu’un de bon, quelqu’un de gentil, et un large sourire se dessinait sur ses lèvres.

« - Alors cela veut dire que tu es quelqu’un de très gentil, et très bon. Les promesses sont une preuve de respect, et d’attention envers les autres. Ceux qui les brisent sont juste méchants et égoïstes.»

D’aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, c’était son père qui lui avait expliqué ça. Que les promesses étaient comme un serment, et que les tenir était une manière de prouver à l’autre personne qu’on tenait à elle, et qu’à partir du moment où la promesse était brisée, c’est que ce n’étaient que des mensonges. Bien sur, lui il en avait brisé une de promesse, celle d’être toujours à ses côtés, mais en aucun cas ça n’avait été sa faute, mais comme il continuait à veiller malgré tout sur elle, les promesses gardaient un certain impact à ses yeux.

« - Des jumelles, c’est ça, ça permet de voir de près ce qui est loin à nos yeux. Malheureusement je n’ai pas mieux, les observatoires possèdent en revanche des télescopes beaucoup plus sophistiqués, je t’y emmènerai un jour, si tu veux. »

Planétariums, observatoires… Lieux préférés, il va s’en dire, de la petite Gemma, qui a toujours aimé les histoires que lui racontaient les gens qui y travaillent. Et qui surtout admirait les connaissances infinies de ces scientifiques dont c’est le métier d’étudier le ciel. Ces mêmes personnes –ainsi que ses parents- qui lui ont donné envie de devenir astrologue, plus tard. Pour devenir comme eux, et elle aussi être celle qui peut raconter des histoires, tout comme elle le faisait avec Seung Joo, qui paraissait très intéressé, et donc rendait de ce fait encore plus heureuse Gemma. On ne l’écoutait pas souvent, et les gens trouvaient ça inutile, donc elle n’avait pas souvent l’occasion de montrer qu’en dehors de ce qu’on pense d’elle, elle avait de l’intérêt, et qu’elle n’était pas bonne qu’à pleurer.

« - Qui aide âmes perdues à retrouver le chemin bon ? Vénus est belle, je veux voir, merci. »

Cette question là, elle ne pensait pas avoir à y répondre, et s’étonnait même qu’il vienne à la lui poser. A son sens, et peut-être parce qu’elle n’était refermée que sur ses acquis, elle avait toujours cru que l’histoire de cette étoile était un récit qu’on contait à n’importe quels enfants, peu importe leurs origines, et Gemma était triste de constater que Seung Joo n’y avait pas eu le droit, lui aussi. Elle n’était pas croyante, et pourtant c’était une chose qu’elle ne pouvait ignorer, puisqu’elle était liée à la venue des rois mages. La première fois, c’était parce qu’elle ne comprenait pas pourquoi dans la crèche, ils ne faisaient venir les trois statuettes que début janvier, et non à Noël, et depuis, elle aimait bien l’entendre, chaque année, inlassablement.

« - Le 25 décembre, le jour de Noël, c’est le jour pour les chrétiens où Jésus est né, et à l’entente d’une telle nouvelle, les trois rois mages décidèrent de se rendre dans l’étable où on lui avait donné naissance. Mais le chemin était long, et les cartes n’existaient pas à l’époque. Cependant, là-haut dans le ciel, une étoile brillait bien plus que toutes les autres, et ils choisirent de la suivre, ce qui les mena tout droit à destination. Bien sur, ça n’est qu’une histoire qu’on raconte aux enfants le jour de l’Epiphanie, lors de la galette des rois, mais plus concrètement, elle est pile au Nord, et donc permet toujours aux gens de se repérer si jamais ils venaient à se perdre la nuit. »

Comme quoi les étoiles n’étaient au final pas si inutiles. Mais ça fallait-il encore le faire comprendre aux crétins qui ne s’en soucient même pas. Mais au-delà de cette petite histoire, elle voulait percer leur mystère, et en savoir plus sur elles.

« - Non, ça n’est pas vraiment la même chose. Une planète, c’est comme la Terre, sur laquelle on vit, et dépend de la gravitation autour du soleil, qui par définition est une étoile. »

Alors pourquoi l’appelait-on le soleil ? C’était encore un débat dans laquelle on pouvait la perdre, pourtant de peur de paraître totalement barbante, elle se contentait simplement de répondre à la question pour ôter tous doutes de Seung Joo, qui ne comprenait pas tout à fait la nuance.

« - Les étoiles, elles ne dépendent de rien, et émettent elle-même leur propre lumière, c’est pour ça qu’elles brillent, mais que les planètes non. Les planètes ont besoin de l’énergie des étoiles, tout comme on a besoin du soleil. »

En fait, ce qui faisait surtout peur à Gemma, c’était de ne pas être comprise en partant dans ses explications, qu’elle prenait très au sérieux. D’autant qu’elle savait que Seung Joo n’était pas originaire d’ici, et donc avait encore parfois quelques difficultés concernant la langue anglaise, et malgré ses efforts, il était difficile de parler astrologie sans user de termes parfois compliqués, même pour Gemma, qui ne comprenait pas encore tout à fait tout.

« - Tu as le droit d’aimer ce que tu veux, c’est vrai, mais il arrive que certains n’arrivent pas à le comprendre. Il y en a qui laissent faire, et d’autres qui ne peuvent pas s’empêcher de critiquer. Mais bon, s’il fallait juste ça pour me stopper… L’important c’est d’ignorer et de vivre sa vie malgré tout. »

Rester soi-même, coûte que coûte. Et bien que ça aie parfois porté préjudice à Gemma, elle n’a jamais cessé de tenir cette ligne de conduite, et ce malgré sa grande faiblesse de caractère, la poussant plus facilement à baisser les bras, et à s’effondrer. Mais elle avait qu’une crainte, c’était de changer, alors que beaucoup aurait privilégié cette issue de secours pour avoir la paix, en dépit d’apprendre à tenir tête.

« - Pourquoi tu aimes étoiles ?
- Mon papa. Quand j’étais petite, il est décédé, et comme je ne comprenais pas, ma mère, pour sans doute me protéger, m’a raconté qu’il était monté au ciel, et qu’il était devenu comme les étoiles, pour continuer à veiller sur moi. J’ai fini par comprendre que ça n’était pas vrai, mais au fond je continue à croire que les gens qu’on aime et qui ont disparus continuent à nous observer, quelque part. Et c’est depuis ce jour que je me suis intéressée à elles. »


En réalité, Gemma n’avait pas réellement de réponses à fournir à ce sujet. Pourquoi elles les aimaient ? C’était si simple, mais à la fois si compliqué. Elles lui procuraient du bonheur, et étaient oui, très jolies. Mais pourquoi s’intéresser aux étoiles plutôt qu’au reste ? L’univers était encore bien infini, et il demeurait encore de nombreux mystères à élucider, les trous noirs, les comètes… Pourtant, Gemma avait choisi. Et aujourd’hui, elle n’arrivait pas à trouver l’explication de ce choix, spontané.

« - Je ne sais pas du tout s’ils voient comme nous, mais j’espère pour eux que oui, ce serait dommage un ciel sans étoiles. »

Et elle espérait de ce fait que son père puisse lui aussi continuer à la voir, ainsi que l’étoile qui porte son nom. Gemma. Ce n’était pas une des plus connues, et sans doute pas la plus facile à observer, sa constellation n’étant pas visible d’en bas, comme la très célèbre Grande Ourse, ou Cassiopée. C’était une étoile beaucoup plus lointaine, et seul un matériel plus avancé permettait de se rendre compte de toutes les constellations qui nous entouraient.

« - Tu es différent des autres. En bien. Tu as l’air intéressé. Et non, personne ne vient avec moi les autres fois. Mon propre frère se moque de moi, et les gens ne comprennent pas ce qu’il y a de marrant à rester assis la tête levée au ciel, du coup, je garde ça pour moi et les gens bien. Comme toi. »

Gemma était apaisée en la présence de Seung Joo, il était calme, apaisant, et totalement différent de tous les élèves qu’elle côtoyait à longueur de journée, et avec qui elle n’aurait sans doute aucune conversation digne de ce nom. Et elle avait fini par trouver en la personne de Seung Joo, quelqu’un qui savait écouter, et qu’elle appréciait, sans pour autant réellement le connaître.

« - Tu trouveras peut-être ça étrange, mais malgré le peu d’intérêt que portent les humains aux étoiles, certains s’en servent comme cadeau. Elles paient très cher pour pouvoir donner le nom de la personne qu’elles aiment à une étoile. Beaucoup trouvent ça romantique, mais moi je trouve ça débile, pas toi ? »

Débile, parce qu’une étoile ça ne s’achète pas. Et qu’au fond, elle n’avait jamais connu l’amour, et donc le besoin de le prouver à une autre personne, et puis de toute façon, elle avait déjà son étoile, non ?

_________________


« fault our stars »
You dazzle like the sky, your face is sweet like lemonade. When you smile, you’re like an angel, ay yeah. Honestly confess to me, I like you, I’m attracted to you. You feel the same as me, yeah uh © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Dim 20 Sep - 13:42

Seung Joo, parfois, il est en décalage avec le monde. Il a ce regard naïf qui lui amène beaucoup de questions et d'incompréhension. Sur ce principe, il a du mal à saisir pourquoi Gemma est étonnée de le voir. Elle lui propose une sortie, elle est gentille avec lui comme peu de personnes avant elle, et il n'a pas peur d'elle. Il est un peu intimidé, c'est vrai, mais la douceur de la jeune fille lui permet de ne pas vouloir partir en courant. Alors non, il ne voit pas pourquoi il ne serait pas venu, encore moins après avoir dit oui. Pour lui, c'est simple, si on ne veut pas, il faut dire non. D'accord, il a du mal à dire non pour sa part, mais il ne se force pas le moins du monde à être là ce soir. Au contraire, il est heureux et pressé, parce que personne ne lui a jamais proposé de voir les étoiles et de lui raconter l'histoire du ciel. Il veut faire plaisir à la demoiselle en venant et il n'a vraiment pas besoin de se forcer. Il n'arrive pas à imaginer que quelqu'un ait déjà laissé Gemma en plan et s'il était un peu plus… un peu moins lui, ça aurait pu le mettre en colère.

- Il ne faut pas faire promesse pour ne pas tenir promesse.

Une promesse, c'est quand même quelque chose de fort, et Seung Joo, il l'a bien compris. Et puis il ne voit pas l'intérêt de dire quelque chose quand on sait que c'est faux. D'accord, il peut arriver d'avoir un empêchement de dernière minute, mais pas à chaque fois. Le garçon est très respectueux, parce que c'est comme ça qu'il a été élevé, et parce que quand on apprécie une personne, il n'y a pas besoin de faire semblant ou de pousser pour y arriver.
Une fois qu'ils sont installés et que le soir est tombé, l'observation peut commencer. Seung Joo n'a jamais vraiment pris le temps de se poser sur un banc et de regarder ce qu'il y a au dessus de sa tête. Parfois, le soir, quand il n'arrive pas à dormir, il voit les étoiles par sa fenêtre, dont le rideau n'est jamais tiré. Elles émettent bien souvent une douce lumière qui lui permet de ne pas se retrouver dans le noir et de ne pas avoir peur. En ça, il les trouve enchanteresses. Gemma lui propose alors de pouvoir voir de plus près à l'aide de jumelles. Seulement, Seung Joo, il ne connaît pas ce mot. Il n'est même pas sûr de le connaître en coréen, alors en anglais… Se sentant un peu idiot, il demande quand même, il n'a aucune parade possible. La réponse de la jeune fille est également truffée de mots qu'il ne comprend pas mais cette fois-ci, il ne demande pas, certain qu'il s'agit du même type d'objet que ces « jumelles ». Cependant, il comprend bien la proposition et bien qu'aucune nouvelle expression ne vient naître sur son visage, ses yeux s'éclairent.

- Vrai ? C'est gentille, merci.

Seung Joo, il n'est absolument pas contre la découverte. Au contraire. Mais ses peurs l'empêchent souvent de faire le premier pas tout seul, alors quand quelqu'un lui tend la main, il est plus qu'heureux de pouvoir la saisir. Elle lui parle alors de Vénus mais aussi d'une étoile qui est censée briller beaucoup. Visiblement, les gens confondent les deux, mais Gemma sait que celle qui est là est une planète et non l'étoile. Elle lui explique ce qu'on dit à propos de cette même étoile et il ne peut pas s'empêcher de poser des questions. D'ordinaire, il est beaucoup moins adepte des questions, parce qu'on lui a appris à ne pas en poser, mais ce soir est une exception. Il se sent bien et il doute que Gemma ne lui fasse une remarque par rapport à ses demandes. Et puis, ils sont un peu là pour la découverte, alors il vaut mieux qu'il soit curieux après tout. La jolie blonde lui explique alors l'histoire de cette étoile, dont il n'a jamais entendu parler avant cette nuit. Noël, il connaît -bien qu'il n'ait jamais vraiment vécu de Noël avec sa famille- et il connaît également Jésus. Sa grand-mère était chrétienne, et sans doute ses parents aussi mais il ne s'en souvient pas. Cependant, personne n'a jamais pensé à l'instruire sur ce point et Seung Joo reste un parfait inculte sur la religion.

Avec plaisir, il écoute l'histoire de ces trois hommes qui ont décidé de rendre visite à cet enfant divin, mais qui ne parvenaient pas à trouver leur chemin. Aujourd'hui, c'est plus facile et Seung Joo ne sait pas vraiment de quand date cette histoire, bien qu'il sait que ça fait longtemps, alors il imagine sans mal les trois mages perdus en cherchant Jésus. C'est là qu’apparaît l'étoile, comme une sauveuse et l'histoire se termine bien. Le garçon trouve cette histoire très jolie en tous les cas, et comprend que de part sa position, c'est une étoile qui permet de savoir où aller en cas de besoin.

- Gentille étoile alors et histoire jolie. Mais qu'est-ce que est épiphanie ?

Sans doute qu'il connaît le mot dans sa langue, mais pas en anglais. Puisqu'on confond une étoile et une planète, Seung Joo se pose une question. Est-ce que c'est la même chose ? De loin, c'est très ressemblant et si Gemma ne le lui avait pas dit, il n'aurait jamais su que ce n'était pas la même chose. Elle essaie donc de lui expliquer la différence et il se montre très attentif pour bien tout comprendre. Les étoiles n'ont besoin de personne tendis que les planètes se servent de l'énergie des étoiles. Il pense avoir compris mais une autre question lui vient.

- Si Vénus planète, pourquoi brille ? Elle prend lumière d'une étoile pour briller ?

Bah oui, si les planètes sont dépendantes des étoiles, Vénus a besoin d'une étoile pour briller, elle ne peut pas le faire toute seule. S'il a suivit la logique, il y a quelque chose de pas logique justement. Peut-être que Gemma ne sait pas, ce n'est pas grave d'ailleurs. En tous les cas, ce qui est sûr et certain, c'est qu'elle aime les étoiles et elle lui raconte que certains se moquent d'elle à cause de ça. Le garçon a du mal à comprendre qu'on puisse être méchant comme ça. Elle ne fait de mal à personne, hein ? Donc pourquoi ne pas la laisser tranquille ? Ils n'aiment rien eux ? A croire que non. Gemma ne va cependant pas arrêter d'aimer les étoiles ou d'être ce qu'elle est à cause de ça et Seung Joo trouve ça courageux. Lui, il ne sait pas s'il arriverait à ne pas plier face à des gens méchants.
Voulant changer de sujet et ne pas donner d'importance à ces idiots, il lui demande pourquoi elle aime les étoiles. Chacun a ses raisons, il n'y en a pas de meilleures que d'autres, et il est curieux. Lui, il les trouve réconfortantes et mystérieuse. Et puis elles sont les seules lumières dans une nuit de ténèbres, avec la lune qui surplombe le ciel, alors on ne peut que les aimer, n'est-ce pas ? C'est ce qu'il se dit en tout cas. Quand Gemma parle de son papa, il est triste pour elle, et il comprend ce qu'elle veut dire. Un jour, une dame lui a dit aussi. Elle connaissait ses parents, et elle était gentille avec lui. Quand il a demandé à sa grand-mère si c'était vrai, que ses parents étaient devenus des étoiles pour continuer à veiller sur lui, elle a répondu que non. Le gens meurent et ne reviennent jamais. Encore moins pour prendre soin d'un raté comme lui.

- On m'a dit même chose pour mes parents. Mais grand-mère a dit ça était faux.

A vrai dire, c'est une chose qu'il n'aurait jamais livrée sur lui en d'autres circonstances. Mais voilà, l'ambiance fait qu'il a baissé un peu sa garde. Il ne regrette pas vraiment, parce que c'est Gemma, il ne veut juste pas la déranger. Et puis au fond, pourquoi expliquer la raison de cette passion ? Ça ne se sait pas, ça se sent, c'est tout. Pourquoi il a peur de l'orage, hein ? L'eau, il sait, mais l'orage, ce n'est pas la même chose. Pourquoi ça le terrifie plus que tout au monde ? C'est comme ça, il n'y a rien à redire.
Encore et toujours une question, le sujet semble beaucoup passionner notre petit concierge, qui ne cesse d'importuner Gemma pour avoir des réponses. Est-ce que ceux qui sont là-haut -s'il y en a- voient comme lui et elle ? Au fond, ça n'a pas vraiment d'importance, ça ne changera pas sa vie. Mais voilà, c'est un mystère qu'il soulève.

- Triste, sans étoiles.

A nouveau, une question. Pourquoi lui ? Après tout, c'est un membre du personnel, pas un élève. Elle doit bien avoir des amis avec qui venir, ou quelqu'un. Aussi gentille et douce, Seung Joo, il a du mal à imaginer qu'elle soit seule. Si tel est la cas, la vie est quand même bien injuste. Elle lui dit qu'il est différent des autres, et en ça il sait qu'elle a raison. Sa grand-mère le lui a toujours dit : c'est un raté, qui n'est pas capable de faire quelque chose de bien. Les autres, eux, le peuvent. Il est gentil, certes, mais il se laisse marcher dessus. Il ne sait pas grandir et comme un enfant, il a peur du croque-mitaine qu'il voit dans toutes les petites choses simples et inoffensives de la vie. Même le frère de Gemma se moque d'elle et Seung Joo pense que c'est un crétin. Il est touché par les compliments et baisse légèrement la tête, ne pensant pas le mériter. Il rougit même légèrement, mais la nuit cache la couleur de ses joues aux yeux de la demoiselle. Il ne fait aucun commentaire, il en a assez dit, assez demandé. Il ne se sent pas à sa place en posant autant de questions. Au final, c'est Gemma qui continue la discussion. Les étoiles, visiblement, peuvent s'acheter. On peut leur donner des noms. Seung Joo, il a du mal à comprendre ça, et la jeune fille trouve ça débile.

- Étoiles sont libres, on peut pas acheter. Si on aime, on a amour à côté, pas besoin étoile, si ? On achète pas hommes, alors pas acheter étoile et donner non, est un peu idiot.

Il ne voit pas bien comment on peut acheter quelque chose d'aussi loin et d'aussi libre qu'une étoile. Pour lui, acheter se résume à dépenser pour ce qu'on a besoin, et même ça il ne peut pas toujours le faire. Alors acheter quelque chose d'aussi « inutile » qu'une étoile… Inutile comme achat, évidemment. Les yeux rivés vers le ciel et en compagnie de Gemma, Seung Joo, il se sent en sécurité. C'est certainement pour ça qu'il se lâche un peu.

- Je n'aime pas nuit ou noir. Il fait peur quand pas lumières. Et là, il y a ciel et étoiles, et il fait moins peur. J'aime étoiles pour ça : moins peur avec elles.

Il n'a aucune idée de si elle peut comprendre ce qu'il vient de sortir et se jure d'un jour, maîtriser l'anglais bien mieux que ça. Il hausse les épaules et scrute à nouveau le ciel. Il a déjà entendu parler de plusieurs choses, mais il ne sait pas ce que c'est. Gemma doit sûrement le savoir, et elle semble moins gênée par les questions que lui. Au final, peut-il se lancer à toujours lui en poser ? Elle le dira sans doute quand elle en aura marre, il veut partir de ce principe.

- Gemma, qu'est-ce que est « Grand ours » ? J'ai entendu une fois, mais je sais pas.

A vrai dire, il pense plutôt qu'il l'a lu dans un livre, sans comprendre de quoi parlaient les deux personnages. Un frère et une sœur d'ailleurs, qui s'entendaient plutôt bien et qui attendaient le retour de leur père, parti dans une fusée. Une autre curiosité vient à l'esprit de Seung Joo.

- C'est comment avoir frère ?

Puis il se souvient de ce qu'elle a dit : il se moque d'elle. Sans oublier que c'est une question privée, indiscrète. Il tourne sa tête vers Gemma et pose ses yeux sur elle, plaçant ses mains devant lui et les secouant légèrement.

- Non non, oublie question. Ça ne regarde pas moi.

Honteux de sa « bourde », Seung Joo soupire. Il n'est pas à l'aise avec les contacts, les discussions, tout ça, il ne sait jamais comment s'y prendre. Il ne sait jamais non plus si ce qu'il fait/dit est acceptable ou non, il est simplement un peu sauvage et peu confiant. Là, il se sent bien, mais il reste avant tout lui-même : un enfant.

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theta Xi
Disponibilité pour RP : Toujours.
Featuring : Evanna Lynch
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsAshton D. Myers
Messages : 57
Who I am? : Une éternelle rêveuse.
People around me : Mes petites étoiles.
What I've done : mes aventures.
Relations : - Amie de Seung Joo
- Amie de Jade *-*

Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Sam 7 Nov - 14:45

Les promesses ne sont pas quelque chose dont Gemma a l’habitude. Hormis son père, on ne lui en a jamais véritablement fait. Pourtant, elle avait toujours trouvé ça merveilleux, et dans les romans qu’elle lisait, ça sonnait toujours de façon mélodieuse. Mais dans la vraie vie, c’était une toute autre affaire. Les gens n’étaient pas tous droits sortis d’une plume, et n’avaient pas tous un bon fond, certains étant même très cons, et Gemma en avait croisé une tonne depuis toutes ces années, mais aujourd’hui, alors qu’elle pensait qu’encore une fois, elle allait finir la soirée seule, elle vit la silhouette de Seung Joo au loin s’approcher vers elle. Et elle reprit espoir. Espoir, parce qu’elle n’était pas si maudite que ça en fait.

- Si seulement tout le monde pensait comme toi.

Mais ça encore, c’était espérer dans le vide. Néanmoins, elle ne voulait pas s’étaler sur le sujet, ils n’étaient pas là pour discuter du manque d’humanité des trois quarts de la population, mais bien pour voir les étoiles, ou du moins les découvrir en ce qui concernait Seung Joo, qui n’avait pas eu la chance de découvrir à quel point la nature était fabuleuse, et pleine de surprises. Il semblait ignorer un tas de choses, et Gemma aurait voulu savoir pourquoi, néanmoins, elle ne s’autorisait pas à poser la question, juste à faire en sorte qu’il le découvre. Peu importe le passé, l’important était le présent, voire même le futur. Et elle n’hésitait pas, alors que la soirée n’était pas finie, à lui proposer de renouveler l’expérience, mais cette fois-ci, dans la peau de vrais astronomes, dans un vrai observatoire truffé de machines complexes, mais qui permettent de tout comprendre. Peut-être même que sa mère les laisserait y toucher, voire même demanderait à ses collègues de leur conter les histoires des constellations. Quoiqu’il en soit, elle se sentait étrangement à l’aise avec Seung Joo, et se voyait déjà découvrir tous les secrets du ciel en sa présence. Tout ça, parce qu’il était le seul qui ne la trouvait pas stupide. Au fond, elle l’était un peu, et surtout très naïve, mais à l’heure actuelle, elle s’en fichait.

- Oui c’est vrai, on ne fait pas une promesse, pour ne pas la tenir.

Elle reprenait quasi mot pour mot, ce qu’il avait avancé il y a moins de cinq minutes. Et puis, ce serait bête pour elle de lui faire un sale coup, alors qu’il était si gentil, si enclin à l’écouter parler et à partager des moments avec lui. Et de toutes façons, elle était incapable de trahir quelqu’un. On ne l’avait pas élevé ainsi, et elle était trop gentille pour faire des coups bas, et ce même si la personne le méritait, parce qu’elle était comme ça : elle était humaine. Et même si ça pouvait lui porter préjudice, elle refusait de devenir comme tous ces gens qu’elle dénigrait en temps normal.

Quand la lune avait commencé son ascension dans le ciel, et que le voile bleu avait envahi le ciel, elle put commencer à raconter les petites histoires qu’on lui avait contées quand elle était petite, et notamment celle de Vénus, ou l’étoile des bergers. C’était une histoire que toutes personnes connaissaient, du moins, quand celles-ci avaient un minimum d’intérêt pour la religion. Seung Joo l’avait écouté très attentivement, et ne l’avait en aucun cas interrompu pour lui dire que ce qu’elle disait n’était pas intéressant, mieux encore, il lui posait des questions.

- L’épiphanie, c’est une fête, qu’on célèbre début janvier, qui symbolise la venue des rois mages à l’étable où est né Jésus. C’est le jour où on mange les galettes des rois ! Tu en as déjà mangé ? Si non, ma mère en fait de très bonnes, tu pourras venir en manger, on verra si tu réussiras à avoir la fève !

Pour Gemma, c’était un jour qu’elle adorait plus que tout. Ou du moins, cela dépendait des années. Ou plus précisément, du résultat. Quand elle remportait la fève, elle avait l’attention de son frère qui faisait l’effort de ne pas trop l’embêter, alors qu’à l’inverse, quand c’est lui qui la trouvait, la journée se transformait en cauchemar. Mais là, elle n’avait qu’une envie, si Seung Joo n’avait jamais profité de cette fête, qu’il la trouve pour la première fois de sa vie.

En attendant, il continuait à poser des questions, et Gemma prenait un plaisir à y répondre à chacune d’entre elles. Elle adorait les questions, elles prouvaient l’intérêt de l’autre, et même encourageait le jeune homme à le faire. S’intéresser, c’était humain.

- Oui, c’est ça, elle prend la lumière du Soleil, comme elle est proche de lui, et donc ça lui permet de briller.

Il y avait effectivement d’autres raisons plus techniques, Gemma le savait, mais elle ne comprenait encore pas tout, et se limitait à ce qu’elle savait vraiment, et ce qui était le plus simple à intégrer. Et puis de toute façon, les termes scientifiques n’étaient pas encore son fort, elle en avait encore un peu peur et imposer ça à Seung Joo c’était le perdre davantage qu’elle ne l’était elle-même. C’était une science complexe, et son rêve était de la comprendre un jour dans son entièreté. Pouvoir la décrypter, qu’elle n’ait plus de secret pour elle.

Mais ce qui restait un secret pour les autres, c’était ce qu’elle trouvait aux étoiles pour les aimer tant. Dire qu’elles étaient jolies ne suffisait apparemment pas, mais elle n’arrivait pas vraiment à le justifier. Il y avait de nombreux facteurs qui menaient à cette passion marginale, qui la rendait si spéciale, mais pas d’explication réelle et rationnelle. Mais en avait-elle vraiment besoin ? Ceux qui s’en prennent aux autres par pur plaisir n’avaient pas besoin de justifications eux, alors pourquoi devrait-elle se justifier, alors qu’elle ne dérangeait jamais personne ? La question était sans réponse, mais elle tenta malgré tout de l’expliquer à Seung Joo, parce qu’elle sentait qu’elle pouvait lui faire confiance, qu’il arriverait à comprendre et qu’il ne se moquerait pas d’elle. Et elle avait eu raison, puisque lui aussi se confia, ce qui peina légèrement Gemma. Elle avait encore sa mère, lui n’avait plus de parents du tout, elle ne pouvait imaginer à quel point ça devait être dur. Mais commencer à le plaindre ne servirait sans doute à rien, ça n’y changerait rien, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était le soutenir moralement. Elle lui attrapa doucement la main, tout en restant silencieuse. Parler de la mort de proches n’était jamais un sujet bien aisé, elle en avait conscience et ne voulait pas s’aventurer davantage sur ce terrain. A la place, ils continuèrent juste à parler de ce pourquoi ils étaient là : les étoiles, et Gemma ne pouvait s’empêcher de penser qu’une nuit sans étoile serait bien triste, et en fit part à son interlocuteur, tout comme son opinion très tranchée sur l’achat d’étoiles, que Seung Joo appuya, ne comprenant pas réellement l’intérêt de ces démarches.

- Tu as raison, on ne peut pas les acheter, c’est bête, puisqu’on ne peut pas les toucher, les avoir, elles n’appartiennent à personne. On n’a pas besoin de ça pour prouver à une autre personne qu’on tient à elle, je suis d’accord avec toi.

En plus de ça, c’était très prétentieux de leur part de s’imaginer pouvoir nommer une étoile pour une personne. En bref, Gemma n’arrivait vraiment pas à s’expliquer ça. Elle, tout ce qu’elle avait, c’était le prénom d’une étoile, mais pas une étoile qui portait le sien.

- Par contre, mes parents, eux, m’ont donné le nom d’une vraie étoile. Gemma, c’est le nom d’une étoile. Et Seung Joo, ça veut dire quoi ?

Elle ne connaissait que le français et l’anglais comme langues, et était très intriguée quant au coréen et sans doute le nom de Seung Joo avait lui aussi une signification. Ce n’était pas très utile en soit, mais ça la fascinait, dans un sens.

La conversation tournait autour des étoiles, mais inconsciemment ça dérivait sur des sujets plus personnels, des opinions subjectives, et chacun comprenait l’autre, sans juger, ce qui donnait plus confiance à Gemma. Elle n’avait pas peur de s’ouvrir, elle savait que Seung Joo était un gars bien, et elle l’appréciait déjà beaucoup, pour sa douceur, et son intérêt. Lui-même, qui ne semblait pas du genre à se confier, laissa libre cours à ses pensées, et expliqua à Gemma qu’il avait peur du noir, et Gemma écoutait attentivement. Beaucoup auraient trouvés ça stupide, mais elle était contente qu’il lui ait dit.

- Je n’avais jamais vu ça comme ça, mais je trouve ça très beau comme façon de penser aussi. C’est vrai qu’elles sont rassurantes, un peu comme des gardiennes, la lune aussi, sans elle on n’y verrait rien dehors. On dirait un peu comme des amies, qui veillent sur nous, tu ne trouves pas ?

Alors oui, les personnaliser à ce point pouvait sembler totalement débile aux yeux de beaucoup, les percevoir comme des personnes était un peu immature. Gemma le savait, mais au fond c’étaient les vraies seules choses qui ne la jugeait pas. Et maintenant Seung Joo en faisait partie. Ce dernier continua à poser des questions, ce qui réjouissait Gemma.

- La Grande Ourse est une constellation, on peut la voir ce soir, regarde !

La jeune fille se leva, et se positionna derrière Seung Joo. Elle posa ses mains de part et d’autre du visage du jeune homme et tourna délicatement sa tête vers le ciel, puis du doigt lui montra le ciel.

- Tu vois, c’est ce qui ressemble à une grande casserole, là-haut dans le ciel. Une constellation, c’est un groupe d’étoiles suffisamment brillantes, qui permettent de leur attribuer des « formes », si on veut.

Bon, ça pouvait peut-être sembler flou pour Seung Joo, parce qu’au fond une casserole, ça n’est pas un ours. Mais c’était comme ça, et pas autrement, et il était dur d’expliquer ce que les ancêtres avaient pu voir à l’époque où tout ça a été nommé.

- D’après la mythologie grecque, la Grande Ourse serait en réalité Callisto, une des amantes de Zeus. C’est Héra, sa femme, en découvrant cette relation cachée qui enferma Callisto dans une constellation, ainsi que son fils, qui est la Petite Ourse, la petite casserole, qui est juste un peu plus haut.

Elle accompagna son récit, et pointant du doigt la Petite Ourse, un peu moins visible, mais située pile au-dessus.

- Tu en connais d’autres ? Si tu veux en voir d’autres dont tu as déjà entendu parler, dis-moi, j’essaierais de te les montrer.

Puis elle vint se rassoir à ses côtés, tout en écoutant attentivement ce qu’il avait à dire. C’était une conversation très apaisante, et ce même si la température avait baissé avec la nuit, et qu’il commençait à faire frais. Mais la conversation lui réchauffait le cœur. Vint alors une question, qui sembla culpabiliser Seung Joo : comment c’était d’avoir un frère.

- Haha, tu n’as pas à te sentir comme ça, ne t’en fais pas.

Elle ne voulait surtout pas qu’il se sente mal à l’aise, d’autant qu’il n’était en rien responsable et que cette question était tout à fait légitime.

- Pour moi, avoir un frère, c’est comme avoir un modèle, une personne à qui on aimerait ressembler. Même s’il ne m’aime pas, moi je l’aime beaucoup, et je me sens en sécurité avec lui. J’ai peur qu’on ne s’entende jamais, mais je suis contente qu’il soit là. Après, je ne suis pas la meilleure personne pour te répondre, je suis désolée. Tu as des frères et sœurs toi ?

D’habitude, elle aurait eu du mal à évoquer son frère, ou même à admettre haut et fort qu’il la dénigrait, mais elle ne pouvait se voiler la face, et n’avait pas le droit face à Seung Joo. Elle se devait juste d’être forte. Mais avant de plonger dans de mauvais souvenirs, elle ravala sa salive, et se décida elle aussi à poser des questions.

- C’est comment la Corée ? Tu crois que tu pourras m’apprendre deux-trois trucs en coréen ?

Elle ne voulait pas être la seule à faire découvrir, elle voulait aussi apprendre quelque chose, et prouver que Seung Joo était également capable de ça. Après tout, elle n’avait pas le droit de monopoliser la parole, et elle aussi était ignorante sur bien des sujets, autant faire donnant-donnant.

_________________


« fault our stars »
You dazzle like the sky, your face is sweet like lemonade. When you smile, you’re like an angel, ay yeah. Honestly confess to me, I like you, I’m attracted to you. You feel the same as me, yeah uh © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Dim 8 Nov - 18:41

Attendre qu'un voile noir se pose délicatement sur la ville, que le calme se fasse sa place et que l'activité meurt peu à peu pour ne laisser que le silence. Le silence et ces milliers de lanternes lointaines pour venir apaiser n'importe qu'elle âme perdue en cette nuit à Boston. C'est ça le plan. Attendre la nuit, attendre que tout le monde rentre chez soit, ou presque. Attendre que les étoiles soient de sortie, qu'elles trônent, fières et libres, dans le ciel de cette soirée. Et puis les observer, discuter, n'être que tous les deux avec ces points lumineux. C'est ça le deal. C'est ce que Gemma a proposé à Seung Joo, en le croisant dans l'école, et c'est ça qu'il a accepté avec plaisir. Lui, il est curieux. Il aime écouter, beaucoup plus que parler. Il aime découvrir, il aime apprendre, même s'il pense toujours être arrêté par des barrières qu'il se pose lui-même. Seung Joo, il a fait une promesse, et quand ça arrive, il fait tout pour la tenir. Ce soir, il n'a eu aucun empêchement, alors il est là. Il est là et il en est content. Ce qu'il a du mal à saisir, c'est pourquoi son amie en est étonnée. C'est normal, à ses yeux, mais pas à ceux de la jeune fille. Cette histoire de promesses non tenues le rend triste pour la petite blonde, mais ce n'est pas sa vie à lui, il ne peut rien changer. Il va simplement continuer à être lui-même et à venir si on l'invite à le faire.

Tous les deux, ils attendent que ce fameux voile apparaisse, que la dernière lumière du jour soit engloutie jusqu'au petit matin, et qu'elle soit remplacée par la lumière de ces astres si merveilleux. Seung Joo, il les a observés plus d'une fois, par sa fenêtre ou en rentrant du travail. Il ne les connaît pas plus que ça, mais oui, il les trouve merveilleuses, ces étoiles. Lui, il n'aurait jamais prévu d'apporter ces « jumelles » pour les voir mieux. Heureusement, Gemma est là, et elle, elle en a. Elle lui parle même d'autres objets qui permettent de voir bien mieux, mais qui ne sont que dans des endroits spéciaux. Cette fois-ci, c'est à son tour de promettre quelque chose, à savoir de l'emmener dans cette endroit d'où on voit beaucoup mieux les étoiles. Il sait que la jeune fille tiendra cette promesse, il le sent tout simplement. Gemma, elle n'est pas comme les autres, elle est gentille et sincère. Elle mérite que plus de gens viennent avec elle pour observer le ciel.

- C'est très bien, merci Gemma.

Seung Joo, il aimerait dire quelque chose comme « c'est génial ! » ou « c'est super » ou même encore « c'est mega trop cool !! » parce que c'est ce qu'il pense. Mais il ne sait pas le dire en anglais, et ce n'est pas son genre. Il a appris à ne pas s'étendre sur ses sentiments, à ne pas les montrer. Il espère quand même qu'elle comprendra à quel point ça l'enchante. A l'arrivée de la première étoile, la Theta Xi lui apprend qu'en fait, ça n'en est pas une. C'est une planète. Elle tente de lui expliquer la différence et il pense avoir un peu compris, quand même. Ensuite, elle lui raconte une histoire qui est liée à cette planète. Seung Joo, il a l'impression d'être ce petit enfant émerveillé à qui on raconte une histoire avant de dormir. Il n'est pas dans son lit, ce n'est pas sa maman, mais il en a quand même l'impression. C'est la première fois que ça lui arrive et il aime beaucoup écouter les choses qui se transmettent depuis bien longtemps maintenant. Il y a une fête apparemment, qui est liée à ce qu'elle vient de lui raconter. Lui, il ne connaît pas, alors il demande.

- Non, moi pas connaître la galette des rois. J'aimerais goûter, ça a l'air bon, comme tu parles. Qu'est-ce que est fève ?

Peut-être qu'il connaît en fait, il n'en sait rien. Il ne connaît pas le nom, mais peut-être que c'est quelque chose que sa grand-mère a déjà servi dans son restaurant. Seung Joo, il est assez gourmand. Enfin, il aime bien manger et découvrir. Ses moyens ne lui permettent pas de faire des folies, malheureusement, mais quand il en a l'occasion ça lui fait vraiment très plaisir. Et puis peut-être que la restauration, c'est dans son sang, qui sait. Il est plutôt doué en cuisine, qu'importe ce que pouvait dire sa grand-mère quand il l'aidait.
Seung Joo, toujours curieux, est moins gêné de poser des questions, pour une fois. Ils sont un peu là pour ça et Gemma répond avec une joie évidente. Il tient absolument à s'assurer qu'il a bien compris, il ne veut pas que son amie explique des choses dans le vide. Tout n'est sans doute pas à sa portée, mais il fait son maximum pour que ça le soit. Il n'est pas bête, il n'a juste jamais eu l'occasion de le montrer. Ainsi, on lui a dit que les étoiles produisent leur propre lumière, et pas les planètes. Et pourtant, cette Vénus, elle brille. Comment ça se fait ? L'hypothèse la plus simple pour lui est d'imaginer qu'elle « vole » la lumière d'une étoile qui est près d'elle. Ce que Gemma lui confirme par ailleurs, l'étoile étant le soleil. A nouveau, une autre question se pose dans l'esprit du jeune homme.

- Pourquoi soleil qui est étoile brille journée alors que nous attendre le soir pour voir autres étoiles ?

Seung Joo, il a cru un court instant que Gemma allait penser quelque chose comme « mais il me gonfle avec ses questions débiles à la fin lui ». Peut-être qu'elle n'a pas la réponse, ça ne serait pas grave du tout. Le jeune homme a un peu moins peur du monde qui l'entoure s'il le comprend. Il y a certaines questions qui n'ont même pas de réponse du tout, ou des réponses compliquées à formuler. Ainsi, celle d'après en fait partie, il le sait plutôt bien. Pourquoi on aime une couleur et pas une autre ? Pourquoi on aime une odeur et pas une autre ? Pourquoi on aime les étoiles et pas autre chose ? Pourquoi simplement on les aime ? Pour tout un tas de raisons, mais qui restent dans la tête. Ces raisons restent silencieuses car informulées. Il se confie aussi sur la mort de ses parents, sans entrer trop dans les détails. Quand elle lui prend la main, il est surpris mais il ne dit rien. C'est Gemma, il ne craint rien avec elle. Il est apaisé, il a confiance, alors pourquoi ne pas laisser faire ce soir ? Ça lui fait du bien, de voir que quelqu'un est là pour lui, et de pouvoir être là pour quelqu'un, au passage.
La jeune fille aime les étoiles, pour autant, elle n'aime pas l'idée qu'on puisse les acheter. A y penser, c'est vrai que c'est idiot. Les étoiles, elles sont libres, elles ne sont à personne. Acheter une étoiles et donner un nom, ça ne rime à rien. C'est joli, c'est une attention, mais il y a plein d'autres attentions qui font tout autant plaisir. Venir à un rendez-vous, offrir une fleur -bien que ça soit éphémère-, inviter à un repas, ou simplement le dire avec des mots. Quand on tient à une personne, l'étoile n'est pas la seule option, de loin. Seung Joo, il n'a jamais été très à l'aise par rapport à cette question, personne n'a jamais vraiment tenu à lui avant, pas même ses parents. Son seul ami, sans doute, mais des attentions, il n'en a jamais eu comme il aurait dû en avoir. Il ne s'en plaint pas, il n'est juste pas bien placé pour parler de ça.

- Pas besoin ça, non.

Seung Joo, ça le laisse quand même un peu rêveur ces étoiles. Pas de les acheter bien sûr, de les regarder et de discuter avec une amie qui partage un minimum sa manière de voir les choses. Gemma lui dit alors qu'elle, elle porte un nom d'étoile, mais une étoile qui existait déjà avant sa naissance, qui n'a pas été nommé pour elle. C'est donc différent.

- Différent alors. Gemma est étoile, et pas étoile est Gemma. C'est joli, Gemma.

Le brun réfléchit alors sur la question qui lui a été posée. Il y a plusieurs significations à son nom, peut-être même qu'il ne les connaît pas toutes. Il ne sait même pas si ses parents lui ont donné ce nom avec une idée en tête. Il ne sait pas quelle option choisir, et puis il fait au plus simple, sur ce qu'il connaît et ce qu'il sait dire.

- Plusieurs significations. Seung, fondation, château, réussite aussi. Joo, Seigneur ou tire. Alors peut-être Seigneur d'un château, mais je ne pense pas être ça.*

Lui, seigneur ? Non, jamais. Moins que rien, oui. Domestique, oui. Vermine, oui. Réussite ou maître, non. Seung Joo, il explique après pourquoi lui, il aime les étoiles. Il trouve ça idiot et enfantin, mais il ne compte pas mentir à la blondinette. Il a peur du noir -comme de tant de choses- et les étoiles sont toujours là, dans la nuit, quand il rentre. Les lumières de la ville aussi, mais ce n'est pas pareil. Et puis parfois, elles sont cassées, alors que les étoiles ne le sont jamais. Toujours au rendez-vous.

- Oui, amies silencieuses et gentilles. Toujours là.

Il pose encore une question, sur quelque chose qu'il a lu un jour et qu'il n'a pas compris. La Grande Ourse, c'est ça. C'est une constellation, d'après les dires de la jeune fille, qui se lève pour lui montrer. Encore une fois, la proximité de Gemma l'étonne, simplement parce qu'il n'a pas l'habitude. Il se laisse faire, regardant dans la direction qu'elle lui montre. Il peine un peu à trouver les bonnes étoiles, mais il finit par voir la forme de quelque chose de connu. Alors c'est ça, une constellation. Plusieurs étoiles qui s'associent pour former quelque chose qu'on reconnaît. Elle lui raconte l'histoire derrière cette constellation et Seung Joo apprend qu'en fait, les étoiles sont bien mystérieuse.

- Triste histoire, enfermer gens dans étoiles.Mais jolie histoire. Drôle hasard quand ça fait forme, mais si histoire derrière, il n'y a pas hasard.

Elle lui demande alors s'il connaît d'autre constellation, alors il cherche dans sa tête. Il ne croit pas, si oui, il ne sait pas que ça en est. Il se sent un peu nul de ne pas savoir, tout le monde doit en connaître plein, il pense. Pas lui, il ne sait pas. Il baisse un peu la tête, ne quittant pourtant pas des yeux les étoiles des deux Ourses.

- Je ne connais pas d'autre, je suis désolé.

Encore une fois, il pose une question, cette fois-ci encore plus personnelle. Il a cru comprendre que ce n'est pas la joie avec son frère, même si elle ne s'est pas étendue sur le sujet. Tout de suite après avoir posé cette question, il la regrette, ce n'est pas ses affaires et il ne veut pas la mettre mal à l'aise. Elle le rassure cependant et lui dit qu'il n'y a pas de problème, répondant même à la question. Seung Joo, il n'arrive pas à comprendre comment on peut ne pas aimer Gemma. S'il avait une sœur comme elle, il en serait très heureux. Il ne connaît pas ce jeune homme, mais il se dit qu'il ne mérite pas une sœur comme la jeune fille, qui le considère pourtant comme un modèle. Lui, il ne peut pas vraiment comprendre, c'est vrai, il est fils unique. Sa famille ne l'a jamais aimé, mais il se dit que lui, il mérite vraiment qu'on ne l'aime pas. Qu'a-t-il de spécial pour qu'on l'aime ?

- Je n'ai pas frère ou sœur. J'avais grand-mère, mais méchante. Parents méchants aussi. Peut-être pour ça, pas autre enfant.

C'est souvent à se demander pourquoi Seung Joo est né. Par accident sans doute, voilà le résumé de sa vie. Un énorme accident. Il a utilisé le mot méchant, mais c'est bien loin de ce qu'il faudrait traduire réellement. Ils l'ont maltraité, plus mentalement pour ses parents, plus physiquement pour sa grand-mère. Pourtant, il est incapable de réellement leur en vouloir. S'ils n'avaient pas été comme ça, il ne serait pas là, sur ce banc. Il n'aurait jamais quitté son pays. Il ne l'aurait jamais fui. Il aurait peut-être un autre travail, ou des études. Il aurait peut-être une maison ou une amoureuse. Les deux même. Mais il n'aurait pas cette innocence dans sa manière d'être, cette naïveté par rapport à la vie. Il se trouve bien comme il est, il ne voudrait pas être un autre Seung Joo.
C'est au tour de la jeune fille de lui poser des questions, sur son pays d'origine. Son pays n'est pas en lui-même quelque chose qu'il n'aime pas, au contraire. Ce sont juste les souvenirs qui y sont liés qui ne sont pas joyeux. Il n'a pas pu découvrir la Corée comme il aurait aimé, alors il ne peut parler que pour ce qu'il sait.

- Corée est grande. Corée est vivante et chaude. Plein de personnes. Corée est belle.

Après la mort de ses parents, il avait eu l'occasion de voir un peu du paysage. Sa grand-mère était venue le chercher pour l'emmener chez elle, sans même un mot. A l'arrivée, encore émerveillé d'avoir vu autre chose que son quartier natale -et surtout voir autre chose que la mort de ses parents, quelque chose de plus joli- il avait simplement eu droit à un « tu aurais dû mourir à leur place » glacial en guise de bonjour.

- Je peux apprendre à toi un peu coréen. Je peux montrer alphabet en premier, mais je ne sais pas très bien écrire ou lire. Je sais cuisiner si tu veux. Grand-mère avait restaurant. Étais serveur, mais parfois j'aidais cuisine quand grand-mère avait besoin.

En fait, il y a deux choses qu'il a aimé découvrir et faire en Coréen. La lecture, même s'il ne maîtrise pas bien. Et la cuisine. Il aime cuisiner, mais il ne le fait pas souvent, parce qu'il faut acheter de quoi. Pour son amie, il achèterait et lui montrerait. Ce n'est pas la même chose que ce qu'on mange ici, mais il veut au moins lui faire goûter. Pour la remercier d'être si gentille avec lui, de lui apprendre plein de choses et d'être présente.

- Tu aimes cuisine ? Ou manger ? Tu aimes autre chose étoiles?

A vrai dire, sans que ça soit volontaire, Seung Joo glisse plus vers une découverte de l'étoile Gemma que des étoiles du ciel. A espérer que ça ne la dérange pas, parce que lui, il aime bien en apprendre sur elle. Il l'aime bien elle. Et ça, c'est pas tout le monde, dans la vie de Seung Joo.

* 성 주 Seung Joo
seung : 1/ réussite, fondation 2/ château 3/ sainteté
joo : 1/ maître , seigneur , propriétaire 2 / action , titre , valeur 3/ alcool , sake

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*   Aujourd'hui à 12:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens avec moi voir les étoiles - ft. Seung Joo *O*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Viens avec Elodie à la plage.
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Je suis Ariel, mais sans la queue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Bostons Schools :: Extérieur :: Le parc-
Sauter vers: