AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson   La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyMer 29 Juil - 21:00

La famille avant tout.
les Stewart & Maël Dawson


Debout dans l'encadrement de la porte Cooper observe la chambre qui va bientôt accueillir son neveu. Il a passé presque une semaine à la préparer avec Anastasia en d'ailleurs beaucoup de liberté à sa cadette. Ainsi, elle a pu choisir les couleurs que les peintres ont mises au mur, mais aussi les nouveaux meubles, et même quelque jouet et peluche. Enfin Cooper a quand même veillé à ce qu'elle comprenne bien que c'est son cousin qui va dormir ici, donc un garçon, autant dire qu'il a fallu proscrire le rose et les poupées monster high. En fait, elle pouvait se centrer sur trois thèmes qui passionnent son cousin à savoir les super-héros, l’Afrique ou la mer. Le résultat en vaut vraiment le coup. Anastasia a bon goût ça ne fait aucun doute. Reste à espérer que ça plaira aussi à Maël. Cooper repense alors à ce qui l'a amené à accepter d'héberger le garçon et au coup de fil de se sœur. Quand elle lui a appris partir en mission humanitaire en Afrique avec son époux, il n'a pas été surpris, elle est comme ça, elle ne tient pas en place, mais quand elle lui a demandé de garder Maël, il a eu un pincement au cœur pour le gamin. Bien sûr, elle a argumenté sur le fait que sa maladie ne lui permettait pas de voyager, ce que Cooper veut bien entendre, mais quand même.

Enfin. Ce qui est fait est fait, le gosse va venir vivre ici pour une durée assez indéterminée. Refermant alors la porte de la chambre Cooper se dirige vers les chambres de ses filles, non sans écouter l'agitation régnant au rez de chausser. Comme d'habitude, sa femme a voulu préparer un dîner en grande pompe et mettre les petits plats dans les grands. Pourtant, il lui a bien dit que sa sœur et son beau-frère ne feraient sûrement que déposer leur fils et ne resteraient pas manger. Enfin avec un peu de chance, ils se forceront à prendre leur temps ne serait-ce que par égard pour Maël. En attendant, il a autre chose à penser et va frapper à la porte d'Iris pour savoir si elle est prête.

- « J'espère que tu es bientôt prête ton oncle, ta tante et ton cousin ne devraient plus tarder, ce serait dommage qu'il te voie en chemise de nuit et pas coiffée, tu ne crois pas.»

Un sourire amusé au visage, il ne s'attarde pas se doutant que sa grande ne s présenterais jamais, et sûrement pas devant un membre de sa famille, en tenue légère et pas apprêtée. Il la laisse donc achever de se préparer pour aller voir Anastasia et savoir si elle aussi à fini de se préparer. Frappant doucement à la porte, il entrebâille la porte et glisse juste sa tête dans la pièce en souriant.

- « Prête ? Maël ne va plus tarder et je compte sur toi pour lui montrer sa chambre n'oublie pas. »

Laissant sa petite dernière, il descend rejoindre sa femme et s'assurer qu'elle mène bien tout son petit monde à la baguette comme elle sait si bien le faire. Il constate ainsi rapidement qu'elle n'a pas besoin de lui et il va se poster à l'une des fenêtres donnant sur le devant de la maison pour guetter l'arrivée de sa petite sœur. D'après le sms qu'elle lui a envoyé la veiller, elle ne devrait plus tarder.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson   La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyMer 29 Juil - 23:44

Pour une fois, Iris avait pu faire la grasse matinée. Pas de maman pour la réveiller à sa manière brutale, pas de petite soeur pour lui crier dans les oreilles, pas non plus de Sophie pour venir la réveiller en douceur comme elle savait le faire. Elle s'était donc réveillée de bonne humeur, d'autant plus qu'elle avait un truc de prévu avec Kyaw dans le courant de l'après-midi. De quoi lui donner le sourire, chose assez rare le matin étant donné qu'elle était tout sauf commode au réveil. Depuis une bonne demi heure déjà, Iris s'était agenouillée sur son lit, face aux nombreuses tenues qui se trouvaient sous ses yeux. En les passant en revue, elle grimaçait à l'idée qu'elle n'avait presque plus rien à se mettre. Son dressing, pourtant bondé, ne lui convenait plus. Elle voulait de la nouveauté, mais pour ça il lui faudrait sans doute un plus grand dressing pour pouvoir la mettre, sa nouveauté. Lorsque la porte de sa chambre s'ouvrit, Iris tourna la tête vers celle ci pour voir qui lui voulait quoi. Son père venait voir si ses préparatifs avançaient. Non, pas vraiment, parce qu'elle n'avait plus rien à se mettre. « Pas du tout... J'ai plus rien à me mettre. Je vais devoir aller me ruiner... ou te ruiner » Elle adressa un grand sourire cachant plein de sous-entendu comme par exemple qu'elle allait, un de ces jours, profiter de sa présence pour tenter de lui sous-tirer sa carte de crédit et s'acheter de nouveaux vêtements alors que son dressing débordait de tous les côtés. Iris n'avait entendu que la première partie de la phrase de son père, ou du moins c'était la seule partie qu'elle avait surtout écoutée. Il referma la porte alors que son regard s'était porté depuis plusieurs secondes sur une robe bleue. A part ça, elle ne voyait pas quoi mettre, et encore c'était pas tellement le coup de coeur du jour. Elle la prit et s'enferma dans sa salle de bain pour se doucher et s'apprêter réellement. Sous les jets d'eau, elle repensait à ce que lui avait dit son père, il y a à peine dix minutes. Elle avait un peu mis de côté l'arrivée de son cousin, peut-être même totalement oublié. Face à ce constat, elle se laissa glisser contre la paroi de la douche, réfléchissant à un plan B, voir même C. Elle ne voulait pas faire ce coup là à son père alors que ces derniers temps il était beaucoup plus présent, mais elle n'avait pas non plus envie d'annuler son rencard alors avec un compromis, peut-être qu'il y avait toujours moyen d'arranger les deux rendez-vous. C'était pas ce que faisaient les hommes d'affaires ? Il comprendrait très certainement, enfin c'est ce qu'elle espérait.

De retour dans sa chambre, Iris chercha après ses Jimmy Choo noires. Elle était certaine de les avoir préparées, mais plus aucune trace de ses chaussures. Elle fronça les sourcils un instant, et en entendant sa petite soeur pleurer, elle comprit rapidement où se trouvaient les chaussures. En effet, cette dernière était venue les chercher pendant qu'elle se douchait et là, en voulant les essayer, elle était tombée. La jolie blonde récupéra ses chaussures, énervée alors qu'Anastasia pleurait toutes les larmes de son corps pour s'être faite mal avec les chaussures « C'est bien fait Ana ! Ce sont des chaussures qui ont couté super cher, ce ne sont pas des jouets ! T'as TES chaussures et j'ai les miennes et ça, en l'occurence, c'est à moi alors tu touches pas. La prochaine fois je t'en colle une ! » Pour ne pas changer, l'étage était noyé sous les cris et les pleurs entre les deux soeurs cadettes. Si Lisa était en train d'étudier ? Peut-être, mais elle s'en fichait parce qu'Anastasia lui piquait ses affaires et elle avait horreur de ça. Tenant sa paire de Jimmy Choo dans les mains, Iris prit l'escalier à la recherche de son père, sa soeur à ses trousses. « Anastasia t'es chiante ! C'est pas fait pour jouer.» Au rez-de-chaussée, Catherine vérifiait que tout était bien parfait pour l'arrivée de Maël et de ses parents. En voyant qu'elle faisait probablement tout ça... pour rien, Iris ne pu s'empêcher d'y mettre son grain de sel « Maman, t'as oublié le tapis rouge » sa mère la regarda et leva les yeux au ciel « Oh Iris, s'il te plait, ça suffit les moqueries »

Iris pénétra dans la pièce où se trouvait son père, mettant son sarcasme réservé à sa mère de côté et tenta l'approche. Elle allait devoir la jouer fine, voir même se montrer convaincante. Compromis, elle devait parler compromis. « Papa... ? Tu sais, j'ai un rencard cette aprem. » elle s'arrêta pour analyser la réaction de son paternel et poursuivit « Mais il y a aussi la réception du siècle, visiblement, quand on voit que maman est à deux doigts de tirer le tapis rouge... Mais c'est super important pour moi le rendez-vous de cette aprem, je peux pas le louper. Puis Maël il a l'âge d'Ana', il préférera jouer avec elle que me supporter moi donc je suppose que tu ne vois pas d'inconvénient à ce que je m'éclipse... dans deux heures ... pour mon rencard ... ? » elle grimaça, peur de la réponse qu'allait lui donner son père « S'il te plait papa c'est super important. Puis je loupe pas totalement l'évènement du siècle, je reste ici encore deux heures, donc je mange ici aussi, donc tu vois c'est un bon compromis ! Je suis certaine que pour maman t'as déjà fait ça ! Allez papa, dis oui s'il te plait... Pour me rattraper j'emmènerai Maël faire un tour au parc ou en ville ou je ne sais pas où » Elle s'approcha de son père avec un visage le suppliant « Tu veux bien ? Si pas, je lui dis de venir ici alors ... » Après tout, ils étaient mariés maintenant... Loin de ce que voulait Catherine, mais Iris s'en fichait, puisqu'elle avait surtout voulu éviter le mariage forcé avec Sasha. « D'ailleurs tu sais, je ne devrais même pas te demander la permission pour bouger, puisque légalement, je suis mariée avec Kyaw et donc, j'ai pas besoin d'autorisation pour le voir... Mais comme t'es le plus gentil papa du monde, tu me la donnes quand même ton autorisation, n'est-ce pas ? S'il te plait mon petit papa » Oui, enfin c'est ce qu'elle espérait.


HRP: On s'est arrangé avec Ana pour la dispute et donc elle était d'accord pour que je Pnjise son perso La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson 1327388651
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson   La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptySam 1 Aoû - 10:43

La famille avant tout
Les Stewart & Maël



Moi, j'adore les poupées, mais pas seulement. Quand je regarde mes sœurs, j'espère toujours leur ressembler lorsque je serai plus grande, parce que je les trouve trop belles. Alors parfois, j'essaie de me dire que si j'essaie de leur ressembler, peut-être qu'on me prendra un peu plus au sérieux, mais c'est une pensée assez naïve, parce que malgré tout, je n'ai encore que neuf ans. La naïveté n'est-elle pas l'aspiration de chaque enfant ? Et bien il n'y a pas de raison pour que chez moi ce soit autrement. Assise par terre, j'étais prête et toute jolie. Ce matin, Suzy avait pris le temps de s'occuper de moi puisque maman n'avait jamais le temps, ni l'envie de le faire. Suzy, je l'aimais beaucoup, parce que justement, elle veillait sur moi, comme une maman devait veiller sur son enfant. La mienne veille plus sur les faits et gestes d'Iris que sur le reste, alors moi maintenant j'ai Suzy. Pour l'arrivée de Maël, ma maman avait demandé à ce qu'on soit tous parfait et prêts à recevoir la famille. C'est donc la raison pour laquelle aujourd'hui, nous avons décidé que je mettrai une jolie robe Burberry. Je ne connais pas cette marque, je ne sais même pas ce que ça signifie réellement, mais je la trouve jolie.

En face de mes yeux bleus, il y a plein de jouets, mais uniquement des jouets de filles. Barbies, poupées, dinettes et plein d'autres choses encore comme des peluches. J'aime ma chambre, parce qu'elle est toute rose et toute vivante avec tous ces jouets un peu partout. Maman m'a demandé de la ranger, mais je n'ai pas envie de le faire, surtout qu'encore maintenant, je joue avec ma poupée. Dans l'instant qui suit, j'entends la voix de mon papa et puis après, celle d'Iris qui répond, dans la chambre à côté. J'essaie de comprendre ce qu'il se dit, non sans quitter ma poupée des yeux, mais je ne comprend rien, juste des brouhaha. A peine vingt secondes après, mon papa fait son apparition dans ma chambre, ce qui vaut au moins 4 sourires en une fois. Ces moments-ci, il passe plus de temps à la maison et c'est pas pour me déplaire. Au moins, Iris me laisse un peu plus tranquille et en plus, je peux en profiter. D'ailleurs, la semaine nous l'avons passée à réarranger la chambre d'amis pour Maël. J'avais eu le loisir de choisir tout ce que je voulais, à condition que ça restait dans les thèmes. Dommage, moi je voulais une chambre rose. Finalement, nous avions opté pour l'Afrique, comme ça, ça lui rappellerait son papa et sa maman. J'avais adoré la semaine passée à préparer la chambre de mon cousin et j'avais hâte qu'il la voie, bien que quelque part, j'appréhendais un peu sa réaction. -"Ouiiiii ! Et toi tu es prêt ? Papaaa, tu crois qu'il aimera bien sa chambre, Maël ?" Lorsque mon père disparu, je me concentre à nouveau sur mes poupées, puis finalement laisse tout en plan pour sortir de la chambre, me dirigeant vers celle de ma sœur. Iris n'était pas là, ou du moins pas présente là, tout de suite. J'entendais le bruit de la douche, un peu plus loin, mais mon regard s'était arrêté sur les chaussures juste devant mes yeux. Elles étaient tellement belles et en plus, ça pourrait m'aider à devenir plus grande et encore plus belle. Je pris les chaussures et les emporta dans ma chambre afin de pouvoir les essayer. Elles étaient au moins 4 fois trop grandes, mais je voulais quand même les mettre, et c'est ce que je fis. Sauf qu'une fois debout, faisant un pas, mon pied se tordit: les talons étaient beaucoup trop haut, sans parler de la pointure trop grande qui ne soutenait pas mon pied. Alors ni une ni deux, je me retrouvais les fesses à terre, non sans que le poids de la chaussure ne torde un peu ma cheville. Mes joues roses se noyèrent de larmes ce qui ameuta Iris. Evidemment, ce n'était surement pas parce que je pleurais qu'elle accourait, mais elle avait sans doute compris que j'étais celle qui lui avait emprunté ses chaussures. En la voyant, je tendis les bras vers elle pour qu'elle me réconforte, mais la seule chose qui l'intéressait vraiment était l'état de ses Jimmy Choo. En même temps, Iris était tout sauf maternelle, alors à quoi je m'attendais ? Pendant qu'elle criait, moi je pleurais et lorsqu'elle quitta ma chambre exaspérée, je la suivais toujours en sanglotant. Dans la salle à manger, maman vérifiait que tout soit bien prêt pour l'arrivée de la petite famille et lorsque je la vis, je me dirigeais instinctivement vers elle, pour lui dire que déjà, je m'étais faite mal, mais aussi qu'Iris ne voulait pas que je joue avec ses affaires et donc, que ce n'était pas gentil, bien qu'assez dangereux pour le coup. -"Ma puce, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi. Suzy, pouvez-vous vous occuper d'Anastasia s'il vous plait" En voyant ma nourrice arriver, je m'écartai. Je l'aimais bien, mais j'avais pas envie qu'elle s'occupe de moi aujourd'hui, alors je pris la direction des voix que j'entendais dans la pièce à côté, c'est à dire celle de ma sœur et de mon père. En passant près d'Iris je la poussais un peu pour pouvoir passer et aller me coller à mon papa pour lui expliquer mes malheurs -"Papa je suis tombée et Iris veut pas que je joue avec ses chaussures" je lançai un regard noir à ma sœur puis repris de plus belle à son attention -"T'es méchante, Iris !" J'écoutai ensuite ce qu'elle expliquait à notre papa. Elle voulait partir après le repas pour l'arrivée de Maël. Lorsque je compris qu'elle parlait de Kyaw, alors je sautillai près d'elle -"Oh ouiiiii !!  On peut venir avec toi avec Maël ?! Allez Iris s'il te plait, on lui présentera Kyaw, il va trop l'aimer aussi s'il te plait s'il te plait s'il te plait" Non, j'étais pas très rancunière. Il y a cinq minutes, j'en voulais à ma sœur et là c'était déjà oublié. J'avais même plus mal. -"Papaaaaa ? Il arrive quand Maël ?"


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson   La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson EmptyLun 17 Aoû - 9:43

La famille avant tout.
les Stewart & Maël Dawson


Assis à l'arrière de la voiture, je refuse de parler depuis que papa a mis le contact et que nous avons New-York. En fait, je fais la tête depuis que maman m'a dit que je n'irais pas en Afrique avec eux et que je devrais aller chez tonton Cooper. Ce n'est pas que je ne l'aime pas mon tonton, mais je préférerais partir avec mes parents. Du coup, je manifeste mon mécontentement comme je peux. Ma première rébellion a été de refuser d'aider ma mère à faire ma valise, du moins devant elle parce que cette nuit, je me suis relevé pour ajouter des choses dedans. Après tout, elle est comme tous les parents, elle sait préparer une trousse de toilette et un sac de vêtement, mais ça s’arrête là du coup, j'ai dû rajouter des BD, des jouets et autre dans mon sac. Ma seconde rébellion a été de refuser de manger ce matin, mais ça, je le regrette maintenant parce que j'ai vraiment faim. Pourtant, ça me semblait une bonne idée. Je m'étais même promis de ne plus manger jusqu'à leur retour pour les obliger à revenir vite. Je crois que je ne vais pas y arriver… Du coup, ma dernière option, c'est le mutisme. Nez collé à la vitre de ma portière, je regarde le paysage défiler et j'ignore mon père qui essaye en vain de me rendre le sourire en me parlant de tout ce que je vais pouvoir faire avec mes cousines. C'est vrai que c'est chouette de pouvoir passer du temps avec elle, mais il ne se rend pas compte que lui et maman veut me manquer, ou alors il ne veut pas se rendre compte…

On vient de franchir la pancarte annonçant l'entrée de Boston. Papa ne dit plus rien depuis un moment déjà et seule la radio brise le silence régnant entre nous. Bientôt, on entrera dans la rue ou habite le frère de maman, on remontera l’allée devant la maison et papa coupera le moteur. Bientôt lui et maman poseront mes sacs dans l'entrée, me feront un bisou, s'excuseront de ne pas pouvoir rester et se sauverons prendre leur avion. Ça y est. Le gravier crisse sous les pneus alors que la voiture s'engage dans l'allée. J'ai un nœud à l'estomac et les jambes en coton. Pourtant lorsque papa arrête la voiture et vient ouvrir ma portière, j'arrive sans mal à descendre. Je remonte alors le petit chemin jusqu'à la porte d'entrée pris en sandwich entre mes parents. Ils ont peur que je me sauve ? C'est idiot. Pourtant, l'envie me prend lorsque maman écrase son doigt sur la sonnette. Je me retiens et affiche un sourire, on ne peut plus faux lorsque la porte s'ouvre sur ma tante. Je laisse alors ma mère et mon père la saluer, me glissant volontairement en retrait dans l'attente d'un au revoir qui ne saurais tarder. J'ai envie de pleurer, mais je ne peux pas, je suis un grand garçon et les grands ça ne pleure pas, c'est maman qui me le dit tout le temps. Alors je me mords la langue pour retenir mes larmes avant d'adresser un semblant de sourire à mon oncle et mes cousines lorsqu'ils viennent me saluer. Je n'arrive par contre-pas à décrocher un mot. La boule dans ma gorge prend trop de place.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson   La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille avant tout. |Les Stewart & Maël Dawson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Graphisme sur fond noir / Galerie d'Amber
» Déesses mais amies avant tout !
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» La politique du « tout va mal »...
» Haunui Shuraba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: