AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Covoituring avec Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Covoituring avec Frank   Mer 22 Juil - 23:55


 

 

Covoituring


Lundi 3 août 2015, 7.00 am


Aujourd'hui, c'était le grand départ et Hanaé avait fait parvenir les premières instructions concernant le voyage. Miss Garner avait donné les siennes et pas des moindres. Déjà, elle avait refusé catégoriquement de louer un car pour ce voyage qu'elle trouvait un peu inutile. Néanmoins, Hanaé avait pu lui expliquer la nécessité du voyage. Certes, elle avait un peu enjolivé l'histoire, comme lui dire qu'il y avait des musées très enrichissants, sans parler de la curiosité des étudiants à vouloir en apprendre plus sur la nature. Evidemment, elle ne comptait pas leur faire manger des musées tout le long du séjour, puisqu'elle, son but en organisant ce voyage, était surtout une dernière semaine de détente avant la rentrée, mais aussi d'intégration pour les petits nouveaux venus à Boston. La jeune prof de Maths avait donc dû se débrouiller pour dispatcher tout le monde dans des voitures, avec l'assurance que certains avaient bien un permis de conduire, mais surtout une voiture à disposition. Quelques semaines auparavant, elle avait dû penser aussi aux personnes qui pourraient l'accompagner pour encadrer tous ces jeunes. Ses collègues voulant profiter de cette semaine de calme pour finir de préparer leur cours, elle s'était donc retrouvée toute seule comme accompagnatrice. Ce jour où elle avait participé à un picnic surprise avec James, Logan et Frank, elle avait sauté sur l'occasion pour proposer à ce dernier de l'accompagner, feignant l'angoisse de ne pas pouvoir gérer toute seule tout ce petit monde. Hana avait aussi fait jurer à James et Logan de garder ça pour eux jusqu'à la réception du premier courrier reprenant les explications du voyage, sous peine de les martyriser tout au long de l'année.

Ce matin-là, elle s'était levée vers 5h30 pour éviter de se mettre la pression. Elle ne devait rien oublier, pas même sa tête et ça c'était pas gagné. Elle s'était douchée, habillée de vêtements confortables tels qu'un short en jean, une blouse reprenant un visage et par-dessus, une veste en jean également. Elle rassembla tout ce dont elle avait besoin, documents, instructions comme ses propres affaires et quand l'heure pointa le bout de son nez, elle attendit Frank pour se rendre au lieu de rendez-vous donné aux étudiants: sur le parking de l'école à 7.00 am. Sur place, Hanaé, motivée et d'excellente humeur discutait avec Frank jusqu'à l'arrivée des jeunes. Lorsqu'ils furent tous là, elle grimpa sur un petit muret pour que tout le monde puisse la voir, mais surtout l'entendre.

"Bonjour à tous ! J'espère que vous êtes tous en forme pour ce grand départ, mais à en voir le visage de certains, le réveil a dû être un peu éreintant, n'est-ce pas James ?" Elle lui adressa un grand sourire, mais reprit de plus belle "Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Hanaé Nguyen, je suis aussi prof de maths donc les lycéens, pas de bol, vous allez devoir me supporter. Pour les autres, ça dépend un peu de vos options, mais si dans votre grille horaire vous avez des maths ou des statistiques, alors ça sera avec moi. Je pense être une prof assez cool et sympa. Je suis assez ouverte au dialogue et tout ce qui s'en suit, mais il ne faut pas abuser de ma patience, sinon je peux devenir une vraie emmerdeuse. Pour ce voyage, j'ai avec moi deux volontaires qui se sont dévoués, et avec le sourire qui plus est: Frank Earend, et notre cher barman bien connu de la ville pour son bar irlandais: Eoin Johnstone ! Voilà pour les présentations maintenant passons aux choses sérieuses" Hana prit la liste du covoituring dans ses documents et se plaça à nouveau sur le petit muret.

"Avec notre cher Quarterback, Kyaw Ne Min, les chanceux et chanceuses sont: Iris Stewart, Gwen Foster, Enzo Miller et Laureen Brown. Avec Cameron Davis: Fletcher Collins, Lina Watson, Abigail O'Hara et Maëlys Meyer. Avec Eoin: Mikaela Kozlovski, Nicholas Tompkins, Alayna Keane et Edward Hoff. Avec James Cobb: Logan Maxwell, Gemma Osborne, Selena Mils-Parker et Jade Watson. Avec Ashley Cooper: Cléo Youngovski, Anastasia Stewart et Taeyang Park. Avec Adam Matthews: Tim Cox, Elisabeth Stewart et Carry Chainsaw. Avec Monsieur Stewart: Maël Dawson et Chaz Koch.  Et enfin, avec Frank le reste, c'est à dire Seung Park, Lee Hyuk, Jae Choi et moi !"

Elle leur distribua à tous un itinéraire avec l'adresse de l'endroit pour ceux dont les voitures étaient équipées d'un GPS.

"Soyez prudents sur la route, si jamais j'ai indiqué nos numéros de portable sur l'itinéraire et normalement, vous devriez mettre entre 2h30 et 3h. Si au bout de 5 h vous n'avez toujours pas trouvé le camping… Ben c'est que vous êtes perdus"

Hanaé rejoignit son groupe pour commencer l'aventure. Elle adressa un sourire à Frank

"Tu te sens prêt ? Si jamais tu veux qu'on se partage la conduite durant le trajet, dis-le. Je m'en voudrais de te casser pour le voyage"

Puis elle s'intéressa aux garçons qui l'accompagnaient

"Si vous avez faim, soif, si vous voulez qu'on s'arrête ou si vous êtes malades, faites signes surtout et sinon, vous vous connaissez tous ? Vous êtes dans quelles confréries ?"


En effet, Hana ne les connaissait pas, ou peut-être quelques un de vue comme Seung pour le voir de temps en temps dans les couloirs de l'école. Elle sortit de son sac un paquet de biscuits vietnamien et avant d'embarquer, en proposa à chacun ainsi qu'à Frank

"Vous en voulez ? C'est des pâtisseries Vietnamiennes à base de crème d'oeufs et de lait. Promis, Frank, c'est pas moi qui les ai fait"

Ensuite, elle reprit ses documents pour le reste du séjour

"On y va ? Vous êtes prêts ?"




 
© charney

 


Dernière édition par Hanaé Cao Nguyen le Mar 28 Juil - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trader
Disponibilité pour RP : oui.
Featuring : Lee Pace
DC : Lee Hae HyukEnzo MillerAshton D. MyersNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 29
Who I am? : Un trader à l'âme de poète.
People around me : Mes connaissances.
Relations : - Père de James P. Cobb
- Voisin d'Hanaé Nguyen & plus si affinités
- Ex d'Audrey Cobb

Date d'inscription : 20/06/2015
Age : 47
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Lun 27 Juil - 18:26

le bolide à Frank


C’est pas dans mes habitudes de voyager à droite à gauche. En même temps, avec le boulot, le temps me manque énormément, alors je m’occupe généralement pendant mes week-ends en me baladant dans les parcs de Boston, à sillonner, bouquin à la main. C’est reposant, apaisant, et ça me permet de m’évader de ce monde constitué uniquement de chiffres en tout genre. Je peux enfin souffler. Et alors que je ne pensais pas vraiment pouvoir en profiter, me voilà à passer pratiquement toutes les vacances scolaires à vaquer à droite à gauche. D’abord en Inde pour le mariage de mon beau-fils, et maintenant pour accompagner et épauler Hanaé pour une sortie avec ses élèves.

Pourquoi avais-je accepté alors que j’étais tout sauf un enseignant ? Il paraissait que le reste des profs n’avaient ni le temps, ni la motivation nécessaire pour aider leur collège, prof de maths, et donc j’avais accepté sa proposition avec joie. Ce n’était pas non plus dans mes habitudes, encore une fois, mais je sentais bien qu’elle avait besoin d’aide sur le coup pour gérer toute cette marmaille et Dieu sait combien les enfants peuvent parfois être turbulents, surtout à cet âge où ils pensent déjà tout savoir mieux que tout le monde. J’ai vécu cette période, j’étais pareil. Persuadé que le monde n’avait aucune importance, uniquement ma petite personne et que de toute façon rien ne pouvait arriver, que je saurais m’en sortir en dépit des conseils des adultes. Mais maintenant que j’en suis un, je sais que ça ne sert plus à rien de se considérer comme au-dessus de tout. Et c’est pour cette raison que j’ai accepté d’aider Hanaé.

Ce matin donc, je fais mes bagages, sagement, tout en prenant soin de plier convenablement tous mes vêtements pour les placer au millimètre dans ma petite valise. C’est toujours une véritable épreuve de tout faire tenir dans un bagage. Etrangement, à l’aller tout rentre parfaitement, mais au retour plus moyen de fermer la tirette jusqu’au bout. Du coup, je prévoyais le coup en organisant ça avec soin.

A sept heures tapante, j’étais devant l’école, voyant que nos petits voyageurs du dimanche étaient tous en train d’arriver. Certains en pleine forme, d’autres moins, comme mon fils qui décidément n’était vraiment pas du matin. D’emblée, je me dirige vers lui et lui demande comment il va, avant de me ranger aux côtés d’Hanaé, la véritable organisatrice de ce voyage pour la laisser faire son petit discours. Explications en tout genre, dons de GPS en tout genre pour qu’aucun ne se perde, histoire que l’expédition se fasse dans les meilleures conditions.

Tous étaient très attentifs, ce qui m’étonna tout particulièrement, habitué à savoir des jeunes très actifs, dynamiques et incapables d’attendre en vue d’un voyage d’un tel genre. Je souris à la fin de son discours et m’approche près de mon véhicule, prêt à accueillir mes quatre passagers.

« - Ne t’inquiètes pas pour ça Hanaé, tout devrait bien se passer. Mais si jamais je m’endors au volant, n’hésites pas à me faire la remarque. »

Bien que deux heures de route ne soient pas la mort, l’autoroute était l’idéal pour s’endormir pendant la conduite. Rien qui se passe, route droite, paysages tous identiques… Mais bon, deux heures, c’était faisable et je me faisais une joie d’être le pilote plus rassuré que si ça avait été un élève qui m’avait escorté à bon port.

« - Bonjour à tous, moi c’est Frank. Je m’adresse aux jeunes qui m’accompagnent, pour me présenter. Je serai votre conducteur pour cette charmante balade, voilà mon carrosse, c’est pas super luxueux mais si vous pouviez éviter de trop le cradosser je vous en serai éternellement reconnaissant. Quoiqu’il en soit, comme dit Hana, si jamais y a besoin de s’arrêter en route, ou qu’un ne se sent pas bien durant le trajet, qu’il n’hésite pas à le dire. Sinon, je crois que ce sera tout. »

Je ne suis pas spécialement maniaque comme mec, mais bon je tenais au moins à garder un véhicule correct sans traces quelconques de vomis ou autres traces qui se gardent à vie.

« - Volontiers. J’attrape le biscuit que me tends Hana, avant de l’avaler. Il est vraiment pas mauvais, je suis curieux de goûter d’autres spécialités vietnamiennes, si c’est aussi bon que ça. »

Je suis toujours très curieux concernant les cultures des autres, et la sienne m’intéressait énormément, donc forcément ça touchait également la gastronomie.

« - En tout cas, moi je suis prêt, alors en voiture Simone. »

J’attends ensuite qu’ils montent à l’arrière, avant d’allumer le GPS et de démarrer, direction les Berkshires.

_________________
one twenty-one guns
Do you know what's worth fighting for, when it's not worth dying for ? Does it take your breath away and you feel yourself suffocating ? Does the pain weigh out the pride ? And you look for a place to hide ? Did someone break your heart inside ? You're in ruins. (⚡) Green Day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Mer 29 Juil - 12:11

Seung Joo, il ne sait pas dire non. Alors quand on l'a approché pour lui demander d'aider à un voyage, il a dit oui. Il ne connaît pas trop les voyages, il n'a jamais vraiment eu le droit de suivre ses parents quand il partait. Le garçon a été un peu étonné parce que la rentrée n'est pas encore passée. Malgré ça, ça lui a fait très plaisir qu'on lui propose à lui, l'invisible, le larbin de l'école. C'est ce qu'il est et Seung Joo le sait très bien. Il a demandé quand même à Miss Garner s'il pouvait, parce qu'il y a l'école à préparer pour la rentrée. Elle a dit oui du moment que tout était prêt en heure et en temps. Alors le jeune homme, il a compris qu'il devrait mettre les bouchée double en revenant, mais il a toujours été d'accord pour partir.

Hanaé, elle est gentille. Elle n'est pas comme beaucoup, qui le regardent à peine et qui lui demandent simplement de nettoyer les frasques d'une classe qu'ils n'ont pas su tenir. Non, Miss Nguyen, elle n'est pas méchante avec lui, avec personne. Elle est un peu impressionnante comme ça mais Seung Joo n'a pas aussi peur d'elle que de Miss Garner. Le matin du voyage, le brun se lève la fatigue sur le visage. Une semaine d'absence, c'est beaucoup, alors il a dû travailler plus avant de partir, pour pouvoir continuer à vivre en revenant. Même si c'est plus dur, même s'il doit faire des concessions, il est content de ce petit voyage, parce qu'on a enfin pensé à lui, parce qu'il va pouvoir se reposer un peu, parce qu'il ne sera pas tout seul. Et oui, si une chose rend le garçon particulièrement joyeux bien qu'il ne le montre pas, c'est que plusieurs de ses amis seront là.

Dans le bus, Seung Joo il se dit que c'est comme d'habitude : il est tôt, il va en direction de l'école. Mais il se dit aussi qu'aujourd'hui, il n'a pas besoin de sa casquette parce qu'il n'a pas besoin de se cacher du monde de l'école. Il descend du bus et voit qu'il est très en avance. On lui a appris à ne jamais être en retard et si jamais il l'est un jour -ou absent- c'est que quelque chose cloche vraiment. Alors Seung Joo, il va s'asseoir dans un coin et sort les pommes qu'il a amenées avec lui pour déjeuner. Il n'en a pas pris le temps avant et c'est plutôt tranquille ici, quand il n'y a pas cours. Petit à petit, des élèves arrivent et il range ses affaires, se sentant soudainement nerveux. Il est comme ça : il se dit toujours qu'il va essayer de dépasser ses peurs et dès qu'elles sont en face de lui, il ne trouve plus le courage. Il se met un peu en retrait jusqu'à apercevoir Gemma un peu plus loin, alors il serre les poings et se dirige vers elle.

- Bonjour Gemma. Tu es bien aujourd'hui ?

Seung Joo, il ne parle pas toujours très bien l'anglais mais dans l'ensemble il essaie et arrive à se faire comprendre. Gemma, c'est une gentille fille un peu à côté des autres. Elle a son propre monde et elle lui a déjà montré un peu où elle s'évade. Le garçon aime beaucoup l'entendre conter les étoiles, leurs histoires, tout ça. En tous les cas, Seung Joo l'aime bien la demoiselle. Au loin, il aperçoit Jae Ji et Hanaé qui monte sur le muret pour se mettre à parler.

- Je laisse, je dois trouver ami. Bonne voyage.

Le jeune homme est passé maître pour se faufiler parmi les autres, aidé par sa taille plutôt moyenne. Il se dirige vers le Kappa Pi, qui n'est d'ailleurs pas tout seul. Tant pis s'il y a du monde avec lui, Seung Joo ne veut pas l'ignorer ou rester loin. Il se met derrière lui mais ne dit rien tout le long du discours d'Hanaé, question de respect pour elle et pour ceux qui veulent l'écouter. Elle annonce le dernier groupe et le garçon sourit intérieurement. Seung Joo, il ne montre pas, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne ressent pas. Il ne se trouve pas avec des inconnus qui vont le traumatiser, il est même avec un ami. D'ailleurs, il est temps de lui dire bonjour alors il lui pose la main sur l'épaule pour attirer son attention, avant de la retirer assez rapidement pour ne pas le mettre mal à l'aise. Comme souvent avec lui, c'est en coréen qu'il s'exprime.

- Bonjour Jae, comment tu vas ? Bonjour Lee.

Seung Joo a peut-être l'impression de déranger quand Lee est dans les parages mais il n'en reste pas moins poli. Il fait un signe de tête parce qu'il sait que le garçon ne l'entendra pas, il a d'ailleurs souvent tendance à l'oublier. Par contre, il n'oublie pas que Lee refuse de lui parler et il s'est mis en tête que celui-ci ne l'aimait pas. Il ne sait pas pour quelle raison, à part peut-être qu'il n'aime pas le fait qu'il soit ami avec Jae. Peut-être qu'il a fait un truc qu'il ne fallait pas ? Seung Joo, il se demande souvent et il est un peu triste parce qu'il ne veut pas que Lee le déteste. Mais comme il le met mal à l'aise à cause de ça, il l'évite le plus possible.

- Tu as vu, on est dans la même voiture, c'est bien.

Seung Joo, dans sa tête, ça résonne plus comme un « c'est génial » mais il ne le dira pas. Pas par fierté, mais toute réaction légèrement -voire même pas- excessive était punie dans son enfance alors il les a vite laissées de côté, ces réactions. Une fois tout le monde devant la bonne voiture, chaque conducteur peut se débrouiller avec son groupe. Seung Joo, il a de la chance, il est avec Hanaé. Il ne connaît pas Frank et il fait un peu peur, mais le petit brun saura se contenir pendant trois heures. L'homme veut garder une voiture propre, ce qui est normal, et Seung Joo se promet de prévenir s'il ne se sent pas bien, même s'il a toujours peur de déranger. La jeune femme pose quelques questions aux garçons et l'agent d'entretien est bien obligé d'y répondre.

- Je connaître Jae Ji et Lee Hae. Je suis content de être avec vous Miss Nguyen.

Ce n'est absolument pas de l'hypocrisie, mais Seung Joo, il a vu du coin de l'oeil les autres groupes et les autres conducteurs. Certains n'ont vraiment pas l'air très gentil, certains font peur pour lui. Au moins, il se sent en sécurité là, pour le moment. Pas besoin de répondre pour la confrérie, la plupart des gens ici savent qu'il travaille comme larbin pour le compte de l'école. La jolie professeure sort alors un paquet de gâteaux et en propose à son groupe. Le garçon en prend un et le goûte, un peu méfiant. Il ne connaît pas ce qu'il a dans la main, alors forcément, il le mange sans trop savoir ce qui l'attend. Finalement, c'est plutôt pas mal.

- Merci, il est bien.

Puis vient l'heure pour tout le monde de s'installer pour enfin partir. Il y a quand même un peu de route, il ne faudrait pas partir trop en retard. Seung Joo est prêt de toute façon, il n'a plus qu'à suivre gentiment. Il s'installe contre la fenêtre, un peu rêveur de voir à quoi ressemble leur chez-eux pour la semaine. D'un côté, il est content d'avoir Jae, de l'autre, il y a Lee et ça le rend un peu triste qu'il ne l'aime pas. Le garçon ne va pas oser parler, ou assez peu si on ne l'y pousse pas. En grandissant, on lui a appris, de toute façon, à ne parler que quand on lui donnait la parole. S'il a compris que ça ne fonctionnait pas toujours comme ça, il s'en tient néanmoins la plupart du temps à cette règle imposée bien qu'il n'y ait plus personne pour la faire respecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colors Around Me They're Fading Away
Disponibilité pour RP : Disponible :D
Featuring : Yoon Doojoon
DC : James P. Cobb E.
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Soon: Nikolaï A. Koslovski

Messages : 145
Who I am? : A Brigh Red Rose Who Comes Bursting Out of the Concrete.
People around me : They Are Green or Red... Well Red or Red in fact...
What I've done :
Relations : Lee Hae Hyuk -> Grand ami/Essentiel *-*
Seung Joo Park -> Pillier de ma vie
Maïa R. Hope -> Muse
Iris E. S. Min -> Pride & Prejudice...

Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 22
Localisation : Boston Yeaah
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Jeu 30 Juil - 13:51

Mentions: Alayna, Nicholas.
Interactions: Lee, Seung, Hanaé & Frank.

J'ai longuement réfléchis et hésité avant de partir pour ce voyage scolaire, pas que je n'aime pas l'idée mais disons que les ballades dans la nature, au milieu de, j'imagine, la verdure de la forêt moi ça me saoule et ça m'angoisse un brin. Je ne suis pas quelqu'un qui stresse naturellement mais il y a certains sujets et certaines situations qui ont tendance à me soit paniquer ou bien sortir fe mes gonds. Les gens qui vivent autour de moi peuvent témoigner du fait que je ne suis pas un garçon colérique, je ne suis certes pas très sociable et je préfère le calme à une longue discussion, mais je suis généralement mesuré dans mes réactions. Sauf quand certains événements de ma vie remontent et prennent un peu le dessus, là ça devient un peu plus compliqué de rester de marbre. Je crois que si il y a bien un endroit sur Terre où je n'ai absolument pas prévu de revenir, c'est à Daejon, en Corée du Sud, là où je suis né. Je crois que quelque part j'aurai peur d'y retourner et d'affronter tout mes démons, retourner dans cet endroit où je sais que personne ne m'attend. Aux alentours de Daejon il y a une grande colline, c'est là que se trouvent une grande partie de mes mauvais souvenirs. C'est sur cette colline que j'ai compris que je ne voyais pas comme les autres ou du moins qu'on me l'a fait comprendre, j'étais bien trop petit pour me rendre compte que j'avais un problème et trop petit pour comprendre que ce défaut de vision allait me valoir quelques dures années. J'ai maudis ce foutu daltonisme pendant quelques années, cette impossibilité de voir comme tout les autres et cette impression que quoi je fasse, rien ne sera à la hauteur de ce que mes parents attendaient pour moi et puis cette malédiction commence petit à petit à devenir une véritable force pour moi, quelque chose dont je suis fier et que j'allie à ma passion pour la peinture, histoire de bien mettre ça à la tronche des deux personnes qui ne croient plus en moi. Tout ça pour dire que je ne suis jamais retourné sur la colline de Daejon et je ne compte pas y retourner. Depuis j'évite toutes les petites sorties natures, au fin de fond de la forêt, parce que je sais que si tout le monde y voit de jolies teintes de verts à perte de vue quand moi je ne vois que des teintes de rouges partout, du orange pour le plus clair, voilà pourquoi je ne suis pas chaud pour venir dans les Berkshires, même si je fais le fier, je ne suis pas pressé de me mettre face à certains souvenirs.

Mais heureusement Lee a su me convaincre de venir, me faire comprendre que malgré tout çà j'allais apprécier le voyage et j'allais réussir à m'amuser et je me suis laissé convaincre par ses arguments d'autant plus que j'ai appris que Seung Joo venait aussi, mon ami d'enfance de Daejon dont j'avais eu l'immense surprise de voir qu'il vivait à Boston lui aussi, il était de loin le seul élément heureux qui me relie à la Corée et j'étais très heureux de retrouver mon ami. Donc cap pour les Berkshires on verra bien ce qui se passe, je m'étais renseigné sur ce qu'il y avait à faire là bas et il y a de quoi faire pas mal de chose, je me voyais déjà faire du rafting ou une randonnée en vélo histoire de me sentir libre, le deltaplane m'est bien entendu interdit, avec mes yeux il m'est impossible de piloter tout objet volant.

La veille je me suis couché tard, j'ai passé une bonne partie de la soirée à la cave qui me sert d'atelier et que je partage avec une autre Kappa Pi, Alayna qui fait de la sculpture et avec qui je m'entend très bien. Ce soir mon amie sculptrice doit être avec Nicholas son copain puis ce que je suis tout seul à l'atelier ce soir, je ne peint rien de bien précis, toujours perdu dans mes délires abstraits, en fait j'essaye de faire ressortir toute l'appréhension que j'ai pour le lendemain et puis finalement je vais m'endormir sur le sofa, au milieu des toiles et des sculptures. Le matin, assez tôt, je me lève et je prend le chemin de notre appartement qui se trouve à l'étage, Lee est déjà réveillé et prend son petit déjeuner, tout sourire je le salue en signant et je me dirige vers la salle de bain histoire de me doucher et de faire disparaître toutes les traces de peinture. Ceci fait je m'habille, quelque chose de très classique une chemise violette très foncée et un pantalon noir et une paire de tennis avant de retourner voir Lee qui poursuit son petit déjeuner, je m'installe à la table avec lui avant de me servir mon café. « ça va bien ? Bien dormi ? J'ai hâte d'y être, même si j'ai toujours un peu peur, j'ai vraiment hâte d'y être, toi aussi non ? » signais-je lentement puis ce que je ne maîtrisais pas encore très bien le langage des signes. Une fois tout les deux prêts nous nous mettons en route vers le lieu de rendez-vous où pas mal de monde est déjà présent, dont l'organisatrice du voyage mademoiselle Nguyen, je ne l'aurai pas en cours cette année mais elle a l'air plutôt sympa, d'ailleurs nous allions passer le voyage avec elle, un certain Frank qui était à ses côtés et cerise sur le gâteau j'allais passer le voyage avec Lee et Seung ce qui était une très bonne nouvelle pour moi. En parlant de Seung Joo il vient nous rejoindre en même temps que Frank et Hanaé. Je souris à mon ami et il nous salue mais je sens que quelque chose ne va pas, comme quelque chose qui coince entre Lee et Seung, a ce que je vois ils se connaissant déjà et ils ne semblent pas s'apprécier plus que ça, j'essaye malgré tout de sourire. « Salut Seung je vais bien et toi ? J'ai hâte de partir. » Pui j'ajoute tout en signant. « Vous vous connaissez tout les deux ? » question inutile parce que visiblement oui ils se connaissaient mais je voulais tout de même essayer d'instaurer un dialogue. « Oui c'est cool, toute la bande au grand complet ! Ça va être génial » je garde mon sourire essayant de communiquer mon enthousiasme alors qu'Hanaé vient nous expliquer quelques trucs et nous proposer des gâteaux vietnamiens, j'en saisis un en remerciant Hanaé et avant de lui répondre « Je suis chez les Kappa Pi, je m'appelle Jae et je connais Lee et Seung aussi » dis-je en prenant l'habitude de signer tout ce que je dis. « Et les gâteaux sont très bons merci. » Ce fut au tour de Frank de se présenter et de préciser deux trois choses avant de nous inviter à monter, instinctivement je me met au milieu sur la banquette arrière, un peu mal à l'aise vu l'ambiance entre mes deux amis. « Vous avez vu les activités à faire là bas ? Il y a pas mal de trucs intéressant je trouve... » dis-je bien décidé à faire parler mes camarades et à ne pas passer le voyage dans un mutisme total, je me demandais bien ce qu'il y avait entre les deux. Puis je me penchais vers l'avant « En tout cas merci de nous amener Monsieur Frank, vous faites quoi comme travail au fait ? Et vous Mademoiselle Nguyen vous donnez des cours en fac d'art ? » mode moulin à parole activé, c'est comme çà quand je suis un peu nerveux mais encore une fois j'espérai que le voyage se passe dans les meilleures conditions possibles.

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
Colors Around Me They're Fading Away And I'll Be Here Waiting Come What May I'll Find You, Yes I'll Find You, If I've Gotta Be The Man Who Walks The Earth Alone (Noel Gallagher's High Flying Birds-Ballad of The Mighty I).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kappa Pi
Disponibilité pour RP : Toujours :P
Featuring : U-Kwon
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsGemma OsborneAlexis T. Hoffman
Messages : 136
Who I am? : Un coréen de vingt-deux ans, qui a sa propre histoire, son propre caractère et qui est pas forcément là pour se faire des amis. Qui cherche pas à devenir forcément quelqu'un. Qui a tout perdu, mais qui cherche à tout récupérer. Un gars avec un passé, un présent mais en quête de son futur.
People around me : La bonté s'efface et se perd, et tomber sur celui qui sera ton allié n'est qu'un coup du hasard, un signe que tout n'est pas perdu.
What I've done : Le futur est fait de rencontres, d'incidents, d'évènements, mais surtout de souvenirs et d'expériences. La vie, malgré les obstacles et ses coups du destin parfois fatals, se vit pour chaque instant, pour découvrir, connaitre et se sentir vivre, tout simplement.
Where I'm going :
Social Network : A l'époque, il y avait les messagers, les pigeons voyageurs, les courriers, mais aujourd'hui il y a les mails, les réseaux sociaux. On s'y fait, on s'y habitue, même si on a toujours une boite aux lettres devant la porte, pour la pub et autres courriers déplaisants. Mais moi, je me suis limitée à un casier.
CellPhone : La technologie, ça permet d'avoir ses amis dans sa poche. Les appeler quand t'es dans le fond. Les joindre, en tous lieux, toutes situations. La magie du téléphone.
Relations : - Colocataire et complément de Jae Ji Choi.
- Amélioration croissante avec Seung Joo
- Harper Cool
- Jake, le partenaire de jeu implacable.

Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 25
Localisation : Boston City.
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Mer 12 Aoû - 12:59

Interactions : Jae, Seung, Taeyang, Frank.
Tenue de Lee

Il y avait une chose que je ne pouvais retirer à la directrice. Une seule chose. Le fait qu’elle autorisait, malgré toutes ses règles, des voyages, et autres petites festivités. Bon évidemment, ce n’était pas sans coller des conditions à la noix, mais elle acceptait ce qui était déjà pas mal. Et comme en plus, elle se ramenait pas avec, il y avait de quoi se lâcher sans qu’elle n’en sache jamais rien, une fois là-haut. Que de bonnes nouvelles en perspective, un voyage au milieu de la nature, tout ce dont je raffolais en temps normal. Bon évidemment, le seul hic, c’est le pauvre Jae qui se retrouvait coincé au milieu de la forêt et que ça l’angoissait énormément. Il avait accepté, et pour moi c’était un soulagement, puisque je lui réservais une petite surprise, en espérant que cela lui permette de passer un voyage un peu moins pénible pour lui. Mais c’était pour plus tard, à l’heure actuelle, je me grouillais à finaliser ma valise, pas totalement prête alors que le départ était en moins d’une heure. Paniquant, tout en courant de ci et là dans l’appartement, je me maudissais de ne pas avoir fait de liste, et de ne pas m’y être mis plus tôt. Mauvaise habitude que je n’avais pas perdu, et que je tenais de ma mère. Fort heureusement, je réussissais en un temps record à la boucler, pouvant profiter d’un petit-déjeuner copieux avant de partir. Jae arriva au milieu de celui-ci, après avoir passé la nuit à je ne sais pas trop faire quoi dans son atelier, recouvert de traces de peinture. Comme quoi, je n’étais pas le seul à la bourre. Autant j’avais du retard pour ma valise, mais j’étais douché, habillé et prêt, autant lui avait son bagage fini, mais ressemblait à un Picasso inachevé. C’était une scène plutôt hilarante quand on y pensait, et je répondis à son bonjour enjoué, avant de continuer à déjeuner, tout en lui préparant sa part pensant qu’il avait lui aussi faim. Il ne tarda d’ailleurs pas à me rejoindre, et à entamer ce qu’on pourrait appeler une conversation. Pour d’autres ça ressemblerait sans doute à du code, mais pour moi c’était une façon de m’exprimer.

« - Très bien, même si j’aurais volontiers dormi deux-trois heures de plus. Et toi ? T’as dormi au moins ?
- J’ai hâte d’y être, même si j’ai toujours un peu peur.
- Tu verras, tout va bien se passer, et j’ai toujours hâte quand il s’agit de partir comme ça. Je me demande ce qu’elle va nous préparer en tout cas. »


Enthousiaste était sans doute le mot qui correspondait le mieux à mon humeur actuelle. J’adorais voyager. C’était pas nouveau, et à l’époque ça me réjouissait toujours quand nous devions faire des tournées asiatiques, avec comme destinations le Japon, la Malaisie, la Chine et compagnie. Maintenant que j’étais à Boston, je découvrais l’Amérique et même si ça n’avait pas été ce que j’avais prévu en venant ici, je ne pouvais cracher sur ce qu’on m’offrait, ça me permettait d’oublier l’espace d’un instant que je n’étais pas comme tout le monde.

Après avoir débarrassé la table du petit-déjeuner, il était temps pour nous de rejoindre les autres élèves, qui attendaient déjà statiques, sur le parking du lycée, une farandole de voitures garées face à nous. Curieux de savoir où j’allais finir et avec qui, je restais dans mon coin sagement, ne connaissant pas grand monde à part Jae, ce qui ne m’empêchait pas de lancer des regards autour de moi, jusqu’à reconnaître Taeyang traverser la foule pour venir vers moi. Un grand sourire illumina mon visage, et je le saluais à mon tour. Il y avait encore une sorte de malaise, et je ne savais pas vraiment quoi dire pour combler le blanc, et c’est la prof de maths qui nous sauva tous les deux en énonçant les groupes. Fixé sur ses lèvres, et en voyant que j’étais avec Jae, j’affichais une mine heureuse, mais à la fois déçu en voyant que Taeyang ne faisait pas parti du trajet. Maintenant qu’il était de retour, je voulais en profiter un maximum… Mais bon, ça n’était que deux heures pas vrai ?

« - Compte sur moi ! »

Lui répondis-je simplement quand il m’annonça qu’on se verrait toute à l’heure. Je comptais bien le voir oui, et espérais également qu’ils aient arrangés les locations de sorte à ce qu’on ne soit pas venus pour rien. Je savais qu’il avait accepté après que je lui ai proposé, et je ne voulais pas qu’à cause de planifications hasardeuses, il regrette son geste.

Mais je n’eus pas le temps de davantage m’attarder sur mes pensées, puisque Seung ne tarda pas à faire son apparition. Un jeune coréen, qui était venu en tant que concierge à Boston, et qui devait sans doute aider les profs pour le coup.

« - Salut Seung. »

Je lui répondis en langage des signes, restant poli malgré l’ambiance glaciale qui régnait entre nous. Je n’avais jamais compris pourquoi il était si distant avec moi. Et à dire vrai, s’il ne m’appréciait pas, je n’allais pas lui courir derrière. Je restais donc en retrait pendant qu’ils parlaient, le regard dans le vide.

Après que tous les groupes se soient rencontrés, notre conducteur, Frank se dirigea vers nous pour se présenter. Plutôt sympa, souriant, comme la prof, ça allait. Content de ne pas être tombés sur deux ronchons, j’acceptais la pâtisserie de mademoiselle Nguyen, tout en restant silencieux. Je laissais Jae et Seung répondre aux questions, un peu anxieux d’arriver à mon tour au cas où les deux adultes ne comprenaient pas le langage des signes, et pourtant, quand ils eurent finis de répondre, je sentais qu’on me fixait, signe que c’était à moi.

« - Kappa Pi aussi, je vis avec Jae, je le connais depuis mon arrivée. Je connais vaguement Seung aussi. »

Vaguement, pour ne pas avoir à répondre à des questions du type « vous vous êtes disputés », et pour qu’on ait juste l’impression qu’on n’a jamais fait que de se croiser. Je remerciais ensuite la prof pour ses gâteaux, et un à un, on s’installa à l’arrière de la voiture, où Jae tenta de briser la glace.

« - Je n’ai pas eu le temps de me renseigner, mais je pense qu’il y a moyen de se faire un bon trail. Vous avez prévu quelque chose en particulier ? »

Demandais-je ensuite à la prof de maths, curieux, même si j’ignorais si elle voulait garder ses activités pour elle, et nous faire la surprise pour plus tard.

« - En tout cas merci de nous amener Monsieur Frank, vous faites quoi comme travail au fait ? Et vous Mademoiselle Nguyen vous donnez des cours en fac d'art ?
- Je suis trader à la banque de Boston. »


Je compris la moitié de ce qui avait été dit, et je me contentais de faire comme si j’avais au moins saisi la moitié de la conversation.

« - Je doute que je vous ai en cours, pour ma part, c’est dommage. »

Ce trajet allait être un peu compliqué. Etant dos à moi, les deux passagers avant pourraient parler tout ce qu’ils voulaient, à moins qu’on me traduise, j’allais être à la ramasse complète tout le reste du trajet.

« - J’ai un jeu de cartes, qui veux ? »

Je m’adressais également à Seung, pas dégueulasse au point de faire exprès de l’exclure. Je ne voulais pas non plus que le trajet soit désagréable.

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
I want someone to love me, for who I am. I want someone to need me, is that so bad? I wanna break all the madness, but it's all I have. I want someone to love me. For who I am —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petit nouveau
Messages : 37
Date d'inscription : 14/06/2015
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Dim 16 Aoû - 14:51

Vous, qui êtes tranquillement installés sur un siège de voiture, oui, vous. Vous pensiez pouvoir arriver bientôt à destination et commencer à profiter des joies de ce voyage, n'est-ce pas ? Vous pensiez réellement laisser derrière vous les problèmes de la vie pour une semaine entière. Mais vous ne pensiez pas que Dame Nature voudrait aussi être de la partie. A vous, qui discutez ou jouez sur la banquette arrière, il est temps de casser un peu votre joie de vivre. A vous qui êtes là, muet, à regarder par la fenêtre parce que votre chauffeur est un gros ours, il est temps que ça soit encore pire. Certains, en partant, n'ont sans doute rien remarqué. Et pourtant, au fil des kilomètres avalés, vous devez vous rendre à l'évidence : vous commencez à avoir un peu froid. Quelque chose semble avoir pris le soleil et le ciel bleu en otage. Certains d'entre vous le voit : cet amas gris au dessus de vos pauvres petites têtes. D'autres sont trop occupés pour s'apercevoir que quelque chose se prépare.

Vous, qui êtes derrière vos volants, vous en voyez une tomber sur votre pare-brise. Oh, on ne parle pas ici d'une mouche ou d'une mésange. Non, on parle d'une goutte d'eau. Et si elle avait été toute seule, il n'y aurait sans doute eu aucun problème. Sauf que vous en voyez une deuxième, et que ça vous dérange un peu. Vous êtes obligés d'allumer vos feux, parce que ça s'est assombri autour de vous. Pour l'instant, vos essuie glace sont encore en train de dormir. Puis bien vite, vous devez vous rendre à l'évidence : il faut que vous les utilisez, sinon vous ne pouvez rien voir.

Vous, qui êtes en train d'écouter de la musique parce que c'est une chose qui vous détend en voiture. Vous qui dérangez peut-être votre voisin de droite ou de gauche parce que vous êtes sourd et qu'il entend bien mieux que vous votre bruit sans avoir à avoir le casque sur les oreilles. Eh bien même vous, vous commencez à entendre tambouriner au-dessus de vos têtes, toute cette pluie qui martèle les voitures parties de cette école de Boston. Bien vite vous n'entendez plus rien de la belle mélodie qui parvenait à vos oreilles, et monter le son ne vous sera d'aucune utilité.

Rassurez-vous, tous autant que vous êtes. Dame Nature aime jouer, et ce n'est que le début pour elle. Simplement un peu de pluie, est-ce que vous pensiez qu'elle était petite joueuse ? Si c'était le cas, elle va vous prouvez le contraire. Si ça ne l'était pas… eh bien tant pis, elle va vous le prouver quand même. Certes, certains n'aiment peut-être pas conduire avec le vent qui se lève et le déluge devant leur nez, mais ce n'est en soit pas non plus la mort. Vous ralentissez, vous faites attention, et tout se passe bien. Sauf que ça ne s'arrête pas là. Le vent se met à hurler, il fait plus sombre que jamais -et pourtant c'est le début de la journée- et surtout, cette pluie qui ne laisse pas une seule micro seconde de visibilité.

Oui, vous, qui êtes pressés d'arriver. Que vous soyez devant ou derrière, content ou ennuyé. Vous allez devoir attendre. Parce que devant ça, seul un fou continuerait : ce qui n'est pas votre cas, n'est-ce pas ? Et même si vous n'en êtes pas tous au même point, vous faites la même chose. Vous cherchez une aire de repos pour vous garer, et pourquoi pas vous réfugier à l'intérieur d'une petite boutique qui vend des boissons chaudes ? Cependant, quoi qu'il en soit, il vous faudra faire avec et vous battre contre la météo, qui est loin d'être clémente, et qui vous en fera baver si vous décidez de sortir de la voiture. Mais même pour les plus sages d'entre vous qui ne sortiront pas : une voiture n'est pas l'endroit idéal pour se cacher, on ne s'y sent jamais totalement à l'abri. Et ça, Dame Nature adore ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Trader
Disponibilité pour RP : oui.
Featuring : Lee Pace
DC : Lee Hae HyukEnzo MillerAshton D. MyersNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 29
Who I am? : Un trader à l'âme de poète.
People around me : Mes connaissances.
Relations : - Père de James P. Cobb
- Voisin d'Hanaé Nguyen & plus si affinités
- Ex d'Audrey Cobb

Date d'inscription : 20/06/2015
Age : 47
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Mar 1 Sep - 12:45

Quand on est trader, on ne s’imagine pas avoir un jour à accompagner une bande d’adolescents surexcités à un voyage scolaire. Cela ne fait pas vraiment parti de nos attributions habituelles, et je pense que jamais je n’aurais eu l’occasion de prendre part à une telle expérience, si je ne connaissais pas Hanaé, principale organisatrice de ce dit voyage. Pas franchement épaulée par ses collègues, elle se retrouvait quasi-seule et n’ayant pas grand chose de prévu, j’avais accepté avec joie d’apporter mon aide, d’autant que ma mission n’était pas des plus complexes : faire le chauffeur, et veiller sur eux pour qu’aucun malheur ne leur arrive. En somme, rien de bien sorcier.

Ma présentation se déroula de manière tout à fait banale, exposition de mon carrosse, celui qui nous amènera –j’espère- à bon port, et de ma propre personne, pour eux un jojo sorti de nulle part. Mais, force est de constater que ma bonne étoile me sourit, puisque me voilà accompagné de trois adorables garçons, qui m’avaient l’air bien moins turbulents que les occupants de la voiture voisine, où ça se bataillait à coup de brosses. Ici, l’ambiance semblait bien moins propice à l’énervement et je m’en réjouissais d’avance. Par ailleurs, cela me permit de faire la connaissance de Seung Joo, autre membre du personnel venu apporter sa patte, Jae, un étudiant en art, et Lee un autre étudiant, sourd. Malheureusement pour moi, en langage des signes je ne sais dire que « bravo » et cela se résume à lever les bras au ciel en formant un cercle, un peu comme si tu interprétais soudainement la chorégraphie de la très célèbre chanson YMCA. Bref, rien de très utile en somme, et dur à caser dans une conversation. Néanmoins, je pris la peine de garder le visage face à lui, tout en articulant un maximum, voyant qu’il lisait sur nos lèvres. Un point en plus pour faciliter la conversation.

En tout cas, je constatais que le courant passait plutôt bien entre Hanaé et ses élèves, puisque ceux-ci semblaient particulièrement heureux de voyager en sa présence. Ce qui me fit sourire, content de voir qu’elle entretenait de si bons rapports. Profitant d’une petite cochonnerie vietnamienne, nous ne tardions pourtant pas à tous prendre place à bord du véhicule, constatant que certains étaient déjà sur les chapeaux de roue et prenaient la tête de file. Armé d’un GPS et d’assez d’années d’expériences en tant que conducteur, je ne redoutais pas du tout la route et m’assurais que ce soit le cas pour tout le monde.

« - Vous faites quoi comme travail au fait ?
- Je suis trader à la banque de Boston. »


Simple, mais efficace, je doutais fort que les chiffres et les affaires intéressent un étudiant en art, aussi concret que ça pouvait être.

« - Et vous, vos études vous plaisent ? Tu fais quoi comme style d’art ? Et toi Seung, tu te plais à Boston ? »

Difficile de ne pas remarquer son accent, ainsi que ses phrases encore mal structurées, chose que je ne critiquais en rien, j’admirais justement l’effort qu’il faisait en s’exprimant dans une langue qui n’était pas la sienne. Une chose était sure, il finira bien par la parler parfaitement.

Le début du trajet se déroula un peu sur ce schéma, questions, discussions, réponses, bien que je me sente désolé pour Lee, ne pouvant rien faire de plus pour l’intégrer convenablement, ne pouvant décemment pas faire la toupie sur mon siège. Malgré tout, tout semblait bien se passer, jusqu’à ce que les nuages se fassent plus menaçant et que la pluie tombe, doucement d’abord, puis de plus en plus fort. Une pluie torrentielle qui me prit de court, me forçant à ralentir la cadence, allumer les feux et les essuie-glaces qui devenaient fous avec la puissance de la pluie. Rien ne semblait vouloir s’arranger et notre route croisait celle d’une tempête passagère, visiblement, avec le vent en prime, des conditions tout sauf conseillées pour conduire, et même si j’avais un paquet d’années de conduite derrière moi, je n’étais pas sur de pouvoir continuer ainsi, et même si j’avais un permis bateau, ma voiture n’en était pas un.

D’une voix forte –le bruit de la pluie étant insoutenable- je m’adressais à mes passagers, leur informant d’un changement de programme imminent, prenant la première sortie à tout hasard. Le nom du patelin, je ne le connaissais pas, mais j’osais espérer qu’il avait un abri à nous offrir.

Deux minutes supplémentaires à me concentrer comme jamais, et je m’arrêtais devant le premier bâtiment public en vue, en l’occurrence un petit bar de quartier. Sans doute pas le grand luxe, mais de quoi nous réfugier en attendant que la pluie cesse, et pour éviter de rester confinés dans la voiture. Je les invitais tous à me suivre, et nous nous engouffrions à l’intérieur, non sans être trempés, la distance voiture-bar avait suffit à nous faire goûter à l’affolante pluie qui s’abattait constamment, sans faire de pause.

Le bar était quasi-vide, et seuls quelques vieillards avaient pris place sur les tabourets du comptoir, coupés en plein milieu de leurs récits du à notre arrivée. Salutations polies, nous nous installions à une table.

« - Prenez ce que vous voulez les enfants, et Hana aussi évidemment, c’est pour moi. J’espère que cela ne vous dérange pas, mais pour votre sécurité, comme la mienne, il vaut mieux attendre que le temps se calme avant de reprendre la route. »

Après toi, ils étaient sous notre responsabilité, et avoir une horde de parents armés de fourches au cul ne me tentait guère.

« - Tu as toujours ton jeu de cartes, Lee ? On pourrait se faire un petit tarot en attendant. Vous connaissez les règles ? »

Et me voilà lancé, tout en me rendant compte que je risquais fort de me faire traiter de pépé avec mon tarot. Pourquoi pas le rami tant qu’on y était ? Mais bon, on fait avec les moyens du bord, pas vrai ?

_________________
one twenty-one guns
Do you know what's worth fighting for, when it's not worth dying for ? Does it take your breath away and you feel yourself suffocating ? Does the pain weigh out the pride ? And you look for a place to hide ? Did someone break your heart inside ? You're in ruins. (⚡) Green Day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Jeu 17 Sep - 17:52

Ce voyage, Hanaé l’avait préparé bien à l’avance. Elle était même heureuse que Garner lui ait confié cette tâche, même si elle aurait préféré avoir un peu d’aide venant de ses collègues. Malgré ça, l’organiser était un réel plaisir. S’informer sur l’endroit, les choses à faire et à voir, mais aussi organiser les groupes et les inscriptions. Pour son plus grand plaisir, plusieurs élèves avaient répondus présents, maintenant il n’y avait plus qu’à espérer que tout se passe aussi bien que ce qu’elle avait prévu.

Pour commencer, Garner refusait de payer quoi que ce soit qui ressemblait à un car pour mettre tout ce petit monde. C’était sans doute la première embuche puisqu’il était toujours délicat de mandier du covoituring. Heureusement, beaucoup de jeunes ayant leur permis avaient accepté de jouer ce rôle pas toujours très facile puisqu’il demandait une certaine maturité. Forcément, ils allaient être responsables d’autres étudiants en faisant du mieux qu’ils pouvaient pour les mener là où allait se dérouler ce petit voyage. Hanaé n’avait plus qu’à espérer que tout ce petit monde répondrait à cette condition, mais normalement, toute personne ayant son permis de conduire avait au moins un minimum de sagesse pour ne pas envoyer tout ce petit monde dans le décor. En ce qui la concernait, elle se retrouvait dans la même voiture que Frank, mais aussi d’autres étudiants qu’elle ne connaissait pas forcément. Jae, Lee et Seung Joo. Ce dernier, elle l’avait déjà vu à plusieurs reprises à l’école. Elle était même touchée par son manque d’assurance et sa peur chronique de tout et tout le monde. A chaque fois qu’elle le croisait dans les couloirs de l’école, elle s’arrêtait pour le saluer et essayer de lancer un brin de conversation. C’était toujours bien compliqué puisque à défaut de tirer plus vite que son ombre, comme monsieur Lucky Luke, il disparaissait plus vite que son ombre. Evidemment, Hana ne lui en tenait pas vigueur, ce qui n’était pas le cas de tous ses collègues qui, parfois, ne prenait même pas la peine de le saluer.

Après avoir fait son petit speech en expliquant le déroulement du voyage, et les groupes pour le covoituring, elle avait rejoint son propre groupe et avant de se lancer, avait même proposé à tout le monde un petit biscuit vietnamien. Heureusement, pas fait de ses propres mains, évitant quelconque empoisonnement. Son art pour la cuisine était plus que médiocre et elle le savait pertinemment. Elle se jurait toujours d’apprendre la cuisine, mais encore fallait-il se lancer, mais ça c’était une toute autre histoire. Un jour elle le ferait, oui oui, un jour. Lorsqu’ils furent enfin en route pour la destination qu’étaient les Berkshires, Hana’ tenta de faire un peu la conversation avec les jeunes se trouvant sur la banquette arrière. Ils étaient presque tous dans la même confrérie, sauf Seung Joo qui lui ne faisait partie d’aucune. Dans la voiture, Hanaé avait remarqué l’handicap de Lee et quelque part, heureusement que Jae était là pour faire office de traducteur, parce qu’elle parlait l’anglais, le vietnamien, le mandarin et un tout petit peu le français, mais pas le langage des signes. Elle posa ensuite son regard sur Seung Joo qui manifestait sa joie d’être avec elle. La prof de maths lui sourit, contente qu’elle arrivait à le rassurer un peu « Ca me fait plaisir, Seung Joo. » Lee se renseigna un peu sur tout ce qu’avait prévu Hanaé pour ce voyage. Elle avait une petite liste d’activités, mais tout dépendrait du temps. Dans le pire des cas, elle devrait trouver des plans B, mais elle n’était pas inquiète et laissait faire le temps « Alors, j’ai prévu une balade au flambeau. S’il fait beau, je voulais organiser un petit de match de foot US comme on a pas mal de joueurs des Boston Yanks. Bon, ça serait revisité pour que personne ne se fasse plaquer au sol. Il y a de l’accrobranche, des balades à cheval. Après vous aurez aussi du temps libre, vous verrez c’est un chouette endroit. Normalement je dois aussi vous emmener dans une activité ludique et biologique ou encore botanique, mais je n’y connais rien puisque je ne suis pas prof de SVT. Donc je ne sais pas comment faire encore. Donc je vais composer, parce que je n’ai pas envie de vous assommer avec un guide. » En effet, les guides n’avaient pas toujours la bonne façon pour se faire écouter des étudiants. Il était rare te tomber sur l’un deux possédant la bonne méthode pour être captivant auprès des adolescents.

Les jeunes artistes s’intéressaient aussi à Frank qui devait se concentrer un peu plus sur la route, mais quelque part, Hanaé était soulagée qu’ils ne le prennent pas pour un étranger à ne pas considérer, puisqu’il n’avait rien à voir avec l’école « Non, je ne donne pas cours en fac d’art. J’ai déjà beaucoup d’heures au lycée et avec les options plus économiques à la fac donc même si vous avez des bases de statistiques, ce n’est pas moi qui les donne, j’ai déjà un horaire bien chargé. C’est vrai qu’à la réflexion, je ne me suis même pas présentée : donc moi c’est Hanaé Cao Nguyen, je suis prof de maths depuis pas mal d’années maintenant. Je suis vietnamienne et je suis arrivée à mes dix-huit ans en Amérique pour faire mes études. Comme vous, je ne parlais pas bien Anglais. Je suis vieille de trente-huit ans et je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfant non plus, mais j’aime beaucoup le fils de Frank. Voilà pour la petite histoire » Elle sourit, puis posa son attention sur Lee qui signait quelque chose qu’elle ne comprenait toujours pas, mais que Jae traduisait « Tu as choisis quoi comme option ? » Elle gardait toute son attention sur ce que Lee voulait lui répondre et puis aux réponses données à Frank alors qu’il s’intéressait lui aussi davantage aux étudiants présents en leur posant des questions.

Plus ils avançaient dans le voyage et plus les nuages au-dessus de leurs têtes se faisaient menaçant et cinq minutes après même pas, il était presque impossible de voir la route. Frank décida bien sagement de prendre la première sortie pour s’arrêter dans le premier lieu public venu : un bar.  Au moment de sortir, Hanaé s’assura que tout le monde soit disposé à suivre, mais Seung Joo n’avait pas vraiment l’air de l’être. La panique se lisait dans ses yeux. La pluie n’avait jamais tué personne, mais elle ne connaissait pas la vie ni le passé de ce garçon. Elle n’était même pas sûre que ce soit ça le problème. Elle fouilla dans son sac après l’outil parfait contre la pluie « Tu veux mon parapluie, Seung ? » Elle lui ouvrit et lui présenta, puis rejoignit les autres à l’intérieur du bar, totalement trempée elle aussi. Ils allèrent s’installer à une table quand Frank les invita à prendre de quoi se réchauffer. « Moi je vais sauter sur le chocolat chaud ! » Elle sourit, bien trop amatrice de chocolat pour laisser ça de côté et prendre autre chose. La mine un peu plus inquiète elle reprit « J’espère que les autres se seront arrêtés aussi. Enfin ça serait bête, on ne voit plus rien dehors avec la pluie » Hanaé posa son regard sur Frank, un peu anxieuse, puis tenta de penser à autre chose comme par exemple ces jeunes autour de la table avec eux. Frank proposa une partie de Tarot, chose que Hanaé ne connaissait pas. Elle grimaça « Je connais seulement le Poker. T’es un petit joueur avec ton tarot là » Hanaé sourit puis se recula un peu lorsque leur commande arriva « Seung, tu connais le chocolat ? C’est la meilleure chose sur terre qu’on ait pu inventer ! Encore meilleure que la glace du 4 juillet »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme d'entretien à l'école
Disponibilité pour RP :
Featuring : Pyo Jihoon
DC : Kyaw Ne Min, Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane & Jake I. Wilson
Messages : 106
Who I am? : Un peu paumé
People around me : Dans le vaste monde
Where I'm going : A errer
Social Network : /
CellPhone : Le monsieur n'a pas de portable
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   Ven 18 Sep - 23:04

Voilà, c'est le grand jour, et Seung Joo est anxieux comme jamais. Anxieux parce qu'il ne sait pas vraiment où il va, ni avec qui il y va. C'est un voyage scolaire, dans un endroit plutôt tranquille il paraît, et avec des élèves. Alors le garçon, il ne sait pas vraiment quoi en penser. Est-ce que ce seront des monstres ? Est-ce qu'ils vont être méchants, comme certains le sont en le croisant ? Est-ce qu'il sera de trop ? Est-ce qu'il pourra faire des activités avec tout le monde ? Et encore beaucoup d'autres comme ça. C'est sans doute pour ça que sa nuit a été courte, mais il se fiche un peu de savoir si ça se voit ou non, ça n'a aucune importance.
Aujourd'hui, il a une responsabilité qu'il n'a jamais connu : encadrer et aider. A vrai dire, Seung Joo, il a peur d'être plus un boulet qu'autre chose. Il se connaît, il a toujours de grandes résolutions pour changer, et il reste l'esclave de ses peurs. Il espère simplement ne pas trop décevoir Hanaé, qui compte quand même un peu sur lui pour ce voyage.

Le garçon arrive dans les premiers et attend sagement que les choses bougent un peu. Il est bien, dans le calme de l'heure matinale, et dès qu'une troupe se forme autour de lui, il se sent assez mal. Du regard, il chercher quelqu'un qu'il connaît et qu'il apprécie. Il tombe alors sur la douce Gemma et c'est parfait. Il va vers elle pour lui dire bonjour, content. C'est une jeune fille calme et charmante, qui lui raconte des histoires. Si tous les élèves étaient comme elle, il serait sans doute plus joyeux à l'idée de venir travailler le matin et de croiser du monde.

- Je vais bien, je suis content de te voir.

Au fond, il est également très angoissé, mais il se dit simplement que ça va aller. Seung Joo repère au loins Jae Ji, avec Lee Hae et se dirige vers eux. Entre temps, Hanaé commence son discours et Seung Joo écoute avec qui il est. Justement, il est avec son ami d'enfance et Lee, avec qui le courant ne passe pas vraiment. En fait non, ce n'est pas vraiment ça, Seung Joo, il est persuadé que Lee ne l'aime pas. C'est tout. Il dit ensuite bonjour aux deux garçons, même s'il ne sait jamais vraiment comment s'y prendre pour Mr Hyuk. Jae Ji lui demande comment il va mais il ne répond pas à la question volontairement : ça n'intéresse personne. Ce n'est qu'une question de politesse, après tout, même si lui la pose toujours dans l'intention de savoir.

- On se connaît un peu.

Manière de dire qu'il a déjà assez croisé Lee pour sentir qu'il y a un malaise. Installé par eux et sans aucune raison, mais il y en a un quand même. Puis tout le monde sait que Seung Joo, il n'est pas très à l'aise avec les gens, même avec ceux qu'il apprécie. Ils sont donc tous ensemble pour le covoiturage et Seung Joo constate qu'il n'y a que Frank qu'il ne connaît pas. Heureusement, ça lui évite d'être totalement perdu. Il salue tout le monde et ne répond pas aux premières questions sur la confrérie, puisque ça ne le concerne pas. A vrai dire, d'un côté il aime bien son groupe, mais de l'autre, il n'est pas très à l'aise. Néanmoins, une partie de la question lui est adressée, histoire qu'il ne soit pas à l'écart.

- Oui, j'aime bien. Boston est jolie.

Bon après, il n'est pas non plus très très bien intégré. Seung Joo, il ne sort jamais, ou seulement pour travailler et faire les courses. La question des activités se pose ensuite et le brun tend l'oreille pour saisir le maximum possible. Encore une fois, il ne comprend pas tout, mais il aime bien ce qu'il a entendu. Il découvrira sur place, c'est ce qui est bien aussi, comme tous les autres participants à ce voyage. Il apprend que Frank est « trader » mais il ne sait pas ce que c'est, alors il ne dit simplement rien. Il n'ose pas poser la question, pour ne pas se sentir bête.

Seung Joo, il reste silencieux pendant le voyage, sauf quand on lui pose des questions. Il n'est pas du genre à parler beaucoup de lui-même, mais il ne refuse pas de répondre. Cependant, si on observe bien, on peut le voir ou le sentir se tendre un peu. Il n'aime pas vraiment être en voiture mais ce n'est même pas ça qui le gêne. Contrairement à beaucoup de camarades, il a vu le temps qui se couvre, il a senti que l'atmosphère n'était plus la même. Et surtout, il a vu les gouttes qui ont commencé à pointer le bout de leur nez. Seung Joo, à chaque fois qu'il pleut, il se dit qu'il va y avoir l'orage. Il n'aime pas l'orage. Pire, il en est totalement terrorisé. Autant dire que dans une petite voiture, il se sent encore moins à l'abri que dans son appartement, même si celui-ci est vraiment mal isolé. Il ne dit mot, ne voulant embêter personne, mais son visage reste légèrement déformé, tourné vers la route et le ciel menaçant. Finalement, la pluie l'emporte et elle agresse la voiture et ses occupants, qui doivent s'arrêter. Ça pourrait en rester là mais non, Frank a la meilleure idée du siècle pour le jeune homme : sortir de la voiture pour aller boire quelque chose. Au moment de descendre : impossible. Seung Joo essaie dans un geste incertain de se tenir à Jae -ou à sa main plutôt- pour se donner du courage et le top de départ mais il rate sa cible sans un mort. Heureusement pour lui, Hanaé voit bien qu'il est troublé et lui tend son parapluie.

- Merci Miss Nguyen, très gentil de vous.

Il saisit l'objet, le place au dessus de sa tête et marche le plus vite qu'il peut pour attendre le café sous cette pluie torrentielle. Il comprend que Frank offre la boisson, ce qui le gêne un peu mais il ne peut pas dire non. Il ne sait pas vraiment quoi choisir mais au final, il a un temps supplémentaire puisque les autres parlent de jouer aux cartes. Seung Joo, il ne sait pas jouer, et il a peur de l'admettre parce qu'il se croit trop bête pour comprendre quand on lui explique. Il trouve une autre excuse même si le mensonge est quelque chose qu'il déteste. Sa grand-mère serait là, elle lui ferait passer le goût de dire des choses fausses, en lui administrant une claque qui en ferait trembler ses tympans par exemple. Mais elle n'est pas là et il ne va pas se frapper tout seul, quoi qu'il le fait mentalement.

- Euh, je n'aime pas cartes, désolé.

Au final, il veut quand même bien les regarder, mais pas jouer. Surtout qu'il est toujours préoccupé par le temps dehors, et le ciel maintenant disparu auquel il jette quelques regards désespérés de temps en temps. Puis Hanaé lui parle et il tente un petit sourire timide, sans aller trop loin non plus. Les sourires, ce n'est pas son truc.

- Je connais chocolat, j'ai servi à restaurant halmeonim (ou 할머님 qui est la grand-mère sur le ton formel en coréen si je me trompe pas) mais jamais avoir goûté.

Seung Joo, plus d'une fois il a senti l'odeur du chocolat, que ce soit en boisson, en dessert ou n'importe, mais jamais il n'y a touché autrement que pour le poser devant le nez de quelqu'un. Sans doute que pas beaucoup de monde dans la salle n'a compris le mot pour parler de sa grand-mère mais tant pis. Surtout que quand on le connaît, on n'a pas trop de mal à savoir pourquoi il y a encore de la peur dans sa voix quand il prononce ce mot, mais un peu plus quand on entend aussi une part de respect. Seung Joo est compliqué -qui l'aurait cru- sur certains points, voilà tout.

- Mais je veux bien essayer.

Il est un peu déstabilisé par ses souvenirs mais il se ressaisit assez vite avant de poser ses yeux sur Jae, puis sur Lee et enfin sur Frank. Il est curieux concernant cet homme et il ne retient pas sa question.

- Frank, pourquoi venir sortie, vous avez enfant ici ?

A peine sa phrase terminée, il se dit que c'est indiscret, qu'il n'aurait pas dû et se tait, baissant légèrement les yeux. Depuis qu'il vit à Boston, Seung Joo, il a appris qu'il avait le droit d'être curieux et de demander des choses, mais c'est un vieux réflexe et il estime qu'il n'a pas à demander comme ça, alors il s'en veut et préfère faire profil bas. Déjà qu'il a refusé de jouer aux cartes, il va finir par se faire virer du groupe et abandonné sur le bord de la route, comme le boulet qu'il pense être. Ou même se faire gronder pour avoir dit une bêtise. Ou encore se faire détester. Et en plus il pleut.

_________________
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
Nelson Mandela
(c) Arwy


Seung Joo parle en navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Covoituring avec Frank   

Revenir en haut Aller en bas
 
Covoituring avec Frank
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Covoituring avec Ashley
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Events :: Berkshires :: Covoituring-
Sauter vers: