AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Covoituring avec Cameron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Covoituring avec Cameron   Mer 22 Juil - 23:41


 

 

Covoituring


Lundi 3 août 2015, 7.00 am


Aujourd'hui, c'était le grand départ et Hanaé avait fait parvenir les premières instructions concernant le voyage. Miss Garner avait donné les siennes et pas des moindres. Déjà, elle avait refusé catégoriquement de louer un car pour ce voyage qu'elle trouvait un peu inutile. Néanmoins, Hanaé avait pu lui expliquer la nécessité du voyage. Certes, elle avait un peu enjolivé l'histoire, comme lui dire qu'il y avait des musées très enrichissants, sans parler de la curiosité des étudiants à vouloir en apprendre plus sur la nature. Evidemment, elle ne comptait pas leur faire manger des musées tout le long du séjour, puisqu'elle, son but en organisant ce voyage, était surtout une dernière semaine de détente avant la rentrée, mais aussi d'intégration pour les petits nouveaux venus à Boston. La jeune prof de Maths avait donc dû se débrouiller pour dispatcher tout le monde dans des voitures, avec l'assurance que certains avaient bien un permis de conduire, mais surtout une voiture à disposition. Quelques semaines auparavant, elle avait dû penser aussi aux personnes qui pourraient l'accompagner pour encadrer tous ces jeunes. Ses collègues voulant profiter de cette semaine de calme pour finir de préparer leur cours, elle s'était donc retrouvée toute seule comme accompagnatrice. Ce jour où elle avait participé à un picnic surprise avec James, Logan et Frank, elle avait sauté sur l'occasion pour proposer à ce dernier de l'accompagner, feignant l'angoisse de ne pas pouvoir gérer toute seule tout ce petit monde. Hana avait aussi fait jurer à James et Logan de garder ça pour eux jusqu'à la réception du premier courrier reprenant les explications du voyage, sous peine de les martyriser tout au long de l'année.

Ce matin-là, elle s'était levée vers 5h30 pour éviter de se mettre la pression. Elle ne devait rien oublier, pas même sa tête et ça c'était pas gagné. Elle s'était douchée, habillée de vêtements confortables tels qu'un short en jean, une blouse reprenant un visage et par-dessus, une veste en jean également. Elle rassembla tout ce dont elle avait besoin, documents, instructions comme ses propres affaires et quand l'heure pointa le bout de son nez, elle attendit Frank pour se rendre au lieu de rendez-vous donné aux étudiants: sur le parking de l'école à 7.00 am. Sur place, Hanaé, motivée et d'excellente humeur discutait avec Frank jusqu'à l'arrivée des jeunes. Lorsqu'ils furent tous là, elle grimpa sur un petit muret pour que tout le monde puisse la voir, mais surtout l'entendre.

"Bonjour à tous ! J'espère que vous êtes tous en forme pour ce grand départ, mais à en voir le visage de certains, le réveil a dû être un peu éreintant, n'est-ce pas James ?" Elle lui adressa un grand sourire, mais reprit de plus belle "Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Hanaé Nguyen, je suis aussi prof de maths donc les lycéens, pas de bol, vous allez devoir me supporter. Pour les autres, ça dépend un peu de vos options, mais si dans votre grille horaire vous avez des maths ou des statistiques, alors ça sera avec moi. Je pense être une prof assez cool et sympa. Je suis assez ouverte au dialogue et tout ce qui s'en suit, mais il ne faut pas abuser de ma patience, sinon je peux devenir une vraie emmerdeuse. Pour ce voyage, j'ai avec moi deux volontaires qui se sont dévoués, et avec le sourire qui plus est: Frank Earend, et notre cher barman bien connu de la ville pour son bar irlandais: Eoin Johnstone ! Voilà pour les présentations maintenant passons aux choses sérieuses" Hana prit la liste du covoituring dans ses documents et se plaça à nouveau sur le petit muret.

"Avec notre cher Quarterback, Kyaw Ne Min, les chanceux et chanceuses sont: Iris Stewart, Gwen Foster, Enzo Miller et Laureen Brown. Avec Cameron Davis: Fletcher Collins, Lina Watson, Abigail O'Hara et Maëlys Meyer. Avec Eoin: Mikaela Kozlovski, Nicholas Tompkins, Alayna Keane et Edward Hoff. Avec James Cobb: Logan Maxwell, Gemma Osborne, Selena Mils-Parker et Jade Watson. Avec Ashley Cooper: Cléo Youngovski, Anastasia Stewart et Taeyang Park. Avec Adam Matthews: Tim Cox, Elisabeth Stewart et Carry Chainsaw. Avec Monsieur Stewart: Maël Dawson et Chaz Koch.  Et enfin, avec Frank le reste, c'est à dire Seung Park, Lee Hyuk, Jae Choi et moi !"

Elle leur distribua à tous un itinéraire avec l'adresse de l'endroit pour ceux dont les voitures étaient équipées d'un GPS.

"Soyez prudents sur la route, si jamais j'ai indiqué nos numéros de portable sur l'itinéraire et normalement, vous devriez mettre entre 2h30 et 3h. Si au bout de 5 h vous n'avez toujours pas trouvé le camping… Ben c'est que vous êtes perdus"

Hanaé rejoignit son groupe pour commencer l'aventure.



 
© charney

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP : Oui
Featuring : Austin Mahone
DC : Jewel McCoy (Crossover)
Isobel W. McCoy (Crossover)
Lwyn Sein Zaw

Messages : 78
Who I am? : Tu es mon paradis mais je suis probablement ton enfer
People around me : Envoyez un mp !
What I've done : //
Where I'm going : //
Social Network : //
Date d'inscription : 03/07/2015
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Jeu 30 Juil - 1:38

La voiture de Cameron

HRP pour Neilouloute:
 

Se lever si tôt pour un voyage, c'était probablement une épreuve digne des douze travaux d'Hercule pour Cameron. Ce weekend, il était retourné dormir chez Chris afin d'avoir une partie de ses affaires pour le grand départ. S'il n'avait pas été désigné comme chauffeur, probablement qu'il se serait fait passer pour malade dans l'unique but de dormir plus longtemps. Après, il les aurait rejoint en prétendant que ce n'était qu'une petite passe, mais que là il était bien en pleine forme. Mais non, il avait en plus fallu qu'il soit désigné pour conduire un groupe que, si ça tombe, il ne connaitrait même pas. Une fois prêt et douché, il rejoignit le rez-de-chaussée où il y retrouvait son oncle, mais aussi Jewel qui prenait son petit déjeuner. En la voyant là, Cameron ne pu s'empêcher de rire. Cette fille était folle : elle était en vacance et elle se levait aussi tôt. « Tu m'expliques pourquoi t'es en train de prendre ton petit dej à 6h30 du matin ? T'es quand même pas assez folle pour te lever tous les jours à cette heure là, j'espère ? » Il s'installa en face d'elle pour partager ce petit moment de bavardage avant de partir. « Non, mais j'ai un avion à prendre pour Miami dans deux heures. Tu peux me conduire à l'aéroport d'ailleurs ? » Cameron fut assez étonné de cette demande. Ordinairement, Jewel aurait certainement fait des pieds et des mains pour que Chris la conduise « Ton père peut pas te conduire ? Je dois aller chercher Fletch' avant. Et puis pourquoi tu prends un avion si tôt ?» la jeune fille finissait de prendre son petit dej, puis rassembla ses affaires « Parce que j'aimerais faire une surprise à Sasha et arriver à 11h à Miami, c'est une bonne heure pour se déguiser en réveil en guise de surprise. Et Non, il a une réunion donc il ne peut pas me conduire » Cameron sourit. Elle était mignonne avec Sasha, mais lui c'était pas vraiment son truc, ou du moins ce ne l'était plus. En y repensant, Fletcher lui avait dit il y a de cela quelques jours que Lina était de retour du Boston. De puis son départ, il n'avait jamais pris le temps de la recontacter. Pas même via les réseaux sociaux, ni mails ni rien. Il ne savait pas ce qu'elle était devenue, il ne savait pas non plus si elle avait changé. Lorsque Fletcher lui avait appris la nouvelle, il avait hésité à lui demander s'il l'avait revue et surtout, si elle avait changé, mais avait préféré jouer la carte de l’indifférence, même s'il se doutait qu'il n'avait pas besoin de jouer un double jeu avec le PBP, qu'il le connaissait un peu trop pour ne pas comprendre qu'au fond, il était curieux de la revoir et que s'il ne voulait jamais s'attacher, c'était pas un hasard. Voyant que Jewel attendait sa réponse, il se sortit de ses pensées « Oui ok, mais grouille je pars dans 5 minutes » Finalement, Cameron avait attendu la demoiselle pour rien, puisque finalement son père l'emmenait à l'aéroport, ou comment l'énerver un peu plus dès le petit matin. Il avait fini par se mettre en route vers la demeure de Fletcher pour aller le récupérer avant de rejoindre le parking de l'école. Dans la voiture, la radio battait son plein et lorsque son ami d'enfance grimpa dans son véhicule,  Cameron mit à nouveau le moteur en route « Ca t'étonne si je te dis qu'on est à la bourre ? » Ouais, c'était de sa faute en fait, ou plutôt celle de Jewel. Le PBP ne lésina pas sur la vitesse pour rattraper le temps perdu, mais ça ne l'empêchait pas non plus de lancer une conversation qui, quelque part, le travaillait un peu depuis hier soir « On lance les paris, tu paries qu'on va devoir se coltiner qui sur le trajet ? Des gars de la confrérie ? Mais ça m'étonnerait parce qu'ils sont presque tous chauffeurs. Des DG ou un mixe de tout ? Moi je parie... juste des meufs ! Ca serait le pied quand même »

Cameron gara sa voiture sur le parking et les deux jeunes sortirent de la voiture pour entendre ce que disait la prof. En voyant le physique de Mademoiselle Nguyen, il  avait l'impression de rêver « Ne me dis pas que c'est vraiment elle la prof de maths ? Elle est pas mal pour une prof, il y a de quoi aimer les maths » Cameron ne connaissait pas encore les profs de Boston puisque lui venait de Miami. Mais si toutes les profs étaient comme ça, alors il voulait bien devenir intello à la seconde. Cameron s'appuya contre le capot de sa golf 7, lunette de soleil sur le nez et attendit de voir les groupe qu'elle avait composé. En voyant Iris Stewart passer devant son nez, une question lui vint à l'esprit « Elle est avec Kyaw elle, ou quoi ? Tu m'avais dit que c'était pas son genre de rester avec le même type et à chaque fois, elle se retrouve avec lui » Il en profita pour – la – les regarder passer, ainsi que leur trois Sigma Nu et ensuite posa son attention sur la voix de la vietnamienne. Lorsqu'elle cita son prénom, il avait hâte de savoir les prénoms qui allaient suivre. « Fletcher Collins, Lina Watson, Abigail O'Hara et Maëlys Meyer. » Il s'attendait à tout, sauf à ça. Ils étaient au moins trente-cinq à participer à cette aventure, et il fallait qu'il se retrouve dans la même voiture que Lina. « Dis moi que c'est une blague. C'est toi ? T'as demandé à ta prof de maths de la mettre avec nous ? » Au fond, il ne la détestait pas, il lui en voulait simplement d'être partie alors qu'elle avait beaucoup plus de raison de lui en vouloir que lui, mais encore fallait-il qu'il l'admette. Dans l'histoire, c'était lui qui avait été con, mais ça aussi, il fallait qu'il l'admette. Mais non, Cameron était aveuglée par une seule chose : le départ de Lina qu'il avait prit pour une trahison. Il n'avait même pas voulu savoir le pourquoi du comment, il avait juste coupé tout lien en sachant qu'elle partait. Peut-être parce qu'au fond il n'était pas fait pour les adieux. En voyant les filles arriver, il ne la fixait qu'elle derrière ses lunettes de soleil.

« Tiens, on a même une revenante. C'est super »

Elle avait changé, mais il la trouvait toujours aussi belle, mais lui pouvait toujours être aussi con avec son sarcasme à deux balles. Il posa son regard sur Maëlys qui était toujours aussi souriante, puis par réflexe, regardait Fletcher. Il avait comprit la crise de jalousie de la jolie brune au quatre juillet et en avait même touché un mot au PBP. Si ça pouvait l'éloigner un peu de Mademoiselle Martel, c'était pas plus mal. Cameron ouvrit le coffre de sa voiture pour y mettre les sacs de ces demoiselles. Et puis, petite particularité de sa propre voiture, il n'y avait pas 4 portières, mais deux et donc, il fallait rabattre les deux sièges avant pour s'asseoir derrière. Ce qu'il fit avec le sien pour laisser monter les passagers à l'arrière. Il ne savait pas trop lequel allait se retrouver devant avec lui, de toute façon il le verrait bien assez tôt.

« Pitié les gars, si vous êtes malades en voiture, dites le avant de vomir sur la banquette, je ne demande que ça. Ah non, si vous voulez qu'on s'arrête pour manger, boire, aller au toilette ou juste pour dire de se dégourdir les jambes, faites signe aussi »

Après, s'ils avaient de quoi manger sur eux, ils pouvaient très bien le faire, tant qu'au final sa voiture ne ressemblait pas trop à une porcherie. Cameron mit le contact et comme le reste des groupes, prit la route, non sans oublier qu'avec eux, il y avait une jeune fille qu'ils ne connaissaient pas.

« Alors, Abigail, que peux-tu nous dire sur ton compte ? Nous, on se connait tous depuis quelques années déjà, donc plus de secret. A moins que mademoiselle Watson veuille dire des choses qu'on ignore ? Ou même mademoiselle Meyer, tu devais pas dire un truc à Fletcher, toi ? Tu sais, ce que tu m'as dit au feu d'artifice ? »

Ou l'art de mettre les gens mal à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Mar 4 Aoû - 10:06

Interactions : Cameron, Maëlys, Abigail

Quelqu’un arracha brusquement la couverture me couvrant de la tête au pied. Par réflexe, je sursautai.

« Fletcher, lève toi ! Tu vas être en retard. »

Je m’assis sur mon lit, confus par ce réveil soudain et mentalement douloureux. Je ne comprenais pas pourquoi ma mère me réveillait à 5h du matin. Mon téléphone se trouvait dans mes mains, ce qui voulait dire que je m’étais encore endormi sans crier-gare en passant ma nuit sur les réseaux sociaux. Je frottai mes yeux et marmonnai des mots à ma mère même incompréhensibles pour moi. Elle tira mes rideaux grands ouverts, avant de s’approcher de moi pour me tapoter les joues.

« Allez, go ! Tu pars aujourd’hui, tu te rappelles ? »

Ah, merde. Le voyage m’était complètement sorti de la tête. Je sortis nonchalamment du lit et me trainai jusque dans la douche. J’étais loin d’avoir fini mes bagages. Pourtant, la veille, je m’étais dit que j’allais les boucler ce matin vu que je n’avais aucun problème à me réveiller tôt, sauf que je manquais cruellement de repos ces temps-ci. J’avais pris la mauvaise habitude de ne pas dormir la nuit et de ne m’assoupir qu’au petit matin. Du coup je n’avais que quelques heures de sommeil. J’avais beau être exténué, je n’arrivais quand même pas à trouver le sommeil. J’étais complètement dans les vapes en ce moment. L’eau tiède parvint à me réveiller un peu, mais sans plus. Me rappelant que j’avais encore des tonnes d’affaires à ranger, j’étais particulièrement découragé. Au final, je fourrai n’importe quoi dans ma valise sans vraiment réfléchir. Je n’étais pas du genre à me prendre la tête pour des vêtements, alors je m’en foutais. Six heures du matin n’avait pas encore sonné quand je plaçai mes bagages devant la porte de ma chambre. Par conséquent, je me jetai sur mon lit et fermai les yeux.

Je fus de nouveau réveillé, mais par une alarme cette fois-ci. Je l’avais programmer pour six heures et demie et je me traitais aussitôt de stupide. Si on ne m’avait pas réveillé plus tôt, je n’aurais jamais fini à temps. Cameron avait l’intention d’arriver d'une minute à l’autre, alors je me grouillai pour prendre mon petit-déjeuner. Je mourrais déjà de faim alors j’étais reconnaissante envers la gouvernante pour m’avoir préparé des crêpes sucrées. Ce qui était rare, car d’habitude je devais répéter ‘Ady j’ai faim’ à plusieurs reprises pour qu’elle finisse par me faire à manger. Elle devait savoir que j’étais déjà à la bourre et que je n’avais pas de temps à perdre. Ma mère déboula en trombe dans la pièce et exigea un morceau de mon plat. Je poignardai un morceau et lui offris la fourchette sans faire de drame. Je détestais partager ma nourriture, sauf que j’étais trop fatigué pour réagir normalement. Ma mère enroula ses bras autour de mon cou et laissai un baiser sur ma joue.

« Passe un bon voyage chéri. »

Je levai les yeux au ciel. Elle m’adressai un sourire, avant de quitter pour le travail. Plusieurs minutes plus tard, Cameron klaxonna devant ma porte, me faisant savoir qu’il était arrivé. J’avalai mes restes en une bouchée, courus jusqu’à ma chambre pour récupérer mes sacs, puis sortis les mettre dans le coffre de la voiture.

« Ca t'étonne si je te dis qu'on est à la bourre ? »

« Wow, quelle surprise. » répondis-je avec du sarcasme dans la voix.

Ça m’arrangeait qu’il soit en retard en fait. J’aurais dû faire mes bagages plus tôt et non le jour même. Je me prenais toujours à la dernière minute et le regrettais amèrement par la suite.

« Tu crois qu’on peut encore passer prendre un café ? »

J’émergeais lentement, mais pas assez rapidement à mon goût. J’augmentai le son de sa radio et ouvris sa fenêtre dans le but de recevoir un peu d’air frais. Cameron ouvrit la conversation sur les paries et je pouffai de rire devant sa suggestion.

« Connaissant notre chance, on va sûrement se retrouver avec les pires. Je trouve que ça serait bien si on était avec Mae et Lina, et pourquoi pas sa soeur, tiens. Comme dans le bon vieux temps ! »

Je tâtais le terrain avec lui. Même si je lui avais informé du retour de Lina il y a quelques jours et qu’il avait été indifférent face à la nouvelle, j’avais conclu que c’était un sujet délicat. Je savais qu’elle participerait aussi au voyage et j’étais curieux de voir leur réaction quand ils se reverraient. À ma connaissance, ils ne s’étaient pas contactés depuis que Lina avait quitté Boston. Je n’avais pas essayé de jouer les bourreaux des coeurs entre ces deux-là, mais j’espérais sincèrement qu’ils ne se détestaient pas trop.

Une fois sur le parking, le premier commentaire que lâcha Cameron était à quel point la prof de math était sexy. Ah ça, je comprenais parfaitement. J’avais passé l’année à flasher sur elle. Madame Nguyen n’était pas seulement jolie, mais excessivement douce et gentille. Elle arrivait à faire fondre tout le monde avec son charme.

« Et là t’as encore rien vu. Attends à la rentrée, tu vas pas t’en remettre. »

J’observai attentivement les environs. Au fond de moi j’espérais croiser Marine, même si ça m’étonnerait qu’elle ait accepté de participer à ce genre d’événement. Déçu, je reportai mon attention sur le Pi Beta, qui dévia le sujet sur Iris et Kyaw se trouvant non loin de là. J’arrivais toujours pas à me faire à l’idée qu’ils étaient mariés. Je doutais que quelqu’un s’y fasse d’ailleurs. Je posai mon bras sur l’épaule de Cameron, prenant soudain un air dramatique.

« Dude, ils sont mariés. Eh oui, j’ai tiré la même face que toi quand j’ai appris la nouvelle. Par contre me demande pas le pourquoi du comment. »

J’étais curieux de le savoir aussi, mais bon, ils faisaient ce qu’ils voulaient.

La prof demanda notre attention et je l’écoutai le temps qu’elle annonce les groupes. Je sautais de joie en entendant avec qui j’étais, sauf qu’en me retournant vers Cam pour lui faire un high five, on ne se trouvait pas sur la même longueur d’onde.

« Dis moi que c'est une blague. C'est toi ? T’as demandé à ta prof de maths de la mettre avec nous ? »

« Bah non ! Allez, réagis pas comme ça, ça va être fun ! »

Je lui tapotai le dos afin de l’encourager.

« Et puis je vois pas pourquoi tu réagis comme ça. Ça fait super longtemps que tu l’as pas vu. Tu devrais être content, non ? »

Je croisai le regard de Maëlys et je lui fis bonjour de la main en souriant. Cameron m’avait parlé d’elle il y a quelques jours, mais n’avais pas trop compris ce qu’il essayait de me dire. C’était à propos de jalousie, de Mae et de Marine, mais je ne voyais pas le lien avec Marine et moi. Bref, je n’y avais pas songé depuis et n’en avais pas fait un drame.

J’aidai Cam à ranger les sacs des passagers dans sa voiture. Je saisis les bagages de Mae et par la même occasion, débutai une conversation avec elle.

« Comment tu vas ? Prête pour le voyage ? »

Je m’avançai plus près d’elle, puis lui montrai Cameron et Lina qui se trouvaient en avant. Je chuchotai :

« T’as pas peur avec ces deux-là ? À mon avis le trajet va être long. »

Je lui fis un clin d’oeil, avant de remarquer la nouvelle arrivée. Abigail. Je mordis ma lèvre inférieure, amusé par le fait qu’elle se trouve dans le groupe.

« Comme on se retrouve ! Contente de me voir ? »

Probablement que non, mais moi au moins j’étais content de la voir. Après que les filles se soient installées en arrière, je pris place en avant aux côtés du chauffeur. Je lançai un regard à Lina, qui ne semblait être de bonne humeur. On avait à peine décollé que l’ambiance louchait déjà.

« Alors, Abigail, que peux-tu nous dire sur ton compte ? Nous, on se connait tous depuis quelques années déjà, donc plus de secret. A moins que mademoiselle Watson veuille dire des choses qu'on ignore ? Ou même mademoiselle Meyer, tu devais pas dire un truc à Fletcher, toi ? Tu sais, ce que tu m’as dit au feu d'artifice ? »

Je fronçai les sourcils, pris au dépourvu par son commentaire. Je me tournai afin de fixer Maëlys, attendant une explication de sa part.

« Quoi ? Me dire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delta Gamma
Featuring : Gigi Hadid
DC : Nathan McCoy & Mike Kim
Messages : 10
Who I am? : Mama said I'm a pretty girl
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 19
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Mar 4 Aoû - 10:28

Interactions : Jade, Maëlys, Cameron, Fletcher, Abigail

Tenue de Lina

Compte tenu du fait que les élèves étaient demandés sur le terrain de l'école à 7 heures précises, j'avais prévu mon alarme pour 6h du matin. Le lycée n'était pas très loin, alors 50 minutes devraient me suffire pour boucler mes préparatifs. Comme je n'aimais pas trop me trouver à la dernière minute, j'avais commencé à remplir mes bagages le jour d'avant. Même si l'on ne partait que pour quelques jours, je n'avais pas pu m'empêcher d'apporter une variété de vêtements. À chaque fois que je partais en voyage, j'avais toujours cette angoisse de ne pas avoir assez d'habits. En plus, si je me restreignais trop, je risquais de regretter les choix que j'avais faits une fois partie. La plupart du temps, je m'habillais selon mon humeur du moment, alors je préférais emmener tout ce que j’avais dans le but de choisir au moment opportun. Par évidence, j’avais délaissé les robes de soirées ainsi que les talons hauts ridiculement hauts. Étant donné qu’on passait nos séjours dans les montages, je me voyais mal me vêtir de manière chic pour impressionner les animaux sauvages. J’étais peut-être une Delta Gamma, mais je possédais aussi du bon sens. Non, j’avais plutôt opté pour des shorts, leggings, t-shirts et vestes légères. J’avais également plusieurs joggings dans ma valise, sans oublier des souliers fermés afin d’être confortable lors de longues marches dans la nature.

Je n’étais pas une lève-tôt, alors j’étais un peu dégoûtée de devoir me lever aussi tôt. D’un autre côté, j’étais très excitée à l’idée du voyage. C’était la première activité intéressante que j’allais accomplir depuis mon retour à Boston et un séjour dans les montagnes me permettrait de me changer les idées sur les événements précédents. Disons qu’après la perte d’un être cher, on n’avait pas toujours la tête à s’amuser. Cependant, mes amis avaient insisté pour que je participe à ce voyage, donc je m’étais dit pourquoi pas. J’en avais discuté avec Jade et elle avait été d’accord pour participer, elle aussi. Cela signifiait que j’allais devoir garder un oeil sur elle, mais je ne m’en faisais pas vraiment pour ma soeur. Elle avait beau avoir 15 ans, je la trouvais assez mature pour s’occuper d’elle-même. J’essayais de ne pas avoir l’air mère poule avec elle, mais depuis que maman était morte, j’avais l’impression que c’était de mon devoir de la protéger deux fois plus. J’étais très protectrice envers elle, mais tentais toutefois à la laisser respirer le plus possible.

Après m’être péniblement extirpée de mon lit, je me rendis à la salle de bain pour prendre une douche rapide. Dès mon réveil, j’avais branché mon téléphone afin qu’il ne se décharge pas durant le trajet en voiture. J’avais également apporté mon chargeur portatif, juste au cas où. Vu que le temps pressait, je ne fis que sept minutes sous la douche avant de sortir pour m’habiller en vitesse. J’allais passer la plupart de ma journée dans une voiture, alors j’enfilai une tenue simple et confortable, consistant d’un pantalon blanc ne m’arrivant pas aux chevilles et d’un haut noir court à manches longues. Je passai deux bonnes minutes à essayer de dompter mes cheveux, qui étaient difficiles à brosser quand ils étaient mouillés. Je finis par abandonner, décidant de les laisser ondulés pour la journée.

« Linaaaaaa ? T'es bientôt prêeeeete ?! »

Instinctivement, je jetai un coup d’oeil sur l’horloge accrochée sur le mur de ma chambre. Je n’avais pas encore pris de retard, alors je lâchai un soupir de soulagement.

« Oui, j’arrive ! Si t’as fini, tu peux me faire bouillir de l’eau pour le thé s’il te plait ? »

Je me retrouvai dans un grand débat mental afin de décider si je devais me maquiller ou non. Je finis par me lancer : il me restait encore du temps et comme je n’avais pas eu une bonne nuit de sommeil, mon apparence faisait assez pitié. Avant de descendre, je fis un dernier tour à travers mes bagages. Après avoir conclu qu’il ne me manquait rien, je finis par me diriger vers la salle à manger pour prendre mon petit-déjeuner, mes sacs dans les mains. Jade et mon père s’activaient déjà, alors je pris brièvement ma soeur dans mes bras en guise de bonjour, puis embrassai mon papa sur la joue. Je n’avais pas grand appétit le matin, alors je ne me contentai que de fruits et d’un yogourt à la vanille. J’apportai quelques collations pour la route et conseillai Jade de faire de même. Je ne savais pas avec qui je me trouverai durant le trajet, ni si ma soeur et moi serions ensemble. Je ne pouvais qu'espérer que je ne serais pas trop déçue. J’étais capable de gérer l’inconnu, mais préférerait ne pas me trouver en compagnie de n’importe qui.

« J’espère vraiment que je me retrouverai pas avec des fous dans la voiture. »

Une fois que tout le monde fut prêt, mon père nous conduisit jusqu’à notre lieu de rencontre. Une fois sur le parking, je dévisageai les lieux du regard. Beaucoup de monde s’étaient rassemblés et attendaient patiemment l’heure du départ. Je remarquai rapidement Maëlys, qui se dirigeait justement vers nous. Je la pris longuement dans mes bras en guise d’accueil et lui adressai un grand sourire.

« Comment tu vas ? Réveil pas trop difficile j’espère ! »

Jade s’éloigna pas loin, me laissant seule avec Mae. Je croisai le regard de Fletcher qui se trouvait à quelques pas et je lui fis un signe de la main.

« Viens, on va dire bonjour à Flet—»

Sauf que je m’arrêtai soudainement dans mon élan. Je perdis mon sang-froid en l’espace de quelques secondes et l’air commençait cruellement à me manquer. Je me retournai rapidement afin de ne pas avoir à regarder le cauchemar devant mes yeux. Bien sûr qu’ils étaient ensemble. C’était la première fois que je le voyais depuis lors, alors évidemment que j’étais en état de choc. Je n’étais pas mentalement prête. En réalité, je ne m’attendais pas du tout à le voir parmi les participants. Je songeais à me libérer de mes problèmes durant ce voyage, pas à en apporter un avec moi. La frustration se mit à monter en moi, mais je pris de profondes inspirations pour me calmer. Au final, j’agis comme si je n’avais rien vu. Mais la suite des événements me décomposèrent sur place.

« Dites-moi que je rêve. »

Les consignes eurent l’effet d’empirer la situation. J’échappai un rire sec, ne pouvant pas croire en ce qui était en train de se dérouler. Je ne savais pas si c’était une coïncidence ou un plan démoniaque ; je n’étais pas le genre à m’apitoyer sur mon sort, sauf que je n’acceptais pas ça. Au moins j’étais avec Maëlys et Fletcher, alors je croisais mes doigts pour que le trajet ne soit pas terrible. Agitée, je me retournai vivement vers ma meilleure amie.

«  Mae, qu’est-ce je fais ? Je l’ignore ? Lui parle ? Putain, je suis pas prête pour ça. »

Je croisai le regard de ma soeur et lui lançai un SOS. Je m’approchais d’elle tout en affichant une profonde déception sur le visage.

« Ça va aller ? Ton groupe te va ? »

Lorsque ce fut le temps de quitter, j’enlaçai une dernière fois Jade, puis marchai à contrecoeur vers la voiture de Cameron. Je ruminais visiblement et avais conclu que j’allais simplement l’ignorer tout le long du voyage. Cependant, une fois près de lui, mes idées s’embrouillèrent et je finis par lui faire un sourire un peu trop forcé.

« Hey. »

Sans un mot de plus, je lui donnai mes bagages, puis pris place à l’arrière de la voiture, près de la fenêtre. Une fois tout le monde installé, Cam nous dicta ses règles et j’écoutai sans broncher. Même sa voix m’énervait. Ça serait un mensonge de penser qu’il ne m’avait pas manqué, mais pour le moment, je me serais passé de lui volontiers. Je saluai la fille que je ne connaissais pas et lui adressai un sourire.

« Salut, moi c’est Lina. Abigail, c’est ça ? Enchantée. »

Étonnement, ma voix ne vibrait pas de colère. Peut-être que si je continuais à nier sa présence, tout se déroulerait bien.

Mais à peine partis qu’il commença ses piques. C’était dégueulasse. Il n’avait pas le droit d’agir de la sorte, moi qui croyais qu’il était beaucoup plus mature que ça. Je ne comprenais même pas la raison pour laquelle il agissait de la sorte. Pourquoi était-il énervé contre moi ? C’était moi qui devrais lui hurler dessus ! Je croisai mes jambes et regardai par la fenêtre.

« Désolée Cam mais j’ai rien à te dire, t’as raté ta chance pour ça. »

Réponse sèche et courte. S'il avait l'intention de jouer à ce jeux-là avec moi, alors il jouerait à deux. Je ne comprenais pas trop où il voulait en venir avec Mae et Fletcher, alors je jetai un regard interrogateur à la jeune fille dans l’espoir qu’elle puisse m’éclaircir sur ce qui se passait. J'avais conscience des sentiments qu'elle avait pour lui, mais avais-je manqué un épisode ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Mar 4 Aoû - 17:53

Covoituring avec Cameron

ft. Cam, Fletch, Abi & Lina


 
« Le temps décide qui tu rencontres, mais le coeur décide qui doit rester dans ta vie »


Tenue et coiffure Mae'

Le réveil sonna à 6 heure du matin. Il fallait que je me lève, que je prenne ma douche et que je m'apprête. Mais surtout, que je fasse ma valise. Une heure pour tout faire, ça allait être le défi du jour, mais je n'avais pas d'autre choix. Je sautai de mon lit pour rejoindre la salle de bain, mais c'était sans compter sur Donovan pour me foutre la paix. Ah. Ben oui, il était de corvée pour me conduire jusqu'au parking et donc lui, était bien à l'heure

-"Oh ben si tu me l'avais dit j'aurais attendu un peu pour me doucher, on aurait pu la prendre ensemble"

Je lui lançai un regard noir. Ce type me répugnait avec ses avances pourries. J'avais l'impression d'être un simple bout de viande et lui, ce genre de prédateur qui se léchait les babines, sur le point de me bondir dessus, et encore j'étais bien gentille le concernant. Plus tard, je l'imaginais Proxénète.

-"Va mourir, 'Novan"

Après la douche et après avoir enfilé une tenue légère et assez confortable pour le voyage qui m'attendait, je ne pris même pas le temps de passer mes cheveux au lisseur. La flemme avait eu raison de moi et en plus, ça m'épargnerait du temps si je les laissais tels quels. J'accourus jusque dans ma chambre, faisant ma valise le plus rapidement possible. L'envie irrésistible de répondre à mes textos, mails ou encore de voir mes nouveautés sur les réseaux sociaux me démangeait, mais d'abord la valise et puis après le plaisir. Lorsque je fus totalement prête, il était temps pour moi d'y aller, mais pour que mon demi-frère se bouge les fesses de sa chaise, il fallait s'y prendre à plusieurs reprises. Enfin, il s'installa derrière le volant de sa voiture et me conduisis, sagement cette fois, jusqu'au lieu de rendez-vous. Sans même lui adresser ni une parole, ni un regard, je sortis de son bolide, récupérai mes affaires et en repérant Jade et Lina, je m'approchai des deux sœurs, fis la bise à la plus jeune et serrait Lina contre moi.

-"Ca va super, et vous ? J'étais un peu à la traine ce matin parce que ma valise n'était pas terminée… ni même commencée. Et toi ? C'est joli ce que tu portes, j'aime beaucoup. C'est nouveau ?"

Lina avait beaucoup de goût en matière de style. Elle savait se mettre en valeur sans non plus tourner petasse de service refaite de la tête aux pieds. Jade s'éloigna pour rejoindre son groupe. Je la regardai partir et lui fis un petit signe.

-"Ta sœur est toujours aussi mignonne"

Lina voulu m'entrainer vers Fletcher quand elle se stoppa nette. Je la regardai étonnée, puis regardait du côté des garçons. Cameron venait tout juste d'apparaître dans notre champ de vision. Quelque part, c'était prévisible vu qu'ils étaient toujours fourrés ensembles.

-"Disons que quand on voit Fletch' quelque part, c'est rare quand Cam' n'est pas avec… Et inversement, mais t'inquiètes ça va aller et s'il fait chier, on le mate !"

Je souris à Lina afin de la motivée un peu face à cette épreuve à laquelle elle ne s'était pas vraiment attendue.

-"On ne t'avait pas dit que Cameron était à Boston ? Il va passer l'année ici, chez son tonton"

Je ne savais plus si je lui en avais parler ou pas, mais entre mon arrivée et le retour de Lina, on n'avait pas encore eu beaucoup de temps pour se voir. La voir angoissée comme ça m'angoissait presque moi aussi. Je connaissais Cameron depuis qu'on était tout petit, mais ce n'était pas une raison pour que je conçoive ses actes. Je savais être objective et intègre face à mes meilleurs amis et ici, Cameron avait foiré, c'était un fait et je lui avais répété encore et encore qu'il avait été triplement con avec Lina et cruellement égoïste.

-"C'est pas à toi à lui faire la discussion, s'il veut parler, qu'il parle. Contente toi juste de lui dire bêtement bonjour, comme ça il ne pourra même pas te le reprocher et pour le reste, attend qu'il dise quelque chose. Et s'il fait le connard, je lui explique l'art de vivre en société, je te le jure !"

J'adresse un nouveau sourire à ma meilleure amie pour essayer de la réconforter un peu plus. Cameron était bien con quand il voulait, mais n'était pas non plus un monstre, bien que Lina avait tout à fait le droit de le voir comme tel, avec ce qu'il lui avait fait. J'avais essayé de comprendre pourquoi, mais jamais il n'avait voulu m'en parler. Il avait toujours préféré faire comme si ce n'était en aucun cas sérieux. Peut-être que Fletcher le savait lui. On rejoignit les garçons et les saluai chacun à leur tour. Je passai mon sac de voyage à Fletcher, profitant pour répondre à sa question.

-"Super ! Et toi ? Je pense que ça peut être sympa comme voyage, du moins j'espère"

Je montrai Cameron et Lina du regard pour lui faire comprendre qu'avec eux deux qui se tiraient la tronche mutuellement, ça risquait d'être un peu compromis.

-"Si Cameron reste sage, ça pourrait être sympa, mais il n'a pas l'air de vouloir se détendre, il n'y a qu'à voir sa tête pour s'en rendre compte."

J'approchai de mon ami d'enfance voulant détendre un peu l'atmosphère. A moitié.

-"Si ça t'emmerde tant que ça qu'on soit avec toi, on peut toujours aller faire du stop. On s'en fout un peu de savoir qui nous conduit, tant qu'il est agréable, qu'il a le sourire et qu'on n'a pas l'impression de l'emmerder plus qu'autre chose"

Je gardai mes yeux sur Cameron en l'attente d'une réaction quelconque de sa part.

-"Rooh, Allez Cameron, arrête de tirer la tête. Tu l'as pas vue depuis un an et là la seule chose que tu trouves à faire c'est râler. Tu pourrais mettre vos histoires de côté au moins le temps du trajet, non ? Surtout qu'Abigail, Fletcher et moi on n'a pas à subir tes humeurs massacrantes. On a rien à voir là-dedans nous, donc si tu le fais pas pour Lina ni pour toi, fais le au moins pour nous."

On finit par monter à l'arrière et je pris place au milieu, entre Abigail et Lina

-"Et moi c'est Maëlys, enchantée"

Cameron prit la parole expliquant ses consignes, alors que je tins mon bloc de dessin contre moi, avec mon crayon et mes feutres de couleurs. J'étais pas malade en voiture, donc je ne me sentais pas vraiment concernée.

-"S'arrêter pour manger, quelle bonne idée !"

Je levai les yeux au ciel suite à sa pique concernant Lina. C'était vraiment nul de sa part. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il me balance comme ça auprès de Fletcher. Ca aussi c'était pourri.

-"Moi ? Ben non j'ai rien à dire." Fletcher se tourna vers moi pour me fixer "Non, sincèrement. Je vois pas de quoi il veut parler. Et sinon, Cam', si tu te concentrais sur la route au lieu de raconter n'importe quoi ?"

Je lui adressai un regard noir à travers le rétroviseur, non sans croiser le regard de Lina. Je devais aussi lui expliquer ça, mais pas là alors que Fletch était à 15 centimètres.

-"Oh Lina, j'ai plein de trucs à t'expliquer, mais pas maintenant alors qu'il y a les garçons juste devant"

et ils pouvaient même entendre ce que je disais en ce moment même à ma meilleure amie, c'était presque pas fait exprès.

-" Marine ne fait pas partie du voyage, ou je rêve ? Elle serait surement avec sa copine. Vous savez, la blonde ? Je sais plus son nom."


 

 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
Messages : 37
Date d'inscription : 14/06/2015
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Dim 16 Aoû - 14:50

Vous, qui êtes tranquillement installés sur un siège de voiture, oui, vous. Vous pensiez pouvoir arriver bientôt à destination et commencer à profiter des joies de ce voyage, n'est-ce pas ? Vous pensiez réellement laisser derrière vous les problèmes de la vie pour une semaine entière. Mais vous ne pensiez pas que Dame Nature voudrait aussi être de la partie. A vous, qui discutez ou jouez sur la banquette arrière, il est temps de casser un peu votre joie de vivre. A vous qui êtes là, muet, à regarder par la fenêtre parce que votre chauffeur est un gros ours, il est temps que ça soit encore pire. Certains, en partant, n'ont sans doute rien remarqué. Et pourtant, au fil des kilomètres avalés, vous devez vous rendre à l'évidence : vous commencez à avoir un peu froid. Quelque chose semble avoir pris le soleil et le ciel bleu en otage. Certains d'entre vous le voit : cet amas gris au dessus de vos pauvres petites têtes. D'autres sont trop occupés pour s'apercevoir que quelque chose se prépare.

Vous, qui êtes derrière vos volants, vous en voyez une tomber sur votre pare-brise. Oh, on ne parle pas ici d'une mouche ou d'une mésange. Non, on parle d'une goutte d'eau. Et si elle avait été toute seule, il n'y aurait sans doute eu aucun problème. Sauf que vous en voyez une deuxième, et que ça vous dérange un peu. Vous êtes obligés d'allumer vos feux, parce que ça s'est assombri autour de vous. Pour l'instant, vos essuie glace sont encore en train de dormir. Puis bien vite, vous devez vous rendre à l'évidence : il faut que vous les utilisez, sinon vous ne pouvez rien voir.

Vous, qui êtes en train d'écouter de la musique parce que c'est une chose qui vous détend en voiture. Vous qui dérangez peut-être votre voisin de droite ou de gauche parce que vous êtes sourd et qu'il entend bien mieux que vous votre bruit sans avoir à avoir le casque sur les oreilles. Eh bien même vous, vous commencez à entendre tambouriner au-dessus de vos têtes, toute cette pluie qui martèle les voitures parties de cette école de Boston. Bien vite vous n'entendez plus rien de la belle mélodie qui parvenait à vos oreilles, et monter le son ne vous sera d'aucune utilité.

Rassurez-vous, tous autant que vous êtes. Dame Nature aime jouer, et ce n'est que le début pour elle. Simplement un peu de pluie, est-ce que vous pensiez qu'elle était petite joueuse ? Si c'était le cas, elle va vous prouvez le contraire. Si ça ne l'était pas… eh bien tant pis, elle va vous le prouver quand même. Certes, certains n'aiment peut-être pas conduire avec le vent qui se lève et le déluge devant leur nez, mais ce n'est en soit pas non plus la mort. Vous ralentissez, vous faites attention, et tout se passe bien. Sauf que ça ne s'arrête pas là. Le vent se met à hurler, il fait plus sombre que jamais -et pourtant c'est le début de la journée- et surtout, cette pluie qui ne laisse pas une seule micro seconde de visibilité.

Oui, vous, qui êtes pressés d'arriver. Que vous soyez devant ou derrière, content ou ennuyé. Vous allez devoir attendre. Parce que devant ça, seul un fou continuerait : ce qui n'est pas votre cas, n'est-ce pas ? Et même si vous n'en êtes pas tous au même point, vous faites la même chose. Vous cherchez une aire de repos pour vous garer, et pourquoi pas vous réfugier à l'intérieur d'une petite boutique qui vend des boissons chaudes ? Cependant, quoi qu'il en soit, il vous faudra faire avec et vous battre contre la météo, qui est loin d'être clémente, et qui vous en fera baver si vous décidez de sortir de la voiture. Mais même pour les plus sages d'entre vous qui ne sortiront pas : une voiture n'est pas l'endroit idéal pour se cacher, on ne s'y sent jamais totalement à l'abri. Et ça, Dame Nature adore ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   Mer 19 Aoû - 22:13

Parles à mon cul, ma tête est malade..
...



Mentions: Hanaé, Cameron, Lina, Maëlys, Fletcher.
Interactions: Fletcher, Lina, Maëlys, Cameron.

Pour Abigaïl, c'était une première. Il ne s'agissait pas là d'une immense première, loin de là. En fait, cela paraissait même légèrement étrange quand on y pensait, et quand on regardait de plus près, mais c'était bel et bien la vérité. La jeune fille n'avait jamais participé à un événement de ce genre. L'adolescente n'avait jamais accompagné ses classes précédentes en sortie scolaire, ou en classe verte. Elle n'avait jamais mis les pieds dans une colonie, et ses parents ne s'étaient jamais portés volontaires pour encadrer les déplacements. Ce genre de truc, n'avait jamais été son fort. D'une part parce qu'elle n'était pas très sociable, et d'une autre parce qu'on ne lui avait jamais proposé ou donné l'autorisation. Ce n'était pas le genre de la famille, ou plutôt, son genre à elle. Ses frères, en revanche étaient souvent partis. Aussi souvent qu'ils l'avaient voulu, en fait. Il fallait admettre qu'elle avait toujours été le vilain petit canard chez les O'Hara et cela fait, tout le reste prenait du sens. En vue de cette première, la jeune fille, contre toutes attentes, avait mis du cœur à l'ouvrage, ce qui n'arrivait quasiment jamais. Elle avait préparé ses affaires l'après-midi de la veille du départ, avait vérifier deux fois sa valise et avait fini par remplir son sac bandoulière de bouquins qu'elle voulait à tout prix emporter. Tous les étudiants avaient été mis au courant au sujet du covoiturage et la Theta Xi n'avait pas réellement pour projet de discuter avec son conducteur et les autres conduits. D'ailleurs, en y pensant, elle espérait fortement tomber avec des gens qu'elle ne connaissait pas, ce qui avait beaucoup de chance d'arriver, et si possible peu bavard. La jeune fille était exigeante, mais vu son caractère, c'était surement le mieux pour elle, et pour les autres ...  


Au matin du départ, la demoiselle s'était hâtée. Elle ne s'était pas levée trop tard, mais avait préféré se dépêcher plutôt que de prendre son temps. Elle s'était rapidement glissée sous la douche et s'était habillée simplement en deux-temps, trois mouvements. Peut-être un peu chaudement pour la saison, mais au moins, elle était sûre de ne pas être remarquée pour un problème de fringue même si au fond, elle était totalement du genre à s'en carrer l'oignon. Elle avait fini par brosser rapidement ses cheveux avant d'enfiler son chapeau et ses lunettes de soleil. Dr Martens aux pieds, elle avait attendu assise sur son lit qu'il soit l'heure de se rendre sur le parking. Dieu que le temps était long lorsqu'on attendait ... C'était la première fois qu'Abigaïl se faisait cette réflexion. Les minutes passaient à une lenteur affolante et la jeune fille ne pouvait empêcher sa jambe de monter et descendre par petit bond. Elle commençait à s'impatienter et pour chasser les mauvaises idées de son esprit, elle devait absolument faire quelques choses. Pour l'énième fois, elle ouvrit son sac et y vérifia la liste des livres. Tout était là, comme elle les avait rangés. C'était tant mieux. Le temps de faire un tour dans sa chambre, d'éteindre les lumières et de fermer les volets, il était l'heure d'y aller et sans plus attendre, suivie de sa valise et sa besace sur l'épaule, elle quitta la confrérie pour rejoindre le lieu de rendez vous. 

La jeune fille n'était pas la première, mais pas la dernière non plus. Certains étaient déjà là, en bande, tandis qu'elle, s'isolait discrètement en l'attente du départ. Elle ne le montrait pas et ne s'en rendait pas compte, mais il y avait en elle, une sorte d'excitation. Une excitation qui devint plus claire au moment où une Asiatique prit la parole. La Theta Xi écoutait attentivement ce que la jeune femme disait jusqu'au moindre petit mot. Enfin, vint le moment de la répartition des voitures."Avec Cameron Davis: Fletcher Collins, Lina Watson, Abigail O'Hara et Maëlys Meyer." Alors ça, ce n'était vraiment pas de chance. À l'instant où la phrase fut prononcée, Abigaïl avait levé les yeux au ciel, retenant un soupir. Fletcher. Ce Fletcher là. Le gars collant et agaçant du parc. Eh merde ...

C'était la poisse. Et on pouvait le dire, Abigaïl venait de déchanter. Pour une fois qu'elle ne s'était pas levée de mauvaise humeur, c'était pas de chance. Sur toute les voitures dans lesquelles elle aurait pu tomber, il fallait qu'elle se retrouve dans la même que l'autre bavard. Ça promettait. L'attrapant du regard, elle l'utilisa comme repère et en déduit que le mec d'à côté était sans conteste le chauffeur. Deux jeunes filles, l'une blonde et l'autre brune s'approchèrent d'eux. C'était à son tour, elle n'avait pas vraiment le choix. Machinalement, le regard froid, elle se dirigea vers les inconnus, et sans un mot, fit placer sa valise dans le coffre. Personne ne lui avait encore adressé la parole. Mais c'était sans compter sur l'autre abruti. « Comme on se retrouve ! Contente de me voir ? » Et le voilà, qui commençait déjà. Aussi inattendu que cela pouvait paraître, Abigaïl ancra son regard dans celui du jeune homme, tenta un sourire et lâcha tout aussi sèchement que les autres fois.  « Ravie. » 
S'installant sur la banquette arrière côté passager, elle avait espéré passer le temps du trajet tranquille. Encore raté.L'une après l'autre, les deux jeunes filles se présentèrent. Elles avaient l'air gentil et Abigaïl ne pouvait pas leur en vouloir de faire connaissance. « Abigaïl. Enchantée, aussi. » Ce n'était pas nouveau. Elle n'était pas douée avec ces trucs là. 

Se calant le plus confortablement possible, Abigaïl fixa l'extérieur alors que Cameron démarrait. Elle avait laissé son esprit s'échapper quand elle devint l'espace d'un instant le sujet de la conversation. Heureusement cela ne dura pas très longtemps puisque les piques qu'il s'était amusé à lancer avait détourné l'attention. C'était tant mieux. D'une oreille distraite, elle écoutait ce qui se disait et comme elle s'y attendait, il n'y avait rien de bien intéressant. Le défilé des immeubles et autres avaient beaucoup plus d’intérêt. La ville au petit matin, les gens qui se réveillaient et partaient au travail tandis que d'autres en rentraient .. Là, il y avait de quoi se créer des pensées et réfléchir. Il n'avait pas fallu longtemps à Abigaïl pour sentir qu'il y avait de l’électricité dans l'air, à bord de l'auto et très peu concernée par cela, elle avait préféré se jeter sur un de ses livres. 

Trop concentrée, la jeune fille n'avait pas immédiatement remarqué que la voiture ralentissait. En fait, c'étaient des commentaires par ci par là, qui lui avait fait lever les yeux. De la pluie. Un déluge. Des litres d'eau tombaient sur le pare-brise tandis que le vent soufflait contre les vitres. Ça, c'était le jackpot. 

HRP:
 
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Covoituring avec Cameron   

Revenir en haut Aller en bas
 
Covoituring avec Cameron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Covoituring avec Ashley
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Events :: Berkshires :: Covoituring-
Sauter vers: