AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Mar 23 Juin - 18:18





Hanaé Cao Nguyen
ID Card

    Age : 37 ans
    Date de naissance : 16 juillet 1977
    Lieu de naissance : Hanoï
   Statut Civil : Célibataire
   Statut Social : Dans la moyenne
   Métier/Etudes : Prof de maths, accrochez-vous les amis  Twisted Evil
   Classe : Je dirais au lycée et à la fac Very Happy
    Groupe : Citoyens
    P.I ou Scénario ? P.I
    Avatar : Lee Hyuri
    Secret envoyé : A remplir par un admin
Wikipédia

    Hanaé Cao Nugyen née le 16 juillet 1977 dans le district Hoàn Kiếm de la ville de Hanoï, au Vietnam est une jeune femme unique en son genre. Elle est assez rare et on la trouve qu'en Amérique depuis quelques années déjà. Prof de math dans le lycée de Boston, elle tente de vie sa vie comme elle l'entend, mais surtout, elle suit ses principes, ses croyances et ne demande qu'à être libre de sa vie, mais surtout de ses choix. Elle est inoffensive, si vous la croisez, n'hésitez pas à lui adresser la parole, elle se fera un plaisir de discuter avec vous. Cette espèce se nourrit principalement de chocolat noir, bien qu'il ne faut pas en abuser. Elle a la particularité d'avoir le coeur sur la main au point de parfois se faire avoir. Dans ce cas, elle ne cesse de se traiter de "trop bonne, trop conne".

Sommaire
1. Caractéristiques
1.1 Ce qu'elle aime
1.2 Ce qu'elle n'aime pas
1.3 Langues parlées
1.4 Personnalité
2. Style et apparence
3. Famille
4. Localisation
5. Emploi
6. Inspirations et croyances
7. Biographie


Caractéristiques [modifier l modifier le code]


Ce qu'elle aime [modifier l modifier le code]


Hanaé est une jeune femme qui aime beaucoup de choses, ou du moins qui s'intéresse à beaucoup de choses, principalement leur simplicité. Elle est penchée sur l'art, mais pas dans son entièreté. Elle aime la peinture, et flâner dans des galeries lui fait oublier le temps qui passe en l'embarquant dans un monde abstrait qu'elle cherche tant à comprendre et à découvrir. Elle ne pratique aucune forme d'art, elle se contente juste d'être spectatrice et de s'y intéresser. Elle a une réelle passion pour la musique, mais pas en tant que musicienne, surtout en tant qu'auditrice. Elle aime en écouter partout, tout le temps, mais épargne les oreilles de ses proches ou encore de ses voisins en gardant ça pour elle, dans un casque. De plus, ça lui permet aussi de rester dans sa petite bulle, dans son monde dans lequel elle ne laisse entrer que peu de gens Son genre musical se résume à seulement deux styles totalement opposés : Le classique ou encore l'instrumental et l'électro/house. D'ailleurs, elle aime particulièrement effectuer des tâches ménagères avec la musique sur ses oreilles, comme par exemple la vaisselle ou encore du rangement dans ses cours, dans son appart', dans ses documents. Hanaé aime danser, mais ça se limite à son salon ou sa chambre. Ca lui permet de se vider la tête, d'oublier la journée passée et surtout, de décompresser et quand l'envie de se dandiner en plein milieu de son appartement n'est pas au rendez-vous, alors pas loin à trois pattés de maisons de son immeuble se donne un cours de Yoga où elle aime passer une ou deux heures. Elle revient détendue, libérée et complètement vidée.

Ce que Hana' aime  est aussi ce qui résume son emploi : les mathématiques, les chiffres, les nombres. Ca lui donne l'impression de comprendre différemment, d'être dans un monde parallèle où très peu de personnes peuvent la comprendre. Elle aime voir dans le regard de ses étudiants, une succession de points d'interrogation parce qu'ils n'ont rien compris à la démonstration qu'elle vient de leur faire. Alors elle prend le temps de reprendre chaque étape et de leur expliquer, parce qu'elle est passionnée par ce qu'elle fait. Ce qui amène à dire que Hanaé aime les enfants, mais aussi les adolescents. Elle est fascinée par leur personnalité si propre à chacun, par la façon dont ils voient la vie et parfois même, ils arrivent à la faire rire. Parfois, cette jeune femme aime être en osmose avec la nature. C'est si calme et si paisible que se coucher dans l'herbe d'un parc, à lire un livre pendant une heure, deux, peut-être même trois, lui apporte un confort en plus, un bien être incomparable à toute cette technologique qui l'entoure. Ce qu'elle lit ? Un peu de tout sauf du fantastique. Elle aime quand on peut en tirer une leçon de vie, elle aime les histoires anciennes, la littérature anglaise, voir même tout ce qui touche à la Chine. Très souvent, il lui arrive de lire des magazines féminins, parce que c'est ce qu'elle est malgré tout. Les potins de stars, elle s'en fout totalement, lire les critiques des dernières sorties musicales l'intéressent déjà un peu plus, même si elle préfère se faire un avis propre. La simplicité d'Hanaé l'amène même à aimer recevoir des lettres en papier. Totalement accro au Web 2.0, elle aime néanmoins modérer l'évolution technologique en faisant revivre l'ancre, le papier, les enveloppes et les timbres. C'est plus long, c'est plus lent, mais c'est aussi plus personnel et c'est ce qu'elle aime. Hanaé préfère de loin lire l'écriture d'une personne, que de lire une police toute trouvée sur l'ordinateur. C'est plus sincère, mais aussi plus poétique, alors elle continue dans cette voie là pour le courrier plus personnel, comme quand elle envoie des nouvelles à ses parents, à ses soeurs.

Cette jeune vietnamienne a parfois des habitudes assez bizarres, mais qui pourtant, font partie de ces choses qu'elle aime particulièrement. Comme par exemple, marcher pieds nus partout et tout le temps dès qu'elle est chez elle. Ou encore mettre des vêtements trop larges, pendant ses journées de repos, où elle ne fait rien, où elle n'a rien de prévu, où elle glande. Hana' adore faire la cuisine, mais est une très mauvaise cuisinière ce qui a tendance à la chagriner un peu. Si par malheur elle a la gentillesse à vous inviter à manger, prenez de quoi grignoter à côté, en cachette ou prenez un repas avant de vous rendre chez cette demoiselle, parce que vous n'allez rien pouvoir avaler. C'est fait avec le coeur et ça part d'une bonne intention, mais c'est immangeable, infect, dégoutant et ce, même elle le dit, mais elle s'évertue dans l'espoir de s'améliorer, sauf qu'elle s'améliore dans l'autre sens et c'est toujours de plus en plus dégueulasse. Alors elle commande asiatique ou aussi mince soit-elle, elle se laisse aller à manger de la mal bouffe: Hamburger, frites, hot dog, mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est cette espèce de saucisse sur bâtonnet enrobée de pâte à frire sucrée : le Pogo. Beaucoup de gens détestent et pourtant, elle, elle raffole.

Hanaé aime repeindre son appart' en pleine nuit, lorsqu'elle n'arrive pas à dormir. Elle aime voir le soleil se lever pour avoir l'impression d'être à l'avance sur la vie. Comme beaucoup de profs, mais surtout beaucoup d'élèves, elle aspire aux vacances. Parce qu'elle peut se perdre des heures dans un tea room à observer les gens, à lire, à corriger ou à préparer ses leçons ou encore à boire cet accent américain qu'elle aime tellement entendre. Elle peut aussi enfiler son vélo et se balader dans les rues de Boston. Récemment, cette petite vivante s'est acheté un appareil photo, parce qu'elle aime « immortaliser les instants ». Le problème, c'est probablement qu'elle est aussi piètre photographe que cuisinière, mais elle s'en fiche parce que ça lui donne le sourire aux lèvres. Comme beaucoup de femmes, le chocolat est probablement un de ses meilleurs amis. Hanaé aime tout ce qui touche les astres, parce qu'elle trouve ça fascinant et tellement incompris et parfois abstrait. Contrairement à beaucoup d'américains, elle aime marcher sous la pluie, ou rester couchée dans son lit en écoutant les gouttes qui frappent son velux. Ca l’apaise, ça la berce. Le soir, ça lui arrive de mettre un film à l'eau de rose, parce que ça résume un peu tout ce qu'elle ne vit pas, ou n'a pas vécu. Son esprit s'évade dans ce monde où tout va bien, où chacun a sa moitié quelque part et où on peut commencer l'histoire par « il était une fois » et avoir l'espoir d'entendre un jour « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ». Contre toute attente, elle aime la barbe de trois jour d'un homme, aller au ciné et être seule dans la salle de cinéma. Elle adule les questions existentielles, parce que certaines lui donnent un but réel dans la vie. Comme les enfants, elle passerait des heures à sculpter des citrouilles pour Halloween. Elle aime l'odeur des vieux livres, des bibliothèques. Elle aime la neige, elle aime quand une main vient se perdre dans ses cheveux ou encore manger d'abord la mousse de son cappuccino, mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est le pays d'où elle vient : le Vietnam.
Ce qu'elle n'aime pas [modifier l modifier le code]


Hanaé a horreur des pénuries de chocolat. Elle n'aime pas le rap, parce qu'ils ont cette fâcheuse tendance à se faire passer pour les dépressifs de la vie dans leur paroles. Elle n'aime pas les gens qui se plaignent constamment quand leur vie pourrait être bien pire. Hana n'aime pas le mensonge ni les non-dits, tout comme l'incertitude. Elle ne comprend pas les personnes qui passent leur journée en pyjama, parce que ça fait aussi partie des choses qu'elle n'aime pas faire. Lorsqu'elle est en pleine correction, elle a horreur quand une mouche ose se balader dans son appartement. Leur bruit la stress, voir même l'énerve au point de la transformer en serial killer pour mouche. Les psycho crash lui font peur : ca lui donne l'impression de ne plus rien contrôler et d'être une personne qu'elle n'est pas vraiment. Elle a peur des hommes qui roulent trop vite et qui après, osent dire que les femmes ne savent pas conduire. Elle n'aime pas sa patronne : elle la trouve froide et pas toujours très sympathique et pourtant, c'est pas l'envie qui lui manque de lui demander une augmentation. Elle ne peut pas voir Nicki Minaj en peinture, elle ne peut pas l'entendre non plus, elle ne veut même pas en entendre parler et lorsqu'un de ses élèves à l'audace de le faire, elle se retient de lui retirer trois points. Hanaé a peur qu'on la prive de sa liberté. Qu'on l'empêche de voir des gens qu'elle apprécie, de vivre comme elle veut vivre et surtout, de penser comme elle veut penser. Elle a déjà donné dans les relations possessive et le résultat a été similaire à un miroir brisé ainsi que les sept ans de malheur qui vont avec. En tant que prof, Hana' ne supporte pas quand ses élèves torpillent la langue de Shakespeare. Certaines fautes d'orthographe lui donnent envie de s'arracher les cheveux et ce, malgré qu'elle n'est que prof de Mathématique.

Hanaé ne comprend pas le concept des Opéras et mieux encore, elle déteste. Elle ne supporte pas devoir monter des meubles et essaie à chaque fois de réquisitionner le livreur pour qu'il le fasse à sa place, sauf qu'aucun de ces hommes n'a jamais accepté de le faire. Elle a la phobie des reptiles et déteste les insectes répugnants. Lorsqu'elle s'offre une séance shopping, elle n'aime pas se regarder dans le miroir des cabines d'essayage, parce qu'ils ont toujours cette tendance à déformer aux bons endroits: les fesses, les cuisses et la poitrine (bien que ça, à la limite c'est pas ce qu'il y a de plus embêtant pour elle). Elle n'aime pas la bière ni même la fumée de cigarette. Elle a horreur de devoir corriger ses copies avec une autre couleur que le rouge et donc, a une armée de stylos rouge dans son sac de cours.

Langues parlées [modifier l modifier le code]


La langue maternelle d'Hanaé est le vietnamien. Elle en garde encore un petit accent. Grâce à son immersion, elle parle désormais très bien l'anglais au point de pouvoir donner des cours de math dans un lycée et dans une faculté américaine. Elle comprend quelques mots de français et parle parfaitement le mandarin pour l'avoir appris au Vietnam, quand elle était petite.

Personnalité [modifier l modifier le code]


Hanaé est une jeune femme à l'écoute. On peut lui parler, on peut même se confier, elle prend le temps d'analyser les différentes situations et de donner son opinion, dire ce qu'elle pense. Elle est foncièrement gentille et douce et veut le bien de ses proches, mais aussi de ses élèves pour qui elle pourrait déplacer des montagnes afin qu'ils réussissent dans la vie. Elle évite néanmoins de les materner et reste assez détachée. Elle veut garder cette limite entre le privé et le professionnel et donc, n'inviterait jamais un de ses élèves chez elle pour se remettre en ordre, pour rattraper des cours ou autres. C'est une femme accessible, qui aime discuter avec tout le monde et ce, même quand elle ne connait pas. Elle garde toujours le sourire aux lèvres et montre son intérêt pour chacune des personnes présentes, persuadées que tout le monde à cette petite part d'intérêt qui fait de lui ou d'elle ce qu'il/elle est. C'est une jeune asiatique assez chaleureuse, qui a appris à recevoir. Elle aime faire de nouvelles rencontres, elle aime en savoir plus sur son entourage sans non plus tomber dans la curiosité mal placée. Hana est aimable, mais aussi aimante et affectueuse, avec toujours une touche de liberté pour ne pas tomber dans cette démagogie de la fille trop fleur bleu, trop romantique ou tout simplement, beaucoup trop pot-de-colle. Hana aime rire avec son entourage, mais aussi avec ses étudiants, parce qu'elle est incapable de rester sérieuse pendant plusieurs heures d'affilée. Non seulement ça offre un petit moment de répit à ses étudiants, mais à elle également.

Hanaé est jeune dans sa tête, mais pas immature. Elle est surtout, ouverte à la jeunesse, ouverte à la psychologie des adolescents. Elle a de l'humour et elle aime le partager. C'est une demoiselle appliquée dans son travail. Elle prend le temps d'expliquer une fois, deux fois, trois fois s'il faut et avec le sourire aux lèvres. Hana est autonome et débrouillarde. Vivant toute seule, elle n'a pas eu beaucoup d'autres choix que de s'en remettre à elle-même pour tout faire, y compris monter des meubles ou redécorer son appartement. Elle est aussi digne de confiance et fidèle. Rigoureuse, tolérante et optimiste, toujours. Elle s'efforce à ne mettre qu'en avant les bons côtés de la vie et dans les situations contraire, Hana cherche aussi le positif, parce qu'elle est persuadée que dans chaque situation, il y a au moins un point positif.

Néanmoins, elle peut aussi être autoritaire lorsqu'elle a l'impression de ne pas être écoutée ou entendue. Plus particulièrement avec ses élèves. Elle est boudeuse, mais ça ne dur jamais longtemps, parce qu'elle a la positive attitude. Parfois un peu maladroite et étourdie, elle n'offre qu'à ses cours le maximum de sa concentration. C'est une jeune femme mystérieuse qui a ses croyances et une façon de pensée bien à elle. Elle est dépensière, mais contrairement à certaine femme, ce n'est pas pour s'acheter un dressing entier, des chaussures ou des chapeaux. En général, elle n'achète que ce qu'elle trouve joli et ce, même si une fois chez elle, il lui arrive de se demander ce qu'elle en ferait bien. Hanaé ne s'énerve pas souvent, mais en contre partie, est assez rancunière. Elle est sans doute beaucoup trop sensible et prend les choses parfois trop à coeur ce qui fait qu'elle est souvent déçue pour pas grand-chose.

Style et apparences [modifier l modifier le code]



Physiquement, Hanaé reste une femme. Elle peut s'habiller assez simplement, mais veille néanmoins à ne pas ressembler à un sac. Elle aime les couleurs pastelles comme le beige, le blanc ou encore le rose assez clair.  Elle n'est pas provocante, ni même à vouloir absolument porter la dernière mode. Elle ne claque pas non plus tout son salaire en vêtements et reste sobre en mettant ce qu'elle aime. Chez elle, quand elle n'a vraiment rien à faire de sa journée et qu'elle ne sort même pas, elle aime se réfugier dans des vêtements un peu trop larges, qui lui donnent l'impression de confort supplémentaire. Elle n'aime pas trop se mettre un pot de peinture sur le visage, elle se contente juste de mettre un peu de crayon et de mascara pour souligner son regard. Ses cheveux, elle les préfère lachés et ne passe pas mille ans à les lisser, les boucler ou autres. Elle fait ce qu'il faut pour être présentable. Elle aime les vernis et ce doit être une des choses pour laquelle elle peut prendre plus de temps. Ca lui demande de la concentration et de la patience.

Famille [modifier l modifier le code]


Hanaé n'est pas très famille, au point qu'aujourd'hui, elle vit assez loin de ses proches. Elle n'est pas du tout contre de les revoir, de passer du temps avec, mais elle a l'impression qu'ici, à Boston, elle vit réellement sa propre vie. Sa mère, qui a tendance à être un peu envahissante, s'inquiète souvent pour un rien. Si loin, elle a l'impression d'avoir la paix et de ne plus devoir rendre des comptes. En gros, elle vit un peu la vie qu'elle veut mener. Petite, Hanaé n'a vécu qu'avec sa mère et ses deux sœurs. Elle ne connaît pas et n'a jamais connu son père, mais d'après sa mère, ce n'est pas un homme à connaître. Elle sait que ce n'est pas une bonne personne et ça, même le quartier où elle vivait le savait. Ils connaissent tous cette histoire et Hana préfère oublier. Elle n'a jamais voulu faire sa connaissance, jamais voulu le rencontrer, rien de tout ça. Avec ses sœurs, elle est assez proche. La plus grande a cette habitude de toujours vouloir diriger la vie des autres, parce qu'elle a ce qu'on peut appeler une vie parfaite, mais en dehors de ça, il y a une bonne entente entre elles. La plus petite, âgée de vingt-huit ans est plus renfermée, plus timide et souffre beaucoup plus de l'absence de ce père pourtant si mal aimé.

Localisation [modifier l modifier le code]



L'endroit où Hanaé vit est un petit appartement dans un des quartiers de Boston. Elle vit dans ce même immeuble depuis un moment déjà, Son appartement n'est pas immense, il est normal pour vivre à un, maximum deux dedans. Hanaé aime les choses moderne et donc, a préféré décorer son appartement dans ce style. C'est un appartement rangé, néanmoins le manque de vie ne s'y trouve pas. C'est rangé, mais pas de façon maniaque. En annexe à sa chambre, se trouve son bureau où elle aime travailler tard le soir. Elle prépare ses leçons ou elle corrige ses copies. Dans ce même bureau, se trouve une bibliothèque avec plein de livres. Elle n'a pas encore lu la moitié des livres, parce qu'elle a toujours l'impression que le temps lui manque. Néanmoins, ça ne l'empêche pas d'en acheter des nouveaux à chaque fois. Au-dessus de son lit, il y a cette fenêtre qu'elle se surprend souvent à regarder les soirs d'hiver ou de journées pluvieuses. Entendre le son de la pluie qui frappe sur la vitre l'apaise et l'endort et elle apprécie. Le style de son appartement, en plus d'être moderne, est aussi de style zen. Elle aime tout ce qui touche à Bouddha, elle aime ce côté zen et ressourcement. Des bougies, des tableaux aux couleurs épurées, des galets dans un vase avec une jolie fleur toute simple. Dans un grand vase, des tiges de bambous et des fleurs d'orchidées pour rappeler ce côté asiatique. Oui c'est un peu ce qui fait le cocoon de notre jeune Vietnamienne.
Emploi [modifier l modifier le code]


A son travail, Hanaé est une femme passionnée. Elle aime ce qu'elle fait, elle aime les maths et en plus de ça, elle aime enseigner. Avec les jeunes, elle est ouverte et compréhensive. Elle sait que parfois, ils ont besoin qu'elle explique deux fois de plus, elle sait aussi que se braquer à la première boutade est mal vu et qu'ils préfèrent une prof cool. Evidemment, elle sait aussi qu'elle ne doit pas être trop laxiste. Non seulement parce qu'elle doit pouvoir tenir une classe, mais aussi parce qu'au-dessus d'elle, il y a cette femme qui la surveille et qui croit à l'enseignement militaire. De temps en temps, elle leur octroi une pause, elle rigole avec eux et puis elle rappelle au sérieux et à la concentration. Elle est patiente et présente pour ses élèves. Faire des heures supplémentaires à rester avec un de ses étudiants afin de lui expliquer la matière ne la dérange pas et elle le fait même avec plaisir. Elle aime néanmoins la rigueur et ses élèves savent que c'est donnant-donnant. Elle veut bien sourire, rigoler et s'amuser avec eux, mais à côté de ça, ils doivent montrer qu'ils en veulent, eux aussi.

Inspirations et croyances [modifier l modifier le code]


Hanaé est loin d'être une croyante pratiquante, mais elle a appris des valeurs étant petite. Elle a des croyances et des inspirations, comme le Taoïsme. Le taoïsme lui a appris la patience, mais surtout la fatalité. Elle ne peut forcer le destin, elle ne peut le contourner, elle doit vivre avec. Parfois c'est dur, parfois même elle se refuse de rester comme ça, les bras croisés, parce que ça ne lui offre pas la liberté qu'elle souhaite avoir dans sa vie. Elle sait aussi que le monde n'est pas soit blanc soit noir, mais qu'il y a les deux dans chaque chose, chaque personne, chaque élément. Ces croyances l'aident à relativiser et à prendre la vie comme elle vient, ça se complète et ça la rassure. Sans être bouddhiste, Hanaé aime tout ce qui touche à cette religion. Ca la fascine, ça la passionne et elle pourrait lire des œuvres complètes et ce pendant de longs moment, si c'est pour en savoir plus. Parfois, ça l'aide à avancer et à comprendre, parfois ça l'effraie, mais dans tous les cas, c'est ce genre de croyances qui l'aident à avancer dans un pays comme l'Amérique.

Biographie[modifier l modifier le code]


Une célèbre légende vietnamienne raconte que jadis habitait dans les eaux d'Halong un énorme dragon « grand comme le monde et haut comme le ciel ». Il était si grand que lorsqu'il se déployait, son corps soutenait toute la terre d'Annam, son coeur était à Huê, ses membres s'étendaient entre les deux deltas du nord et du sud. Un jour, les esprits des eaux décidèrent de le tuer, s'alliant à des hommes, à des poissons, à des esprits de l'air. Le dragon, méfiant, lança vers eux un jet de flammes ; son souffle était si puissant que tous demeurèrent pétrifiés pour l'éternité. Tinh, le génie des eaux contraires, fut transformé en rocher pointu ; le crapaud eut les pieds enracinés dans l'eau ; l'épouse du vent mauvais pu conserver son beau profil dans la roche ; la tortue laissa émerger son beau dos couvert de forêt. Ainsi naquit le paysage qui compose la baie d'Along aujourd'hui et qui en fait le lieu merveilleux que l'on connaît.

Le visage prenant appui sur ses bras, une petite fille était installée à la fenêtre de sa chambre. Il n'y avait pas un bruit, juste le bruit de la nature, du vent venant de temps en temps caresser son doux visage d'enfant ou encore les clapotis de l'eau du lac Hoan Kiem au Vietnam. Hanaé est restée de longues heures appuyée sur l'appui de la fenêtre de sa chambre à attendre que son père revienne un jour. Elle avait espéré qu'il n'était juste parti pour quelques jours, comme leur avait dit leur mère. Cette dernière espérait sans doute qu'elles ne remarqueraient pas la présence de leur père absent, mais comment peut-on vraiment ne rien remarquer ? Lan, sa sœur ainée la rappelait souvent à l'ordre. Lui demandant de s'occuper autrement, d'arrêter d'attendre pour rien. Elle savait bien, elle, qu'il ne reviendrait pas, parce qu'elle était plus âgée, elle était sans doute en âge de comprendre alors qu'Hanaé et Trinh ne le comprenait pas encore, surtout Trinh, dix ans plus jeune qu'Hana'. La petite vietnamienne attendit son père encore un an, jusqu'au jour où sa mère lui expliqua qu'il ne reviendra pas, jamais. Elle lui apprit aussi qu'il n'était pas ce héro dont elle s'imaginait. Pourtant, Hanaé avait de bons souvenirs avec lui, mais lorsque d'autres personnes du voisinage lui répétèrent, eux aussi, que monsieur Nguyen n'était en fait qu'un homme mauvais, escroc et dangereux, son cœur se brisa. Parce que comme chaque petite fille, elle avait espéré que son père soit ce héro dont chacune rêve, que ce père soit un jour, le seul homme qui comptera vraiment.

Hanaé a grandi à Hanoï entourée de ses sœurs. Entre les trois filles, l'entente est presque parfaite, ou du moins, entre les deux dernières. Lan est plus en retrait. Elle joue ce rôle de grande sœur qui prend un peu trop la place de mère aux yeux d'Hana. Elle sait tout mieux que tout le monde et elle a déjà tout prévu dans sa vie. Ayant grandi avec des principes et des valeurs, Hanaé sait qu'on ne bouscule pas le destin comme le fait Lan. Elle sait qu'il faut prendre les choses comme elles viennent, c'est ce que leur avait inculqué le Taoïsme. Loin d'être riche, elles vivent toutes les trois et leur maman dans une petite maison au bord du lac. Les filles vont à l'école du coin, une école du peuple. Pas assez d'argent pour l'école publique, ni même l'école privée, c'est donc les familles plus riches et organisations qui paient l'éducation des trois filles Nguyen et d'autres enfants dans le même cas. Petite, Hanaé s'intéresse déjà beaucoup aux astres et aux mathématiques. Les mathématiques, elle les comprend, et ça lui passe le temps. Les astres, ça l'aide à se dire que quelque part, là-haut, elle arrivera à trouver une réponse concernant son père. Qui est-il vraiment ? Pourquoi est-il parti ? Pourquoi ne revient-il pas ? A force d'attendre et d'espérer, elle se dit que sa mère a finalement raison. C'est un mauvais père, probablement qu'il est vraiment escroc en fait et aussi méchant qu'elle le dit. Un soir, en fouinant dans le grenier de sa maison, elle y découvre un journal expliquant l'enfance de son père. Hanaé passe une heure à lire, deux, jusqu'à ce que Lan crie après. La jeune fille cache rapidement le journal derrière elle quand sa sœur ainé lui demande ce qu'elle est en train de faire. Finalement, Hana' met rapidement fin à la conversation et emporte le journal avec elle, dans sa chambre. Elle veut s'obliger à oublier, mais quelque part, au fond, elle veut continuer à chercher, à espérer. Ce journal, elle le garde tout le temps avec elle, partout. Elle ne veut pas que sa mère tombe dessus, elle ne veut pas non plus que ses sœurs le découvrent, elle veut juste garder ça pour elle, comme un trésor. Dans ce journal, on y apprend des choses sur la France. C'est vrai, elle le savait. Son père est d'origines françaises, et tout ce qu'elle trouve à l'intérieur de ce livre écrit à la main lui donne l'impression que son père n'est pas cet homme méchant et si mauvais, mais elle a juré à sa mère qu'elle arrêterait d'y penser.

A ses dix-huit ans, Hanaé obtient une bourse pour partir en immersion aux Etats-Unis. Elle veut apprendre l'anglais et au fond, elle veut aussi vivre ailleurs. Elle aime le Vietnam, mais la vie n'est pas celle qu'elle souhaite avoir. Hanaé veut juste se donner une chance de vivre autre chose, ailleurs. Alors elle part à Los Angeles pour y apprendre l'anglais. Là bas, en plus de l'anglais, elle se forme aussi à donner des cours de Maths. Elle y rencontre un garçon, au début, c'est le grand amour, chose qu'elle n'espérait même pas. Elle annonce même tout ça dans les lettres qu'elle envoie au Vietnam. Sa mère espère un mariage afin d'assurer le bien être, financièrement, de sa fille. Avec le temps, ça se dégrade et cet homme, elle ne le reconnaît pas. Il lui prend tout ce à quoi elle tient le plus: une liberté. Dans ses lettres, Hana continue à dire qu'elle file le parfait amour, alors que de l'autre côté de l'océan pacifique, elle vit en fait quelque chose fort ressemblant à l'enfer sur terre. Elle ne peut pas sortir, elle ne peut pas dire grand-chose, elle doit dire tout ce qu'elle fait, où elle l'a fait, et avec qui. Prisonnière de l'emprise d'un homme qu'elle pensait aimé et ce, réciproquement, elle hésite à plusieurs reprises à partir sans laisser d'adresse, sauf qu'il l'a retrouvera, forcément. Elle ne sait même pas ce qu'elle lui apporte, ce qu'elle a fait pour qu'il devienne comme ça. La seule chose qu'elle sait, c'est qu'elle veut en finir avec lui, et qu'elle veut vivre autre chose, partir. Un vendredi, alors qu'il était parti pour travailler tout le week-end. Hanaé en profite pour prendre ses affaires, toutes ses affaires et partir. Elle prend le premier avion qu'elle peut, qu'importe la ville, qu'importe l'endroit, tant que c'est ailleurs et finalement, cet avion l'emmène à Boston. Là-bas, elle sait qu'elle recommencera une nouvelle vie, avec d'autres gens, mais elle sait aussi qu'elle n'offrira plus aussi facilement sa liberté à quelqu'un, parce que c'est probablement ce qu'elle a de plus cher au monde. Cette liberté, c'est aussi ce qu'elle lit dans le journal qu'à écrit son père, alors malgré qu'elle ne cesse de dire à tout le monde qu'elle ne veut rien savoir, malgré qu'elle se force à le croire, elle sait que cette liberté, elle le tient de lui et elle sait aussi que lui, c'est pour cette raison qu'il est parti.


A propos de toi

   Pseudo : Ninou
   Age : 25
   Comment as-tu connu le forum ? hum hum !
   Fréquence de connexion ? Un peu tous les jours
   Quelque chose à ajouter ? Love you <3
   Code du règlement : Mon téléphone portable

   
Code:
Lee Hyori [color=#ff0000]~[/color] Hanaé Cao Nguyen
   


Dernière édition par Hanaé Cao Nguyen le Mar 30 Juin - 20:04, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kappa Pi
Disponibilité pour RP : Toujours :P
Featuring : U-Kwon
DC : Ashton D. MyersEnzo MillerFrank EarendNicholas TompkinsGemma OsborneAlexis T. Hoffman
Messages : 136
Who I am? : Un coréen de vingt-deux ans, qui a sa propre histoire, son propre caractère et qui est pas forcément là pour se faire des amis. Qui cherche pas à devenir forcément quelqu'un. Qui a tout perdu, mais qui cherche à tout récupérer. Un gars avec un passé, un présent mais en quête de son futur.
People around me : La bonté s'efface et se perd, et tomber sur celui qui sera ton allié n'est qu'un coup du hasard, un signe que tout n'est pas perdu.
What I've done : Le futur est fait de rencontres, d'incidents, d'évènements, mais surtout de souvenirs et d'expériences. La vie, malgré les obstacles et ses coups du destin parfois fatals, se vit pour chaque instant, pour découvrir, connaitre et se sentir vivre, tout simplement.
Where I'm going :
Social Network : A l'époque, il y avait les messagers, les pigeons voyageurs, les courriers, mais aujourd'hui il y a les mails, les réseaux sociaux. On s'y fait, on s'y habitue, même si on a toujours une boite aux lettres devant la porte, pour la pub et autres courriers déplaisants. Mais moi, je me suis limitée à un casier.
CellPhone : La technologie, ça permet d'avoir ses amis dans sa poche. Les appeler quand t'es dans le fond. Les joindre, en tous lieux, toutes situations. La magie du téléphone.
Relations : - Colocataire et complément de Jae Ji Choi.
- Amélioration croissante avec Seung Joo
- Harper Cool
- Jake, le partenaire de jeu implacable.

Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 24
Localisation : Boston City.
MessageSujet: Re: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Mar 23 Juin - 18:23

love dance
Je t'aime <3
& courage pour ta fiche ! *O*

_________________
Kappa Pi dans l'âme & Dans le coeur
I want someone to love me, for who I am. I want someone to need me, is that so bad? I wanna break all the madness, but it's all I have. I want someone to love me. For who I am —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lost But Not Stranded Yet
Disponibilité pour RP : Dispo
Featuring : Xavier Dolan
DC : Jae Ji Choi
Eoin Johnstone
Gwen E. Foster
Nikolaï A. Koslovski

Messages : 202
Who I am? : Logan and I Going Into an Adventure
People around me : It's A New Dawn, A New Day, A New Life for Me, And I'm Feeling Good !
CellPhone : Mes Messages
Relations : le parfait Logan Maxwell *-* <3
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Boston
MessageSujet: Re: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Jeu 25 Juin - 22:54

HANAAAAAAAAAAAE *_______*
Courage pour la fin de ta fiche *-* ♥

_________________
James parle en: #0099ff


We Are Infinite
“And in that moment, I swear we were infinite.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Ven 26 Juin - 11:42

Bienvenue !

Wahou, ton personnage a l'air hyper complet ! J'ai hate de lire ta fiche si bien détaillée !
Revenir en haut Aller en bas
Trader
Disponibilité pour RP : oui.
Featuring : Lee Pace
DC : Lee Hae HyukEnzo MillerAshton D. MyersNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 29
Who I am? : Un trader à l'âme de poète.
People around me : Mes connaissances.
Relations : - Père de James P. Cobb
- Voisin d'Hanaé Nguyen & plus si affinités
- Ex d'Audrey Cobb

Date d'inscription : 20/06/2015
Age : 46
MessageSujet: Re: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Mar 30 Juin - 20:14

Félicitations !

« Tu es validé(e) TUTUTU !!!! Cette fiche est vraiment super bien pensée *-* le côté Wikipédia la rend vraiment super complète et j'ai adoré découvrir Hanaé, qui est un personnage que j'aime vraiment beaucoup beaucoup *o* j'ai hâte de la découvrir en RP ! Je file mettre ta couleur, et hop le champ est libre ! Bon jeu avec cette jolie demoiselle *O* <3 »

Tu peux désormais aller faire ta fiche de liens, ainsi que répertorier tes futurs RPs. Mais tu as aussi désormais accès à tout un tas d'autres topics. Demander un rang, mais aussi un logement, l'adhésion à une confrérie si ton personnage est un étudiant ainsi que choisir tes options. A toi d'aller te renseigner et lire les différentes histoires de nos confréries pour mieux les comprendre. Tu pourras par la suite te renseigner sur les cours qui ont lieu à l'école, les options ainsi que les clubs et comment y adhérer. Néanmoins, si jamais tu as la moindre question, le staff sera toujours là pour te venir en aide, donc n'hésites pas à leur envoyer un MP si jamais tu es dans une impasse ! Bon jeu parmi nous <3

_________________
one twenty-one guns
Do you know what's worth fighting for, when it's not worth dying for ? Does it take your breath away and you feel yourself suffocating ? Does the pain weigh out the pride ? And you look for a place to hide ? Did someone break your heart inside ? You're in ruins. (⚡) Green Day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.    Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
j'ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j'ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m'appuyais. J'ai tout arrêté, j'ai dit stop à tout.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Who are you ? :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: