AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyVen 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyJeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyLun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyLun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez
 

 « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coach Jordan
Petit nouveau
Messages : 8
Date d'inscription : 13/06/2015
MessageSujet: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptySam 20 Juin - 13:36



Pour entamer cette nouvelle année scolaire qui allait débuter dès le mois de septembre, le coach voulait profiter du temps libre et de la surcharge des cours en moins, pour puiser toute l'énergie nécessaire de ses joueurs afin de les rendre encore meilleurs. Ils étaient tous motivés par l'arrivée de l'été, ils allaient sans doute être tous motivés par l'entrainement qui les attendait. Enfin c'était ce que le coach espérait. Aujourd'hui il leur avait préparé un entrainement beaucoup plus intéressant que ce qu'ils faisaient d'habitude. Ils allaient pouvoir mettre un vrai match en pratique, avec pour adversaire: leurs coéquipiers. Non seulement ça allait les ressouder sur le long terme, mais ça permettra aussi aux capitaines et surtout au quarterback d'étudier les performances de chacun ainsi que leurs aptitudes. Jordan allait aussi pouvoir voir comment Kyaw arrivait à s'en sortir avec les nouveaux arrivants et surtout, s'il savait se faire écouter. Si l'équipe savait l'écouter lui.

En ce dimanche matin, le coach était là une demi-heure avant ses joueurs, 6h30 donc. Le temps était plus ou moins au rendez-vous même si les températures ne dépassaient pas la barre des 16 degrés. Il se doutait de la tête qu'allaient tirer ces derniers, parce que contrairement aux filles, ils n'avaient pas tous ces produits de beauté pour cacher leur fatigue. Ils étaient prévenus de cet entrainement, c'était devenu une routine alors comme à chaque entrainement, ils avaient intérêt à être bien éveillés. Dans le pire des cas, ils devraient mettre leur oreiller de côté à coups de tour de terrain supplémentaires. C'est d'ailleurs ce qui allait arriver aux retardataires, vous voila donc prévenus. Le coach déposa ses notes sur un banc et se contenta de préparer le terrain en attendant les athlètes.

Une fois le terrain prêt, il regarda l'heure en voyant les premiers arriver et récupéra son carnet de notes afin de réfléchir aux postes qu'il allait attribuer à chacun pour ce match les uns contre les autres. Certains auraient probablement un double poste, au moins pour cet entrainement, mais au moins ça prouverait qu'il pourrait, s'il faut, remplacer un absent lors d'un vrai match.

- "Les gars, à sept heure pile, vous commencez par dix tours de terrain. 2 tours supplémentaires par minutes de retard"

Autrement dit, ils avaient intérêt à être en tenue avant sept heure.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptySam 20 Juin - 21:16

Tenue d'Iris

Depuis qu'Iris avait su négocier sa place à la confrérie avec ses parents, son père avait néanmoins exigé qu'elle revienne les week-ends dans la grande demeure des Stewart. C'était pas vraiment pour déplaire à la demoiselle, parce qu'au moins elle avait tout ce petit monde pour lui cirer les pompes, si on mettait de côté ses sœurs. Entre Anastasia qui ne cessait de la suivre partout et Lisa qui voulait prouver au monde entier qu'elle n'était plus cette rondelette d'antan, elle était servie. La veille, Iris avait inventé une réunion à la confrérie avec sa chef et colocataire, Marine. En réalité, rien de telle que ces soirées qui grouillaient de Pi Beta Phi. Evidemment, il y avait leur chef avec qui Iris jouait les hypocrites puissance mille, mais elle s'était faite une raison. Elle allait devoir le supporter. Pire encore, elle allait devoir l'accepter dans son quotidien étant donné la proximité entre les Pi Beta Phi et les Delta Gamma. D'ailleurs, Iris ne comprenait pas pourquoi Marine faisait une fixation sur lui, mais bon si elles devaient s'y mettre à deux pour satisfaire cette dernière, alors elle était prête à y mettre le paquet, paroles de garce !... Euh, de Stewart !

A 5h30 du matin, le réveil de la demoiselle rompit le silence qui régnait dans sa grande chambre. La nuit avait été bien trop courte pour se lever maintenant, mais dans la chambre à côté se trouvait Lisa qui était aussi la capitaine des Cheers et donc, qui ne la laisserait probablement pas faire la grasse matinée, sous prétexte qu'elle était sortie la veille. Iris balança son réveil de l'autre côté de la pièce dans le but d'avoir un peu de silence et de pouvoir se rendormir, mais il ne fallait certainement pas compter sur Rose pour ça. La domestique ouvrit la porte de la chambre et tira les tentures "Mademoiselle Stewart, il est heure de vous réveiller. Votre sœur va vous attendre et ça va encore se terminer en règlement de compte" La jolie blonde se contenta juste de tourner son visage de l'autre côté, toujours plus enfui dans son oreiller, puis murmura "Qu'elle aille au diable avec son entrainement. C'est pas humain de faire lever les gens si tôt" Le problème, c'est que Rose avait été surentrainée par les parents Stewart pour résister à toute sorte de torture, y compris aux caractères trempés et capricieux des progénitures. Elle entreprit alors une longue discussion en sachant très bien qu'au bout de cinq minutes, ça allait l'agacer "Tais toi" Après trois minutes de bavardages intempestifs sans réponse, Iris savait que pour avoir cinq minutes de silence, elle devait se rendre dans sa salle de bain personnelle et s'y enfermer. Autrement dit, Rose aurait réussi à la tirer du lit et c'est ce qu'elle fit, mais pas sans une crise, oh ça non. "Y'A JAMAIS MOYEN DE DORMIR DANS CETTE BARAQUE PUTAIN" Iris claqua la porte derrière elle puis s'enfuit sous les jets d'eau de la douche. Après s'être savonnée, la demoiselle se laissa glisser le long de la paroi, avec pour unique bruit, l'eau de la douche. Elle voulait du silence, parce que dans sa tête c'était encore festif, ça cognait, ça frappait, c'était embrumé. Sans vraiment se rappeler de rien, elle était incapable de dire ce qu'elle avait bu, ni même ce qu'elle avait pris. Elle ne savait pas non plus si elle avait rencontré un garçon, deux, trois ? La seule chose dont elle était certaine, c'est qu'aucun d'entre eux n'avait franchi le seuil de sa maison, ou alors il était reparti vachement tôt. Elle finit par se redresser pour sortir de la cabine de douche et s'enroula le buste d'une serviette de bain. Lorsqu'elle retourna dans sa chambre, elle leva les yeux au ciel en voyant qu'Anastasia était prête à partir quelque part … "Tu vas où toi ?" Anastasia lui répondit qu'en fait, elle venait avec ses soeurs à l'entrainement. Certes, elle ne participerait pas, mais elle pourrait rester sur le côté à regarder "On a pas besoin de boulet, reste avec les parents et dégage de ma chambre, je veux m'habiller " En voyant qu'Anastasia ne bougea pas d'un poil, elle l'attrapa par le bras et la poussa jusqu'à l'extérieur de la pièce "La prochaine fois c'est par les cheveux que je t'attrape" Iris était de mauvais poil, vraiment de mauvais poil. Elle aurait préféré zapper l'entrainement, dormir encore et oublier un peu plus que c'était Tchernobyl dans sa tête, ou la troisième guerre mondial, à voir. Néanmoins, elle en avait marre de sa petite sœur, surtout quand celle-ci avait décidé de la suivre partout comme un petit chien. Elle enfila un petit short blanc avec un chemisier de la même couleur à épaules découvertes et des tennis assorties. Elle fourra sa tenue de Cheers dans son sac en plus de ce qui lui permettrait de prendre une autre douche après l'entrainement. En sortant de sa chambre, Iris fut assez scotchée de voir qu'Ana l'attendait toujours. "Mais t'es vraiment lourde toi, sérieux."  Dans les escaliers, elle poussa sa sœur dans l'espoir qu'elle tombe et se fracture quelque chose, mais manque de pot, elles arrivèrent en bas des marches et Anastasia était toujours intacte. Ca sera pour la prochaine fois.  Elle laissa tomber son sac de sport en plein milieu de la pièce sans faire attention à s'il était dans le chemin ou non et rejoignit ses parents qui semblaient déjà réveillés et en pleine forme, eux. Iris grimaça en voyant la nourriture éparpillée un peu partout sur cette table. La gueule de bois lui donnait juste envie de vomir. Finalement, sa mère l'interpella "Ma chérie, mange quelque chose, tu vas pas partir le ventre vide. Regarde moi cette mine fatiguée. Ca s'est terminé tard votre réunion, non ?" Elle haussa les épaules, prête à mentir "ça va encore, 1h du matin, quelque chose comme ça. J'ai juste eu du mal à m'endormir, c'est tout" Mensonge. En réalité elle était revenue à 3h30 et avait dû se lever deux heures plus tard ce qui expliquait sa mine fatiguée. Sa mère se leva et chercha dans son sac à main "Tiens, mets un peu d'anticerne pour cacher tout ça. T'es toujours aussi magnifique, mais tu seras encore plus pétillante comme ça" Elle se contenta d'adresser un sourire hypocrite à sa mère "Bon elle se grouille l'autre, là" Iris jeta l'anticerne sur la table et se leva à la recherche de sa sœur ainée, puis Hurla dans toute la maison "PUTAIN LISA, TU TE DEPECHES ?!" En passant derrière sa petite sœur pour rejoindre sa place, elle lui plongea la tête dans son assiette, comme elle en avait l'habitude "Iris, ton vocabulaire s'il te plait. Puis ce n'est pas la peine d'hurler comme ça enfin."  Elle pouffa de rire "Quand on a le culot de faire lever les gens aussi tôt, on pourrait au moins s'arranger pour être à l'heure" Catherine soupira du caractère désagréable de sa fille. Finalement, lorsqu'elle vit sa sœur arriver, elle s'exclama "Ah ben c'est pas trop tôt, j'ai failli attendre" Elle adressa un regard noir à sa sœur ainée avant de prendre son sac de sport et partir en direction de la voiture, Anastasia sur les talons de ses sœurs ainées. "On est vraiment obligées de la prendre avec nous, elle ?" demanda-t-elle à Lisa à l'intention d'Anastasia qui était heureuse de pouvoir regarder un entrainement de Cheers. Dans l'auto, Iris profita du silence, ou presque quand finalement elle coupa le son de la radio sans même demander à Lisa si ça l'ennuyait ou pas. Elle, en tout cas, ça l'emmerdait. Elle avait l'impression d'avoir l'écho de la musique qui résonnait dans sa tête. Merci l'alcool ou toute autre substance qu'elle aurait pu avaler.

Une fois sur le terrain, Elle se contenta d'aller se changer dans les vestiaires et puis, elle s'allongea jambes pliée et pieds au sol, sur la pelouse bien verte et encore bien tondue du terrain dans l'espoir que son mal de crâne disparaisse avant le début de l'entrainement, mais aussi en attendant le reste de la population.


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Enzo Miller
Président des Sigma Nu
Disponibilité pour RP : Yep.
Featuring : Zico (Wu Ji Ho)
DC : Lee Hae HyukAshton D. MyersFrank EarendNicholas TompkinsGemma Osborne
Messages : 191
Who I am? : Un opportuniste, qui profite de la vie, et le chef des Sigma Nu, accessoirement. Et Cornerback chez les YB, alors si tu me cherches, j'te plaque Wink
People around me : La famille, les amis, les ennemis, bref la smala au complet.
Social Network : J'suis pas Facebook, Instagram et compagnie. Les selfies c'est réservés aux narcissiques, et encore selfie, si c'est égal à se prendre en photo que l'menton... Mais j'ai un casier.
CellPhone : J'te préviens, ce numéro est à joindre en cas d'urgence, ou si on a un minimum de choses en commun. Ceux que j'aime pas, je réponds pas Very Happy
Relations : - Ami d'enfance de Gwen Foster
- Protecteur de Seung Joo, tu touches un d'ses cheveux, t'es mort, pigé ?
- Sous le tutorat d'Hanaé Nguyen
- Travaille pour Eo-w-yn !

Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 21
Localisation : Dans ton cul.
MessageSujet: Re: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 21 Juin - 0:41

Interactions : Iris, Kyaw, James.

Il est beau le réveil, quand tu as trop picolé la veille. Il est dur surtout. Habituellement, je suis un lève-tôt. Aussi étonnant que cela puisse paraître, je ne suis pas un adepte des grasses matinées –hormis peut-être après une soirée vraiment TROP arrosée-, je préfère de loin profiter de mes journées dans leur totalité, mais là ça piquait un peu plus que d’habitude. Mais bon, suffisait que quelqu’un au détour d’un couloir prononce le mot « fête » et on m’avait perdu. C’est un peu comme ça que j’ai fini par atterrir à la fête organisée par les Delta Gamma. Certes, pas vraiment mon milieu de prédilection, entouré de Pi Beta Phi en plus, mais je ne pouvais résister à l’appel d’une soirée. Et comme j’avais toujours les oreilles qui trainaient partout… Du coup, je m’étais laissé aller, oubliant totalement que j’avais ce matin même entrainement avec l’équipe à sept heures tapante sur le terrain, et pour le coup, même si d’habitude j’arrivais à me lever sans trop d’efforts, quand à six heures il s’était mis à biper, j’ai eu vraiment du mal à me faire à l’idée.

Pourtant cinq minutes après, j’étais sur mes deux jambes, la bonne humeur au rendez-vous. Je profitais donc pour aller manger un petit-déjeuner rapide à la cafète. Un jus d’orange bien amer dégueulasse, des céréales, qui une fois dans le lait devenaient de la bouillie, et du pain aussi dur que si je visais un cantinier avec, il perdrait une dent. Un petit-déjeuner typique d’une cantine scolaire. Pourtant, je ne pouvais partir à la guerre l’estomac vide et je m’efforçais d’ingurgiter le tout, avant de repartir en direction de ma chambre de l’internat des Sigma Nu. Il me restait une dernière chose à faire avant de partir sur le terrain, une chose qui en surprendrait plus d’un.

Tumblr, c’est un réseau social vraiment épatant. On peut suivre les gens sans même qu’ils nous prennent la main dans le sac. Epier leurs vies, se moquer d’eux, et par le bouche à oreille, j’avais fini par tomber sur beaucoup de comptes de gens que je ne connaissais que trop bien. Kyaw, mon capitaine, par exemple, et Iris la fille du bal que je trouvais fort à mon goût. Pourtant très vite démasqué, les publications ont fusées, toutes me testant par rapport à ma capacité à assumer des défis qu’on me lancerait. Sauf que tous ces pauvres gens ignorent vraiment qui je suis. Visiblement, je ne suis bon qu’à proférer des paroles en l’air. Certes, oui, c’est le cas, mais quand il s’agit d’un pari, c’est une autre affaire. Je ne voulais pas leur prouver que j’étais un lâche, et surtout j’étais trop fier pour ne pas le faire. Le ridicule, ça ne tue pas, et comme je veux profiter de la vie à fond, et bien je prenais tout ce qu’elle avait à m’offrir. Et en l’occurrence un défi un peu musclé du chef des Boston Yanks : me déguiser en Cheer au prochain entrainement. Pourtant, n’ayant pas froid aux yeux, au dessus de ma tenue de sport habituelle, composé d’un short et d’un t-shirt blanc, j’ajoutais un tutu rose, et un maillot de Cheer rose. Et pour la touche perso, j’ajoutais un serre-tête sur mon crane pour parfaire la tenue. J’étais absolument ridicule. J’en riais devant mon miroir. J’allais me taper l’affiche du siècle, mais moi je m’en fichais, et je me vantais même d’avoir eu les couilles de le faire ce défi, du coup je me rendais au terrain sous le regard effaré de mes confrères.

- Bonne journée, leur lançais-je guilleret.

Puis je fermais la porte de la confrérie derrière moi. J’arrivais dix minutes avant l’heure annoncée, et le coach sembla me regarder comme si je venais d’un autre monde.

- Pari tenu Kyaw, allez avoues, tu ne t’y attendais pas,
lançais-je à mon capitaine, avant que le coach prenne la parole.

Il nous annonça la donne : dix tours de terrain quand les cloches sonneront sept heures. Parfait, j’avais du temps devant moi, et surtout j’avais une derrière chose à faire. Parler à la pauvre petite Cheer étalée de tout son long sur l’herbe verte du terrain. Et oui, Iris étant une Cheer, nous partagions nos entrainements, et il fallait que je lui touche deux-trois mots.

- Il paraît que derrière un écran, c’est lâche, alors je vais te montrer que je n’en suis pas un Stewart, je trouve que t’es extra bonne. Je souriais de toutes mes dents blanches, puis j’enchainais : Et tu as vu, j’y ai pensé à tes oranges, tout en désignant fièrement la fausse poitrine qui manquait de s’écrouler à tout instant, pas sur que ça tienne pendant que je cours, mais bon. Au fait super soirée hier, j’entrais ensuite dans le vif du sujet, j’ai beaucoup aimé ce moment où tu m’as pris à part, très bon souvenir, n’oublies pas ta promesse d’ailleurs. Je sentais bien que ça la troublait. Il était évident qu’hier elle avait beaucoup trop bu, et je jouais avec ça, et pour ne pas en dire plus pour la faire mariner, je pris la fuite, prétextant le début de l’entrainement et je partais faire mes tours de terrains.

Et comme je m’y attendais, au bout de deux mètres les deux oranges ont voulu voir le monde extérieur, et je continuais ma course sans y faire plus attention. Tout ce qui comptait c’était courir, rien de plus, je n’y tenais pas à ces tours supplémentaires, pourtant je me réjouissais de voir qu’il y en avait d’autres chez qui le réveil avait fait des ravages, dont mister Cobb qui avait une gueule de cul incroyable, à mon passage devant lui, je ne pus retenir une moquerie à son égard.

- Alors, le petit Cobbinou il a du mal à se réveiller ?

Décidément, cette journée commençait parfaitement bien, et je sentais que cet entrainement allait être magique. Peut-être pas toujours dans le bon sens du terme, tout de même…

HRPG:
 

_________________
SIGMA NUENZO MILLER
King of the jungle, kkomadeul jaerongjanchireul meomchwo, bunwigineun beolsseo mureuigeotgo, sunsikgane gaekseogeul jeongbok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyaw Ne Min
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP :
Featuring : Min Thein Khant
DC : Logan C. Maxwell, Marine Martel, Alayna Keane, Seung Joo Park & Jake I. Wilson
Messages : 102
Who I am? : Dieu
People around me : Les pauvres mortels
Where I'm going : Beaucoup de mauvaises choses
Social Network : Tumblr
CellPhone : Téléphone & casier
Date d'inscription : 09/06/2015
Age : 25
MessageSujet: Re: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 21 Juin - 17:45

Interaction : Enzo, Ana
Mentions : Iris, le coach, Iris, Logan, Iris

J'étais absolument certain que beaucoup de mes camarades avaient eu du mal à se réveiller. C'était compréhensible, il fallait être sur le terrain avant 7h du matin, un dimanche, et le coach était intransigeant. Pour ma part, je n'avais pas eu ce problème, puisque je ne m'étais tout simplement pas couché. Vous vous imaginez sans doute que j'ai fait la fête assez longtemps pour ne pas pouvoir dormir, non ? Eh bien raté. Oh, j'aurais bien aimé y aller à cette fête, c'est clair, surtout qu'il y avait du beau monde. Mais j'étais appelé ailleurs, que voulez-vous, trop de succès. Même si je n'étais pas président de l'entreprise de mon grand-père, j'y avais une place et je devais être à la réunion d'hier soir. Pas facile quand on est à l'autre bout du monde, mais j'assume mon choix d'être parti. Internet me sauve, je suis donc des pixels lors de ces réunions mais mes avis sont bien réels, eux. Et évidemment avec le décalage horaire… Je vous explique, il y a 10h de décalage, la Birmanie ayant de l'avance. La réunion a commencé à 10h là-bas, donc il était déjà minuit à Boston. Elle a duré jusqu'à la pause déjeuné, de 12h30 à 13h, puis elle a continué jusqu'à 16h. Oui, longue réunion, surtout parce que je me suis efforcé à ne jamais être d'accord avec mon cousin. En raccrochant, je n'avais plus que moins d'une heure pour me préparer, ce qui ne me dérangeait pas vraiment. J'enfilai ma tenue d’entraînement, je déjeunai et je filai sur le terrain.

Il n'y avait pas énormément de monde, j'était arrivé en avance. Le coach était là, en forme. Enzo également, et Iris. Je ne retins qu'eux dans un premier temps, les autres arrivèrent petit à petit. Iris, celle jolie sirène qui pour le moment était plutôt échouée comme une méduse. La chef des cheers, sa sœur, était aussi là, ainsi qu'une petite gamine. Je savais que c'était Anastasia, la cadette Stewart, et qu'Iris ne l'appréciait pas. Moi, j'aimais pas les enfants de toute façon, mais je faisais un effort. Déjà parce que ça faisait chier Iris, mais aussi parce que j'aimais bien torturer la petite. Je m'avançai vers elle et lui souris -sourire forcé, forcément.

- Alors p'tite tête blonde, tu veux t’entraîner toi aussi ? Top là !

Je tendis ma main, elle tendit la sienne avec énergie et je tapai dedans. Sauf que moi j'avais de la force, de grandes mains, et un mauvais fond. Sa main heurta sa tête au passage et elle chancela. Je la retins -quand même, fallait pas qu'elle pleure, j'allais attirer l'attention- et je pris un visage sérieux.

- Pleure pas championne, t'es pas belle quand tu fais ça.

Puis je me relevai en grommelant que « t'es jamais belle de toute façon » et repartis de mon côté du terrain. Aujourd'hui nous avions une fille très spéciale même, bridée et répondant au nom d'Enzo. J'étais content de voir qu'il avait relevé mon défi, même si je ne l'appréciais pas plus que ça. Il tenait au moins sa parole et ça, j'appréciais. Puis je trouvais qu'il a les qualités qu'il faut pour le poste de cornerback.

- Miller, effectivement t'es toute belle comme ça. J'espérais bien que tu tiennes paroles, même si j'étais pas sûr à 100 % que tu le fasse ! Toi aussi tu risques d'être surpris.

Oui, parce que je n'étais pas venu les mains vides. J'avais un sac à dos et même si j'étais déjà en tenue, j'allai vers le vestiaire. Je ne voulais pas risquer d'être seul, mais si Enzo a tenu sa parole, moi aussi. Alors toute l'équipe ne suivait pas, mais au moins moins. J'enfilai la tenue que j'avais piquée, elle ressemblait à celle d'une cheers. Le coach allait se marrer mais ce n'était pas grave, c'était même un bon point. J'allais déstabiliser les autres et pouvoir jouer, de mon côté, comme bon me semblait. Je regardai rapidement mon reflet avant de sortir. J'avais une petite mine mais ça allait encore pour une nuit blanche. J'avais l'habitude, grâce à mon père. Quand j'étais plus jeune, il me privait de sommeil volontairement pour que je m'habitue. Il disait tout le temps « le sommeil, c'est une perte de temps, et une perte de temps c'est une perte d'argent. Maintenant lève-toi ou je t'en colle une. » En sortant, je vis Enzo discuter avec Iris et je me demandais bien ce qu'il lui disait. Je n'aimais pas qu'il s'approche d'elle, je préférais quand elle me parlait à moi. Mais j'avais trop de fierté pour l'avouer et je ne savais pas ce qu'il en était de son côté. Une fois qu'il se fut éloigné d'elle, je lui montrai mon attirail.

- Tiens, t'auras l'impression d'être soutenu. Mais moi j'ai pas d'oranges, dommage !

Finalement, je commençais à courir avec de l'avance sur l'heure, même si je savais que ça n'allait pas m'enlever des tours. C'est vrai que ce n'était pas toujours facile, surtout quand on est fatigué -et ça se voyait que je l'étais- mais il fallait le faire. Puis à chaque fois, au bout d'un tour ou deux, j'étais en pleine forme et prêt à tout péter. A chaque fois que je le pouvais, je regardai du côté des cheers, histoire de surveiller un peu. Je n'avais pas adressé la parole à la jeune fille, volontairement, même si j'avais envie de lui balancer une pique ou deux. Surtout que je m'étais arrêté pour faire chier sa sœur, c'était quand même de la mauvaise foi que de même pas lui dire bonjour. Je surveillai aussi un peu les joueurs qui arrivaient en retard, ceux qui se mettaient à courir, et la mascotte qui bougeait mollement sur le côté, comateux. Lui, il a dû y aller à la fête que ça ne m'étonnerait même pas. Le bruit courait qu'il sortait avec l'un de mes joueurs, mais je m'en fichais. Tant que tout le monde jouait et supportait bien, leur vie était aussi intéressante que le cailloux que je venais de piétiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam E. Matthews
Pi Beta Phi
Disponibilité pour RP : Oui oui
Featuring : Ian Sexy Somerhalder
DC : Jaya I. S. Cobb
Messages : 111
Who I am? : Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !
People around me : Mieux vaut un petit canard dans sa baignoire qu'un gros connard dans son plumard
Relations : Iris - Ancienne amie d'enfance
Abel - Ami proche
Alex - Amie d'enfance
Anastasia - Petite princesse
Carry - Ambigü

Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) EmptyDim 21 Juin - 18:45

Ready, Set, Hut !
...

Se lever si tôt un weekend, ça ne gênait pas vraiment Adam qui avait l'habitude depuis plusieurs années maintenant. Soit il devait se lever pour les cours, soit pour être au service de la famille Stewart. Il se contentait de servir lors des repas, mais en plus de ça, d'être au petit soin pour les filles Stewart. Du moins les plus grandes.  Malgré qu'il n'était qu'un employé, il entretenait une relation assez amicale et proche avec les filles. Forcément, il devait céder à tous leurs caprices. La pire devait être Iris qui n'avait cessé de le faire espérer comme un con. Aujourd'hui il avait compris le message, et se contentait juste de rester à sa place de domestique. Le boulot en soit pouvait sembler un peu dégradant pour certains, mais pas pour lui puisqu'au moins, il était archi bien payé. Il avait pu économiser pour son école de médecine et dès lors, il se retrouvait en M1 en médecine Générale, option neurologie. La roue tournait pour lui et il avançait encore et encore sans sa famille, mais Adam s'en fichait pas mal.  Entre son frère qui avait décidé de lui présenter un homme comme "homme de sa vie" et sa petite sœur qui, apparemment, devenait une vraie petite peste, il était bien là où il se trouvait.

En se levant, Adam avait pris le chemin des sanitaires de la confrérie. Il s'habilla et fit en sorte de dompter ses cheveux à l'aide d'un peu de gel. Dès qu'il fut prêt, il retourna dans sa chambre pour apprêter son sac de sport et y fourrer tout ce dont il avait besoin pour l'entrainement. Adam préféra acheter un truc en route, plutôt que devoir avaler ce que proposait la cafétéria. De la bouffe de la veille, du lait à moitié périmé sans parler de la fraicheur des fruits. De quoi filer de l'herpès à quiconque osait les approcher à moins de 5 centimètres de son visage. Il rejoint un de ses potes sur le parking et attendit que les minutes défilent pour finalement se rendre sur le terrain, abandonnant ces derniers. Il n'y avait pas encore beaucoup de monde, voir personne à part Enzo, Kyaw les sœurs Stewart, toutes les trois pour une fois, quelle belle surprise. Trois petites têtes blondes qu'il connaissait depuis maintenant bien des années.

Avant de prendre le chemin des vestiaires, Adam se dirigea vers les sœurs Stewart et s'approcha en premier de Lisa à qui il fit la bise _"Mademoiselle Stewart, ça fait longtemps, non ? T'as changé" Il lui adressa un sourire sincère. En effet, Lisa était à Boston depuis un moment, mais pas lui qui, comme le reste des Stewart avait débarqué pour continuer son travail et également ses cours. Il passa ensuite à Iris, couchée par terre, qui avait l'air un peu dans le mal. Il se plaça debout, au-dessus d'elle et s'abaissa pour la saluer _"Vive le lendemain de la veille, hein Stewart ! Ca va, t'as pas trop fait la princesse ce matin ? Tu sais, ces genres de cris comme quoi tu peux jamais dormir, que ta petite sœur t'emmerdes etc ?" Il lui ébouriffa les cheveux, sans doute pour déclencher une de ces crises de princesse et passa à la dernière des sœurs qu'il trouvait toujours aussi craquante _"Hey ma jolie, ça va ? Tu viens aussi jouer avec les pompoms ?" Puis il se dirigea vers les vestiaires. Il s'habilla de sa tenue d'entrainement et par-dessus, ajouta une touche féminine comme l'avait conseillé le capitaine de l'équipe: Un maillot rose à tutu pour fille et au dessus de son casque, une perruque blonde. Il avait vraiment galéré à la faire tenir, mais avec un peu de forcing, il y était parvenu. Finalement il sorti des vestiaires et commença son échauffement, comme les autres de son équipe non sans hurler à la capitaine de Cheers : _"Lisa, fait suer ta sœur pour qu'elle se bouge un peu le cul"


* Je suis désolée, c'est un peu de la merde Rolling Eyes à la prochaine réponse, il sera moins individuel, promis juré
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)   « Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Ready, Set, hut ! » (BY & Cheers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» three cheers for sweet revenge ஐ TIGIRIA
» Amanda E. Nolan || Ready ? Open your eyes ...
» Aslinn E. Callahan ♣ Ready, set, go.
» Where are you Damon! I'm ready! # Damon & Noa
» Oooooh ! Ready or not, I'm comiiiing ♫ [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Corbeille :: Archives :: Rp's terminés & Abandonnés :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: