AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Demande de partenariat
Ven 26 Fév - 20:51 par Invité

» 16.02.16 - LE FORUM FERME SES PORTES.
Jeu 18 Fév - 15:51 par Miss Petunia Garner

» Flash | ft. Lily-Rose Rivest
Lun 15 Fév - 21:05 par Lily-rose F. Rivest

» Never say goodbye because saying goodbye means going away and going away means forgetting (Ninette ♥︎)
Lun 15 Fév - 20:27 par Isobel W. McCoy

» Mon Voisin Du Dessus (MVDD)
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» À quoi te fait penser ce mot
Dim 14 Fév - 17:55 par Invité

» Le changement, c'est maintenant !
Dim 14 Fév - 12:18 par Shivani K. Shukia

» Une rose à dix
Dim 14 Fév - 12:11 par Isobel W. McCoy

» L'horloge parlante
Dim 14 Fév - 12:10 par Isobel W. McCoy

Points confréries
Delta Upsilon — 825 pts
Kappa Pi — 777 pts
Sigma Nu — 535 pts
Delta Gamma — 510 pts
Pi Bêta Phi — 300 pts
Thêta Xi — 60 pts
Vidéo

Partagez | 
 

 Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi   Lun 25 Jan - 0:08




Nina Palmer McCoy
ID Card

   Age : 19 ans
   Date de naissance : 31.03.96
   Lieu de naissance : Las Vegas
   Statut civil : Mariée
   Statut social : Très riche
   Métier/Etudes : Etudiante en L2 droit à la Harvard Law School
   Groupe : citoyens
   P.I ou Scénario : P.I
   Avatar : Jana Kramer
   Secret envoyé ? à remplir par un admin
   
Code:
Jana Kramer [color=#ff0000]~[/color] Nina P. McCoy
   
Every day create your history

   
Chapter 1 - Childhood is a part of life that creates beautiful memories

Nina avait enfin terminé ses examens, ce qui lui laissait une bonne semaine pour elle souffler. Une semaine de vacances avant la reprise du boulot, mais aussi des cours par correspondance. Une formation en alternance, c’était ce qu’elle avait choisi. Elle voulait pouvoir s’occuper de son fils, tout comme elle préférait mettre les pieds dans le plat directement concernant ses études. C’est comme ça qu’on apprenait et depuis la naissance de Justin, c’était aussi comme ça qu’elle vivait ses études et sa vie privée. Alors qu’ils venaient à peine d’emménager (depuis quelques semaines déjà), Nina avait toujours repoussé l’idée de ranger les cartons stockés dans une des pièces à l’étage. Elle devait les vider, les trier et ranger ce qu’ils gardaient. Ses examens lui ayant empêché de le faire, elle prenait dès aujourd’hui, son courage à deux mains pour s’y coller. Elle pourrait en même temps garder un oeil sur Juju jouant dans la pièce à côté, en espérant ne pas se retrouver à devoir jouer avec lui pour satisfaire les désirs de son petit prince.

La jeune femme avait emporté son téléphone portable avec elle et une fois prête à commencer le triage de leurs affaires, elle s’agenouilla sur la moquette à hauteur des cartons, puis les ouvrit un par un. Dans le premier, encore des fringues ; elle les sortit et les plia grosso-modo en se disant que de toute façon, la femme de ménage viendrait les repasser, chose qu’elle détestait faire. Dans un autre carton, il s’agissait des cours du lycée. Ils avaient été diplômés tous les deux alors à quoi bon les garder ? Nina les écarta en se disant qu’elle verrait plus tard et puis un troisième carton attira son attention. Sur la boite y était  indiqué “souvenirs”. Fronçant les sourcils, elle s’en approcha pour découvrir ce qui s’y trouvait à l’intérieur et le contenu la laissait un peu perplexe. Nina avait du mal à vivre avec son passé et ne l’acceptait pas vraiment. Le psy qui se charge de veiller au bien être moral des étudiants de Harvard le lui a souvent reproché et pourtant, c’est toujours la même rengaine. Elle ne veut pas y penser, elle ne veut pas non plus les affronter, elle veut juste les écarter. A ses yeux, vivre avec son passé était un peu comme le subir une dernière fois et si vraiment elle avait pu dire que son enfance était le moment de sa vie qui l’avait rendue le plus heureuse, sans doute qu’elle n’y verrait aucun inconvénient à vivre avec. C’était tout sauf le cas et ce, même si matériellement parlant, elle avait eu tout ce dont elle avait pu rêver. Peut-être était-elle trop exigeante, peut-être qu’elle en demandait trop, mais dans la vie d’un enfant, n’est-il pas primordiale d’avoir ses parents avant toutes ces choses matérielles ? Nina avait cette impression amère de s’être faite baladée par son père, par son argent, par ses cadeaux. C’était peut-être une pensée dure, mais pourtant réaliste. Elle lui en voulait et plus le temps passait, plus sa vie avançait, plus sa rancœur était nourrie.

Alors que la boite avait été ouverte, l’attention de la brunette fut portée sur un petit bonhomme haut comme trois pommes qui la regardait avec des grands yeux bien éveillés et sa tétine dans sa bouche. Justin trainait son doudou partout avec lui, y compris dans la maison et cette fois encore, le jouait était baladé partout. Nina lui sourit alors que ses petits pas le menèrent vers elle. Sans doute était-il curieux lui aussi de voir ce qu’il y avait dans cette boite. Le premier objet qu’elle prit était une petite peluchée usagée, mais pourtant clean. Elle connaissait cette peluche, puisqu’à son tour elle l’avait trimballé partout dans la maison où elle avait grandi. Nina la regarda avec beaucoup d’attention alors que les souvenirs la frappait en plein visage. C’était une peluche qui avait rythmé sa vie en attendant que son père revienne, une peluche qu’elle avait serré bien fort les soirs où elle entendait les cris de ses parents qui provenaient du rez-de-chaussée. Une peluche qui l’avait consolée et qui l’avait aidée à passer le cap du père absent. Nina a grandi dans une famille où la seule priorité reste l’argent. Anna était plus présente et plus aimante, mais ça restait le minimum syndical et Peter, c’est un peu comme si elle ne savait pas vraiment qui il était. Elle avait passé des moments avec lui, des moments qu’elle aurait voulu inoubliables, mais sans doute trop petite à l’époque, elle ne s’en rappelait même pas, ou que très peu. C’était certainement des moments qu’elle avait aimé passer, sinon elle ne serait pas partagée entre la rancoeur et l’amour d’une fille envers un père absent. Elle était incapable de dire ce qui la retenait à ce point à cet homme, mais elle se doutait que ces moments y étaient pour quelque chose. Comme lui avait dit ce psy, elle devait faire confiance en son subconscient. Fille de PDG d’une entreprise internationale, Nina avait toujours pensé qu’un jour, il y aurait une fin, qu’un jour quand elle rentrerait de l’école, elle verrait cet homme encore si précieux à ses yeux. Ou au pire, qu’elle le verrait au moins avant de dormir. Tous les jours le même espoir, jusqu’à même espérer de pouvoir passer Noël avec sa famille réunie. Avant elle, deux garçons, deux jumeaux. Shawn et Aryan étaient importants pour elle, déjà petite. Aryan veillait à ce que sa petite soeur garde le sourire en lui proposant des jeux, des moments à s’occuper en attendant le retour de Peter, alors que lui savait très bien qu’elle ne le reverrait pas avant le week-end, peut-être. Déjà petite, Nina était une petite fille assez spontanée, elle posait les bonnes questions telles que “Papa, il va revenir à quelle heure ?” Ce devait être le genre d’interrogation qu’aurait voulu éviter Anna et pourtant tous les jours c’était la même chanson, tous les jours elle se demandait quand il allait revenir et tous les jours, Anna devait trouver une réponse assez convaincante qui permettrait à Nina de continuer sa petite vie avec le sourire jusqu’au lendemain. Directrice de banque, Nina a toujours admiré sa mère. Petite, elle savait déjà qu’elle ferait la même école que sa maman, qu’elle serait aussi belle, aussi riche et aussi classe. Elle aimait la regarder s’apprêter pour des galas ou des soirées de bienfaisances. Petite, Nina rêvait déjà de beauté, de classe, de bijoux et d’un dressing qui ferait d’elle cette femme aussi parfaite que l’était sa maman. Parfois, elle tentait de la convaincre de la prendre avec elle, mais Anna ne cessait de lui dire que ce genre de soirée embêtante à souhait n’était pas pour les petites filles. Elle resterait donc une fois de plus avec une nounou et avec ses frères. Elle en avait l’habitude aussi de ce genre de réponses… Aryan et Shawn sont un pilier dans sa vie, sans doute qu’ils sont ceux avec qui elle a passé le plus de temps étant petite. Aryan principalement, lui a donné goût à la musique, à l’art. Il a toujours été plus attentif, par rapport à Shawn, mais Nina n’a jamais rien reproché à ce dernier. Il était là, lui aussi, mais un peu moins alors à chaque fois qu’elle avait un problème, un bobo ou encore un simple chagrin, c’était souvent vers Aryan qu’elle courait lorsque sa maman n’était pas présente. En grandissant, ça n’a jamais vraiment changé, au contraire, ça a même emplifié. Elle n’aurait jamais pu vivre sans ses frères, jamais pu imaginer sa vie sans eux. Elle a aussi appris, doucement, à subir l’absence de son père, mais surtout les disputes incessantes.Petit à petit, elle a compris aussi que son père avait d’autres femmes, et pas seulement une seule autre, mais plusieurs autres. Nina est encore trop petite pour comprendre comment ça se fait, comment on peut agir de la sorte, mais elle n’est pas trop jeune pour comprendre le mal que ça fait à sa maman. Le soir, quand elle n’arrive pas à dormir et en attendant que son père rentre, Nina se plaisait d’aller rejoindre sa maman dans le salon pour lui montrer à sa façon qu’elle ne doit pas être malheureuse, parce que de toute façon, elle est là, elle. Tout comme l’étaient aussi Shawn et Aryan. Pendant une bonne heure, elles restaient toutes les deux assises dans un divan à profiter du câlin de l’autre. Pendant une bonne heure, Nina ne cessait de boire les paroles de sa mère qui lui répétait ô combien elle était magnifique, des dires qu’elle a fini par croire sur paroles, encore aujourd’hui.Alors que Nina ne cessait de regarder cette peluche en se remémorant tous ces moments qu’elle trouvait un peu trop douloureux, une petite main, avec des petits doigts s’agrippaient à la peluche. Elle posa les yeux sur son fils qui semblait attendre l’approbation de sa maman pour s’accaparer la peluche. Nina lâcha sa prise et adressa un doux sourire à l’enfant qui avait l’air heureux de voir que cette dernière acceptait de lui donner sa peluche. Elle déposa un baiser sur la petite joue de son petit garçon alors que lui semblait curieux de voir ce qu’il pourrait découvrir d’autres dans cette grande boite.

Chapter 2 - You look so beautiful tonight in the city of blinding lights

Gladii maestitiam nullos squalorem nec non ubi alii nullos coopertos quemquam intendebantur haec quemquam proscripti maestitiam sub coopertos susurro squalorem absolutum carnifex gladii patratis quisquam facile ita parabat eculei enim in parabat atque carnifex exilium Paulus actique reversusque exilium meminit squalorem patratis is nec tormenta consumpsere Paulus adventu reversusque actique exilium nullos sceleste Constantio paene et sunt Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Gladii maestitiam nullos squalorem nec non ubi alii nullos coopertos quemquam intendebantur haec quemquam proscripti maestitiam sub coopertos susurro squalorem absolutum carnifex gladii patratis quisquam facile ita parabat eculei enim in parabat atque carnifex exilium Paulus actique reversusque exilium meminit squalorem patratis is nec tormenta consumpsere Paulus adventu reversusque actique exilium nullos sceleste Constantio paene et sunt Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex Constantio multos et tormenta susurro nec alii non haec tormenta catenis adduxit nec.

Chapter 3 - Cheating is easy... Try something more challenging like being faithful

Gladii maestitiam nullos squalorem nec non ubi alii nullos coopertos quemquam intendebantur haec quemquam proscripti maestitiam sub coopertos susurro squalorem absolutum carnifex gladii patratis quisquam facile ita parabat eculei enim in parabat atque carnifex exilium Paulus actique reversusque exilium meminit squalorem patratis is nec tormenta consumpsere Paulus adventu reversusque actique exilium nullos sceleste Constantio paene et sunt Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifexcarnifex gladii patratis quisquam facile ita parabat eculei enim in parabat atque carnifex exilium Paulus actique reversusque exilium meminit squalorem patratis is nec tormenta consumpsere Paulus adventu reversusque actique exilium nullos sceleste Constantio paene et sunt Constantio movebantur paene catenis cruore cruore enim haec coopertos reversusque perfusus intendebantur adduxit Paulus catenis et et principis atque in multos quorum catenis uncosque ex haec adventu castra squalorem carnifex


A propos de toi

   Pseudo : écrire ici
   Age : écrire ici
   Comment as-tu connu le forum ? écrire ici
   Veux-tu un parrain/marraine ? écrire ici
   Une remarque à faire ? écrire ici
   Code de validation : écrire ici
   


Dernière édition par Nina P. McCoy le Lun 25 Jan - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi   Lun 25 Jan - 19:57

+2
Revenir en haut Aller en bas
Petit nouveau
Disponibilité pour RP : Je t'attendais justement !
Featuring : Lee Donghae
Messages : 54
Who I am? : Bah t'sais lire ? C'est noté en haut j'suis Kim Tae Won ! Naaan j'déconne. J'ai vingt-deux ans. Je suis américain même si on me rappelle toujours que je suis coréen (ouais, non j'suis pas chinois). En fait, j'sais plus trop qui je suis mais j'ai décidé de me reprendre en main parce que je sais qui je veux être, ce que je veux devenir. Je veux être moi enfin et qu'on m'accepte tel quel avec mes qualités et mes défauts. Et je veux devenir un artiste. Je veux danser, chanter et vivre ! Mais si tu veux en savoir plus bah Clique ici
People around me : La vie c'est comme une boite de chocolats. Il y a ceux que vous voudriez recracher ou vous débarrasser et puis il y a ceux que vous adorer dont vous ne pouvez vous passer. Bah avec les gens qui colorient ma vie ... c'est pareille ! Il y a ceux qui la colorent et ceux qui la ternissent mais regardez plutôt ICI
What I've done : J'essaie de ne garder en mémoire que les bons moments du passé. Et je tente d'écrire, de dessiner mon avenir. Avec son lots de surprises plus ou moins bonnes. Je veux faire le plus beau métier du monde : Artiste. Je veux donner du rêve, illuminer les yeux des gens, les faire vibre. J'étudie, je me perfectionne en danse, en chant.
CellPhone : Son portable//Son casier
Relations : Laisse moi un moment !
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 23
Localisation : Boston - Chambre 4
MessageSujet: Re: Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi   Mar 26 Jan - 11:01

Bienvenue
Bon courage pour la suite
& bon jeu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi   Aujourd'hui à 11:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour j'ai rencontré mon prince, mais toi tu seras toujours mon Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patte Chocolatée ~ " Un jour on devient grand, mais on n'arrête pas de rigoler pour autant."
» Un jour je grandirai, mais tu seras toujours ici, au centre de mon coeur...
» Alors ca ne sera pas facile, ce sera même très dur, il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prêt à les faire parce que je suis amoureuse de toi. Et je te veux chaque jour, près de moi. Toi et moi, pour toujours.
» Légèrement en retard,mais je le suis toujours.
» Le mal est passé mais le passé fait toujours mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in Boston rpg :: Who are you ? :: Présentations-
Sauter vers: